Le sénateur du 1er siège dans le 2e arrondissement de Libreville a annoncé jeudi qu’il ne prendra part ni aux législatives ni aux locales prévues pour octobre prochain.

Jean Eyeghe Ndong, le 23 août 2018, à Nkembo (Libreville). © Gabonreview

 

Silencieux ces derniers jours, alors que beaucoup s’interrogeaient sur sa position à la suite de l’annonce par le Centre gabonais des élections (CGE) du jumelage des législatives et des locales, Jean Eyeghe Ndong s’est officiellement prononcé ce jeudi 23 août à sa permanence politique. Le sénateur du 1er siège dans le 2e arrondissement de Libreville a déclaré qu’il ne prendra part à aucune des deux élections prévues pour octobre prochain.

A l’endroit de ceux qui le disaient «coincé» voire «piégé» par le pouvoir, l’opposant qui continue de revendiquer la «victoire» de Jean Ping à la présidentielle d’août 2016 a répondu qu’il n’en était rien. Il s’est d’ailleurs dit «étonné» de l’intérêt porté par certains à son endroit. «Un intérêt qui n’est pas politiquement sain», a jugé le sénateur, tout en justifiant son refus de participer aux prochaines élections par son «éthique» et sa «probité». Pour Jean Eyeghe Ndong, «un homme politique doit être constant».

Profitant de sa sortie, l’ancien Premier ministre a également répondu aux «anti-Eyeghe Ndong» qui l’ayant récemment appelé à la démission. «Personne ne me forcera à démissionner. Je le ferai de mon propre gré si je le juge nécessaire», a-t-il déclaré avant d’affirmer être la principale cible d’«une guéguerre», y compris au sein de l’opposition proche de Jean Ping.

 
 

14 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Merci Mr Jean Eyeghe Ndong !

  2. Moussavou Jacques dit :

    Les Japonais disent :”Seppuku”

  3. Olsen dit :

    Je me souviens que c’est lui en 2009 devant le cerceuil d’OBO qui nous avais mis en garde sur les maux que nous vivons.

  4. Olsen dit :

    Donc à ses détracteurs arrêttez svp, vos accusations et critiques sans fondements. NZA FE respects pour ta constance.

  5. Nono dit :

    Voilà un homme vraiment mr jean Eyeghe Ndong vous êtes un homme intègre

  6. Ari dit :

    Voila comment un vrai homme politique agit. Pas ceux-la qui vont devant, derriere, a gauche, a droite avec pour seul but leur ventre.
    Mr Jean Eyeghe Ndong soyez rassuré, l’histoire et le peuple Gabonais ne vous oublieront pas. Vous etes un grand homme!

  7. Olsen dit :

    Donc à ses détracteurs de tous bords je dis, arrêtez svp vos critiques sans fondement! NZA FE respects pour ta constance

  8. MOIMEME dit :

    Du n’importe quoi, tu sais que tu n’as plus aucune notoriété politiqu, meme un chien peut etre elue à ta place à Nkembo.

  9. respect Mon Sénateur. homme intègre et droit.tjr constant dans ces propos.

  10. INCONSCIENCE dit :

    Décidément une certaine communauté de ce pays roule les mécaniques pour maintenir les BONGO au pouvoir.

    Après le st père de Nkembo, un autre de Nkembo aussi se lance dans le boycott des élections comme si ça a déjà marché dans un pays de cette terre.

    Quelle cupidité de penser que le boycott d’une élection empêche les élections de se tenir ou aux autres candidats d’être élus.

    Quelque soit le niveau de la fraude il faut toujours aller aux élections. Il faut serrer les rangs, c’est de cette façon que le clan bongo avait perdu la présidence. Il y sont grace à l’armée et aux mercenaires qui voulu maintenir par les armes le biafrais au pouvoir. ce n’est pas la même chose pour les législatives et les locales.

    Le PDG est en mauvaise posture et le ras le bol dans tous les cœurs des gabonais est au sommet de la sanction.

    Refuser d’aller aux élections c’est donner insidieusement l’assemblée au PDG donc rouler les mécaniques pour les bongo.

    Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec l’ancien premier ministre de Bongo.

  11. Obame dit :

    Il existe donc encore des HOMMES au Gabon.
    Merci Monsieur EYEGHE NDONG vous etes un model.

  12. espoir dit :

    on dit souvent que la fidelite paie.et la tienne nous fait esperer que la liberation se fera dans ce gabon.merci mr le Senateur.

  13. Gabon de Demain dit :

    Voilà les hommes qu’il faut au Parti des Intègres Nationaux Gabonais ( P I N G ).Merci NZA FE.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW