L’ancien Premier ministre a partagé le 17 février avec les membres de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), le fruit de ses réflexions autour de la question de la participation ou non des partis politiques de l’opposition fédérés autour de l’ancien candidat Jean Ping aux prochaines législatives.

Eyeghe Ndong dit non à la dislocation de la CNR !. © Gabonreview

 

La question d’une participation ou non de la Coalition pour la nouvelle République se pose aujourd’hui plus que jamais au sein du bloc de l’opposition dite «radicale».

© Gabonreview

Si pour certain, c’est une «occasion pour le peuple gabonais, résolument acquis au changement d’offrir à la Coalition pour la nouvelle République une tribune institutionnelle d’expression de la légitimité de ses membres, pour poursuivre et renforcer l’objectif de libération du Gabon», pour d’autres parmi lesquels le sénateur du deuxième arrondissement, cette participation, «serait interprétée comme un recul, un renoncement, une manière de tourner le dos à l’idéal commun et de renforcer le maintien d’Ali Bongo à la tête de l’Etat».

Selon Jean Eyeghe Ndong, la participation d’une partie des partis membres de la Coalition pour la nouvelle République aux législatives détruira la dynamique de l’esprit du 16 août 2016 et affaiblira la mobilisation autour de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine.

Ces dissonances de points de vue ne participeraient qu’à la division de la Coalition, estime-t-il. Elles ne servent pas les intérêts du peuple gabonais qui «a décidé de manière déterminer à combattre le système politique actuel jusqu’au bout».

© Gabonreview

«Je veux résolument croire que notre classe politique de l’opposition est en phase avec l’élu du 27 août 2016 et bien entendu avec le peuple. Empêchons de toutes nos forces, que ne se lézarde la Coalition pour la nouvelle République», a déclaré l’élu de Nkembo, assurant, «nous voulons construire notre pays, sur des bases qui sont différentes de celles d’aujourd’hui. Alors, il nous appartient de tout mettre en œuvre pour cela. Se fourvoyer dans les solutions à courte vue sans perspective rassurante, ne mène qu’à des impasses. A des voies sans issue et n’ont pour conséquence qu’à installer confortablement dans ses meubles, le système que nous combattons».

Pour le fidèle allié de Jean Ping, ces agitations seraient susceptibles de pousser le peuple de la résistance à la révolte contre la classe politique de l’opposition. «Monsieur Ping ayant gagné les élections dans les urnes, personne ne serait fondé à lui reprocher quand il revendique la vérité des urnes. Ceci n’interpelle-t-il pas au plus haut point la classe politique de l’opposition et ne l’oblige-t-il pas politiquement et moralement à adopter une position qui ne soit pas susceptible de prêter à équivoque ? Autrement dit, pouvant être assimilable à de la compromission ou à de la capitulation face au pouvoir ?», a-t-il interrogé.

Pour conclure, Jean Eyeghé Ndong a lancé un avertissement à ses camarades : «Nous serons jugés par nos enfants et nos petits-enfants, à l’aune des actes que nous posons aujourd’hui».

 
 

18 Commentaires

  1. Kombila dit :

    Mais pourquoi ne démissionne t il pas de son mandat de sénateur pour un peu plus de cohérence ?

  2. moutou dit :

    Bien dit monsieur Jean Eyeghe Ndong, vous êtes un digne fils du pays. Le pays tout entier et même les pede-gistes n’oublieront pas votre détermination et votre courage face à l’usurpateur.

  3. AloZack dit :

    OK, Monsieur le Premier Ministre, un match de foot ne peut se jouer que sur un même terrain.

    L’Opposition doit montrer ses capacités de mobilisation sur tous les terrains où elle peur s’exprimer.

    Boycotter les prochaines élections législatives, c’est refuser délibérément de représenter le peuple dont on prétend défendre les intérêts, et se priver en même temps d’un cadre de contestation politique.

    Il faut aller aux élections.

    • Mon Gabon dit :

      Ce qui fait peur est que les procès verbaux issus des urnes ne sont pas considérés. On peut bien aller aux élections et les battre comme on les a toujours battus, MAIS YA M A D O….???

    • gabonais@gmail.com dit :

      Cher AloZack,
      Tu es vraiment sur que le terrain est le meme pour tout le monde ?
      Si les terrains sur lesquels l’opposition peut s’exprimer etaiemt libres ca se saurait. L’opposition est muselee et toutes les voies democratiques sont scellees par une constitution qui a enleve tous les pouvoirs a l’assemblee…..ce n’est plus d’une opposition dont on a besoin mais d’une resistance…..Pour degager un regime sanguinaire et dictatorial.

  4. TCJ dit :

    Prière d’arrêter ces jérémiades.
    Vos enfants et petits-enfants, vous les avez sacrifié depuis longtemps. Vous passez votre temps à embrigader les populations. Par cette attitude,vous démontrez votre incapacité à prendre le pouvoir. Le Gabon ne s’arrêtera pas de tourner parce que vous avez décidé que vous ne souhaitez pas sortir de votre posture.
    Ceci n’est rien d’autre que des postures politiciennes. Vous ne pensez qu’à vos intérêts. Les Gabonais sont passés à autre chose. Quelles perspectives offrez-vous aux populations qui sont de plus en plus dans la précarité à cause de vos agissements antérieurs. ABO a hérité d’un système que vous avez mis en place pour certains, et dont vous avez profité royalement. Qu’a gagné le citoyen lambda dans tout cela? Rien.
    Alors, soyez réalistes et acceptez une fois pour toute que c’est ABO qui est au Palais Rénovation. Vous n’y pouvez rien.
    Mettez en place vos projets de société et allez à la pesée en Avril 2018 comme tout le monde, pour voir si vous êtes capables de gagner d’autres batailles que celle du ras-le-bol de la population pour un système dont vous êtes les partisans.
    Vous avez été aux affaires, les seules routes que vous avez fait bitumer en tant que Premier Ministre sont : la voie menant à votre domicile au carrefour Kanté et dans votre siège au 2ème Arrondissement de Libreville. De même tous les hiérarques de votre CNR.
    Donc, laissez-nous avancer!Diantre!

    • TCJ dit :

      *De même,tous les hiérarques du CNR qui ont bâti des fortunes colossales et injustifiées, ont fait bitumer les voies menant à leurs domiciles. Et l’intérêt du peuple à ce moment là? Vous n’y pensiez pas curieusement.
      Juste un exemple parmi tant d’autres.
      ABO a le mérité d’essayer de faire ce que vous avez été incapables de faire pendant que vous étiez aux affaires.
      On dira qu’il a mal fait. D’accord et alors. Que celui qui n’a pas pêché, jette la première pierre. Et les hiérarques de la CNR, qu’ont-ils fait lorsqu’ils étaient au pouvoir? N’ont-ils pas joui, abusé jusqu’à la lie des biens de l’État? Certains en profitent encore à ce jour.
      Donc, laissez-nous avancer! Diantre!

  5. Mimbo dit :

    Eyeghe sait faire des déclarations fracassantes ,c’est son dada.Mais réfléchir pour contourner une difficulté,c’est pas son niveau,au point où il ne sait pas qu’à la suite d’une telle décision il devrait rendre son mandat de sénateur.

  6. gabonais@gmail.com dit :

    @MIMBO,
    Eyeghe NDONG ne reflechis pas comme toi a sa carriere de senateur, il s’estr deja sacrifie en etant a cote de PING.Il a deja fait sa part et…..demande toi si tu as deja fait la tienne. Son mandat de senateur ne l’empecheras pas de proteger le Gabon au lieu de le detruire par des nationaux et etrangers vide de toutes formes d’amour pour ce pays

    • Pierre Manganga dit :

      Il s’est aussi sacrifié en plaçant son fils comme Maire du 2ème arrondissement. Vous vous foutez des moutons qui suivent ces vieillards qui ont ruiné ce pays. Eyeghe Ndong à côté de Ping qui est lui-même l’une des personnes les plus corrompue de ce pays, quoi de plus normal. Il aime quel pays? Les privatisations ont été conduites par lui, avec sa bande de filous comme le Camerounais Ndoutoumou Ayi Jean Gaspard. Ce qui leur a permis de voler à satiété.
      Eyeghe Ndong protège quel Gabon? Il attend les élections locales pour aller négocier la Mairie de Libreville. Et comme ça lui sera refusé, il viendra encore faire des discours ronflants pour tromper les mêmes moutons.

  7. IPANDY dit :

    Bonjours à tous!
    Je ne soutiendrais jamais les BONGO encore moins le parti qu’a créer l’homme qui reconnu, avant sa mort, qu’ils faisaient tous du mal au Gabon et aux gabonais.
    Mais je pense sur la question de savoir si l’opposition doit participer à la prochaine consultation électorale, je pense que ces leaders d’opinions font fausses route.
    A moins qu’ils ne soient pas des leaders d’opinion, je pense que le role primordiale d’un leaders politique c’est de vendre une vision et de faire place à des états dames qui peuvent l’empêcher d’atteindre son but principal. Monsieur EYEGHE n’a t’il pas pris de ces sept ans d’opposition? MAMBOUNDOU leurs avait pourtant, souvent montrer l’exemple en participant toujours aux différentes élections malgré les doutes, malgré les magouilles.
    Le peuple qui a, en effet, voter, à majorité, pour monsieur PING n’a qu’une seule arme pour exprimer son mécontentement: le vote.
    En vous abstenant, vous les empêcher de s’exprimer, de faire usage de cette seule arme. C’est cet arme qui a permis à monsieur EYEGHE d’être sénateur aujourd’hui.

  8. Koek lun dit :

    Il ne faut pas aller aux élections . Il faut que le peuple n aille pas voter non plus . Ça c est une grande participation . Les chiffres des manquants témoignera de quel côté se bascule le peuple C est un grand moment de montrer jusqu ou se trouve la résistance . La CNR ne doit pas aller aux élections et le peuple qui supporte n ira pas non plus voter .0h pour nous c est un non event

  9. Koek lun dit :

    D ailleurs il ne faut pas y aller parceque mm en allant mm si l opposition Gagne ils vont toujours changer les résultats commenils l ont faits pendant la présidentielle . Mais si au contraire le peuple ne part pas tout le monde observera combien Jean Ping est soutenu

  10. Koek lun dit :

    On part même voter quoi . Est ce que le président Ping a convoqué le corps électoral ? Le vote ce n est que pour ceux qui croient encore que Bongo est président .

  11. jean- jacques dit :

    CHERS FAUX OPPOSANTS DES POSTES LIZER CECI:

    <>

    Tout ceci pour montrer que ping et sa bande pensent qu’ils controlent les avis ou interets des autres. Pitié de vous.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW