Dans une correspondance au Recteur du petit séminaire Saint-Jean, datée du 20 octobre 2016, le ministre de l’Intérieur sollicite une mise en demeure de l’Abbé Dimitri Ayatebe Ename, pour avoir prononcé une homélie jugée «tendancieuse» par le ministre du Culte.

© Gabonreview/Shutterstock

© Gabonreview/Shutterstock

 

Le 16 octobre, à l’occasion de la célébration de la fête du 29e dimanche du temps ordinaire, année liturgique C, de l’église chrétienne, l’Abbé Dimitri Ayatebe Ename avait prononcé une homélie au vitriol contre Ali Bongo. Dans cette adresse au peuple chrétien du Gabon, le religieux a affirmé avoir déposé devant Dieu et au nom du peuple, une plainte pour le départ immédiat du «pouvoir dictatorial, cynique, obscur, pervers et meurtrier».

Cette véhémente homélie du directeur des études et économe du Petit séminaire Saint-Jean a sans doute  déplu au ministre de l’Intérieur. Dans une mise en demeure datée du 20 octobre 2016, adressée au recteur du séminaire, Laurent Manvoula avec ampliation à, l’archevêque de Libreville, Basile Mve Engone, Lambert-Noël Matha accuse l’Abbé d’outrance aux institutions de la République.

«Dans son homélie prononcé le dimanche 16 octobre 2016, l’Abbé Dimitri Ayatebe Ename, a de manière outrancière, ouvertement et solennellement mis en cause, les institutions de la République en revenant de façon partisane sur le résultat de la dernière consultation électorale et les évènements particulièrement violents qui s’en sont suivis», a-t-il rappelé.

Pour  le ministre de l’Intérieur, l’Abbé Ayatebe Ename s’est éloigné de la vocation de l’église, au regard du principe de laïcité. Il recommande par conséquent  au supérieur de séminaire Saint Jean, de «veiller à ce que les prêtres ou abbés placés sous son autorité fassent preuve dans leurs rencontres avec les fidèles, de réserve et de neutralité, toutes choses conformes au sacro-saint principe de laïcité».

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que cette harangue, dans laquelle l’Abbé sollicite humblement de Dieu, à travers sa haute cour céleste, au nom du peuple gabonais, le départ de «celui et ceux qui viennent de voler une fois de plus notre victoire à l’élection présidentielle du 27 aout dernier»,  est un acte séditieux pour les autorités.

 
 

26 Commentaires

  1. DoanESS dit :

    L’affaire n’est plus au niveau de monseigneur. C’est désormais sur la table de travail du très Haut . Donc mr le ministre attendez la sentence

    • gabonais dit :

      NÉGOCIER AVEC UN GOUVERNEMENT DE TERRORISTES POUR ALLER OU?

      Curieux que la France et une certaine communauté internationale impuissante veuillent imposer aux peuples opprimés au nom de la protection de leurs intérêts, la solution impossible, la porte sans issue d’un dialogue et d’une réconciliation avec une horde de sanguinaires et oppresseurs nés comme Ali Bongo pour retrouver notre dignité et l’honneur perdu de notre pays. Cependant leurs fêtes nationales, comme le 14 juillet, célèbrent la dignité, la liberté d’un peuple retrouvées grâce au sacrifice ultime sans lequel la France n’aurait pas son rayonnement d’aujourd’hui.Que dire de l’hymne national française qui dit ” Aux armes citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons, Qu’un sang impur abreuve nos sillons “. L’hymne nationale française même exalte la lutte armée pour protéger l’honneur de son pays. Quoi de mieux que ces mots de l’hymne française pour décrire des hommes comme Ali Bongo, Bilié Bi Nzé, Pacôme Moubeya, Otounga, Madeleine Mbourantsouo, Michel Ogandaga, Opianga, Pea Makaga, Arnaud Engandji et j’en passe? “Que veut cette horde d’esclaves De traîtres, de Rois conjurés ?…. De vils despotes deviendraient Les maîtres de nos destinées ? ”

      Dialoguer avec des gens qui ont perdu la raison, se moquent du bon sens et qui n’ont que faire de la dignité humaine est une entreprise qui peut aboutir à quoi? Qu’est ce qu’on gagne à négocier avec des terroristes? On dialogue avec des hommes qui ont assez de bon sens pour avoir l’humilité de reconnaître le terrible mal qu’il ont fait.

      Ndemezo, Jocktane, Maître Mayila et autres sont-ils si naïfs que ça ou c’est encore la cupidité légendaire des “politiciens” gabonais qui est en action?

      Tant de sacrifices rendus vains par ces politiciens qui préfèrent sacrifier les aspirations profondes du peuple pour se partager le gâteau Gabon une messe de sorciers. Avez-vous pensez à tous ces morts et à leurs familles depuis feu Rendjambé parmi les plus connus. Qu’est ce que les dialogues avec un pouvoir qui est né l’iniquité et conçu pour la faire prospérer a apporté depuis toutes ces années?

  2. NYAMA dit :

    Le régime d’ALI BONGO a perdu toute valeur humaine ! M. MATHA une fabrication du PDG, où allons-nous ?

    Les partisans d’ALI BONGO ont perdu le NORD ! Nous ne vivons plus dans une république démocrate, jusqu’où leur limite ?

    Monsieur MATHA, si vous mettez en danger la vie de l’Abbé, vous en payerez les conséquences.

    Message à Basile MVé, nous savons que vous êtes dans le projet GRAINE, nous allons plaider pour que vous soyez destitué. Vous ne représentez pas les chrétiens du Gabon et vous avez perdu tout honneur pour l’argent et complice du régime qui a le sang sur les mains

  3. COMPRENDRE dit :

    L’Abbé Dimitri sert Dieu et non les plaisirs des hommes. Tout chretien digne de la parole de Dieu doit s’accorder à cette priere. Nous devons rappeler à Dieu tous les jours le dossier qui a ete deposé par l’Abbé à son Tribunal Divin.

  4. bonga pierre dit :

    Qu’il commence d’abord par respecter ses propres engagements vis-à-vis de Dieu et de ses supérieurs: Chasteté, abstinence, et célibat.

    Le CÉLIBAT SACERDOTAL doit se comprendre également dans la perspective de l’abstinence et de la chasteté.

    L’ABSTINENCE concerne le corps : c’est le choix de ne pas avoir de relations sexuelles.

    La CHASTETÉ concerne le cœur et le regard : c’est le chemin qui consiste à vivre toute relation dans la pureté de l’amour qui se donne et se reçoit. ON ne prend pas, on ne possède pas l’autre, on le reçoit comme un cadeau et on se donne à lui.

    Bonga Pierre ex grand séminariste

  5. LB dit :

    Quoi les prêtres aussi doivent être muselés? Bientôt ils vont aussi les mettre en prison.
    Ces émergents sont toujours dans la maladresse.

  6. UN prete sert Dieu et non les hommes l’Eglise est un lieu de paix et de priere est n ‘est pas la maison pour precher la haine envers son prochain on y va pour prier et non ecouter des preches a la Daech et monsieur les representant de l’oposition ayez un peu de respect dans la maison de Dieu ce n’est pas un lieu pour faire de la politique ok, c’est bien pour ca qu’on a proner un separation du clerger et de l’Etat car un prete ne peut pas faire de la politique dans la maison de Dieu si il veut la daire c’est en dehors de la maison de Dieu et sur se sujet vous n’aurrez jamais je dit bien jamais l’aprobation du vatican.

    • Akébé Vite !!!! dit :

      Évoquer la vérité (celle des faits rien de + dire qu’en homme de Dieu il voit des gens souffrir c’est la politique ?) il devrait donc cautionner un assassin à grande échelle qui en + ne croit même pas dans la mm religion ? Donc c’est vrai on peut « mentir comme on respire » . Votre secte de menteurs là est vraiment puissante !!!

    • natty dread dit :

      oublier la rumeur; tu connais très mal l’histoire de l’église et de ses engagements politiques; je t’invite à analyser l’histoire de l’église catholique dans les pays d’Amérique Latine, et tu verras plus clair!

  7. Le Griot dit :

    Voici le congo exemple caricatural du Gabon, Kabila rempile avec une année cadeau,et donne le poste de premier ministre à l’opposition hé ! voila les conclusions du dialogue congolais qui pour ma part prendra forme au Gabon

  8. nzam ata dit :

    “Ministre du culte” ,qui a dit que c’est une référence juridique?Il est a l’image de son chef,les lois et règlements,c’est pas leur problème.D’ou la betise permanente.

  9. Objectif man dit :

    Pour moi et pour beaucoup de gens qui ont même perdu toute objectivité, un homme de Dieu n’a pas de partie prie dans la politique, son devoir a lui est juste de militer pour la paix et la stabilité dans un pays. Pas traiter les uns et les autres d’imposteur, ou dire a ses fidèles de voter tel ou tel.

    • Akébé Vite !!!! dit :

      Il est sensé soigner les âmes. Si 7 âme souffre du mal qu’on lui fait et qui est patent ne pas s’y attaquer c’est choisir de contribuer à la faire souffrir (l’âme). Il est donc en droite ligne des voeux pour lesquels il a fait serment .Point barre !!! Si ca ne plait pas à des mécréants (d’entendre la vérité) qu’ils se remplissent (en attendant leur jugement) l’estomac d’eau de mer c’est (encore ?) gratuit !!!…

  10. Le Villageois dit :

    Cet homme a des droits reconnus dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Il a tout simplement écrit ce qu’il pense. SVP, arrêtez vos manoeuvres d’intimidation.

  11. ELANG dit :

    Quel est le crime que Monsieur l’Abbé commis ? Quand Basile MVE a participé pour assassiné AMO qu’avez vous dit ? Pourquoi les fidèles l’ont laissé avec sa coupe du corps du Christ et ont préféré aller chez le prêtre

  12. ELANG dit :

    Quel est le crime que Monsieur l’Abbé a commis ? Quand Basile MVE a participé à l’ assassinat d’AMO qu’avez vous dit ? Pourquoi les fidèles l’ont laissé avec sa coupe du corps du Christ et ont préféré aller chez le prêtre. Quelle humiliation pour les chrétiens catholiques ? Ce n’est pas pour rien que les Eglises éveillées se moquent de nous.

  13. Nzamata mine dit :

    Dieu ne nous a pas autorisé de faire du Gabon ce que le bongoïstes sont entrain de faire. Il a commencé à frapper, la peur a déjà changé de camp! C’est le temps

  14. MOABITE dit :

    Le seul chef du curé c’est Dieu! il n’est pas là pour plaire aux hommes il est là pour plaire à Dieu, pour parler selon ce que dit la bible! la deuxième lecture du dimanche surpassé nous enseignait déjà cette nécessite pour l’homme de Dieu de defendre la vérité.

    Bien-aimé, demeure ferme dans ce que tu as appris :
    de cela tu as acquis la certitude, sachant bien de qui tu l’as appris.
    Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures :
    elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ.
    Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ; grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien.
    Devant Dieu, et devant le Christ Jésus qui va juger les vivants et les morts, je t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne :
    proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal,
    fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire.

    Le prêtre n’a de chef que Dieu! si vous voulez l’enfermer au simple motif qu’il ne dit pas de choses qui vous arrangent c’est que vous n’avez rien compris! quand on prend le risque de tricher aux élections, de tuer des innocents, il faut accepter qu’il y’ai des voix qui s’élèvent pour vous le rappeler.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW