Le Jardin botanique de Libreville a été, le samedi 15 septembre dernier, le cadre d’un meeting donné par les partis de la «Majorité républicaine pour  l’émergence», en vue de soutenir l’action du président Ali Bongo Ondimba, après son passage devant le congrès du parlement le 12 septembre dernier.

Meeting du 15 septembre 2012 organisé par le PDG et ses élliés - © Désiré Deonteu/gabonreview.com

Ce sont près d’une vingtaine de formations politiques qui se sont retrouvées sur cette place pour un meeting commun. Une sortie qui sonnait comme une réponse à la coalition de l’opposition gabonaise (Union des forces du changement-UFC-) formée récemment à Mouila, dans la province de la Ngounié.  Il s’agissait pour les partis politiques alliés du Parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir, de parler d’une même voix.

Arborant des tee-shirts à l’effigie du chef de l’État Ali Bongo Ondimba, brandissant des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des extraits du discours prononcé devant le congrès du parlement, les militants et sympathisants du  PDG, du CLR, du RPG, du PGCI, de l’UDL, de l’UDIS, de Gabon Avenir, de l’ADERE, du RDR, du RDP, entre autres, ont donc fait le déplacement de cette esplanade située en face du Camp de Gaulle à Libreville. Une série de discours ont été prononcés. Notamment par un représentant de la société civile, un représentant des jeunes, un représentant des femmes et par le porte-parole des partis de la Majorité avant l’intervention du Secrétaire général du PDG.

Christain Abiaghé Ngomo a ainsi pris la parole au nom de la Société civile. Il a relevé, ce qu’il estime être des avancées pour les consommateurs gabonais, notamment la mise ne place de la protection sociale à travers la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), l’harmonisation du prix de gaz de cuisine depuis 2010 sur l’ensemble du territoire, la réforme de l’administration de l’habitat et de l’urbanisme qui facilitera l’accès équitable à la propriété et à un logement décent. En outre, il a fustigé les discours haineux, le repli identitaire, la xénophobie, l’appel à l’incivisme et à l’infantilisation des gabonais et des gabonaises.

Clôturant son propos, il a cité le président américain, John Fitgerald Kennedy: «les problèmes du monde ne peuvent être résolus par des sceptiques ou des cyniques dont les horizons se limitent aux réalités évidentes. Nous avons besoin d’hommes capables d’imaginer ce qui n’a jamais existé

La jeune Chancia Esseng Eyéné, au nom des représentants des associations, tout comme Pierrette Mboumba, la représentante des femmes, ont soutenu les mêmes points défendus par leur prédécesseur sur le pupitre. Pour cette dernière, le clanisme, l’ethnisme, le tribalisme, ainsi que la xénophobie sont des freins au développement du pays.

Tribun notoire, le porte-parole des partis de la Majorité et président du Rassemblement pour le Gabon, Paul Mba Abessole, s’est demandé comment après cette intervention du chef de l’État devant le Congrès «ne pas combattre avec la plus grande fermeté ceux qui veulent détruire ce que nos ancêtres ont construit à la sueur de leur front, parfois au péril de leur vie ?».  «Les Partis politique de la Majorité républicaine pour l’émergence mettront tout en œuvre pour l’unité de notre nation et pour la consolidation de notre démocratie. Ils s’engagent également à défendre les institutions de notre République contre toutes les tentatives de déstabilisation ouvertes ou masquées par ceux qui proposent de fausses solutions à nos préoccupations légitimes», a-t-il dit avant de se prononcer sur l’idée de la conférence nationale.

«La Majorité républicaine rejette l’idée d’une conférence nationale sans objet. Il y a 22 ans, cette rencontre avait permis des avancées significatives : le passage du monopartisme au multipartisme, la liberté d’expression. Mais, elle a aussi malheureusement entrainé dans son sillage des avatars, produits de la politique politicienne oubliant l’économie et l’entretien des acquis

Toute chose qui sera encore appuyée par le Secrétaire général du PDG, revenant sur le discours du chef de file la Majorité. «Nous adhérons totalement à la vision du président de la République telle que réitérée le 12 septembre dernier devant le parlement, notamment sur la condamnation des actes illégaux et antipatriotiques, les stratégies de développement, la promotion des femmes et des jeunes», a déclaré Faustin Boukoubi.

Alors que Faustin Boukoubi avait annoncé que le meeting serait suivi d’une marche, celle-ci n’a plus été effectuée, de même pour l’intervention annoncée du président Ali Bongo. La mobilisation était, il faut le noter, tout de même en deçà des attentes pour une manifestation où devaient converger les militants d’une vingtaine de partis politiques, au bénéfice desquels d’importants moyens roulants et financiers, ainsi que des t-shirts et casquettes, ont été mis à disposition.

 
 

19 Commentaires

  1. Le Citoyen Libre dit :

    Paul MBA ABESSOLO «ne pas combattre avec la plus grande fermeté ceux qui veulent détruire ce que nos ancêtres ont construit à la sueur de leur front, parfois au péril de leur vie ?». En tout ce n’est pas ALI qui a construit la paix le dialogue et la tolerence.

  2. Le Citoyen Libre dit :

    Paul Mba abessolo
    «La Majorité républicaine rejette l’idée d’une conférence nationale sans objet. Il y a 22 ans, cette rencontre avait permis des avancées significatives : le passage du monopartisme au multipartisme, la liberté d’expression. Mais, elle a aussi malheureusement entrainé dans son sillage des avatars, produits de la politique politicienne oubliant l’économie et l’entretien des acquis.» L’objet est claire revision en profondeur le fonctionnement de l’etat.

  3. nababy dit :

    au citoyen libre! apparement tu n’est pas un “citoyen libre” car tu est attaché au valeurs “obscures” de notre “fameuse” opposition. Paul Mba que tu cite aujordhui est l’exemple “triste” d’un opposant qui a compris les realités du pays et s’est allié au PDG.

    • nkoumdoum dit :

      @nababy,

      Essayez plutôt de convaincre d’abord certains caciques de votre propre camp : par exemple, Ndemezo’o Obiang, Randembinot Coniquet et même Biyoghe Mba, sans oublier tous ces pédégistes anonymes qui s’expriment. Même eux ils ont compris l’intérêt qu’il y a à organiser au Gabon, et dans l’immédiat, une Conférence Nationale Souveraine (CNS) pour sortir de la CRISE PROFONDE qui frappe notre pays depuis 2009. Essayez donc de convaincre d’abord certains de vos amis du PDG avant d’espérer nous convaincre, nous.
      Essayez et vous nous direz si vos arguments les convainquent !

    • Le Citoyen Libre dit :

      @ nababy,
      C’est le type d’opposant comme Le faux “Mon père” qui a profite de la misère du peuple pour s’enrichir. MBA de Bois deviens MBA ABSSOLO le forestier, qui saigne nos bois. je suis opposant contre tous ceux tuent, volent, oppriment les gabonais. MBA ABessolo a rejoint l’axe du mal, je crois qu’il faut que l’on l’ exorcise, Mba ABessolo est avec le PDG juste pour garantir ses avoirs. MBA ABessolo a même trahi Dieu même Satan ne voudra pas de lui a l’enfer.

  4. Eloi ANKAMA dit :

    Mais le PDG a vraiment atteint le fond! ils font venir des mineurs à des meeting politiques mais c’est vraiment triste!!!

    • Le Citoyen Libre dit :

      Le PDG recrute les mineurs pour combattre l’opposition, quelle honte !
      Après 44 ans c’est tout affet normal le partie a déçu les gabonais. Pour attirer les foules le PDG et ses allies sont obliges de proposer de l’argent , des tee-shirts, des groupes d’animation. Le pays va mal ces femmes continuent a danser. J’ai honte de voir ces braves meres de famille qui sont obligees de danser devant leurs enfants pour la survie dans un pays qui est parmi les plus riche d’afrique et quand je pense que ces immages sont vus dans le monde entier quelle honte!

  5. Le Citoyen Libre dit :

    Que le PDG et ses alliés se préparent avoir l’UFC en action
    UFC sera l'(U)ltime (F)orce pour le (C)hangement.

  6. Gabao.kool dit :

    Wow! Quel charlanisme de la part de Paul Mba Abesselo, enfin, après son érosion politique, éthique et charismatique, il ne peut trouver sa lueur aujourd’hui que dans la fantasmagorie. Mais voyons, ce type ne fait plus le poids.

    Cependant, il s’avère que, c’est tout le système du PDG qui s’est dégradé. En dépit du fait que, les pédégistes miroitent et emboitent maintenant en sens opposé, le pas de l’opposition, cependant , leur capacité de mobiliser, malgré leur main mise dans les caisses de l’Etat pour l’achat de conscients des populations, reste très minable.

    Le PDG est devenu trop pathétique et pathologique, manifestement, il en résulte trop de dérapages dû aux faits mansongères et faussaires. Le PDG et Ali Bongo sont désormais avortés par le peuple souverain qui réclame la CNS.

    Il faut noter que, il est important de comprendre et prendre conscience des éléments fondamentaux dans notre existence tel est par exemple l’identité. Disons qu’au Gabon, nous nous reconnaissons en tant que Gabonaises et Gabonais, et avec notre gabonité ou gabonitude nous nous collaborons d’une certaine manière quelque soient nos divergences. Maintenant, le fait de nous saper cette logique identitaire, en introduisants les éléments de sources inconnues cause des réations repulsives et sucite plusieurs interrogations sur les auteurs de ces actes. Sont-ils Gabonais au juste ? Nous ne pouvons accepter d’être persécutés chez nous par les étrangés qui n’aiment pas notre GABAO, mais sont là juste pour le piller. Même-ci aujourd’hui une poignée d’individus infeodés par des prestidigitataires Béninois, Somaliens, Maliens, Nigérians, etc acceptent d’avaler ce pain, du fait de leur nombrilisme ou carrierisme, le peuple souverain que sommes drevrait « stand up » pour défendre la TERRE DE NOS ANCÊTRES. Eventuellement, il semble que, seule la CNS peut nous aider pour
    remédier à ces problèmes.

  7. Le Citoyen Libre dit :

    Boukoubi « Nous n’avons pas organisé ce meeting pour la conférence nationale souveraine car pour nous c’est un sujet dépassé, qui n’a pas de sens » Mais nous pouvons lire sur les banderoles : “Non à la conférence nationale “

    • Mark dit :

      Penses a l’interet national, pas d’un individu! Penses ce a quoi tu peux offrir a ton pays pour qu’il se développe et non a ce que tel ou tel soit ou ne soit pas au pouvoir…Apportes ta pierre a l’edifice et ne critique pas le travail des autres si tu n’a rien a proposer! Si le Pays est en crise aujourd’hui comme tu le dis, c’est a cause du gabonais. Ce gabonais qui defend son interet personnel, ne penses pas qu’il viendra t’aider dans ta situation…Aujourd’hui tu as une couverture sociale, rien que ça! N’est pas dans l’intérêt de tous? Si tes gens de l’opposition continuent a bloquer le Pays qui est perdant? Le PEUPLE!!
      Parceque les reformes entreprises seront lentes dans leur application a cause effectivement des personnes quiu pensent a leurs interet personnels, ces gens se fichent que les populations beneficient des reformes qui viendraient soulager des milliers de gabonais!!! SOYONS un peu intelligent!!! Ceux qui veulent bloquer le Pays aujourd’hui sont des multi milliardaires…Ils n’ont rien a foutre du peuple qu’ils utilisent a chaque meeting ou manifestations ou ils n’apportent rien comme solution au développement du PAYS, si ce n’est des critiques ou des affabulations ou des injures…Mais rien comme solution pour le développement du PAYS, aucune solution pour sortir les gabonais de la précarité, comme si avec tout ce qui se passe dans ce monde…les prix qui s’envolent le gabonais n’en a pas trop subit…
      Maintenant, j’ai une question pour toi: Qui penses-tu est perdant dans cette situation de crise?
      Cette pseudo opposition ne veut qu’aboutir au pouvoir…(vois-tu en cela un intérêt général?) A chaque discours prononcés par ces opposants, je n’ai entendu aucunes propositions de développement sociale…Mais rien! Je comprend bien qu’ils ne sont pas dans une logique d’aider le peuple…Mais plutôt a vouloir garnir leur retraite et celle de leurs familles respectives…
      Le Gabon est notre pays a tous et non d’une classe politique, l’intérêt général doit prévaloir sur l’intérêt personnel…

  8. Le citoyen libre dit :

    Pourquoi êtes-vous convaincu que c’est seulement le PDG qui est capable de sortir le Gabon de la misère quand on sait que plus de 44 ans le PDG à montre son incapacité à développer le Gabon?
    Soyons sérieux , si vous défendez votre position en tant Gabonais privilège je respecte votre soutient à cela qui ont détournés la richesse du Gabon et qui sont toujours au pouvoir.
    Pour vous c’est quoi une opposition ?
    Qui doit être à l’opposition ?
    Aujourd’hui le PDG est au pouvoir dans un temps très proche le PDG ne sera plus au pouvoir et dans le processus politique on tous un opposant potentiel. Si les anciens du PDG n’étaient pas l’opposition que diriez-vous de cette opposition , qu’elle a aucune expérience ? elle n’a pas d’argent pour construire le Gabon ?
    Moi je n’ai jamais fais parti du PDG et je serai toujours opposer aux mauvais décisions du gouvernent.
    Arrêtez de croire que l’opposition actuelle n’est composée que d’anciens du PDG, dès quelqu’un dénonce la dérive du gouvernement, il est automatique indexé d’ancien PDGiste qui a eu agréer également le pays… ! c’est a croire que le PDG n’aime pas la critique, un gouvernement qui n’aime pas la critique n’est pas démocratique.
    Je vous cite : « Le Gabon est notre pays a tous et non d’une classe politique, l’intérêt général doit prévaloir sur l’intérêt personnel… »
    Alors pourquoi nous qui ne sommes pas de la classe politique n ’avons pas le droit de dénoncer la dérive du gouvernent PDG ?

  9. jules obiang dit :

    @ Mark, les opposants sont riches, ils ont emportés avec eux toutes la richesse du pays,
    Ceux restés au PDG sont exemplaires, sont devenus des models de vertus, des bons gestionnaires malgre les 44ans passés à gerer l’Etat. à cause des opposants le Gabon est par terre. Ali bongo est un saint il n’a jamais appartenu à ce système, il est riche parceque qu’il à travaillé Dur dans le privé aux Etats Unis à Microsoft des années durant. BGFI la Banque des Bongo qui siffonne les caisses de L’Etat est le fruit de leur dur labeur depuis 5genérations. Y’a pas de problèmes, les PDGistes restés au PDG depuis 44ans ne sont pas comptables, parceque toujours restés Bongoistes. le mal c’est les autres passé à l’opposition. les Hotels Particuliers àchetés à des cetaines de millirads de francs dans le monde pour/ et par Ali et sa bande de filoux et ripoux, de l’argent du gabon dépensé en démesure depuis trois ans pour des futilites comme des courses de bateaux, c’est l’opposition la cause du désatre… continuez vos lubbies. On vous a lavé le cerveau avec quelques francs CFA, notre mission c’est de vous le reconfigurer à la normale.. CNS ou Tampis. Regarder Bien la Fin de Moubarack, Kadaffi, Ben Ali. je crois que ce vent arrive chez vous mais vous êtes toujours aveugles.

  10. Martin Modou dit :

    Mais pourquoi vous avez un mal fou à parler de politique tous les jours alors que cela ne va vous sortir de la misère. Si vous aimez tant de le Gabon, vous attendez quoi pour lancer des entreprises et faire rouler l’économie du pays. Vous attendez quoi pour lancer des économies sociales, économies de proximité, locales, de production manufacturières,touristique, même apprendre les langues gabonaises aux blancs du gabon en cours du soir. Il y a plein d’idées pour développer le gabon. Pendant que vous faites des intellos de Salon comme toujours l’économie du Gabon ne va pas vous attendre. Vous passez votre temps à déblatérer sur ce site et d’autres alors que vous êtes fauché.
    Vous pensez que la politique c’est la seule manière de gagner de l’argent ?
    Vous critiquez Ali, mais au fond vous êtes TOUS comme lui, la seule différence, vous êtes jaloux parce que vous n’avez pas le miang ‘argent en fang” mais allez créer vos entreprises pour lutter financièrement à arme égale.

    Combien de Gabonais sont dans les 1000 hommes / femmes les plus riches de la planètes ? ZÉRO, Rien, Néni.

    Allez travailler.Débranchez vous de vos internet, de toutes les manières vous gaspillez votre courant de la SEEG . ;-))

  11. Le citoyen libre dit :

    @ Martin Modou
    Et si tu allais cirer les chaussures d’ALI ?

  12. james2012 dit :

    Si l’on confonds, la Libye, la Tunisie et l’egypte, se sont des contextes bien differents, que feront les opposants au pouvoir bien que se ne soit pas pour l’instant le cas, réponse: la même chose; comme on dit toujours ôte toi de là que je m’y mette et ensuite se qu’en pense les autres on s’en fou.
    Le Président à un programme bien établi, alors je pense qu’il faudrait le laissé terminé son mandat et ensuite le peuple jugera, mais à peine il commence qu’on le traite de tout les mots, c’est vrai il commis des erreurs laissé le rectifier cela et ensuite nous le peuple nous jugerons utile de le reconduire ou pas, mais certaines personne jugent inopportune de le laissé terminer son mandat pourquoi la réponse est simple, l’accès par tous les moyens au pouvoir quelqu’en soit le prix, ils veulent juste revenir aux affaires, si ils veulent cela il n’y a qu’un moyen les urnes encore qu’ils faudrait qu’ils attendent 2016.
    Au Gabon je persiste et je signe il n’y a pas eu de coup d’Etat électoral et les gens se base sur un documentaire de la Françafrique, sujet que tous les gabonais connaisse.
    Allons, je pense qu’il faudrait plus parler du développement économique du pays que s’attarder sur les petits arrangements entre politiciens qui une fois que les choes seront mis en place n’hésiterons pas à aller à la soupe populaire comme fût le cas jadis.

    • @james2012. Arrêtez d’injurier le peuple gabonais en voulant faire croire qu’il est content de la prédation qu’une famille exerce sur le pays depuis plus de 40 ans. Arrêtez d’insulter les Gabonais en faisant croire qu’ils ont refuser la République pour choisir la monarchie. Si votre “président” a été lu, qu’il accepte de repartir aux urnes, qu’il change de président àa cour constitutioonnelle. Pourquoi dit-il y maintenir la bonamie de son père… Vous n’êtes pas obligé de réagir, surtout pour dire n’importe quoi. Vous devez être le seul homme au monde à croire qu’Ali a été élu car même lui-même envoie paitre ceux qui viennent lui reclamer un retour d’ascenceur pour leur soutien en leur disant qu’il sait comment il est arrivé là

    • Guy Massard dit :

      @james2012. Un peu de respect pour la mémoire tous les Gabonais morts sous les balles d’une armée qui voulait imposer quelqu’un au pouvoir en 2009…. A qui vous voulez faire croire qu’un type qui n’a jamais rien fait dans sa vie, a tout obtenu uniquement gra^ce à son nom a un programme. Dites-moi dans quel domaine avez-vous votre gars exceller un jour…. Dites-moi, quel jour son père l’a même envoyé débattre à la télé pour défendre le PDG ? Vous pouvez lui écrire pour exiger un poste mais arrêtez de dire des sottises car, le monde entier vous lit…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW