Léon Obame, un activiste Gabonais aux États-Unis, a été reconnu coupable d’agression de l’ambassadeur de son pays à Washington, Michael Moussa Adamou, lors d’une manifestation en décembre 2011 devant l’ambassade. Trois ans de prison ferme pèsent sur lui.

L’ambassadeur du Gabon aux États-Unis, Michaël Moussa Adamou, le jour de son agression - © D.R.

L’agression de l’ambassadeur du Gabon aux États-Unis, Michaël Moussa Adamou, par le nommé Léon Obame, le 9 décembre 2011 à Washington, s’achemine vers son épilogue judiciaire. Les procureurs fédéraux ont reconnu, le 11 octobre dernier, l’activiste politique gabonais coupable d’agression contre un agent public étranger, un crime qui requiert dans ce pays une peine maximale de trois ans de prison. «Les voies de fait contre un fonctionnaire étranger est un crime grave», a déclaré le procureur américain Ronald Machen Jr., relayé le 13 octobre par le Washington Examiner. «Ce genre de comportement ne sera pas toléré, et ceux qui se livrent à ce genre d’attaques seront tenus entièrement responsables», a poursuivi le juge.

Gabonais installé en Caroline du Nord, Léon Obame, 45 ans, était accusé d’avoir frappé à coups de poing l’ambassadeur du Gabon aux USA lors d’une manifestation à l’ambassade du Gabon à Washington. En décembre 2011, des ressortissants gabonais proches de l’opposition avaient en effet organisé une petite manifestation devant l’ambassade de leur pays à Washington. L’ambassadeur gabonais, Michael Moussa Adamou, était sorti de l’immeuble de bureaux qui abritait provisoirement l’ambassade lorsqu’il a été frappé par Léon Obame, indiquent les documents à charge cités par la presse américaine.

Auditionné par le Procureur général des USA en janvier dernier, André Bouassa, un Gabonais qui prenait également part au sit-in, avait soutenu que Léon Obame n’avait pas frappé l’ambassadeur mais l’avait poussé, en réaction à une altercation verbale. Le diplomate était tombé, heurtant au passage un vélo et se blessant au nez au terme de sa chute avant d’être emmené dans un hôpital en ambulance.

L’agresseur inculpé qui avait alors indiqué avoir réagi à une insulte de Michael Moussa, soutenait par ailleurs que l’ambassadeur est son beau-frère. De bonne source, l’épouse de celui-ci est une amie très proche du ministre délégué à l’Économie numérique, Assengone Obame, qui serait la sœur de l’activiste incriminé. Léon Obame qui est également poursuivi pour vandalisme et incendie de biens publics gabonais aux USA, le 30 août 2009 puis le 25 décembre de la même année, avait plaidé non coupable concernant ces accusations d’incendie criminel. L’an dernier, il était l’un des quatre signataires d’une lettre adressée au Département d’État américain pour demander le retrait d’Éric Benjaminson en tant qu’ambassadeur des États-Unis au Gabon, jugé trop favorable à Ali Bongo. Si la date du verdict définitif n’a pas encore été communiquée, on sait que l’activiste gabonais est depuis lors placé en détention préventive.

 
 

17 Commentaires

  1. rock dit :

    Il fallait qu’on casse le nez de cet Adamo Moussa ! c’etait bien fait d’ailleurs !

  2. le bateke 100% dit :

    bien fait pour ce leon obame,agresse un diplomate en fonction et pensez s’en tirer comme ca?les ricains sont pas aux betises.justice a ete faite ,on agresse pas un diplomate en fonction quel que soit la raison!vive ali bongo,vive le gabon et vive le haut ogoue la province emergente

    • @ le bateke 100%

      Franchement, tu montres effectivement que c’est bien le défunt OBO qui vous sorti des hauts plateaux bateke où vous vivez en quarantaine dans des hutes de 2mm2. Pauvre type…

    • L'africain dit :

      Vraiment, de tous les commentaires que j’ai déjà lus sur Gabon review, le tien est le plus nul, on sent vraiment que tu n’a rien dans la tête et tu n’a découvert internet que depuis 5 jours, voilà pourquoi tu écris des commentaires médiocres qui reflètent ton niveau d’étude(CE2, je présume).A l’heure où nous parlons d’unité nationale, toi tu es encore en 1990, donc largement en retard.Qu’est-ce que Ali Bongo ou le Haut Ogooué ont à y voir dans l’affaire?

    • le Saint Gabs n'amasse pas mousse dit :

      le batéké 100% :tu nous montre à tous que tu es bête!tu sais rien du tout sauf ta bêtise congénitale

    • l'homme sans qualités dit :

      non, mais toi tu es vraiment un bon zouave hein *_*’ … je partage bien l’idée qu’il est mal de s’en prendre à un diplomate quelque soit le motif mais tout ce que tu avances ensuite est bien triste à lire ! êtes-vous tous aussi attardés dans le Haut Ogooué ? c’est inquiétant hein…l’intérêt général, tu connais ? pas l’intérêt général du Haut Ogooué et donc celui des Ondimba dont tu essayes de te montrer le porte flambeau ici, mais le vrai intérêt général…penses comme un gabonais et pas comme un habitant du Haut Ogoue émergent, s’il te plait mon frère, peu importe ton bord politique !

  3. pffff dit :

    mais c’est pas un Gabonais ça!!!il a eu son nom ou??

  4. Lionel Obiang dit :

    Force reste à la loi et elle sera appliquée dans toute sa rigueur…. Les USA ne badinent pas comme le Gabon,il va assumer ses turpitudes!!!

  5. KOUMBA dit :

    “L’ambassadeur gabonais, Michael Moussa Adamou, était sorti de l’immeuble de bureaux qui abritait provisoirement l’ambassade lorsqu’il a été frappé par Léon Obame, indiquent les documents à charge cités par la presse américaine.” Etait il venu provoquer? Sinon le bon sesn voudrait que les agents de sécurité du site s’occupent des manifestants ou appellent la police.

    Article original : https://www.gabonreview.com/blog/lagresseur-de-lambassadeur-du-gabon-aux-usa-reconnu-coupable/#ixzz2A1RhVSY7

  6. Eloi ANKAMA dit :

    j’aurais aimé voir la réaction des yankees si la même scene se produisait avec un ambassadeur Syrien ou soudanais!

  7. nababy dit :

    @rock! et @pfff! vous etes deux “rigolos”!! comment cautionner de tels act qui ternisse l’image de tout un peuple a l’etranger? des tels acts barbares reste a circonscrir! ce Mr (Léon OBAME) se comporte de la sorte parceque c’est le frere d’Assengone Obame qui ministre délégué! c’est “con”!! c’est la justice Américaine ce mr doit ecopé de ces 3ans de prison!

    • pffff dit :

      et en quoi je suis un rigolo??je suis juste étonné de voir que l’ambassadeur du Gabon s’appelle Moussa Adamou… aucun rapport même avec l’affaire…si ça t’amuse c’est bien tu peux toujours rigoler mais me traiter de rigolo…enfin c’est toi qui vois hein

      • Joukov dit :

        Moi aussi je suis intrigué par le nom de cet ambassadeur.Encore un étranger qu’on bombarde ambassadeur alors qu’il ya des gabonais qui peuvent valablement occuper ce poste.Comment comprendre ce tropisme d’Ali Mbongo pour les étragers?

  8. Eric Ella dit :

    “L’agresseur inculpé qui avait alors indiqué avoir réagi à une insulte de Michael Moussa, soutenait par ailleurs que l’ambassadeur est son beau-frère. De bonne source, l’épouse de celui-ci est une amie très proche du ministre délégué à l’Économie numérique, Assengone Obame, qui serait la sœur de l’activiste incriminé” Finalement les gabonais ne finiront jamais avec ces histoires de parenté, même aux USA! Quoi, c’est une affaire de famille? Au moins l’affaire est entre les mains de la justice américaine, que les spécialistes viennent nous prouver ici que le PDG a corrompu les juges!

  9. CAPO dit :

    vraiment en koi?????????????????????????????????????

  10. DIDIER ONDO dit :

    VOUS EPIRLOGUEZ PLUTOT SUR D AUTRES SUJETS ALORS QUE LA SITUATION EST GRAVE.POUR UNE AFFAIRE DE PAIN,ON EN PREND UNE TOURNURE POLITIQUE.SOYONS OBJETIFS ET RESPONSABLES.un haut representant agressé par un compatriote,les faits et droit y sont pour donner la conclusion et non VOUS et MOI,alors les freres travaillons plutot que de politiser, meme sur les futillites;J AIME MON PAYS!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW