Annoncée en juillet dernier, la plainte intentée par le porte-parole de la présidence de la République contre la bloggeuse devrait les conduire au tribunal le 7 septembre prochain.

Alain-Claude Bilie-By-Nzé. © ujpdg-france.vefblog.net

Alain-Claude Bilie-By-Nzé. © ujpdg-france.vefblog.net

 

C’est finalement au tribunal de grande instance de Versailles en France que l’audience de fixation-consignation aura lieu, a récemment annoncé Anne Marie Dworaczek-Bendome. Poursuivie pour diffamation par Alain-Claude Bilie-by-Nzé, la bloggeuse devra s’expliquer le 7 septembre prochain, en présence de son avocat, Me William Bourdon du Cabinet Bourdon & Forestier.

En haut : le compte et le post attribués à Billie-By-Nzé. Et, en bas, un aperçu du compte officiel d’Alain-Claude Billie-By-Nzé, le 3 septembre 2015. © Gabonreview

En haut : le compte et le post attribués à Billie-By-Nzé. Et, en bas, un aperçu du compte officiel d’Alain-Claude Billie-By-Nzé, le 3 septembre 2015. © Gabonreview

Il faut dire que depuis le 2 juillet dernier, date de la publication sur son blog d’un article peu élogieux sur le porte-parole de la présidence de la République, ce dernier a juré de le lui faire payer. Et à en croire La lettre du continent, dans l’assignation adressée par l’avocat du plaignant, 50.000 euros auraient été requis à titre de dommages et intérêts. Rien moins que ça. Au centre du litige : un article intitulé «Gabon – Pour Alain-Claude Bilié Bi Nzé – Héritage & Modernité : Un groupement de singes !», dans lequel l’auteure attribue au porte-parole de la présidence de la République un post publié sur un compte Twitter tenu par un certain «Jr Bi Nze», invisible sur le réseau social depuis plusieurs semaines. Or, selon l’intéressé, il ne s’agit nullement d’un compte tenu par lui, dont le compte personnel est «BilieByNze». Il n’aurait donc jamais traité les membres de «Héritage et Modernité» de «singes».

Sauf que, certaine d’être tombée sur le compte officiel du porte-parole de la présidence de la République, la bloggeuse s’en était allée dans une description, le mettant quelques fois en comparaison avec Alexandre Barro Chambrier. Un des passages de l’article incriminé, qui aurait pu choquer le plaignant : «Le portrait non exhaustif du vaniteux M. Bilié Bi Nzé, le présente comme un transhumant politique notoire, connu non seulement pour des faits pas reluisants mais aussi pour le vagabondage d’un camp à un autre, au gré de ses intérêts personnels et au bénéfice du plus offrant. Et puisque qu’il aime le monde animalier, s’il n’est pas un singe comme ceux qu’il fustige, il n’a rien à leur envier en ce qui concerne les grimaces et les cabrioles, il sait les faire tout seul.» La suite se jouera donc à Versailles.

 

 
 

4 Commentaires

  1. Roberto dit :

    Si Bille By Nzé a vraiment traité ces compatriote de singe qu’il ne s’étonne pas des réactions à son encontre. Attendons la suite….

  2. Ciel dit :

    50 000 euros de dommages et intérêt? c’est trop seigneur, elle va bosser toute sa vie pour pouvoir dédommager le porte parole. Au temps de Bongo père, la tolérance était un maitre mot, pourquoi, maintenant, tout doit être que règlement de compte?
    Lorsqu’on regarde sur cette page, on voit bien le fameux message avec la photo du porte parole?!! Si AC comme on l’appelle dit que ce n’est pas son compte, c’est que quelqu’un l’a piraté, mais la dame a dit ou rapporté ce qu’elle a lu. Soit AC retrouve ceux qui se font passer pour lui sur le net ou cette page, car il s’agit d’une usurpation d’identité donc fait partie de la cybercriminalité, soit il laisse tomber pour la dame, qui aura compris combien il est grand AC!!!
    Pourquoi demandé à ta sœur tant d’argent pour le mal qui a été fait? pourquoi dépensé tant d’argent (peut être que ce n’est rien) en frais d’avocats et autres?
    Pourquoi, on se tolère plus dans ce pays? quel est l’exemple que doit donner un chef, lorsque son collaborateur a dit ou rapporter n’importe quoi? je comprends ou essai de le faire, qu’ils sont malmenés de tous les cotés, presse locale, sur le net, dans les bars, mais pardon papa AC laisse tomber, discutez avec votre sœur. Madame, maman, pardon discute avec ton frère!!!

    Nous devons organiser une journée nationale de la paix ou de la tolérance ou je ne sais quoi, si cela n’existe pas encore, c’est trop grave, on ne parle que par tribunal interposé!!

  3. Fille dit :

    Et c’est en France qu’il a porté plainte à sa compatriote pour ce genre de ” singeries” ! Vraiment !
    On attendait tous la plainte contre Pierre Péan, Mr , pour laver la république et le président. Le ridicule ne tue décidément pas.

  4. Da Truth dit :

    Ah ça!!!!! au cas ou ce dernier gagnerait le procès ;cette dame aurait du fil a retordre car 50.000 euros c’est pas donné….et même si cette dernière avait cette somme aurait pu servir pour un investissement fructeux…Mais il faut que ce genre de situation serve d’exemple car depuis un certain temps certains individus ont maintenant la largesse de vilipender les autres sur les réseaux sociaux a tous va sans que’ils ne subissent les foudres de la justice….et il n’y a pas que des personnalités publiques qui en font les frais dans ce pays….Il ne faut pas confondre liberté d’expression et diffamation…!!!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW