Le Gabon a enregistré en 2018 une baisse de -0,6 point sur son score au classement de la liberté économique établi par «The Heritage Foundation», un think tank américain basé à Washington. Avec un total de 58,0 points, le pays occupe la 109ème position mondiale parmi les 180 pays et territoires classés dans cet index.

L’économique gabonaise, «n’est pratiquement pas libre» selon l’index 2018 des économies les plus libérales de «The Heritage Foundation». © Gabonreview

 

L’économique gabonaise «n’est pratiquement pas libre» ! C’est ce qu’affirme The Heritage Foundation à travers son classement 2018 des économies les plus libérales. Avec un taux de liberté économique de 58,0, le Gabon occupe la 109ème position mondiale, et 15e sur 51 pays africains. «Son score global est supérieur à la moyenne régionale, mais inférieur à la moyenne mondiale», souligne le rapport.

Selon les données collectées entre la deuxième moitié de 2016 jusqu’au premier semestre de 2017, le pays a enregistré des faibles scores pour sept des 12 indicateurs quantitatifs regroupés en quatre grandes catégories, comparativement à l’année 2016. Il s’agit des variables ci-après : le droit de propriété (29,9), l’intégrité gouvernementale (33,4), la santé fiscale (92,3), la pression fiscale (74,3), la liberté des affaires (49,3), la liberté monétaire (81,4) et la liberté commerciale (60,9). Selon les auteurs de ce classement, la régression de chacun de ces indicateurs est dû au fait que «le pouvoir judiciaire est inefficace et non indépendant. La corruption est endémique et les fonctionnaires peuvent exiger des pots-de-vin ou se livrer à d’autres pratiques de corruption en toute impunité».

Quatre variables ont cependant connu une légère amélioration : l’efficacité judiciaire (27,8), la liberté de travail (61,7), les dépenses publiques (84,6) et la liberté d’investissement (60,9). Toutefois, cette progression reste marginale. En effet, même si «le gouvernement essaie de réduire la dépendance économique du Gabon au pétrole, de reconstituer les réserves financières érodées par la chute des cours mondiaux du pétrole et de mener des réformes structurelles majeures telles que réduire les dépenses publiques, réduire les exonérations fiscales et améliorer croissance ; les récentes augmentations de la liberté économique ont été relativement peu nombreuses. La structure réglementaire reste très bureaucratique et la règle de droit est faible», précise le rapport.

Le haut du tableau du classement 2018 est occupé par Hong Kong (1er), Singapour (2ème), la Nouvelle-Zélande (3ème), la Suisse (4ème), l’Australie (5ème), et l’Irlande (6ème). Il s’agit là des seules économies considérées comme véritablement «libres» par l’index 2018 sur la liberté économique.

S’agissant de l’Afrique subsaharienne, la plupart des 47 économies se classent dans la catégorie considérée comme «pratiquement pas libre». En outre, la moitié des économies considérées comme «répressives» dans le monde (12 sur 21) se trouvent également en Afrique subsaharienne (Niger, Soudan, Tchad, Centrafrique, Angola, Togo, Mozambique, Djibouti, Algérie, Zimbabwe, Guinée équatoriale, Congo).

Pour The Heritage Foundation, «cette situation est due essentiellement à la faiblesse de l’État de droit, à une protection insuffisante des droits de propriété, ainsi qu’au copinage et à la corruption endémique».

 
 

8 Commentaires

  1. Ikobey dit :

    C’est le B A Ba , pas de liberté économique pas de développement.
    Le rêve de beaucoup de jeunes (et moins jeunes) Gabonais est d’être fonctionnaire.
    D’ailleurs, l’opposition politique ne revendique pas plus de liberté mais seulement de devenir “Vizir à la place du Vizir”.
    Seul le pouvoir actuel a un projet de réforme structurelle de l’économie du pays , malheureusement les choses vont lentement lorsqu’il s’agit de changer les mentalités.
    Courage, le pays évolue malgré cette inertie.

    • Mboung dit :

      Très Cher faquin,
      Votre discours relativise tout, ignore tout aspect moral (pas de différence entre le bien et le mal entre celui qui tue et ses victimes) et ignore tout aspect cognitif (pas de différence entre le vrai et le faux, le pertinent et le non pertinent, ceux qui veulent juste des écoles et ceux qui refusent d’en construire 1seule depuis presqu’1decenie parce qu’ils veulent plus d’hôtels particuliers et de vacances à Marbella avec notre argent?). Comment s’accommoder d’individus valorisant l’ignorance et la médiocrité ?

      “le cancre essaie toujours de trouver sa place voire de l’imposer y compris par la violence son anti-dépresseur” D . Pennac

      • Ikobey dit :

        @ Mboung
        Que je vous sois “très cher” grand bien vous fasse.Le titre de “faquin” que vous m’attribuez je vous le laisse, les plaisanterie les plus courtes sont les meilleures, stoppez les lourdeurs je suis sûr que vous vous sentirez poussez des ailes.
        Mais par pitié ! jetez au feu votre dictionnaire de citations !
        Vous l’utilisez souvent à mauvaise escient , vous me faîte pensez à une poule qui a trouvé une boîte d’allumette.
        Dernière chose, votre discours moralisateur me casse les c……

        • Mboung dit :

          Tres Cher faquin,
          Ce n’est la faute à personne si votre réactivité compulsive et inepte dessert les causes(perdues) que vous défendez.Le jour où (l’opposition ou ma modeste personne) auront besoin d’1 petit commis (faquin) chargé de mes commentaires, ou nos visions (car c’est à ce titre que je Vs réponds) je Vs promets de ne pas commettre la folie de faire appel à quelque autre séide d’autre qu’à Vs…Après tout Très Cher faquin,Si Vs pensez que la brutalité assassine est 1 preuve de vitalité économique, que pouvons Ns y faire ?
          Pour ce qui est du discours moralisateur,relisez-Vs bien et je suis que Vs trouverez qui accuse (faussement) et fait la morale sur des mensonges à autrui…
          Après tout Très Cher faquin,rien d’étonnant oomme son cousin le chien, le chacal aboie. Sans surprises Pfff !!!…

          • Ikobey dit :

            Peu cher Mboung-Mboung
            Si vous raisonniez autrement que comme un tambour, vous auriez saisi la critique que je fais du pouvoir actuel. Je ne tiens pas à polémiquer avec vous. Cet excellent article montre que la route est encore longue, et que la cause principale est le manque de liberté économique. Les blocages sont malheureusement partout. Le pouvoir actuel se bat inlassablement pour changer les choses, des avancés ont été faites ….continuons la combat.
            Il y a toujours ceux qui font et ceux qui ne veulent rien changer , ce sont ces derniers qui se lamentent toujours. Mais qu’ils prennent garde de ne pas aller trop loin, on commence par calomnier, par insulter, puis on menace, on pille,…le retour de bâton peut faire mal.

          • Mboung dit :

            Très Cher faquin,
            Même vos tentatives (d’explication de votre compréhension?) qui sont de vraies invectives et menaces sont pitoyables” J”en déduis que vous n’avez rien compris ( y compris à l’article que Vs reconnaissez comme pertinent mais qui dit tout le contraire de votre salmigondis qui Vs permet de déballez les mm monomanies que ce dont Vs êtes le faquin)Le contraire m’aurait étonné. il faut 1 cerveau pour ça. Rassurez Vs je ne vois AUCUN intérêt à polémiquer avec Vs m’effrayez trop avec vos menaces (physiques?) qui sont trop impressionnantes surtout lorsque vous feignez manier l’argument d’autorité bien à l’abri derrière votre pseudo. Quelle pertinence dans Vs affichez!!!

    • Shaka Loubedi dit :

      @ Ikobey,
      Vraiment vous etes serieux? Le pouvoir actuel a un projet de reforme? Pourquoi 9 ans après on broie du noir? Il est temps que vous sortiez de votre sommeil et que vous reveniez a la realité.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW