La candidate de l’Union nationale (UN) pour les législatives d’octobre au 1er siège du 1er arrondissement de la commune de Libreville pourrait voir sa candidature invalidée par la Cour constitutionnelle. Son suppléant serait membre du PDG.

Chantal Myboto Gondjout. © D.R.

 

Candidate de l’Union nationale aux prochaines législatives au 1er siège du 1er arrondissement de la commune de Libreville, Chantal Myboto Gondjout pourrait rater le rendez-vous du 6 octobre. Sa candidature pourrait être invalidée par la Cour constitutionnelle, d’autant qu’un de ses 12 adversaires dans la circonscription qu’elle brigue la soupçonne de faire équipe avec un membre du Parti démocratique gabonais (PDG), ce qui est interdit par le Code électoral.

Selon des proches de la trésorière adjointe de l’UN, le député sortant du PDG, Gabriel Malonga Mouelet, aurait introduit un recours à la Cour constitutionnelle visant nommément Lambert Assang, qu’il aurait reconnu comme étant un de ses «camarade» du PDG. Seulement, ces dernières heures sur les réseaux sociaux, plusieurs militants de l’UN rejettent vivement les accusations du candidat du PDG.

Si certains l’accusent de faire preuve de mauvaise foi, d’autres, exhibent une lettre du secrétaire fédéral du PDG d’Okala attestant que le suppléant de Chantal Myboto Gondjout n’a jamais véritablement été un membre actif du PDG. Dans la lettre attribuée à Ambroise Ntoutoume Ndong, l’on apprend en effet que Lambert Assang avait été «copté» par les structures de base du parti mais que «son non engagement aux activités» du même parti avait fini par lui valoir d’être «radié des effectifs». Mieux, à l’époque, le suppléant était déjà soupçonné d’appartenir à l’UN. Ce qui peut être prouvé par sa carte de membre établie en mai 2015, et dont une copie légalisée par la mairie du 3e arrondissement de Libreville est actuellement diffusée sur les réseaux sociaux.

 
 

7 Commentaires

  1. BSerge Okogo dit :

    Il ya la rumba dans l’air… ça ne fait que commencer.

  2. Alhamdoulilah dit :

    Soyons fair-play et au moins le coirage de vous afronter sur le terrain..
    De quoi Al.. enfin Malonga a t il peur en introduisant un recours aussi injustifié devant la Cour?

    • Il des moments ou , il faut savoir éviter les affrontements inutiles.
      Chantal Myboto, fille de Zacharie ex Baron du PDG, ignore t-elle la force de nuisance du PDG ? Pourquoi aller chercher un suppléant dans le camp de l’adversaire que tout le monde veut faire exploser ? N’y avait il pas au sein de l’Union Nationale, une personne capable d’être suppléant de Chantal Myboto ?

  3. Awou dit :

    Je comprends pas. On clame partout notre force pour s’investir en réalité dans des manœuvres de derrière les fagots pour neutraliser les adversaires?

  4. Hoslem dit :

    kieee le Gabon vraiment, que les memes noms a toutes les elections…les memes personnes, les memes familles

  5. AIRBORNE dit :

    Malonga Mouelet peut gesticuler par des milles manœuvres, il n’aura rien dans cet arrondissement qu’il aille voir ailleurs. Il a déjà brigué un mandat pour sa petite personne et sa famille en abandonnant l’électorat particulièrement des charbonnages, Dida diba, Belle air, donc il est temps qu’il se mette aux plantations.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW