Le patron de la chaine de télévision privée TV+ et neveu d’André Mba Obame, Franck Nguema, a annoncé le 22 février 2018, sa candidature aux législatives du mois d’avril. Ce novice en politique va se présenter dans le 2e arrondissement de la commune d’Akanda.

Franck Nguéma lors de sa présentation de candidature à la députation, le 22 février 2018, à sa résidence de la Sablière. © Gabonreview

 

Le promoteur de la chaine de télévision TV+ a annoncé ce vendredi 22 février 2018, dans sa résidence d’Akanda, sa candidature pour les élections législatives d’avril prochain. Agé de 49 ans, le neveu de l’ancien Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN), André Mba Obame, a décidé de descendre dans l’arène politique. Il se présentera dans le 2e arrondissement de la commune d’Akanda.

L’entrée en politique de ce quadragénaire, ayant passé sa vie dans la sphère des affaires, se justifierait par le souci de redonner un sens à la politique nationale. «La nécessité de retrouver le sens du politique s’impose aux hommes et femmes éprouvés par la vraie vie. Depuis plusieurs années, la politique dans notre pays ne cesse de voir son discrédit grandir, provoquant au mieux du désintérêt, au pire de la colère. Le temps qui passe voit le fossé se creuser entre les citoyens, leurs représentants et gouvernants», a-t-il déclaré.


Instantanées de la cérémonie de Franck Nguéma en compagnie de son épouse. © Gabonreview

En se présentant comme candidat à la députation, Franck Nguéma estime que la crise de la politique au Gabon est d’abord une crise de «confiance envers ceux chargés de veiller au bien commun et à l’intérêt général». En effet, «des ambitions personnelles démesurées, des manœuvres et calculs électoraux, des promesses non tenues, le sentiment d’un personnel politique coupé des réalités des populations, l’absence de projets ou de vision à long terme, des comportements partisans et démagogiques, sont injustifiables et sont devenus insupportables pour les populations gabonaises».

Sortir le pays du blocage actuel constitue une priorité pour ce fils de Medouneu, pour qui,  la candidature participerait à faire bouger les lignes pour réorienter le pays dans le bon sens. «M’engager en politique comme j’ai décidé de le faire désormais, dans une aventure à la fois personnelle et collective, suppose une sortie de soi pour aller chercher des concitoyens avec qui parler pour participer à la construction de notre cher pays le Gabon. Car, le chantier est permanent et infini (…). L’histoire du monde nous rappelle qu’il ne faut pas forcement être très nombreux pour faire bouger des situations, pour donner une nouvelle direction, un nouvel élan à des réalités qui semblaient bloquées», a renchéri Franck Nguéma.

C’est fort de cette réflexion profonde, affirme-t-il, qu’il a décidé, «en homme libre et en son âme et conscience», de se porter candidat issu de la Société civile au siège de député du 2e arrondissement de la commune d’Akanda. Il soutient que son credo politique est basé sur le triptyque : participer à un changement radical de gouvernance du pays, contribuer à améliorer les conditions de vies des populations gabonaises, faciliter le retour à une paix sociale, facteur de stabilité et de développement.

Ironie du sort, Franck Nguéma affrontera probablement un cadre de l’Union nationale et fils spirituel de Mba Obame, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi qui pourrait être candidat de l’opposition sur ce siège.

 
 

18 Commentaires

  1. stephanoetus dit :

    Bonne chance à vous

  2. Eternite dit :

    Soit il se présente en tant que neveu « de… », soit il est candidat sur son nom..mais en tout état de cause … continuez à cautionner la division et votre individualisme

  3. Karma dit :

    C’est pas n’importe qui qui habite à la sablière …

  4. michel dit :

    ahah je me marre vraiment du n’importe quoi …

  5. natty dread dit :

    que de poncifs! il serait intéressant que tu nous fasses le bilan de ta gestion de TV+ (actifs humains et matériel), que tu nous éclaires sur ton patrimoine et de son mode d’acquisition, que tu nous donnes ton point de vue sur les questions ethniques, et voire meme ce que veut dire être metis au Gabon aujourd’hui, sur l’immigration et j’en passe…avant de te positioner en Moïse. y a du boulot!

    • Paul Bismuth dit :

      Je suis d’accord avec vous sur tout (sauf peut être avec le passage sur les sangs mêlés parce que je ne l’ai pas compris). Et je rajouterais même qu’il serait bon que le Gabon se dote d’une “Haute Autorité pour la transparence de la vie publique”, dotée d’une sorte d’imperium, et qui puisse nous éclairer en toute sincérité sur le patrimoine de tous les détenteurs (et aspirants) de charges publiques. Une telle AAI aurait contraint Jean Ping ( à qui personne n’a demandé ce que vous demandez à Franck Nguéma), son beauf de président, les “maquisards” anciens caciques du pdg, les pédégistes de la haute administration etc. de nous donner la réalité de leur patrimoine. Seulement pour que cet AAI vive et opère tel que nous l’espérons, il faut qu’il y ait parallèlement un abaissement de la corruption et une vraie indépendance du pouvoir judiciaire. Or le Gouvernement n’est pas, malgré les apparences, disposé à cela.

  6. NDONG dit :

    Vraiment MDR, c’est le cas de le dire!!!!!!!!

  7. OKALIMAMBO dit :

    Voilà exactement ce que je redoutais, maintenant chacun de nous va se porter candidat dans le désordre en niant que pour combattre le système Bongo-pdg il faut y aller en groupe. Il faut une candidature unique partout, et si le PDG triche on remet le couvert jusqu’au départ des voleurs: la ntcham.

  8. mouthou dit :

    Si notre ami Franck est de notre bord, il devrait nous dire qu’il est candidat à la candidature. Chez nous, il n’est pas question de fils ou de fille de. Etre le Neveu de Mba OBAME ne veut rien dire. Bien au contraire….!

  9. Che Guevara dit :

    Vaille que vaille on a besoin d’une nouvelle classe d’hommes et de femmes politiques. Les élections libres et transparentes sont des outils naturels permettant democratiquement de changer ou réguler la scène politique.
    TV+ est une chaîne aimé du grand public et qui est et a été martyrisée par le pouvoir du fait de sa ligne éditoriale. Sa capacité à ne pas cesser la lutte et à renaître à chaque fois de ses cendres, montre la capacité managériale de son promoteur, et surtout sa détermination à être conforme à ses convictions. Il a du courage. Et rien que pour ça je lui souhaite bonne chance.

    • Fine bouche dit :

      Sous d autres contrées élection veut réellement dire qq chose mais sous nos lattitudes MDR. Un système électoral importé par les Européens qui voulaient contrôlés la personne mise au pouvoir par leur entreprise. Nous avons été dupes. Pour en France toutes les présidentielles ne sont pas entachées de cette fraude qu’ avons nous de moins qu’ eux pour les réussir ces élections. Vous imaginez 50 de Chirac ou de Sarkozy. Les elections servent un pouvoir colonial ou le colon serait le PDG les nous les éternels sous hommes

  10. Mimbo dit :

    Il ne roule pas pour la coalition,mais pour le PDG (AJEV)et c’est ce qui marche en ce moment.Ils sont très présent sur la place ,même si Dodo Bouguendza pense autrement sans y croire.

  11. KIEM dit :

    J’aimerai savoir si ce Monsieur Nguéma est le fils d’Angèle ONDO, ex belle-soeur d’AMO. Une dame devant qui je m’incline depuis qu’elle était venue s’inscrire en terminale A et a passé son bac au LNLB au milieu des jeunes alors qu’elle était mère de famille, et tout le monde sait qu’après ses fonctions ministérielles, elle est retournée à la fac pour préparer un doctorat. Nous aimerions avoir des hommes politiques qui ont eu de tels modèles dans leurs vies, nos chères mamans du village, “des femmes courages” aussi ont le même mérite.

  12. BIDUNGSANG dit :

    Ce Mr ne reflète que tout ce qu’il a été toute une vie Un être sans identité , un profito situationniste Et un méchant garçon qui se renie .S’il était fidèle à la ligne politique de son défunt oncle il se serait 1 présenté à ces élections sous la banière de l’Union nationale si chère à Amo . 2 pour montrer qu’il mérite d’etre l’héritier d’une partie des affaires d’Amo dont TV+ , pourquoi ne s’est il pas présenté sur un siege de Medouneu . Je l’ai écouté blablaté qu’il se presente pour se venger de la misère des gabonais d’AKANDA Entre temps que fait-il de ses parents de Medouneu qui sont sans route ,sans dispensaire et qui vivent une misère indescriptible au quotidien ? Il est connu de nos sociétés Africaines qu’un enfant qui renie ses parents comme dans son cas pour toujours se rapprocher des milieux aisés est un enfant maudit Voilà quelques arguments qui pourront servir à ses adversaires sur le siège Merci

  13. roberto dit :

    Circulez Ya rien a voir, un opportuniste de bas etage lol

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW