Sur des vidéos publiées ce 1er juin 2018 sur les réseaux sociaux, l’ambassade du Gabon en France a été brièvement envahie par les membres de la diaspora, manifestant contre le régime de Libreville.

La photo de Jean Ping installée dans le hall de l’ambassade du Gabon à Paris par les manifestants, le 1er juin 2018 en lieu et place de celle d’Ali Bongo. © Facebook.com/groups/infoskinguele

 

Scandant «libérez le Gabon, l’heure a sonné», des Résistants membres de la diaspora gabonaise ont investi ce 1er juin 2018 les locaux de l’ambassade du Gabon à Paris.

Sur les vidéos amateurs tournées lors de cette opération et diffusées sur les réseaux sociaux, l’on peut voir les membres de ce groupe remplacer la photo officielle du président Ali Bongo, par celle de Jean Ping. «Nous devons nous lever comme des soldats, Ali Bongo est un assassin». «On vient de destituer Ali Bongo. Aujourd’hui, Jean Ping est le nouveau président du Gabon», martèle une voix insistant sur le fait que «le président élu c’est Jean Ping».

Selon une source jointe au téléphone à Paris, la sécurité de l‘ambassade a été rapidement débordée par ce groupe. Durant cette opération qui a duré une quinzaine de minutes, les employés de l’ambassade et l’ambassadeur, Flavien Enongoué, étaient à leur poste de travail.

Depuis l’élection présidentielle du mois d’août 2016 au cours de laquelle Ali Bongo avait été déclaré vainqueur, son principal challenger, Jean Ping, n’a jamais reconnu cette victoire. Et dans plusieurs villes du monde, à l’instar de Paris, des Résistants gabonais se sont constitués afin de revendiquer la victoire de ce dernier.

 
 

28 Commentaires

  1. l'enfant du gabon dit :

    Jean ping president

  2. Catherine dit :

    MERCI A VOUS, CHERS RÉSISTANTS !

  3. ovono dit :

    Jusqu’au bout !!!

  4. Olsen dit :

    Soutiens à mes frères et soeurs de la dispora partisans du changent, la vérité des urnes triomphera.

  5. AIRBORNE dit :

    Ce sont les signes avant coureur de la chute d’un dictateur. Par ce geste symbolique qui a une visée spirituelle, Ali ne dort plus bien. La police française est juste venue s’enquérir de ce qui se passait, et voila.

  6. Ikobey dit :

    Qui sont ces manipulateurs qui envoient au casse-pipe notre jeunesse?
    Certains sont des vieillards, vexés d’avoir échoué à être “vizir à la place du vizir” qui après des dizaines d’années de servitude prospère et repue voudraient nous donner l’image de jeunes “Che Guevara” gabonais !

    Qui sont ces imbéciles qui se baptisent “résistants ” ?
    Qui ne font que se saouler de mots et de rêves à des milliers de kilomètre du Gabon , jouant les étudiants en bénéficiant de la générosité de nos anciens maîtres!

    Savent-ils que ce qu’ils font est du ressort d’une cour martiale ?
    Ces “résistants” qui n’existent que parce que le Gabon n’est pas une dictature, et que son Président est magnanime . En Afrique, nous savons ce qu’il en aurait été dans d’autres pays.

    Il faut bien que jeunesse passe, espérons que la maturité vienne avant qu’ils ne meurent idiots. Par contre,n’ayons aucune excuse pour ceux qui tiennent les ficelles de ces pantins !

    • Gabomama dit :

      Si le Gabon n’était une dictature il n’y aura pas des incarcérations et des disparitions pour délit d’option. Ali Bongo n’aurai pas eu besoin de carabiner le qg de son principal challenger et tuer des dizaines d’innocents. Si le Gabon n’était pas une dictature il n’y aurait pas eu des taux de participation de plus de 100% dans le Haut-Ogooué et l’annulation de la voix d’environ un gabonais sur 6 à Libreville. Soit prêt de 10% de l’électorat.Si le Gabon n’était pas une dictature Ali Bongo ne serait pas un pestiféré dans toutes les grandes capitales et il n’y aurait pas ces jeunes gabonais qui l’humilient lui et les siens quand ils sont hors du Gabon où sa milice la GR ne peut imposer sa loi.

      • Ikobey dit :

        @Gabomama
        1) le tx de participation élevé s’explique par une crainte locale qui a produit un effet masse autour du chef. Le problème est à mon avis le faible tx de participation dans les autres Provinces.
        2) L’image du Gabon et de son Président n’est pas si mauvaise que ça. Malgré tout ce que fait l’opposition pour salir l’image du pays à l’étranger. Ce qui nous importe sont les intérêts du Gabon et non pas ce que pense les étrangers.
        3) la répression, ok nos forces de l’ordre n’ont pas forcément la formation qu’il faudrait. Mais soyons honnêtes et replaçons les faits, Libreville était à feu et à sang par des bandes de pillards.
        Les exactions n’auraient été acceptables dans aucun pays. Le rôle du chef de l’Etat a été exemplaire, et les “dégâts collatéraux” ont été
        limités, bien que regrettables.

        • Le Villageois dit :

          Vous pensez sérieusement que bombarder par hélicoptère un QG d’un concurrent “politique” se justifie par le manque de formation des forces de l’ordre ? Vous êtes naïf ou très dangereux !

    • MBA dit :

      Tu écris n’importe quoi toi va dormir.

      Ta cour martiale les jugera quand elle aura envoyé au gnouf ceux qui ont bombardé le QG de Jean PING!

      Rigolo

    • Piouf! dit :

      tu es inconscient toi!

  7. Les fins de règne des dictateurs se préparent toujours depuis l’étranger. Souvenez-vous de la chute du Chah d’Iran; L’Ayatollah Khomeyni, installé à Auvers/Oise, en France, a minutieusement préparé le soulèvement populaire ayant occasionné la fin de la dynastie de Reza Palahvi . La puissante Police Politique du despote, la “savak”, n’a fait que constater les dégâts.
    Encore une fois, comme l’a dit un illustre homme politique Français, “Il vaut mieux quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent.”
    Ce qui s’est passé, le 1 Juin 2018 à l’Ambassade du Gabon en France, n’est qu’un nouvel avertissement à Ali Bongo.
    D’autre part, les activistes Gabonais ayant manifesté au sein de l’Ambassade du Gabon, donc en terre Gabonaise,n’ont rien à craindre. la énième plainte déposée par Flavien Enongué sera déclarée irrecevable par la justice Française.
    Le juriste Hors catégorie Jean de Dieu Moukagni Iwanga est bien placé pour vous le faire comprendre à qui de droit.

  8. Primael MOUBOGHA dit :

    Aujourd’hui trop c’est trop, il faut respecté Mr Ali Bongo Ondimba. C’est le Président de la république Gabonaise. Il faut les sanctions pour ces personnes. Svp venez au Gabon, et ici moi je vais vous apprendre le respect de l’autorité. Que Dieu bénis le Gabon et le président Ali Bongo Ondimba.

    • Antoine dit :

      Il te faut d’abord retourner à l’école pour bien écrire le français.Autre chose : Ceux qui soutiennent des assassins sont des assassins aussi

    • yaali dit :

      c’est tres bien au contraire. Primael ait un minimum d’orgeuil stp. ton president de la republique est un paresseux notoire qui n’a rien compris a la fonction presidentiel.il passe son temps a faire des maquettes qu il ne realise point et a fire l interressant sans resultat concret pour le pays. il ne ser que ses interets et celui de ses potes.. il n ‘ a aucune vision son emergence a transforme le pays en bateau coulant. un rigolo

    • Milangmissi dit :

      Vous signez avec votre nom et votre prénom et qu’est-ce les lecteurs ont pu retenir:
      1/ Si vous possédez le brevet d’étude premier cycle, vous avez forcément triché pour l’avoir.
      2/ Vous êtes un opportuniste sans vergogne.
      3/Vous n’avez aucune idée de ce qu’est un État de droit vu que vous croyez que c’est à vous de faire respecter la loi?
      Après je vous dis ça en compatriote, il n’est point besoin d’étaler en public son indigence et sa détresse intellectuelle.

      “Un courtisan est semblable à ces plantes faites pour ramper qui s’attachent à tout ce qu’elles trouvent.”

  9. OZORY dit :

    Le pouvoir c’est la legitimité il faut l’avoir pour l’exercer sans ce genre de spectacle il est encore temps de partir afin d’eviter le naufrage. Quand vous aviez eu cette onction vous êtes légitime et vos citoyens vous le rendrons chez vous au pays et un peut partout où vous devriez vous rendre. Nous sommes une grande nation qui mérite un dirigeant qui se souci de la santé de l’éducation du travail de ces compatriotes. Chers resistants merci pour votre détermination le peuple gabonais vous le rendra bravos chers frères.

  10. Nkembo dit :

    Le vrai combat à lieu au Gabon
    Venez au pays. Tout ce que vous faites là-bas ne fera jamais partir Ali Bongo du pouvoir. Les burkinabés ont mené leur résistance à Ouagadougou. Vous n’êtes que les petits manipulateurs.

    • Axelle MBALLA dit :

      @Nkembo! Pseudonyme..certainement! Moi je vous réponds par ma vraie identité. Je suis sûr que vous n’êtes pas un gabonais. Ou alors gabonais “acheté” et venu pour tuer es vrais gabonais. Puis, si vous occupez une fonction au Gabon, c’est parce que vous avez la conscience sale, ou es mains sale, car probablement, vous ne les occupez pas dans le cadre des qualités ayant un lien avec votre niveau de formation…si vous en avez, mais dans le cadre de la récompense pour les odieux crimes dont vous vous faites comptable aussi par votre raisonnement. A votre place, je la ramènerai moins… Et pour nous qui connaissons le village, je vous apprends avec plaisir que quand un gros arbre meurt, les signes viennent de ses branches.

      • Nkembo dit :

        @ Axelle Mballa,
        Je rigole tchouoo toi Mballa ose parler de vrai gabonais. Tu dois naturalisée ou adoptée mais pas d’origine. Je suis au regret de t’informer si tu ne le sais qu’en Afrique, on se connaît. Je te conseille de te taire, tu es camerounaise(au même titre que ta soeur Ndong Florence) et ta contribution pour le conflit anglo-francophone pourrait faire du bien dans ton pays.

  11. OKALIMAMBO dit :

    Mais comment ,voulez-vous respecter quelqu’un qui tue, triche, fait preuve d’incompétence? Pouvez-vous monter dans un véhicule conduit par un chauffeur qui n’en pas un? Sauf si vous ne savez pas conduire,et encore… Chers compatriotes le Gabon est dit indépendant depuis cinquante huit ans, il y a des gens formés dans tous les domaines, comment pouvez-vous accepter d’être dirigé par les plus nuls de nos compatriotes? Mais bon sang réagissez!!!

  12. l'ombre qui marche dit :

    Ali tu as là un aperçu de ce qui arrivera si un jour l’armée te lâche à l’instar de ton ambassadeur à Paris ils fuiront tous ces matamores qui disent te soutenir qui en réalité soutiennent ton argent! Où était ce bravache d’Enongoué pour venir s’opposer à ta symbolique destitution? d’ailleurs comme dit quelque part c’est à Paris que ton”père”avait reçu la présidence du Gabon des mains de Foccart n’est ce pas?

  13. Milangmissi dit :

    Il y a erreur sur le titre ” La diaspora gabonais rétablit l’ordre constitutionnel” eut été plus correct comme titre.

  14. Axelle MBALLA dit :

    @Nkembo! Il te suffit de lire un peu d’ethnologie, de sociologie et/ou d’anthropologie sur notre Gabon. Tu aurais compris que je suis loin d’être né au Cameroun ou ailleurs. Mballa pour es peuples du sud Gabon indique l’igname (Tendre et doux). Je suis né à Lambarené d père Punu et de mère Ngowè. Tu gagnerais à te taire sur ce plan. Continues de voguer en complice au cœur du fleuve de sang des gabonais, fruit de votre incompétence notoire, de votre gabegie, dans un cercle où le crime est érigé en unique article de votre constitution, celle qui vous est taillée sur mesure comme un prêt-à-porter, pas celle des gabonais lambda qui meurent de faim, d’absence des soins, avec une éducation en lambeaux, frappée de plein fouet, par une machine destructrice, un pays sans routes et un pays dans lequel les gabonais vivent les pires horreurs qu’un régime sanglant, terrifiant, assis sur d’immenses richesses inflige à ses citoyens. Le monde entier vous regarde, et parfois vous serre la mains, en se bouchant le nez. Visiblement, tout ceci vous rend très fier..
    Alors @Nkembo! moi à votre place, avec une telle photo, je ne prendrai pas de risque de me montrer. Contribuez au débat, et surtout un conseil. Vous gagnerez en prestige, en ramenant moins ds fadaises.

  15. primael dit :

    Antoine, je parle parfaitement mon ethnie, je l’écrit très bien… je participe à vulgariser mon ethnie. et toi que fais tu? viens au pays.. Tu verra que je suis mille fois intelligent que toi.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW