Pour les prochaines législatives, les jeunes des quartiers sous intégrés de Libreville entendent faire le tri entre les candidats, écarter ceux dont ils ne souhaitent plus être les «victimes».

Les jeunes du Mapane, lors du «bouillon politique» du 1er juillet 2018 à Libreville. © Facebook

 

Après avoir joué un rôle plus ou moins important dans la réélection d’Ali Bongo en août 2016, les jeunes du Mapane devraient à nouveau marquer les prochaines législatives. «Conscient plus que jamais, le Mapane ne se laissera plus abuser par les vendeurs d’illusions qui ont vendu aux populations des images fantasmagoriques, en échange de leurs voix depuis la nuit de temps», prévient ce lundi 2 juillet Gaël Koumba Ayouné sur sa page Facebook.

La veille, le président du Rassemblement des jeunes patriotes gabonais (RJPG, Armée du Mapane) et ses compagnons ont organisé à Libreville un «bouillon politique», en prélude à la tenue prochaine des «états généraux du Mapane». Au cours de ce rassemblement, décision a été prise de faire le tri entre les différents candidats sollicitant leurs suffrages. Cette fois, bien plus que les distributions habituelles de billets de banque et les dons de diverses natures, les jeunes des quartiers sous intégrés de Libreville entendent scruter les programmes des candidats à la députation. Aux députés sortants, le Général des Mapanes et les siens annoncent un traitement particulier, à la hauteur de leur bilan.

«Le député qui n’aura aucun bilan élogieux durant son précédent mandat, ne sera plus autorisé à rentrer une seconde fois dans le Mapane. Nous y veillerons, car nous allons faire le tour des Mapanes afin de véhiculer le message, donner des consignes, et le mettre en exécution», prévient Gaël Koumba Ayouné.

«Nous avons demandé aux différents vétérans de veiller à ce que cette fois-ci le Mapane soit gagnant dans ce grand rendez-vous qui a lieu chaque cinq ans selon notre Constitution», indique le président du RJPG. Ça promet !

 
 

8 Commentaires

  1. BEYEME dit :

    Tu es à l’image de ceux qui t’envoient venir nous mentir. Et je ne crois pas aujourd’hui toi le soi disant général (hic) puisse encore prétendre à ce genre de discours. Tu as été découvert, et nous savons tous pour qui tu roule.
    Alors fou nous la paix avec tes histoires…

  2. Yofa dit :

    Ya Ali s’entoure que des gens qui lui ressemblent. Des ratés qui n’ont plus que l’opportunisme pour vivre, des escrocs, des bandits, des manipulateurs, des jouisseurs.

  3. TOUT EST FOUTU dit :

    La conséquence d’avoir des cancres au sommet de la Nation, c’est l’éclosion et la valorisation de tous les cancres tapis dans les mapanes.

    A trop forcer de chauffer la cocotte minute sans surveillance, Ali prépare sa fin et sa ruine par les petits serpents qu’il pont tout au long de son mandat. Asseoir son pouvoir par la collaboration avec des bandits et l’association aux malfaiteurs de tous les vices, il n’est pas loin de se faire taper une balle au pied.
    Sa fin viendra de tous les petits sorciers qu’il est entrain de fabriquer lui-même.
    Avec tous ces signaux qui sont au rouge, il continue à s’entourer des ébouilleurs des rues d’Akébé et de Franceville.

    Je mesure bien l’incapacité de l’homme à être lucide, mais de là à confondre sommeil et mort….on reste toujours dans le fond.

    C’est quoi cette bande de mapanismes sans loi, sans foi, sans éducation qui se permettent avec la bénédiction du biafrais de s’ingérer dans les affaires du pays?
    Au nom de qui et de quoi ils se permettent de faire des sorties médiatiques, quand les gabonais savent que mêmes les partis politiques ou les hommes d’Etat ont tout le mal de la galaxie et des autres astres à trouver une tribune pour cracher leurs venins?

    Mais enfin…à quand la fin?

  4. Piouf! dit :

    Alors pourquoi ne pas proposer un candidat venant des mapanes?

  5. Ecriture dit :

    A qui profite le crime?

  6. Le Révolté dit :

    Ils sont à l’image du bouillon qu’ils ont bu lors de leur rencontre. Quelle honte d’avoir comme interlocuteur ces genres de personnes !

  7. espoir dit :

    Tu ne te laisseras pas abuser parceque tu penses que le gabon t’appartient?chipssss des betises.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW