En ballotage plutôt favorable face au candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) sur le 1er siège du 4e arrondissement de Libreville, le candidat du Rassemblement héritage & modernité (RHM) a bénéficié du soutien de son ancien adversaire de la coalition RDP/PSG.

Alexandre Barro Chambrier, le 6 octobre 2018, à Libreville. © D.R.

 

Pour le second tour des législatives prévu le 27 octobre prochain, sur le 1er siège du 4e arrondissement de Libreville, Alexandre Barro Chambrier ne sera finalement pas tout seul face au PDG, renforcé mardi dernier par Patricia Taye-Zodi, candidate malheureuse du Centre des libéraux réformateurs (CLR) dans la même circonscription électorale. Le président et candidat du RHM a reçu le soutien de son ancien adversaire Arsènbe G. Ibadiahya. L’annonce de ce soutien à l’opposant a été faite récemment par Christian Mba Nze, le suppléant du candidat de la coalition RDP/PSG, rapporte le quotidien L’Union, ce vendredi 19 octobre.

En Alexandre Barro Chambrier, le suppléant Christian Mba Nze a dit voir un «homme politique expérimenté et avisé, (qui) incarne une alternative crédible au système actuelle, en cultivant l’humilité, le partage, le respect des autres». Pour la coalition RDP/PSG, le candidat du RHM est donc celui à qui les électeurs du 1er siège du 4e arrondissement devront accorder leurs suffrages.

Arrivée 4e au terme du 1er tour, avec 127 voix sur 4 463 votants, soit 3,04% des suffrages exprimés, il faut dire que le soutien de la coalition RDP/PSG n’est pas si consistant. D’autres, arguent toutefois que celle-ci a réussi à se classer devant le candidat de l’US (2,22%), le parti de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur. Il reste donc à voir ce que ce soutien rapporte en termes de suffrages au candidat RHM, alors que son adversaire du PDG compte, lui, sur les 633 suffrages obtenus au 1er tour par le CLR.

 
 

1 Commentaire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW