Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) aux législatives dans le 1er arrondissement de Mouila fera face au second tour de ces élections à un adversaire des Démocrates, Jean Norbert Diramba, renforcé par le RHM et l’Adere.

A Mouila, Léon Nzouba fera face à la coalition LD-RHM-Adere au second tour des législatives dans le 1er arrondissement. © D.R.

 

Scène de la signature de l’«accord politique historique», le 24 octobre à Mouila, entre le RHM, LD et l’Adere. © D.R.

Au 1er arrondissement de la commune de Mouila, l’équation tend à se compliquer pour Léon Nzouba qui est pourtant parvenu à obtenir 31,87% des suffrages exprimés au terme du premier tour des législatives en cours. Pour pouvoir l’emporter définitivement devant son adversaire Jean Norbert Diramba, le candidat du PDG doit redoubler d’efforts. D’autant que le candidat des Démocrates vient de recevoir le soutien de deux autres opposants, dont l’un, Serge Maurice Mabiala, était officiellement engagé lors du premier tour des élections.

Arrivé au premier tour avec 25,83% des suffrages exprimés, Jean Norbert Diramba était, en effet, au centre d’«un accord politique historique» signé, le 24 octobre à Mouila, par le Rassemblement héritage & modernité (RHM) et l’Alliance démocratique républicaine (Adere).

«C’est au terme d’une vaste consultation des cadres de son parti, de ses partisans, des notables de la commune et des populations locales, toutes communautés confondues, que Serge Maurice Mabiala a décidé de reporter son impressionnante réserve de voix en faveur de Jean Norbert Diramba, justifiant sa décision par la nécessité de restaurer le primat du fait majoritaire et le respect absolu de la volonté des Molvinois. Selon lui, la démocratie doit s’imposer et s’enraciner dans notre pays», justifie le RHM, ce jeudi 25 octobre.

Loin d’être anodin, le soutien de Serge Maurice Mabiala (23,62%) à son ancien adversaire du 1er tour, est également présenté comme une réponse aux irrégularités supposées enregistrées le 6 octobre dernier à Mouila et dans d’autres localités du Gabon. Irrégularités dont son parti tient le PDG pour responsable.

«La fraude généralisée par l’Etat est une honte, une infamie, pour notre pays. Les auteurs de cette fraude et de cette parodie d’élection ont commis un acte de haute trahison contre les populations de Mouila et de notre pays. Cet accord politique appliquera donc la sanction voulue par les populations de la Commune de Mouila», prévient le parti d’Alexandre Barro Chambrier.

 
 

5 Commentaires

  1. Nzouba Léon, l’homme à la redingote, alias Monsieur Baccalauréat = 8/20, ami et soutien inconditionnel de l’usurpateur Ali Bongo , doit être radié à vie de la politique. Toutes les stratégies sont bonnes pour le mettre hors d’état de nuire.
    Plusieurs fois ministre sous Ali Bongo et membre influent du PDG, AUCUN BILAN POSITIF à son actif. Suspect dans l’affaire Santullo , sa maison à Mouila, construite avec du matériel fourni pour l’entrepreneur italien; très actif dans la pratique des crimes rituels : c’est ça le vrai visage de Léon Nzouba.

  2. Le sage dit :

    Même sa maison d’owendo a été construite par vamed.

  3. MOIMEME dit :

    Mais dans ce pays qu’elle homme politique n’est pas impliqué dans les malversations et les crimes rituels ? ceux qui aujourd’hui se dissent oposants sont tous actionnaires dans les memes sociétés que la famille Bongo.

  4. AIRBORNE dit :

    Lean Nzouba est un agrégé en je ne sais trop quoi, qu’il aille prendre son stroboscope et sa blouse blanche et ouvrir son cabinet et soigné les patients dans un cadre humanitaire. Il a fait son temps en politique avec bilan zéro, même pas monté une épicerie, un garage, un lavage de voiture qui emploie des gabonais.

  5. Axelle MBALLA dit :

    Les néo-BONGO assassins ne l’abandonnerons jamais, sinon, il pourrait venir l’envie à Léon NZOUBA, de devenir bavard. Et l’on saurait bien des choses, depuis le vivant sanitaire compliqué des dernières années d’Albert Bernard BONGO. Mais chut! battu ou pas, les néo-BONGO assassins lui offriront toujours une place de choix.

    Ainsi va la vie de ces tueurs…
    Et il rassuré. Il sait que lui et ses adversaires traînent “des ardoises criminelles”…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW