Le gouvernement gabonais a été remanié ce 20 février 2018 avec la sortie du ministre de l’Agriculture, Yves-Fernand Manfoumbi et l’arrivée de l’ancien Secrétaire général à la Présidence, Guy Rossatanga Rignault, au ministère de la Pêche, de la Mer et de la Sureté maritime. Ce dernier a été remplacé au secrétariat général de la présidence par Jean Yves Teale.

Ci-après l’intégralité du communiqué lu par le ministre de la Défense, chargé des Affaires présidentielles, Etienne Massard Kabinda Makaga.

Capture d’écran du ministre de la Défense, chargé des Affaires présidentielles, Etienne Massard Kabinda Makaga. © Gabonreview

 

Par décret du président de la République, en date de ce jour, sur proposition de monsieur le Premier ministre, le gouvernement est remanié ainsi qu’il suit :

Ministre d’Etat, de la Protection sociale et de la Solidarité nationale : Paul Biyoghe Mba

Ministre d’Etat, de la Forêt et de l’Environnement : Pacôme Moubele Boubeya

Ministre d’Etat de l’Habitat, de l’Urbanisme et du cadre de vie : Francis Nkea Nzingue

Ministre d’Etat de la Famille et de la Protection de l’enfance : Josué Mbadinga

Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé du programme graine : Biendi Manganga Moussavou

Ministre de la Protection des investissements privés, de l’Entrepreneuriat national, des Petites et Moyennes entreprises, du Commerce et de l’Industrie : Madeleine Berre

Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Insertion des jeunes : Carmen Ndaot

Ministre de la Pêche, de la Mer et de la Sureté maritime : Guy Rossatanga Rignault

Ministre de la Justice, Garde des sceaux, chargé des droits humains : Edgar Anicet Mboumbou Miyakou

Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics : Solange Mbondzi

 
 

18 Commentaires

  1. Eternite dit :

    Il aurait été judicieux de nous expliquer les raisons qui ont amené à ce remaniements ministeriel , au lieu de nous balancer toujours vos décisions.

    Constat : Biendi est un banquier que va t’il faire à l’ageiculture ??
    Le gouvernement accède à la demande des magistrats avec le départ de Francis Nkea du ministère de la justice – l’es magistrats vont pouvoir retourner dans les tribunaux; selon le syndicat de la magistrature, ils se battent pour l’independance De la justice et pour le peuple … je demande à voir !!-
    PS: encore désolant de voir que les enfants des dignitaires ou des transfuges politiques, sont les seuls « compétents » pour occuper des postes ministériels

  2. ossami dit :

    Au Gabon c’est de père en fils cher Eternite. On est là pour les accompagner et les voir voler à longueur de journée.

  3. jean- jacques dit :

    Ce 2eme mandat d’Ali c’est le mienés qui chaque nomination un miené est nommé, ils sont dans tous les postes. l aseeg. les ambassadeurs DG.ministres, à l’AN vraiment que devient les autres ethnies? le tire doit être corrigé ce ne sont pas les miénés qui voter seul Ali et c’est à verifie si leur vote en faveur d’Ali atteind même 2%. M.le president les memes miené que vous faites trop confiance , demain ils vont insulté la famille Bongo et les gens du haut – ogooué on a les cas de ce ping.

    • Paul Bismuth dit :

      La nomination à des responsabilités ne peut être une question d’appartenance ethnique ou politique,ce doit être une affaire de compétence. C’est cela la République! Alors mon cher Jean Jacques, au lieu de taper sur les Myènes, interroge plutôt la compétence de ceux qui constituent le plus éminent organe de décision de notre pays. En effet j’aurais aimé qu’on nous dressa un bilan clair et objectif de la politique de chaque “serviteur” au niveau de son département. Car vois-tu mon ami, on a faim, on a soif d’eau et de travail ; on se meurt et on n’a pas le sentiment que le roi et ses courtisans possèdent la compétence, le patriotisme et l’humanité idoines pour répondre à notre détresse. Durant toute l’année 2016 on n’a cessé de nous vanter les mérites de l’égalité des chances. Et pour convaincre un peu plus les compatriotes de sortir de la citadelle du scepticisme, on a même érigé un ministère à la gloire de l’égalité des chances, mis en place le programme “un jeune, un métier”, en assurant que le populisme ou l’électoralisme n’avait aucun rapport avec la démarche en dépit du calendrier. Mais qu’en est-il du bilan ? Point de communication du Gouvernement, plus de deux ans après (et ce n’est pas le seul domaine de l’action publique concerné par ce mutisme). L’échéance est passée, circulez! Déjà rien qu’en regardant ce Gouvernement et ces fils et filles de patriciens aux illustres patronymes qui le composent, on a un aperçu de ce qu’est l’égalité sous Ali XIV.Ce pays plus que jamais ne possède les attributs d’une République (la dernière constitution venant même une bonne fois mettre un terme aux derniers doutes). Il s’agit plus d’une monarchie de droit divin (forme de gouvernement révolue en Europe mais qui revit en Afrique) dans laquelle ne peuvent envisager une existence sereine et heureuse seulement les flagorneurs du monarque et ceux qui justifient d’une ascendance noble. Le Gabon n’est plus à nous tous, mais uniquement à ce groupuscule d’individus. Et ce n’est pas prêt de changer. Quant à moi, si la situation perdure, je ferai mon baluchon,affronterai désert de sable et d’eau en espérant faire florès… chez le colon. Mais je me garderais de prendre des risques si importants si une bonne âme voulait bien me payer un billet air france et un visa à 5 millions de fcfa ou simplement mettre ce groupuscule nuisible dehors… dans la paix (et non par tous les moyens).

  4. jean- jacques dit :

    au Gabon qui est pauvre meurt pouvre, ce sont les meme nomes, du grand pere au petit fils de la grand mere à la petite fille. ce ça la democratie et le partage au Gabon.

  5. Mikouma Paul dit :

    Est-ce lui qui assure la fonction de porte-parole du Gouvernement désormais où alors ce n’est qu’un intérim?

  6. temy dit :

    manf 10 a deçu l’equipe gouvernementale d’ou le remaniement en catamini.

  7. temy dit :

    mais je Remarque que ce sont les memes noms.pensez aussi a d’autres familles.le gabon compte pres ou plus de 50 ethnies sur 9 provinces.

  8. la Fille de l'Ombre dit :

    Bonjour monsieur l’administrateur. Dites-moi, comment se fait-il que vous marquez 8 commentaires pour cet article alors qu’il n’y a effectivement que 5 à cette heure précise (10h05). ce décalage en termes de compte des commentaires devient récurent. il faut rectifier le tire à ce niveau, je pense. Merci

    • gabonreviewadmin dit :

      Bonjour la Fille de l’Ombre. 8 commentaires pour cet article soit 5 validés et 3 en attente de validation. C’est ce que signifient les 8 commentaires que vous voyez afficher. Techniquement, il n’y a aucun décalage ou problème. C’est ainsi que fonctionne le système de commentaires. Merci de continuer à nous suivre.

  9. Jones dit :

    On prend les mêmes en on recommence.

  10. MBIRE dit :

    ce n’est pas le porte parole du gouvernement qui vient communiquer sur les nominations du gouvernement…le porte parole du gouvernemement communique sur l’activité du gouvernement. C’est le chef qui nomme qui les ministres, c’est normal que ça soit le chargé des affaires presidentielles qui vient parler au nom du president…

  11. diogene dit :

    Coucou les jeunes, ça boum !

  12. Mata-Mata dit :

    Que ce passe t-il actuellement avec le maitre BOA? Il décide et valide tout quant-il veut, sans compte a rendre ni consultation a qui que ce soit. A 20h c’est << PAR DECRET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE…On est ou-la?

  13. Mata-Mata dit :

    Oh, un Gabonais au Nom de Kabinda!!! Mon Dieu, mais bientot on aura les Gabonais au Nom de Tchimanga, Bakékolo ect…SVP, penssons d’abors a: <>

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW