Neuf des 12 partis membres de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) ont annoncé, le 15 février à Libreville, leur refus de participer aux élections législatives annoncées par les autorités gabonaises.

Les membres de la Coalition pour la nouvelle République le 15 février 2018. © D.R.

 

Les positions par rapport aux prochaines élections législatives sont désormais claires au sein de la Coalition pour la nouvelle République. Sur les 12 partis qui composent ce regroupement fédéré autour de l’ancien candidat unique de l’opposition, Jean Ping, neuf sont officiellement non-partants. Il s’agit de l’Adere, du Congrès pour la démocratie et la justice, des Souverainistes, du PGP, du NAR, du PARI, de l’UPGL, de l’UPL et de l’URDP.

«Le blocage de l’alternance politique par le pouvoir actuel, est la principale préoccupation du président Jean Ping, la principale préoccupation de la Coalition pour la nouvelle République, la principale préoccupation de la diaspora et la principale préoccupation de la majorité du peuple Gabon», a rappelé le membre de la conférence des présidents, Moulengui Boukousso.

Contrairement aux convictions du président de l’Union nationale, Zachary Myboto, exprimées le 10 février dernier, les partis non-partants ont estimé que la participation de l’opposition aux prochaines élections législatives viserait simplement à «légitimer le régime dont Ali Bongo restera le maître absolu».

«La présidence de la République est la clé de voûte de toutes les institutions. L’élection présidentielle a donc une importance sans égal. Mettre au même niveau de préoccupation la lutte pour le rétablissement de la vérité des urnes du 27 août 2016 et la lutte pour la conquête des sièges à l’Assemblée nationale est une manière de détourner l’attention du peuple Gabonais et de son président démocratiquement élu de leur objectif principal, à savoir le rétablissement de la vérité des urnes et la prise de pouvoir», a affirmé le membre de la conférence des présidents.

Pour les partis non-partants aux élections législatives, le Gabon n’est pas dans des dispositions de fonctionnement d’un État démocratique, où l’on peut rêver de voir la majorité échoir à l’opposition, mieux, gagner le combat de l’alternance par le biais du bulletin de vote.

«Il serait naïf de croire que dans notre pays, le Gabon actuel, il est possible de renverser cette dictature qui s’est maintenue au pouvoir par l’effusion du sang des centaines de gabonais», a indiqué Moulengui Boukousso.

Au nom des neuf partis non-partants, ce dernier a réaffirmé que Jean Ping a été élu par le peuple gabonais le 27 août 2016 août pour mener à bien la rupture pour la mise en place de la Nouvelle République. «Aussi, nous entendons rompre avec le cycle néfaste élection mal organisée, répression féroce, dialogue biaisé et partage des postes entre élites», a-t-il conclu.

 
 

47 Commentaires

  1. Obame dit :

    Voilà qui est dit !!!!

    • gaboma dit :

      Les discours et les marches de nos frères de la diaspora n’ont rien donné. Les fausses annonces du président Ping entretiennent une illusion et un rêve qui jusqu’ici ne se réalise pas et ne se réalisera plus, à moins d’avoir les armes ou préparer le coup d’état. Si Ping et ces neufs partis n’ont pas un plan fondé sur une rébellion armée ou un coup d’état, alors qu’il arrêtent de nous distraire et comprennent qu’on a déjà tous échoué quand à la possibilité de porter Jean PinG au pouvoir. Ce ne sont pas ces incantations qui changeront quelque chose. Que des partis comme le PGP qui n’existent plus que de nom comprennent qu’ils est plus utiles pour les gabonais qu’ils soient plus visible et plus audibles et que cette visibilité, cette présence, cette audibilité passe nécessairement par la bataille pour avoir quelques élus, une occasion d’être sur le terrain au contact direct des population pour plus de mobilisation. Ces élus n’étant pas nommés par Ali Bongo, je ne vois pas en quoi la participation légitime Ali bongo. Le fait de ne l’avoir pas “légitimé” en 2011 ne l’a pas empêché de terminer sans ambage un mandat et de voler un autre. Pourtant le discours de la non légitimation d’Ali Bongo par l’élection n’a pas convaincu Ping qui précipitait sa candidature contre les tenants de la DTE. Pourquoi Ping qui en 2016 n’a pas tenu compte de l’action de légitimation d’Ali par la participation aux élections en tient compte aujourd’hui? Est-ce parce qu’il a échoué que le vampire, l’égoïsme et la jalousie l’empêchent d’accepter que les autres aussi se battent sur d’autres champs? Qu’est ce que les pédégistes ont à foutre avec vos histoires de légitimation? Il n’ont pas besoin de légitimité mais du pouvoir. Et si par votre boycott ils peuvent être seuls à l’AN à tourner en rond sans être contredit dans leurs mensonges et leur démagogie, ils sont encore plus heureux. Ne pas avoir de légitimité n’a jamais empêché le PDG d’avoir le pouvoir et c’est tout ce qui compte.

  2. Mikouma Paul dit :

    Mais le 7MP et le Morena, tous deux membres de la Coalition sont aussi partants pour les législatives.

    Plus sérieusement, combien parmi ces soit-disant partis politiques peuvent vous montrer leur siège où vous dénombrer plus de 3 militants. Le Pari c’est le fameux Parti de Bissielo. Où se trouve le siège de ce Parti ? Qui sont ses dirigeants ? Qui sont ses militants ?

    À un moment il faut arrêter la plaisanterie et prendre les Gabonais au sérieux.

  3. Kombila dit :

    Ils ne représentent rien ces partis. Ils n’ont aucun élu. Par ailleurs,je constate que l’union nationale, héritage et modernité et démocrates, donc les poids lourds iront. Bravo pour leur lucidité.

  4. Olsen dit :

    Que ceux qui prendront part ne crient pas à la fraude car ils savent tous qu’il n’ya que l’insurrection pour dégager BOA

  5. Ari dit :

    Voila cartes sur table, c’est cette position claire que le peuple attendait. Laissez ceux-la, les gourmands politiciens du ventre, perfides menteurs et fossoyeurs de la democratie allez pactiser avec Ali. Et on verra comment ils vont le renverser avec leur soit disant deputes de l’opposition.

    • Don Corleone dit :

      Vous êtes pathétique nous savons tous que le président élu le 26 août 2016 est Mr Jean PING est-il installé à la présidence de la république? Que faisons nous pour qu’il accède à la présidence ha j’oubliais on RÉSISTE.Cher frère il y-a des moment il faut être contrait: si nous laissons encore le PDG allé seul aux élections comme en 2011 on sera les premier à venir crié ici qu’on n’a une assemblée mono colore et ils (députés) PDG voterons des lois iniques comme celle récente de la modification de la constitution Pour terminer dites nous comment on fait? Doit-on se limiter à cette opposition de déclaration et autres conférence de presse le peuple est fatigué de vos déclarations et annonces faites nous une autre offre parce que le peuple commence à ce lasser de vous

      • Ari dit :

        Sous d’autres cieux les peuples poussent leur dirigeants elus democratiquement ou pas a demissionner s’ils violent les lois. Les exemples en sont legion:
        -Burkina Fasco (Blaise Compaore)
        -Afrique du Sud (Jacob Zuma)
        -Tunisie (Zine El Abdine Ben Ali)
        -Egypte (Hosni Mubarak)
        -Zimbabwe (Robert Mugabe)
        -Dilma Rousseff (Bresil)
        -Richard Nixon (USA)
        -Nicolae Ceaușescu(Roumanie)
        Pourquoi donc le Gabon notre cher pays devrait il s’accommoder d’une dictature Bongo-PDG qui dure depuis 50 ans?
        Le peuple demeure souverain cher frere. Laisse ces faux opposants faire leur show car ils sont fatigues, mais pas nous. La lutte continue jusqu’au depart du pouvoir d’Ali l’usurpateur.

    • gaboma dit :

      COMMUNIQUE DU PDG

      Le PDG est heureux d’apprendre la non-participation des partis membre de CNR aux législatives, avec le soutien du président Jean Ping, et témoignage toute sa gratitude pour cette décision qui permet de consolider et de conserver les capacités et l’espace de contrôle et de du pouvoir par la majorité républicaine pour l’émergence.

      En effet la LEGITIMITE pour la CNR et LE POUVOIR pour le PDG est un partage juste pour atténuer la visibilité et l’impact de nos querelles sur l’opinion de la population pour une paix durable des dirigeants et cadres de notre grand parti.

      En effet ne pas avoir de légitimité ne nous a jamais empêché nous au PDG d’avoir le pouvoir et d’en faire ce que nous voulons, ce que nous désirons. Et la légitimité sans pouvoir et sans élus qui a toujours suffi aux compatriotes de l’opposition reste un bon arrangement.

      • BSerge Okogo dit :

        Qu’avez-vous avec Jean Ping ? Il a dit qu’il n’ira pas aux législatives… c’est clair. Les gens ne pourront plus l’accuser de quoi que ce soit. Pourquoi Mr Nzouba Ndama qui dit qu’il n’est pas prisonnier de la coalition a t’il besoin de consulter Jean Ping ? Que ceux qui veulent aller se faire ridiculiser par Ali Bongo, aillent aux législatives.

  6. Il est vrai l’argument de la non participation est de taille car la volonté d’organiser des scrutins transparents, justes et équitables n’y est pas, mais la non participation du CNR est un suicide politique. Il est clair qu’Ali Bongo qui sait que dans des scrutins transparents sont ses cauchemars sautera sur cette occasion. Aussi le CNR a démontré sont incapacité à prendre le pouvoir que le peuple l’a gracieusement remis le 27 aout 2016. Je demande à Jean Ping et ses alliés de trouver mieux, le spectre de 2011 n’est pas à rééditer.

  7. Olsen dit :

    Vous avez choisis de participer à une élèction perdue d’avance par pûr lacheté pour éviter l’insurrection c’est honteux.

  8. Alex dit :

    En toute lucidité, l’opposition doit y prendre part. Laisser tous les sièges de l’assemblée au PDG et ses alliés c’est accepter de se faire piétiner à jamais. Pour mémoire, le boycott de la législature finissante n’a rien apporté à l’opposition à moins que myboto et oye mba nous prouve le contraire.

  9. IPANDY dit :

    Salut à tous !
    Je dirai que c’est aussi ça la démocratie:avoir le pouvoir de dire non ou oui.
    Par ailleurs,je me demande comment ces partis compte faire pour qu’on arrive à cet alternance si ils commence à opter pour le boycott. Vont ils y arriver par les armes ou par magie. Je pose toutes ces questions parce-que je pense qu’il manque d’objectivité dans cette décision.
    Je suis d’avis avec mes prédécesseurs qui pensent que ce n’est pas 9partis mais 9individu qui prennent une décision par ce qu’ils ont dans leurs mallettes des documents appelé récépissé.

  10. BSerge Okogo dit :

    Savez vous pourquoi Mr Nzouba Ndama s’est à la Cour Constitionelle ? C’est parce qu’il sait que même en cas de victoire de l’opposition aux élections législatives, Ali Bongo a déjà prévu tous les scénarios possibles. Sa constitution l’autorise d’aller contre la volonté du peuple. Dans ce cas de figure, pourquoi donc aller aux élections qui ne seront pas suivies de faits. ? Dans ce cas, pas de répit à accorder à Ali Bongo. La résistance doit suivre le chemin qui est le sien et atteindre son objectif : le départ d’Ali Bongo.

  11. Nguema dit :

    À touts ceux et toutes celles qui m’ont précédé dans leurs interventions je poserai la question suivante:
    Pensez vous sérieusement que le PDG et Ali soient sincère quand le nouveau découpage électoral confirme la bêtise des résultats de la tour de constitutionnel avec un découpage électoral donnant le haut ogooué 23 sièges pendant que tout l’estuaire n’en a que 26?
    Où est la bonne foi dans ce régime quand on parle de sérieusement faire avancer la démocratie?Lorsque la raison a échoué c’est la force qui prévaut et à une loi injuste nul n’est tenu d’obéir…donc passons à l’insurrection pour faire tomber ce régime oppresseurs.

  12. Olsen dit :

    Ils vont dépenser des milliards pour financeer 140 candidatures mais ne sont pas prêt à le faire pour renverser BOA.

  13. Diplomatie-Jofani dit :

    Législatives 2018 : Neuf (09) partis de la CNR non partants. Il s’agit de l’Adere, du Congrès pour la démocratie et la justice, des Souverainistes, du PGP, du NAR, du PARI, de l’UPGL, de l’UPL et de l’URDP.

    Ils nous rapportent que, si ces partis vont aux législatives 2018, c’est sera une forme de légitimation du régime dont le Président Ali Bongo restera le maître absolu.

    Alors, chers vieux, j’ai l’honneur de vous dire ceci.Sur les 12 partis qui composent ce regroupement fédéré autour de l’ancien candidat unique de l’opposition, Jean Ping, si neuf sont officiellement non-partants. Y’a 3 partis officiellement partants.De plus, y’a d’autres partis.

    Par conséquent, ce n’est pas vous qui légitimiez le PR. Car, même si y’a un parti qui y va aux législatives, c’est déjà légitimé.
    Vous avez d’ailleurs raison de ne pas aller aux élections législatives, parce que vous n’aurez pas d’électeurs.

  14. Olsen dit :

    Si aller jusqu’au bout c’est la cohabitation avec BOA vous nous avez eu nour et nos frères assassinés et emprisonnés.

  15. Obame dit :

    Le débat est clos !!!! Vous qui avez des grands partis politiques de masse, allez tranquillement aux législatives !!!! Nul besoin d’être sorti de l’Ena pour savoir c’est Ali qui gagnera avec sa constitution et ses juges des élections ! Juste un mot pour nos opposants du ventre, Guy Nzouba était en rendez – vous avec Marie Madeleine Mborantsou. Le Saviez vous ? Où étiez vous ? Il faut assumer de la rencontrer de subir ses ensegnements oh combien patriotiques de la constitution.https://ledefigabon.com/2018/02/15/guy-nzouba-ndamarecu-audience-presidente-de-cour-constitutionnelle/ Opposants du ventre !!!!

    • Ali Asselé dit :

      Nzouba commence déjà à négocier ses sièges avec sa copine la reine mère fondatrice des élections au Gabon Marie Madeleine !
      https://ledefigabon.com/2018/02/15/guy-nzouba-ndamarecu-audience-presidente-de-cour-constitutionnelle/ A qui le tour ???? MDR !!!! Heureusement que vous irez à vos législatives du ventre sans les gabonais !!!

    • Nkembo dit :

      Je rigole quand j’attends certains traiter Nzouba Ndama d’opposant de ventre. Ce que vous devez retenir c’est que Ping est devenu opposant parceque son beau frère Ali lui avait coupé les vannes alors que Nzouba Ndama a quitté volontairement ces vannes que voulaient Ping.
      Autre chose, si Ping ne veut pas aller aux législatives, c’est par stratégie. En effet, le pgp(son parti politique) ne pourra obtenir même 2 députés contrairement aux partis dits de l’opposition. Ainsi il pourrait perdre son statut de leader de l’opposition gabonaise. Voilà ce que vous cache.
      N’est ce pas ce Ping qui avait déclaré en 2016 qu’ il n’y aura plus jamais boycott d’une élection dans ce pas?

      • Nkembo dit :

        Lire: quand j’entends

      • Okoss dit :

        Ping a gagne , et bien meme en Aout 2016,
        Le PGP a combien de députes a l assemblée!!aucun
        Nkembo ton raisonnement est 0 comme d’ habitude

        • Okoss dit :

          Ping restera notre champion, meme si le PGP aurait obtenu 1 seul députe, voire 0.
          Notre choix n a pas été fait % au nombre de représentants ou élus a l assemblée.
          Il est plus stratégique et tu le sais bien….TSF tu connais!!!

        • Nkembo dit :

          Okoss, de grâce fais un effort. Je ne sais pas qui est dans 0 entre toi et moi. Tu ignores même que les présidentielles et les législatives n’ont pas les mêmes règles de jeu. Si Ping est candidat ce ne sera qu’ à omboue ou dans une moindre mesure à pog.
          Dis qui pourra être candidat pgp dans ta contrée face à plein d’autres. Je t’apprends que l’opposition pourrait aller en ordre dispersé.
          Comme le pgp et toi aurez 143 ou 144 Jean Ping, félicitations et sors un peu de tes illusions. Par contre, vas vérifier l’info que j’ai donnée dans les # états majors des partis politiques de l’opposition.
          Débat clos

          • Okoss dit :

            @”l’ opposition pourrait aller en ordre disperse”
            Tu le dis si bien!!!Elle pourrait aussi s unir comme en 2016, après concertation n est ce pas
            Le PgP avec Ping peut aussi bien tout perdre, C est a dire n avoir aucun élu, mais Ping sera toujours Ping, l élu de 8 provinces sur 10 , malgré vos magouilles.
            Il n y a pas de leader de l opposition au Gabon et on comprend aisément que vous voulez en fabrique un avec vos opposants façon façon.
            CQFD

  16. Nguema dit :

    Autres propositions:
    1)On sensibilise les populations ne ne pas voter;
    2)On rappelle au population pendant la période de la campagne que on pleure toujours nos morts tombés aux élections présidentielles;
    3)On demande à la diaspora de déposer dans toutes les ambassades et médias en occident les photos des victimes de la répression sanglante en terre gabonaise gabonaise au soir de la proclamation.

    • bassomba dit :

      Tout cela n’empêchera pas les élections d’avoir lieu, même avec un taux record d’abstention. On aura une assemblée PDG pour 5 ans, période pendant laquelle vous vous lamenterez, habitués que vous êtes! Car la Présidentielle c’est 2023 que vous le vouliez ou non!

      • Mboung dit :

        Tres Cher faquin
        Mais si l’élection c’est en 23 et la précédente en 16 et afin de mieux Ns laisser Ns lamenter Alors libérez donc les otages politiques que Vs détenez (sans motif ni jugement sic !)au lieu de Ns déballer votre indigente logique c’est bien tout ce que l’on Vs demande….

      • KIEM dit :

        @bassomba,
        Que vous le voulez ou non, ABO(MINATION)va tomber, on y croit et on est patient. Même en prenant des antalgiques puissants, vous ne calmerez jamais les maux de tête que nous vous causons et on continue.

    • Nkembo dit :

      Vous avez épuisée toutes vos cartouches on dirait? Même les amis eurodéputés ont des difficultés à justifier tout ce qu’ ils ont amassé. Lemboumba a perdu la côte, le type libano-senegalo-français a déjà trop d’ennuis , ouattara a enlevé son corps, sassou nguesso a ses pb internes. Ping est un homme lâché par ses soutiens

      • Mboung dit :

        Et le faquin remet ca….
        La ritournelle des 4 P (Proskynèse Pouvoir Possession Plaisir)est 1 peu usée mais bon quand y a rien à dire et que le (seul programme c’est toujours tuer les Gabonais …)Feu sur PING !!!(et les siens),couvre feu sur le crime! On crée toute 1 constitution pour protéger les assassins et les voleurs qui menacent de ne plus se taire ;on redéfinit les conditions de l’enrichissement illicite au bénéfice des voleurs et on se fait complice de ces subterfuges, en serrant les fesses que notre silence apportera des jours meilleurs.Détrompez-vous Cher(s?) faquin(s?)! Vs êtes bel et bien aux abois, et la situation est sans issue, contre sa brutalité (surtout indigente?) va s’imposer 1 devoir de violence (physique? ou pas?)Cher(s?) faquin(s?)….

        L’utile n’est et ne sera jamais où ne se trouve pas l’honnête ; quiconque doute de cette vérité peut être regardé comme déjà criminel. J-Étienne-J Forestier

  17. jean- jacques dit :

    Voila encore cette bande des voyous pensent que c’est ça la democratie que vous participer ou pas l’élection aura lieu.Ce Boukosso le serment qu’il avait preté c’est pour transmettre les connaissances, mais non c’est pour faire de la politique. avec le salaire de Prof tu ne peux pas vivre?

  18. Mikouma Paul dit :

    Si Eyeghe réuni 1000 personnes demain, alors il aura fait la preuve que c’est lui qui a raison.

  19. jean- jacques dit :

    antoine je disais que le Gabon avec ce genre des voyous comme toi et votre vieillard ping et sa bande le Gabon, les gabonais conscients ne connaitrons jamais le developpement. Par ce que votre chionis et sa bande des faux opposants apres avoir piller le pays, comme ils sont au chõmage , ils viennent se declarer Nous sommes les partisans du chagement, en fait ils doivent dire ils sont les partisans de la haine, jalousie et sous developpement. qu’ils aillent en retraite, pourquoi les vrais sages laissent la politique et cette bande continue de se dire qu’ils sont jeunes??? ping , nzouba, myboto, jacky , eyeghe ils connaissent ce qu’on appelle la fibre optique? la biometrie ou alors passeport electronique,la route, hopital moderne,ou transformation sur place de certaines de nos matieres premieres? ils ne connaissent? Tout ce qu’ils connaissent c’est les postes, detournement d’argent public.

  20. Heinz-Levi dit :

    Excusez moi, mais avec amertume je constate que mon peuple, le peuple gabonais est exceptionnel.
    Ouvrez un peu les yeux,mon Dieu …
    – Le nouveau découpage électoral ne vous interpelle pas !!!
    – La nouvelle Constitution , ne vous interpelle pas !!!
    – Pourquoi tant de reports !!!
    Avec les même acteurs aux commandes des institutions? (contrairement aux recommandations de l’EU sur le processus électoral..)
    Le PDG nous a clairement décliné l’intention de conserver le POUVOIR dans son ensemble.
    Si le choix du peuple n’a pas été respecté en 2016, croyez-vous qu’il en serait autrement aux législatives?
    Que ceux qui veulent y prendre part, aillent et assument sans trompette.
    Et pour citer Albert Einstein : “La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.”

  21. Olsen dit :

    Messieurs et dames souvenez vous de GABON d’abord LBV s’est encore inondée ce 16.02.18 soutenez toujours BOA merci.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW