Le conseiller spécial et porte-parole de la présidence de la République a assuré, mercredi, qu’Ali Bongo est bel et bien en fonction, et donc qu’il n’y a pas lieu d’évoquer la vacance du pouvoir au sommet de l’Etat.

Le Porte-parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, en juin 2018. © Communication présidentielle

 

En convalescence à Rabat au Maroc depuis fin novembre dernier, Ali Bongo continue de présider aux destinées du Gabon. C’est, en tout cas, ce qu’a soutenu ce mercredi 2 janvier Ike Ngouoni sur RFI. Comme pour répondre à l’opposition gabonaise, dont 44 partis appellent à la mise en place d’une transition de deux ans pour gérer le pays en l’absence du président, le conseiller spécial et porte-parole de la présidence de la République estime que «le discours du 31 décembre vient apporter la preuve définitive de ce qu’il n’y a pas de vacance à la tête de l’Etat gabonais».

«Le président est à la tâche. Le président est pleinement dédié à sa fonction, il travaille à ce que 2019 soit une année importante pour les Gabonais, aussi sur le front social. Le président préside», martèle Ike Ngouoni, ayant indiqué la veille au journal Le Monde que la présentation des vœux d’Ali Bongo «est la preuve [qu’il] est totalement rétabli» et que «ses ennuis de santé sont désormais derrière lui».

En 2019, croit savoir le porte-parole de la présidence de la République, Ali Bongo «souhaite faire de l’emploi sa priorité». Son autre objectif, dit-il, est «de poursuivre et d’intensifier la diversification de notre économie».

Neuf jours plus tôt, Brice Laccruche Alihanga avait lui aussi rétorqué à l’opposition gabonaise, via le journal français Les Echos, que la simple évocation de l’«absence temporaire» pour le cas d’Ali Bongo n’ayant pas regagné son pays depuis son AVC à Riyad le 24 octobre 2018, était «un abus de langage». Il avait également assuré que le président gabonais travaillait «tous les jours» en dépit de sa convalescence.

 
 

9 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Le porte parole de l’enfer. Le mensonge est leur pain quotidien. Pitié ! Que Francis Sala Ngouah Beauf qui a été la voix de BOA dans la dernière ridicule vidéo sache qu’il va payer cher ses conneries. Nous sommes vraiment en présence d’un état VOYOU depuis plus de 50 ans. Il est temps que ça cesse.

  2. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    L’Heure d’un nouveau Léon MBA (GABON D’ABORD) à La Tête d’IBOGA (Gabon) a sonné. C’EST LE DÉCRET DE MUANGA N’KOMBÉ (DIEU LE PÈRE CRÉATEUR). BWETE. /
    ” LA DYNAMIQUE BWETE ”
    * ” TROIS CENT VINGT SEPTIÈME JOUR DE L’ÈRE CALENDAIRE LÉON MBA MINKO : GABON D’ABORD ” *
    « ” LA RESTITUTION EST AMORCÉE ” »
    En français facile :
    ” JEAN PING EST LE DEUXIÈME GUIDE PRÉSIDENT D’IBOGA (GABON) “.
    « IBOGA (GABON) A TOTALEMENT RECOUVRÉ SON HONNEUR ET SA DIGNITÉ ».
    La comédie franc-maçonne de distraction par la médiocre et moribonde franc-maçonnerie sur le zombi irrespectueux, perverti Ali Bongo est terminée. BWETE depuis 2009 est responsable des misères que subit le peuple souverain d’IBOGA (Gabon) pour avoir été utilisé nommément par Marie Madeleine afin de déclarer Ali Bongo gagnant de l’élection présidentielle dont André MBA OBAME était le véritable vainqueur. Ali Bongo est mort pour avoir déclaré à BWETE qu’il allait lui faire ramper pour refus de partager avec lui son gâteau Gabon. C’EST FINI, FIN. TERMINER. BWETE. /
    En réaction à : https://www.gabonreview.com/blog/discours-a-la-nation-ali-bongo-je-vais-mieux-et-me-prepare-a-vous-retrouver-tres-vite/
    *IBOGA EST DÉSORMAIS AUX COMMANDES*
    # LA RESTITUTION EST AMORCÉE #
    “GABON D’ABORD”

  3. Le Bal des Revenants… après la résurrection d’Ali Bongo, Ike Ngouoni a retrouvé la parole. Aucune dignité. Alors que tous nos voisins de Guinée , du Congo, du Cameroun savent qu’Ali Bongo ne plus jamais diriger le Gabon, les PDGistes veulent faire avaler au peuple Gabonais une pilule qui ne dit pas son nom. L’HEURE A SONNE VA ALLEZ DÉGAGER.

  4. Paul Ndong dit :

    Donc si ” la présentation des vœux d’Ali Bongo «est la preuve [qu’il] est totalement rétabli» et que «ses ennuis de santé sont désormais derrière lui».”, cela veut dire que ce que nous avons vu le 31 c’est le nouvel Alu Bongo ?

    Ok. Au moins nous ke savons et en prenons bonne note.

  5. Ari dit :

    Ike mon petit evite de te faire lyncher un jour par une population en furie. Tu devrais garder le silence en pareilles circonstances car la situation est tres grave. Tu souffres de quel genre d’aveuglement toi!?!

  6. Ngouss Mabanga dit :

    Vraiment, c’est pathétique! Donc sans Ali (les Bongo) vous n’est rien . la fin d’un règne est vraiment triste à voir.

  7. FINE BOUCHE dit :

    ils sont tous aliénés. Le font ils exprès ou cette république est malade. Je crois que c’est la peur que lui fait dire autant d’inepties téléguidé par une force maléfique et diabolique. Car une personne ayant toutes ses facultés mentales ne peut se compromettre de la sorte.Si laisser le pays à la jeunesse s’apparente à cela, vaut mieux qu’il nous ressucité Omar on moins il avait du style et de l’humour 20/20 à la dictée au Baccalauréat

  8. Je me rends finalement compte que les pedegistes n’aiment pas Ali, pitié… Visiblement, même un enfant de 4, 5 ans reconnait que Y’ali est bien malade, pendant ce temps, les portes malheurs, pardon, porte parole viennent raconter n’importe quoi. C’est bien pour vous. Qui vivra verra. Je suis juste de passageooo pardonnez…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW