Le leader de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG), Séraphin Akuré-Davain, a procédé tout dernièrement à l’installation des cellules de base de sa formation politique et en a profité pour distribuer des kits et tenues scolaires aux 57 élèves de ces regroupements de villages admis en classe de 6ème.

L’ANG, le week-end dernier dans l'Abanga Bigné. © Gabonreview

L’ANG, le week-end dernier dans l’Abanga Bigné. © Gabonreview

 

Quelques moments de l’action de l’ANG dans les villages visités. © Gabonreview

Quelques moments de l’action de l’ANG dans les villages visités. © Gabonreview

Le bureau exécutif de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) continue son implantation dans l’hinterland. Après l’Ogooué-Ivindo il y a quelques mois, le Dr Séraphin Akuré-Davain était, le samedi 3 octobre dernier, dans le Moyen-Ogooué, plus précisément dans le district de Bifoun-Ebel (département de l’Abanga Bigné) pour implanter son parti politique.

La cérémonie du village Darlo a été l’occasion de procéder, de manière élargie, aux installations des cellules de base des villages Darlo, Wéliga 1 et 2. Ce, sous la coordination du directeur de cabinet politique du président de l’ANG, Joumas Mabignate. A tour de rôle, les promus dans les instances du parti ont remercié la hiérarchie de l’ANG pour la marque de confiance placée en eux. Promettant de ne ménager aucun effort pour mener à bien leurs missions.

Puis, au nom du Dr Séraphin Akuré-Davain et ses camarades ont procédé à la distribution des kits scolaires aux 57 élèves de Darlo, Wéliga 1 et 2 admis en classe de 6ème cette année 2015. Ils ont également apporté une petite aide financière qui permettra à ces élèves d’acheter leurs uniformes scolaires.

Le leader de l’ANG est revenu sur les raisons de sa conversion dans la politique, précisant : «Si j’étais président de la République, je ferai des choses autrement au Gabon». Donc, «pour aider les autres» et mettre en pratique le principe qui prêche d’«apprendre à son frère la pêche, plutôt que de lui donner du poisson», une coopérative de village dite «Excellence» avait été mise en place dans ces trois localités de Bifoun-Ebel. Elle a pour but d’autonomiser les femmes dans le domaine agricole. La présidente de cette coopérative a d’ailleurs indiqué que les plantations de cette organisation ont commencé à donner les fruits escomptés.

Si le soutien aux élèves de ces trois regroupements de villages pour l’entrée en 6ème s’inscrit dans le cadre de la politique de l’ANG d’aide aux personnes démunies. Le leader de ce parti n’a pas manqué évoquer la mauvaise gouvernance qui, pour lui, «pousse désormais les gabonais à la mendicité». Il a condamné la distribution des ailes de dindons lors des campagnes électorales. «Si j’étais président de la République, je ferai des petites choses, des grandes… Je ferai que tous les enfants du Gabon aient des fournitures scolaires gratuitement. Tout comme je ferai que tous les dispensaires soient nantis de médicaments», a laissé entendre Séraphin Akuré-Davain.

Pour finir il a exhorté les populations d’aller se faire enrôler lors de la révision de la liste électorale qui démarrera à la deuxième quinzaine de ce mois, ainsi que l’a annoncé le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya, lors de sa rencontre avec les partis politiques de la majorité et de l’opposition, le 2 octobre dernier au ministère de l’Intérieur.

 

 
 

2 Commentaires

  1. Issipock dit :

    Bravo, cher chirurgien, Dr Akuré-Davain. C’est cela le rôle du leader d’un parti politique. S’implanter sur le terrain, aider son prochain…Pas ces politiques, surtout de l’opposition qui font leurs campagnes, souvent dans les sièges des autres et les réseaux sociaux. Un vrai politique va sur le terrain pour ratisser large comme le fait Jean Ping. Avant lui, c’était Mba Abessole et Pierre André Kombila au bon vieux temps du Rassemblement national des bûcherons (RNB). Pas l’Union Nationale (UN) qui prend Jean Ping à nos jours comme adversaire politique, oubliant qu’il n’a même pas un adhérant dans la province de la Nyanga, pour ne citer que celle localité. Cher toubib Séraphin, continu comme ça, tu verras que c’est le travail qui paie positivement.

  2. faux opposants dit :

    Mr AKPURE DAVIN aurait dû rentrer aux gouvernements de Mboumba Nziengui, car il est dans la majorité sociale de l’émergence.
    Avec l’âge quand on te fait un appel du pieds, il ne faut pas réfusé!

    Cependant, je constate que la Nouveau Gabon(ANG), ne défend pas les intérêts de la nation gabonaise. C’est aussi un parti à 2 balles comme tous les autres machins là.
    Un vrai parti politique doit monter au créneau quand la dignité du peuple est bafouée.
    Lors des crimes rituels par exemple Mr AKOUR DAVIN est toujours bouche bée…!
    Mr AKOURE n’a jamais réclamé à haute et intelligible voie, le retour à des élections politiques à deux tours.
    l’ANG n’a jamais demandé le retour à la constitution de 1991.
    L’ANG n’a jamais demandé le retour à la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux.
    L’ANG n’a jamais sommé le gouvernement de l’émergence à organiser la commission des bourses des étudiants et stagiaires en Juillet de chaque année comme cela fut sous Omar Bongo. Oui depuis que votre ya ALI est arrivée au trône, la commission des bourses a toujours siégé en Novembre de chaque année plongeant les étudiants gabonais dans des orientations arbitraires. cela constitue une violence morale, une guerre mystique de satan.

    pour terminer AKOURE DAVIN n’est jamais tombé dans ses gonds comme zach myboto qui avait demandé aux imposteurs de quitter le pouvoir en octobre 2013, pour faux et usage de faux à l’élection de 2009.
    AKOURE DAVIN ayant adhéré avec Ndaot seraphino au projet de l’émergent n’ont plus le vent en poupe dans ce Gabon. désormais on vous connaît….!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW