Un collectif de 41 partis de l’opposition, à l’exception de l’Union nationale et le Rassemblement héritage et modernité, ont honoré sinon célébré, le 12 mai 2018, leurs pairs promus au gouvernement Issoze Ngondet III, en l’occurrence David Mbadinga, Michel Menga M’Esssone et Jean de Dieu Moukagni Iwangou.

Un moment de la réception donnée en l’honneur des promus de l’opposition au gouvernement (en chemise blanche Thierry d’Argendieu Kombila). © D.R.

 

Quelques jours après leur nomination dans le troisième gouvernement du deuxième mandat d’Ali Bongo, David Mbadinga, Michel Menga M’Esssone et Jean de Dieu Moukagni Iwangou ont reçu, le week-end écolulé, les félicitations des membres du Groupe des 41, constitué de partis de l’opposition à l’exception de l’Union nationale et Rassemblement héritage et modernité. Pour Thierry d’Argendieu Kombila, président de l’Union nationale des forgerons (Unaf) au demeurant l’un des initiateurs de l’événement, il s’agissait de témoigner aux nouveaux promus, tout leur soutien et réaffirmer leur engagement à poursuivre ensemble le combat débuté.

© D.R.

«Nous voulons passer au réchauffement fraternel. Rassurer ceux qui ont été appelés à servir la République, qu’il faudrait absolument qu’ils minimisent cette cabale. Parce que ceux qui ont été avec vous dans le combat savent pertinemment les raisons pour lesquelles vous aviez accepté cet appel. Par cette petite soirée, nous voulons vous dire que nous sommes avec vous. Nous ne sommes ni complexés, ni inquiets que vous remplirez vos missions conformément aux aspirations du peuple gabonais», a déclaré Thierry d’Argendieu Kombila.

Pour Michel Menga M’Essone, l’ancien secrétaire général du Rassemblement héritage et modernité (RHM) qui affirme avoir été meurtri par les critiques et les cabales ourdies contre sa personne et sa réputation, la soirée de félicitation organisée dans un hôtel de Libreville, est la marque de soutien et de sympathie dont ils avaient besoin. «Comme vous le savez, les décisions que nous avions prises n’étaient pas faciles. Il a fallu s’armer de courage et de beaucoup de discernement pour prendre ces décisions. Il y en a qui qualifient cette décision comme ils le veulent. Mais, moi, mon père me disait que dans la vie ton censeur c’est ta conscience et dans ta vie, il faut toujours être en phase avec ta conscience. Les hommes et les femmes, il y en a qui sont bons, hypocrites, et mêmes des mauvais», a confié le transfuge de RHM, nouveau ministre d’État en charge de l’Habitat.

«Nous restons dans l’opposition, nous sommes au gouvernement comme des gendarmes pour vous y représenter. Nous pensons que l’action que nous allons mener tiendra compte de vos suggestions, de vos remarques. Nous ne serons pas loin de vous. Chaque fois que nous poserons un acte, nous viendrons vous rendre compte», a assuré le président de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPG-L), David Mbadinga, convaincu de l’esprit de solidarité qui prévaudrait au sein de la plate-forme des 41. «Je suis réconforté par cette initiative et je pense qu’à travers ce geste, que vous nous soutenez et que vous nous soutiendrez toujours».

Du fait d’être frappé par un décès dans son giron familial, Jean de Dieu Moukagni Iwangou n’a pas pu prendre part à la célébration des ex-opposants promus au cabinet Issoze Ngondet.

 
 

17 Commentaires

  1. BSerge Okogo dit :

    Véritable dîner des affamés. Excusez moi d’avoir déformer le titre du film. Je ne suis pas Léa Mikala.

  2. serge obiang obame dit :

    Aucun d’entre vous ne peut etre elu depute faute de fief politique, peut-etre menga. Apres ce gvrnmt interimaire, quelle autre tribute d’expression aurez vous? Meme gabonreview qui fait votre pub aujourd’hui va vous oublier. Mais nous, non. Car on va vous sanctionner. Vous n’etes que des prostitues politiques!

    • gabonreviewadmin dit :

      Quelle mauvaise foi ! Nous ne faisons nullement la publicité de ce groupe de partis gazelles, ainsi que vous l’insinuez en parlant de leur difficulté à avoir ne fut-ce qu’un élu. Nous faisons du journalisme, pas du militantisme. Nous n’aurions pas publié cet article que vous ne sauriez sans doute rien de ce vaudeville, et vous n’aurez pas eu l’opportunité de le commenter. Merci de continuer à nous suivre.

      • Alphonse dit :

        Gabonreview, vous réagissez avec un peu trop d’émotion aux critiques, fondées ou pas fondées (j’ai souvent lu vos commentaires retours). Vous affichez parfois dans ce cadre une absence de neutralité… Il s’agit juste d’une remarque au site en ligne qui me parait ce jour le plus crédible et recherché (attention tout de même parfois les recherches sont semble t il orientées par vos prise de positions..) du pays.

        • tara dit :

          L’article vient donner une information, et relaie les discours de certains participants la prise de position est où ? Enfin ou bien il y’a certaines informations qui méritent d’être publiée d’autres non ?

      • l'ombre qui marche dit :

        CQFD merci de continuer de nous informer! Nous continuons de vous suivre!

  3. Ari dit :

    Attendez voir dans tres peu de temps cher ex-opposants quand Ali vous aura bien lessive a sa maniere, vous viendrez nous dire encore si vous etes “en phase avec votre conscience”
    Vous etes tout simplement de pauvres types sans moral ni dignite. Continuez a vous voiler la face mais sachez que les Gabonais ne sont pas si stupides comme vous l’etes vous-memes.

  4. IPANDY dit :

    En effet, comme GR le dit c’est un regroupement de parti gazelle. C’est des personnes incohérentes. Si non comment expliquer que Menga qui n’a même pas encore pris part à une élection sous la bannière du parti qu’il dit être cofondateur qu’il s’empresse d’entrer au Gouvernement !?
    Comment comprendre que Mouckagni associé hier à un sénateur pour dénoncer la révision constitutionnel aujourd’hui épouse cette nouvelle constitution ? Pour l’autre je comprends que c’est un corrompu de première alors je parlerais meme pas de lui en le citant.
    On ne s’improvise pas opposant. Vous comprenez que MBA Abessolo Mamboundou et les autres étaient des hommes courageux.

  5. Bikoro dit :

    Au lieu de critiquer béatement, aveuglement, pathologiquement, ces messieurs, posez-vous plutôt ces questions fondamentales : POURQUOI ont-ils franchi le Rubicon? POURQUOI ont-ils fini par rejoindre ceux vilipendés par eux hier?
    Pour ma part, la réponse est simple : c’est ce qui inéluctablement arrive quand on n’a pas de stratégie clairement définie, de tactique intelligemment pensée,… Deux ans plus tard, qu’on le veuille ou non la démarche de l’Opposant en Chef du jour a montré ses limites. Elle est totalement illisible. C’est ça le problème. Il ne suffit pas de prendre la pose devant la caméra pour être Président. En face, les autres avancent, placent leurs pions, on peut être contre ce qu’ils font, mais le momentum est clairement de leur côté. Ce sont eux qui disent le Là. Voilà le véritable problème et celui-ci ne concerne pas les individualités de ceux nommés au gouvernement. Il est plus profond. Peut-être que dès le départ, le casting n’était pas bon.

  6. legabonsouffre dit :

    Toujours les memes scènes, ça va etre dur de passer à mieux avec de tels cancres toujours là pour mettre du plomb dans l aile de la liberté

  7. l'ombre qui marche dit :

    Menga pour ta survie politique et ventrale tu as un SEUL CHANTIER à réaliser LA ROUTE NTOUM-COCOBEACH car au ministère de l’habitat tu ne feras rien mais les populations de Cocobeach te donneront leurs voix pour être députe!

  8. AIRBORNE dit :

    Bon la fête est terminée avec les encouragements des soit disant 41, nous attendons les résultats de vos trois mousquetaires. Il ne faudrait pas compter sur l’arrogant de Magangmous, le mafieux RNO, le perfide trompeur Ndaot qui se réclament de l’opposition. Lorsque Bibalou, president de la CGE va proclamer vainqueur la majorité présidentielle, ne venez pas vous plaindre quand vous serez perdant, et si vous avez les couilles, il faudrait démissionner. Car la répartition des sièges et le nouveau mode de trucages et de fraudes et est entrain d’être mis en place avec la complicité des représentants de l’opposition au bureau du CGE, le peuple minable et manipulé ne verra que du flou

  9. moussa dit :

    N’est ce pas ceux là , accompagnés de l’Union Nationale et Héritage et Modernité qui disent aux gabonais qu’ils vont continuer la lutte à l’Ass Nat pour restaurer la vérité des urnes de la présidentielle de 2016 !!!!! Des vrais blagueurs qui ne sont en réalité que les alliés du régime Assassin et Sanguinaire d’Ali Bongo !!!! Vs venez de faire la preuve aux yeux de tous que vs faites partie de la majorité présidentielle au même titre que les Ndemezo, Maganga Moussavou… Et que votre tromperie des législatives ne marchera pas avec le peuple gabonais car vs serez seuls

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW