La neuvième journée nationale du drapeau a été célébrée ce 9 août 2018, à l’esplanade de la présidence de la République, en présence du président Ali Bongo, sous le thème «Patrimoine, patrie et patriotisme dans le Gabon d’aujourd’hui».

Ali Bongo Ondimba a présidé la 9e journée nationale du drapeau sous le thème «Patrimoine, patrie et patriotisme dans le Gabon d’aujourd’hui» (Archive). © D.R.

 

La 9e édition de la Journée nationale du drapeau a été célébrée ce 9 août 2018 au Gabon. La cérémonie s’est déroulée à l’esplanade de la présidence de la République, en présence du président Ali Bongo.

L’ambition de cette manifestation célébrée sous le thème «Patrimoine, patrie et patriotisme dans le Gabon d’aujourd’hui», est de réaffirmer les valeurs de la Nation gabonaise, tout en favorisant l’émergence d’une culture citoyenne et aviver le sens de la responsabilité que suggère le devoir républicain.

Au cours de cette cérémonie, le ministre d’Etat en charge de la Culture, Alain Claude Bilié-By-Nzé, a prononcé une allocution mettant en exergue la thématique de la journée, tout en invitant la population à raviver le patriotisme.

Par ailleurs, la présidence de la République a lancé sur les réseaux sociaux «le challenge flag day». Cette campagne de promotion du vert-jaune- bleu appelle les participants «à publier un selfie d’eux avec un drapeau». Celui qui recevra le plus grand nombre de «j’aime» sera le gagnant du jeu. Il gagnera une place à la tribune officielle lors du défilé de la fête nationale le du 17 août 2018.

Une parade militaire des forces de Défense et de Sécurité a clôturé la cérémonie de l’esplanade de la présidence de la République.

 
 

1 Commentaire

  1. Beka dit :

    Mais c’est quoi cette affaire-là ? Depuis 9 ans, on nous pompe l’air avec la question du drapeau au Gabon. A part cet instant passé sur l’esplanade de la présidence, à quel moment se préoccupe-t-on encore du drapeau au Gabon ? Tout peut, à mon avis vieillir dans la vie, sauf la flamme de Dieu dans le monde, dans le cœur de ses enfants et, peut-être aussi, dans l’élan d’amour pour sa patrie. J’éprouve plein d’inquiétude. Du fameux drapeau : qui s’immobilise encore sur la voie publique lorsque résonne la concorde au lever du drapeau VJB ? Dans quel ministère ou service de l’Etat fait-on encore ne fût-ce que le lever du drapeau ? On fait tout pour le mépriser : devant la façade des édifices publics, chez les chefs de quartier ou de village, beaucoup nombre de fanions sont déchiquetés, sales, décolorés ; ils demeurent ainsi des mois au vu et su de tous, “parce que, dit-on au ministère de l’intérieur, “il n’y a pas l’argent…” ; à la présidence de la République même, sur le portail officiel par lequel entrent tous les visiteurs d marque, ambassadeurs, chefs d’Etat étrangers, les initiales RG (République Gabonaise) sont rouillées depuis trois ans et ça ne réoccupe personne. Bientôt le 17 août 2018. Aussitôt fini le défilé, vous verrez : on s’empressera d’enlever la nuit même, les drapeaux qui ornent les places de l’indépendance à travers le pays, comme si c’était des objets de honte. Gabonreview écrit ici : “…le thème «Patrimoine, patrie et patriotisme dans le Gabon d’aujourd’hui», est de réaffirmer les valeurs de la Nation gabonaise, tout en favorisant l’émergence d’une culture citoyenne et aviver le sens de la responsabilité que suggère le devoir républicain…” Je demande à ceux qui ont déjà visité la résidence de tous les Gabonais, appelée Présidence de la République, ici au Gabon, de lever le doigt. Vous êtes combien ? un, deux, trois… : vous n’êtes pas nombreux ! Vous n’atteignez pas le dixième de la population. Ils ont dit : “Ravivez le patriotisme” ? Comment ? En commençant par quoi ? Rien que des mots. Le civisme a disparu depuis longtemps de nos vies. On sait tous pourquoi…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW