Moins de 24 heures après ses derniers coups de gueule contre le gouvernement, particulièrement contre le Premier ministre, Bruno Ben Moubamba, jusque-là ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, a été débarqué du cabinet Issoze Ngondet , le 7 septembre 2017, induisant  ainsi un léger remaniement ministériel.

Bruno Ben Moubamba. © D.R.

 

L’air grave, signe certain d’un malaise au sein de la nouvelle équipe formée le 21 août dernier, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, est apparu personnellement sur les antennes de Gabon Télévision, aux alentours de 22 heures et 30 minutes, le 7 septembre, en vue de livrer un message.

En plus de rappeler à l’ordre les membres de son cabinet et raviver les trois principes fondamentaux qui devraient guider l’action du gouvernement, ainsi que les devoirs de ses membres, Issoze Ngondet a annoncé un léger remaniement :  le poste de poste de ministre d’Etat, en charge de l’Habitat, de la Ville et de l’Urbanisme a échu à Josué Mbadinga, sénateur de la commune de Moabi et ancien ministre. En d’autres termes, Bruno Ben Moubamba, ancien vice-Premier ministre, dernièrement devenu ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, a été relevé de ses fonctions.

L’intervention du chef du gouvernement fait suite à une sortie tonitruante du jusque-là ministre de l’Habitat. Dans un post sur Facebook, Bruno Ben Moubamba s’en est pris à la Primature qui l’empêcherait de réaliser la mise œuvre du «Nouvel ordre urbanistique» national (Lire «Nouvelle sortie de Ben Moubamba») mais aussi aux autres membres du gouvernement et aux hauts cadres de l’administration. Dans la même journée, pour insuffisance de résultat, il a relevé provisoirement de leurs fonctions trois directeurs généraux de l’Agence nationale de l’Urbanisme, des Travaux topographiques et du Cadastre (ANUTTC) (lire «Séisme dans l’urbanisme»). La réponse du chef du gouvernement, attaqué, a été cinglante : le relèvement du ministre iconoclaste de sa fonction.

Avant d’en arriver là, Issoze Ngondet a pris le soin de rappeler les trois principes fondamentaux devant guider l’action du gouvernement et les devoirs de ses membres. «Le premier de ces devoirs est la solidarité gouvernementale qui induit que chaque ministre est solidaire des décisions prises par le gouvernement et les assume», a déclamé le chef du gouvernement.

Le second principe, a expliqué le Premier ministre, est «le devoir de responsabilité qui les oblige au sens élevé de l’Etat et par conséquence au devoir de réserve et de secret des délibération auxquels ils prennent part à l’occasion de l’exercice de leur fonction». «De fait, a-t-il précisé, les seules instances au sein desquelles (les ministres) sont appelés à exprimer librement leurs divergences éventuelles sont le Conseil interministériel et le Conseil des ministres».

Le troisième devoir qui s’impose naturellement à tous est «le respect de la hiérarchie». Issoze ngondet estime de ce fait qu’il est de son devoir de rappeler que le gouvernement de la République est la plus haute instance de gestion du pays autour du président de la République. «Il ne saurait en aucune manière devenir un forum au sein duquel chaque individu fait valoir ses propres intérêts. Il est également de mon devoir de veiller à la stricte observance, par tous, de ces principes et de ne tolérer aucun écart de nature à fragiliser la cohésion gouvernementale et son action au service de nos compatriotes», a-t-il déclaré. Selon le chef du gouvernement, le président Ali Bongo a accepté ce changement de ministre.

Quelques instants après son éviction de l’équipe gouvernementale, Bruno Ben Moubamba a naturellement réagi sur sa page Facebook. Il prend acte de son éviction du gouvernement, soutient s’être «exprimé en conscience face aux dépouillement de (ses) prérogatives» et annonce rependre son «combat politique» là où il l’avait laissé avant de «soutenir le candidat-président en août 2016». «Dieu reconnaîtra les siens», a-t-il écrit. Et d’annoncer une conférence de presse, en vue de livrer sa «part de vérité», le lundi 11 septembre prochain au siège de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), sa formation politique.

 

 
 

41 Commentaires

  1. RABBI JACOB dit :

    ça sent la grève de la faim…

  2. Tu as raison Bruno Ben Moubamba ” Dieu reconnaîtra les siens “….
    Adèle Frédérique ANDONG , tu transmets ses chaleureuses condoléances.
    Mon cher Bruno Ben, il ya une vie après la fonction de Ministre. C’est le conseil que tu devrais à Ali BONGO….

  3. Lire svp : c’est le conseil que tu devrais donner…

  4. gaboma dit :

    Moubamba a voulu nous faire croire qu’il défendait une idéologie: la justice sociale et le droit des gabonais à être libres heureux. On a fini par comprendre que comme Christiane Bitougat, tout ce grand bruit cachait des ambitions carriéristes plus importantes que son intégrité et ses valeurs. Voyant la cinquantaine atteinte, il a montré son vrai visage au peuple en allant armes et bagages se faire humilier par Ali Bongo, qui ne le valait même pas un peu, jusqu’à ce qu’il baisse la culotte. Alors cher Bruno à quel niveau du projet de leadership politique à la Nyanga pour le bien de celui qui vient de te virer? Trop mégalo tu n’as jamais voulu te mettre derrière Mamboundou, malgré sa légitimité, si ce n’est pour détourner son parti après sa mort encore moins derrière Ping que le peuple a choisi par simple réalisme contrairement à toi qui reste un éternel rêveur. Tu veux être le leader surtout à l’approche des élections sauf quand il faut monnayer ton soutien à Ali Bongo pour un poste de ministre. Tu as la palme d’or de la sorcellerie politique. Quel poids te reste-t-il encore sans l’alliance des Bongo avec leur pouvoir et leurs CFA au moment où le peuple t’a vomit définitivement? Tu ne vaux plus rien après t’être toi-même vendu sans raison, car tu ne mourrais de faim à ce que je sache. Tu as cru faire souffrir davantage le peuple meurtri par ta trahison, puis ton mépris de sa douleur et tes provocations. Mais il te reste quoi aujourd’hui? Ceux qui sont morts au QG de Ping, depuis leur tombe sont plus debout, plus digne et plus fière que toi aujourd’hui. Aussi debout que Pierre Mamboundou qui a combattu des dizaines d’années sans flancher ce régime. 50 ans ce n’est pourtant pas si vieux que ça. Il te reste au moins l’argent que tu as accumulé pendant les 5 ans, sans avoir rien apporté aux gabonais dans le domaine de logement.

    J’aimerai dire aux jeunes, aux femmes et aux hommes qui suivent les leaders que les Bongo prostituent pour un temps le temps de les tuer politiquement, comme Moubamba, Mboumba Nziengui, Ndong Sima, Pono, etc. de faire très très attention, ne pas jouer avec leur avenir. En effet vous ne savez pas s’ils vont bien s’accommoder et intégrer le système et rester longtemps où il seront valsés rapidement. Alors que vous aurez vécu à leurs côtés un rêve de quelques jours, le réveil sera difficile et la chute violente pour vous-même au risque de faire basculer même l’équilibre de vos foyers. Je parle de ceux-là qui prennent les postes de nomination pour des situations pérennes comme si il étaient des membres de la famille Bongo appelés à régner à vie sur les institutions du pays. Si vous acceptez un jour l’invitation passer l’autre côté, utilisez le surplus que vous aurez dans votre revenu ce peu de temps pour investir de façon durable et non pour augmenter votre train de vie, sinon vous allez le regretter amèrement. Être directeur ou chef de cabinet, conseiller d’un ministre qui n’est qu’un prostitué politique est un feu de paille dont il faut en profiter à bon escient au risque d’en souffrir le reste de votre vie et même que cette vulnérabilité vous conduira même à accepter des proposition où vous entrerez dans des choses diaboliques pour retrouver cette gloire que peut-être Dieu lui-même avait prévu pour une courte durée.

    • Okoss dit :

      Cher Gaboma
      Maboundou a t il réellement combattu ce régime comme tu le dis. Sais tu pourquoi subitement il a quitte le monde des vivants?
      A trop vouloir jouer avec le feu, on finit par se bruler , n est ce pas!!
      Le PDG c est le feu

      • mihindou dit :

        Oui mieux que amo…c’est l mm scenario un pdgist sort & rfuz de s’allier aux opposantS en pensant pouvoir s’opposer au pdg mieux qu’il a trouvé ds l’opposion…rsultat on a ls gabonais du ni-ni…svp sachez analyser l cours d l’histoire…

        • Okoss dit :

          C est cette opposition façon façon que nous combattons.
          Nous voulons des leaders détermines et courageux comme J P actuellement.
          Pas ceux que tu cite qui la nuit rasent les murs , et le jour venu viennent tromper le peuple.

  5. AGORA dit :

    C’était prévisible Ben!….bon maintenant, Mr 0,000%,qui te suivra encore, ton opposition n’est plus crédible. …pour l’instant. …

  6. fan dit :

    Kia,kia,kia. C’est ce qui arrive lorsqu’on a pas de personnalité politique, lorsqu’on trahi ses propres convictions. “un crapaud qui s’est pris pour un boeuf.”tu savais qui était ces gens,tu as failli mourir de faim pour que ces gens là s’en aillent. tu avais un boulevard vers la présidence,tu as fais le contraire de ce qu’avait fait p.Mamboundou tu as sali ton linceul. Quel gachi.maintenant tu as la même trajectoire que le reste de nos opposants tu n’en vaut pas mieux.bonne chance pour la suite, car la machine va maintenant travailler pour te ridiculiser fait attention à ne pas finir chargeur de taxi bus au pk5 mon ami.

  7. AloZack dit :

    A lӎpreuve du pouvoir, les greffes contre-nature ne tiennent que par le renoncement!!!

    BBM n’arrive pas à l’intégrer. Mone aki kong, hâ na yô wô????

  8. Maroga dit :

    Maroga

    7 SEPTEMBRE 2017 À 20 H 03 MIN

    RÉPONDRE

    Jésus mon Tout

    21 AOÛT 2017 À 20 H 13 MIN

    Pardon nous habitants de Marseille 2, on veut juste savoir vers qui nous devons nous adresser desormais dans le conflit qui nous oppose a Kabi BTP sur la Seule section du plan cadastral au Gabon ayant deux (02) noms YE7 et YE8/1 orchestré par l’Anuttc..est-ce Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme mr B.B.M ou Le Ministre délégué auprès du Premier ministre, Chef du gouvernement, chargé des Affaires foncières et de l’Urbanisme public : Guy Maixent Mamiacka .. Pardon eclairez nous car demain nous sommes au Tribunal a 8h00 suite à la plainte de Kabi afin d’obtenir une Ordonnance pour nous déguerpir ..

    RÉPONDRE

    Oteteign

    22 AOÛT 2017 À 8 H 03 MIN

    Bonne question! @Gabonreview,merci de nous donner une réponse. Merci vraiment parceque ce cas de figure de trop de responsables sur un même dossier risque de causer des problèmes.

    RÉPONDRE

    Maroga

    7 SEPTEMBRE 2017 À 20 H 09 MIN

    C’était prévisible. …Le conflit de compétences était inné avec la dénomination des portefeuilles de ce gouvernement de “sauvetage” d’un pouvoir chancelant mais qui ne veut rien céder sinon obtenir le silence des pseudo opposants en leur donnant des os à ronger!

    RÉPONDRE

    Jones

    7 SEPTEMBRE 2017 À 21 H 06 MIN

    Attention MBB, tu risques de te faire virer du gouvernement.

  9. Ogoula dit :

    Prochaine étape, il sera convoque à la DGR, une interdiction de quitter le territoire lui sera notifié.
    Le Mogabo à eu raison de lui.

    • Genéviève Medouang dit :

      @Ogoula, j’irai même plus loin, bientôt une affaire de détournement à son actif va éclater. Il va être traité comme un chien pendant un bon moment pour le discréditer suffisamment avant les législatives. Il a narguer les Gabonais qui le supportaient pour aller à la soupe, mais il sera seul face à ses bourreaux.

  10. Maroga dit :

    Et voilà. …1h24min après le post ci-dessus de Jones la sentence est tombée!

    Le PDG estime avoir vidé BBM de sa “substance: le peu de crédibilité dont il jouissait auprès des partisans de l’opposition”….en l’emmenant à la soupe gouvernementale.

    BBM ne s’ est malheureusement pas contenté de “ronger l’os” comme le souhaitent les véritables tenant du pouvoir. surtout que cet os a été bien rogné dans le gouvernement Issozet Non de

  11. Milangmissi dit :

    Le diable reconnaîtra les siens.

  12. Maroga dit :

    Et voilà. …1h24min après le post ci-dessus de Jones la sentence est tombée!

    Le PDG estime avoir vidé BBM de sa “substance: le peu de crédibilité dont il jouissait auprès des partisans de l’opposition”….en l’emmenant à la soupe gouvernementale.

    BBM ne s’ est malheureusement pas contenté de “ronger l’os” comme le souhaitent les véritables tenant du pouvoir. surtout que cet os a été bien rogné dans le gouvernement Issozet Ngondet II. Il ne s’ est pas contenté de jouer le rôle de “factotum”(sic)…il a voulu jouer des coudes pour avoir un peu de “pouvoir”(re-sic). C’était sans compter avec BOA qui n’a besoin que des “faire-valoir” ou des affidés surtout que BBM commençait déjà à trop faire les yeux doux à la “Nyanga” avec les moyens du “prince” et sans véritable allégeance au “prince et ses affidés”!!!! la suite nous la connaissons.

    Bon retour dans les rangs de l’opposition véritable. ..et peut-être que t’es “anciens amis” t’en verront à “sans famille”; on saura mieux si tu es “autorisé ou pas de sortie du territoire”!

  13. dikoka dit :

    BBM c”est écrit Dieu n”a pas voulut

  14. mouss dit :

    Combien de logement a t-il réalisé pour la population? Une carrière politique fini dans une trahison qui ne dit son nom .un politique conrompu imulié devient l’enemi de la population de pog et lbv et oyem c’est le grand titre de mon ouvrage .

  15. mouss dit :

    Le second c’est Maganga Moussavou 6 mois plus-tard affaire â suivre

  16. Akébé Vite !!! dit :

    MAKABO (pourri?) 1 – 0 Ben Trukmuch

  17. Panurge dit :

    En république très, démocratique du Bantoustan, le Bantoustanais suprême peut faire d’un chien un ministre et d’un ministre un chien. Surtout quand tous les Bantoustanais rêvent de gloire. Chacun se voit un destin politique!

  18. Ecriture dit :

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité!!

  19. lelion dit :

    BBM la machine est en marche, ta destruction sera rapide tout ira très vite que n’auras pas le temps de riposte. c’est pas faute de te l’avoir dit dès ton entrée dans ce cercle.aujourd’hui l’ACR ton parti sera détruit.apprenti sorcier. au fait que dit l’incompris de ton ami comme tu le vantais il y a quatre mois à peine?

    nous connaissons le tempérament de MAGANGA, il subira le même sort avec son rejeton.
    merci Gaboma pour te deux posts.

  20. Don Shabaaz Nziengui dit :

    J espère que cette douche froide du PM guérira BBM de sa schizophrénie. Finalement seul lui même aura plus que jamais incarné sa fameuse “sorcellerie politique” . Enfin un PM qui assume son autorité. Le gouvernement se doit d’ être ” la béquillé” sur laquelle doit s’ appuyer Le Président de La République Ali Bongo Ondimba. Ni Ndende, Ni Moabi, Ni Opposition, Ni Majorité…Où vas tu poser tes valises?

  21. le sage dit :

    jamais je me suis marré de la sorte.Bon MOUBAMBA Ben,il faut que tu saches que tu es mort si non enterré politiquement.Nous attendons le tour de Maganga.

  22. mmwanedimbu dit :

    Là Issoze a pu virer BBM parce qu’il n’a plus besoin de lui. Ayant eu d’autres traitres, il n’a plus besoin de lui. Maganga et Ndemezo n’auraient pas accepté qu’il n’aurait jamais eu le courage de le virer

  23. le gars du mapane dit :

    Apres la celebre lettre contre le president OBO, les multiples greves de la faim et ses records mediocres aux presidentielles, le sorcier politique Ben Moubamba l’opposant deculotte viens de se faire ejecter du gouvernement comme un mal propre.Un indivudu cynique et machiavelique ,qui n’as ce que qu’il merite… Apres insultant la memoire de feu Renjambe ,Mamboundou ou Amo,la prochaine etape serai que le neo emergent se retouve a sans famille…

  24. Très respectable GRAND MAITRE. dit :

    BRUNO BEN N’AURA PLUS UNE OPPOSITION CREDIBLE. POLITIQUEMENT ,il EST MORT. Exccusez moi, telle est ma pensée . KIA KIA KIA KIA !!!!!

  25. EQUILIBRE dit :

    BBM,auras tu encore le courage de demander l’arrestation de Jean Ping pour n’avoir pas coopéré avec le pouvoir et être taxé d’opposant “non
    modéré “?
    Ton humiliante éviction est la preuve qu’aucun opposant ne peut travailler avec le pouvoir en place si ce n’est que pour le rendre plus fort dans son dessein d’écraser le peuple. En cela,tous les opposants qui réfusent de coopérer avec le pouvoir actuel ont raison!

  26. OLSEN dit :

    Espèce de vendu tu as eu ce que tu mérites. On verra combien de millitants te suivront maintenant que tu es au chomage.

  27. lelion dit :

    BRUNO un conseil.Il ne te reste plus qu’une chose à faire, c’est de changer de nationalité partir loin très loin car Ali t’a pris le peu de crédit qui te restait.Politiquement tu es un homme mort, attention au suicide.nos oreilles sont rivées vers toi.

  28. LeGambanais dit :

    J’espère simplement qu’il a un toit ce monsieur girouette, parce que pognon c’est fini. La soupe populaire c’est fini.

    Sinon je suis mort de rire et attend avec impatience ses prochaines positions.
    – contre le chinois qui doit aller en prison, comme il l’a si bien dit?
    – Contre BOA alors même qu’il avait affirmé que le roi était le seul capable de mener le pays vers un avenir meilleur?

    Ce monsieur va toujours m’étonner. Mdr!!!

  29. josue dit :

    ALI n’a rien compris par rapport à son père adoptif. On ne limoge pas un ministre d’état de cette façon. c’est un abus d’autorité et une méchanceté au bout du nez. MOUBAMBA était à mon avis en droit de limoger les deux directeurs subalternes. OKOLOGO méritais la suspension de ses fonctions aux vues des crimes économiques qu’il n’a cessé d’infligé à la nation gabonaise.
    sachez que votre temps est révolu, le gabon doit retrouver sa pleine souveraineté avant la fin de cette année quelque soit la durée de la nuit.
    ALI BONGO devra nous fournir son acte de naissance authentique pour mériter ce poste qu’il usurpe avec le concours des mercenaires francais depuis le 31 Aout 2016.
    Nous vous chasserons comme au Togo. Amen.

  30. RABBI JACOB dit :

    Ils ont vampirisé toutes les idées de BBM et maintenant il le jette comme un chewing gum qui n’a plus de saveur…

    • LesCopainsd'abord dit :

      Qui a vampirisé qui? Il était le premier à parler de sorcellerie politique. Il a dû faire un tour à Ndendi, 9 routes la nuit quu a précédé sa nommination au Gouvernement pour signer le rituel pacte de sang avec Satan. Tout ce qui se gagne par ce chemin se termine de cette façon-là!

  31. Christian NGWE dit :

    Et maintenant, le problème est-il résolu quant à ce qui concerne le logement des gabonais? je ne suis pas pour des solutions qui ne correspondent pas aux problèmes rencontrés par le gabonais lambda. le curseur résolutionnel doit être mis sur ce gabonais lambda de Mc Kinsey appelé “GEF” et à qui l’ETAT a reconnu dans sa constitution le droit à un logement décent. Pour TOUT le reste ce n’est que du jeu pourritique qui n’a pas de gagnant si ce n’est que des perdants appelés gabonais.

  32. Romulus dit :

    Courage mon frère tu es courageux,indépendant d’esprit; Tu sais prendre des risques pour sauver me pays,malgré des déviations expliquant effectivement par cet autr pour le progrès national.

  33. St Thomas dit :

    Moubamba tout le monde savait que le défi que tu t’étais lancé à toi même de transformer de la boue(Ali Bongo et son pouvoir) en or serait un échec retentissant!
    Alors monsieur le “bi-docteur” au-delà de toutes les arguties que tu pourrais nous sortir sous peu, tu vois bien qu’il est impossible de sortir les gabonais de leur misère en t’associant avec le coeur même du système ceux qui crée cette misère: les Bongo et leurs obligés!
    Combien de maisons pour les gabonais?!
    L’échec est en eux, désormais il est en toi aussi! Lié pour l’éternité au plus médiocre des présidents…

  34. Dr SIM dit :

    Quand on accepte d’être éclairé par des ampoules contaminées c’est qu’on a pris soin d’une part, d’accepter le virus et d’autre part, suffisamment mesuré l’étendu des dégâts de ladite maladie sur soi. monsieur BBM en contrariant la volonté du peuple gabonais dans sa majorité absolue par le biais de sa collaboration inique avec l’ennemi du peuple majoritaire, croyait que Dieu était atteint d’une cécité mémorielle et visuelle. A l’évidence, justice a été établie au-delà des élucubrations de dernières minutes. BBN a trahi la volonté longtemps exprimée par la majorité absolue du peuple gabonais.je n’ai jamais eu et je n’en aurai jamais d’état d’âme à l’égard de tout collabo. si ce cas pouvait servir d’exemple patent, toute l’opposition gabonaise se sentirait agréablement soulagée de son pendant alimentaire. Dr. SDK

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW