Dans l’œil du cyclone depuis quelques semaines, six agents de la Police nationale ont été exclus des forces de l’ordre et quatre d’entre eux ont été placés en détention.

Le feuilleton des six «ripoux» de la Police vient de connaître son dénouement. Ces derniers ont été radiés des forces de l’ordre pour manquements graves, et quatre d’entre eux ont été placés en détention.

«Il y a quelques jours, six de vos promotionnaires ont été rayés de nos effectifs pour manquements graves dans un discours aux forces de l’ordre. Quatre d’entre eux croupissent en ce moment à la prison centrale», a déclaré le général Léon Mistoul, commandant en chef de la Police nationale, dans son discours aux forces de l’ordre, le 22 février.

«D’autres ont des dossiers pendants et vont certainement les rejoindre au chômage dans les jours qui viennent», a poursuivi le général Mistoul, appelant les agents à se ressaisir pour ne pas tomber dans les même travers.

De source policière, ceux-ci ont été mis en détention après avoir soutiré à un suspect une somme de 100 000 francs CFA lors d’une perquisition. «Les deux autres fonctionnaires ont été suspendus pour avoir demandé manière abusive à un chauffeur de taxi de payer une amende», a poursuivi la même source.

La corruption au sein des forces de l’ordre est régulièrement critiquée par la population gabonaise, en particulier lors des contrôles routiers au cours desquels il est fréquent que les policiers encaissent directement des amendes dont ils fixent en général le prix en dessous du tarif officiel.

Même si sa compétence est controversée, le nouveau patron de la Police nationale gabonaise, le général de brigade Léon Mistoul, nommé à ce poste le 20 janvier 2012 par décret présidentiel, est précédé de la réputation d’avoir en horreur les contrôles policiers intempestifs et les abus d’autorité. Il a procédé à son premier rassemblement général ce 22 février 2012. Occasion pour lui de prononcer son discours de politique générale, déclinant ainsi ce qu’il attend de la police et ce qu’il compte en faire. Il annonce donc la couleur avec cette série de radiations.

Début janvier, le président Ali Bongo avait souligné la persistance de la corruption dans la police, estimant que «le rétablissement de la confiance entre les Gabonais et les agents en uniforme étaient un des défis majeurs de l’année». On ne demande qu’à voir !

 
 

11 Commentaires

  1. Herve dit :

    Un grand pas pour le General Mistoul. Cela a trop dure. Donc il etait question qu’un terme soit mis a cette pratique qui etait devenue une seconde nature chez les policiers. Esperons que cela servira de lecon aux autres flics habitues en la matiere qui parfois improvisaient des controles routiers pour arrondir les fins de mois. Que le COCHEF de la GENA emboite le pas a son homologue de la police. Meme chose pour les responsables de la Mairie, des prix autres controleurs pour que le Gabon ne soit plus toise comme etant un pays ou la corruption est tres elevee.

  2. laguishire dit :

    c’est sur que c’est un grand pas qui a été fait. j’espère que ça ne s’arrêtera pas là. ces sanctions doivent continuer de fleurir ça permettra peut être d’arrêter ces comportements scandaleux et inadmissibles. Et à quand les jugements de corruption, de détournements d’argent public, d’abus de pouvoir, des biens mal acquis, et les non respectueux de la loi etc…Ce n’est pas normal que des personnes s’enrichissent illégalement, au détriment du peuple. La corruption de la douane, les abus de pouvoir des autorités policières, de la consommation, des emplois non déclarés, des personnes qui sont exonérées de taxes fiscales par ce que ce sont les amis des puissants de ce pays. toi pauvre Makaya tu essaie de respecter les lois et c’est toi qui voit emmerder, intimider pour qq pesos ça n’est pas juste. Alors bonne chance !

  3. laguishire dit :

    En tout cas moi je ne suis pas peinée par ce qui leur arrivent. ils paient les conséquences de leurs agissements c’est tout oh ya rien c’est la loi, elle se doit d’être juste pour tous n’est ce pas ?.à bon entendeur salut !

  4. legabonais dit :

    Je hais tous les hommes, Les uns parce qu’ils sont méchants et malfaisants, Et les autres pour être aux méchants complaisants
    moliere

  5. patt dit :

    ces sanctions,sont les bienvenues,c’est un bon point de départ,on dit qui ne risque rien n’a rien.Ceux-là qui disent que leurs chefs font ça n’ont pas de raisons à résonner ainsi,dans la mesure ou, on ne copie pas ce qui n’est pas bon,je suis convaincu que ça va s’étendre jusqu’à leurs chefs.Pour ce qui est de la police,le Général MISTOUL sera à la hauteur.

  6. laguishire dit :

    Même chose pour les hautes personnalités gabonaises du tribunal de Libreville(par exemple. certaines personnes font intervenir leurs connaissances(copinage,amoureux adultérin, parentés ou pas ) pour intimider , violer les lois en mettant la pression sur des affaires d’argent qui pourraient se régler à l’amiable. Après plusieurs tentatives , cette personne n’a voulu rien entendre et voilà un jour le Président de tel service m’a confié un dossier vous concernant. Vous refuser d’honorer à vos engagements, j’ai répondu non c n’est pas vrai ; juste qu’en ce moment les temps sont durs pour tout le monde , donc si vous pouvez patienter un peu.ce genre de traitement je ne le cautionne pas. cette affaire est bizarre, par ce que je ne sais même pas ce qui a été raconté, juste ce que je sais ce sont des mensonges. Cette personne est carrément folle( je suis sérieuse) l’asile c pour elle. Avoir des comportements répétitifs de folie aggravées, attitudes insultantes, irrespectueuses etc… un moment j’ai pensé qu’il fallait consulter des spécialistes dans son cas. j’ai du subir par ce que je suis en humaine et je peux pardonner , comprendre et essayer d’aider les autres à s’en sortir. Une personne very important serait à l’origine des pressions que je subis qui sont demandés par la fou ou la(e) fou ou folle habillée(é). c’est dommage , c triste ce Gabon . Les hommes de loi n’agissent pas comme ça et surtout pas avec leurs concitoyens. Alors comme je ne suis au courant de rien par ce que cette personne aurait raconté des choses que je ne pourrais pas contesté par ce que c’est a été jugé sans ma présence. cette personne aurait je crois une relation pas normal avec cette personnalité. ce n’est ni un lien de parenté, ni une connaissance, j’en déduis que c’est encore un homme et une femme qui couchent secrètement ensemble et sa maitresse lui a raconté ce qu’elle voulait et lui agit en passant par d’autres services pour m’intimider. Ce sont tous des gabonais comme moi. Casier judiciaire vierge pour moi. On m’espionne !!!! je ne mérite pas ça Mr le président je suis quelqu’un d’honnête avec moi même et avec les autres. j’ai un grand cœur. S’il faut faire du nettoyage ,nettoyons là où ça se dit ça en parle et toutes les injustices qui se font de gauche à droite en haut en bas, pardon je ne veux pas être une partisane de ces injustices. je connais tel aussi mais pour l’instant je vois comment ça se passe et on verra bien. je demande à savoir les faits retenus contre moi c’est tout !

  7. Priscilla dit :

    ce sont toujours les petits voleurs qui sont mis aux buchers. Les vrais, les cerveaux du detournement de fonds sont bien connus et bien proteges par le systeme.<ils peuvent voles, commettre des crimes rituels, corrompre l'administration personne le viendra jamais les pointes du doigt. Ce sont les gros bonnets, les intouchables, les proches du pouvoir…ceux qui lorsqu'ils detournent l'argent publique Odjukwu les recompensent avec des promotions.

  8. herlas dit :

    le jour k je verais l’un de ces hommes qu’on apelle intouchable croupir dns une prison je croirais à la justice du gabon.je n’approuve ce qu’ont fait ces poulets parck ça fait parti de leur metier c’est à croire.c’est en mème temps à croire kil nya k les personne de renommée infime ki cométte les crime dns ntre pays

  9. laguishire dit :

    Ouais je demande juste que la justice soit juste !

  10. Lola dit :

    Mon ami a acheté une voiture en France. Lors d’un controle par la douane au Gabon, ces gens-là on fouillé la voiture et pris les affaires que j’avais achetées pour ma mère et ma soeur. E ils ont l’habitude d’agir ainsi puisque mon frère s’est plaint qu’un parfum manquait dans ses babages. Qu’ils soient maudits.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW