Le magazine anglais «The Africa Report», qui s’est imposé comme la publication de référence sur les affaires africaines, vient d’intégrer, dans son numéro 43 d’août-septembre, le secrétaire exécutif de l’ONG Brainforest, Marc Ona Essangui, dans son top 50 des personnes les plus influentes du continent.

Les 50 Africains les plus influents d'Africa Report - © Africa report

L’équipe éditoriale du magazine mensuel panafricain «The Africa Report» a choisi, parmi plusieurs personnalités du Gabon, l’acteur de la société civile gabonaise, membre du mouvement «Ça suffit comme ça», comme l’une des 50 personnalités les plus influentes d’Afrique , aux côtés d’hommes et de femmes tels que Manuel Vicente, l’homme fort du pétrole angolais, pressenti à la succession de José Eduardo dos Santos, Mo Ibrahim, l’apôtre de la bonne gouvernance, le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka ou la Gambienne Fatou Bensouda, procureur de l’Afrique pour les crimes africains.

Marc Ona - © D.R.Selon le magazine, «quand Marc Ona décide d’organiser une réunion, avec une grande partie de l’opposition, le régime de Libreville est inquiété. L’activiste environnemental est l’une des quelques voix qui contrarie l’acte du Parti démocratique gabonais au pouvoir». OA ce sujet, on se souvient encore de son arrestation par les forces de sécurité en début juin à quelques heures de l’ouverture du forum des indignés, un contre-forum au New York forum Africa de Richard Attias et du Président Ali Bongo Ondimba.

«Plusieurs personnes ne seront certainement pas d’accord avec notre liste de personnalités les plus influentes. Pourquoi cette femme fantastique n’est pas incluse ? Comment est-il possible que nos maîtres de l’univers aient pu être oubliés ? Ce débat est certainement plus important que notre propre choix, et nous vous encourageons à poursuivre vos arguments et proposer de nouveaux choix», a déclaré l’équipe éditoriale qui ne néglige pas les interrogations que se poseront les lecteurs sur les critères ayant amenés ce classement.

Chaque mois, The Africa Report propose, à plus de 400 000 lecteurs africains et internationaux, une analyse sur la politique du continent en matière d’économie, d’industrie et de gouvernance. Ce mensuel a remporté deux fois le Prix Diageo Africa Business Reporting Awards dans les catégories «Best Information & Communications Technology (ICT) Feature», «Best Infrastructure Feature» et enfin le titre «meilleur média de l’année», un prix qu’il avait déjà remporté en 2006 et 2007.

 
 

28 Commentaires

  1. Atondasimba dit :

    Les jaloux vont maigrir!!!!!

    En tous cas félicitations à ce patriote dont la valeur et l’engagement reste méconnus de beaucoup de ses compatriotes qui n’y voient que des prises de position partisannes….c’est vraiment dommage.Si nous avions plus et moins de politiciens dans tous les domaines, on n’en serait pas encore à s’emmerder avec des questionnement tels que “l’UN doit parler ou non?”….et toutes ces diversions et distractions qui polluent notre quotidien.

  2. Qu’en pense Jean-François Ndongou ? Va-t-il dissoudre ou interdire “The African Report” pour “soutien à un troubleur d’ordre public durant le New-York Forum” ? A tous les zélateurs impénitents qui se refusent désormais à réfléchir, que cela serve de leçon…. Attention aux effets boomerang…

  3. jules obiang dit :

    Félicitation Marc Ona. Tu fais parler positivement du Gabon. ixci est une reconnaissance internationale de ta valeur.
    Jésus l’avait expériementé, on est Jamais reconnu prophète chez soi. le fruit de ton engagement et de ton travail sont reconnus Golden, et aujourd’hui par le magazine anglais «The Africa Report”. cela démontre que le Gabon regorge de fils valeureux,Ici est dans la diaspora qui sont malheureusement sous estimés et vilipendés par des midocres qui gèrent ce pays.

  4. nababy dit :

    Marc ona essangui influent en quoi? influent en fouteur de trouble? influent quand on confont ONG et parti politique? le chien aboit la caravane passe un vieux ladage! le chien qui aboit beaucoup n’est pas celui qui mord! Assangui parle beaucoup au finish aucun resultat! il influence qui et quoi? des langues de bois dans ce pays on n’en na vu! que Mr Essangui ne soit pas fiere ou ne se pousse des ailes a cause de cette “bavure” d’Afican Report.

    • @Nababy. Demandez à Ndongou de dissoudre “African report”….. Demander à Ndongou de les poursuivbre pour “apologie d’un troubleur d’ordre public”. Demandez à Ali Bongo de sommer le Confrès du Parlement de voter une loi qui interdit la diffusion au Gabon de journaux qui parlent des “tribalistes” de ça suffit comme ça….
      Si vous n’êtes même plus capable de saluer la reconnaissance des mérites d’un compatriote par la des personnes extérieures au Gabon, c’est que la haine a atteind son comble. Vite qu’Ali Bongo exige une loi contre la haine…

    • le we la dit :

      tu condirmes cher ami nabady l’assertion selon laquelle : Nul n’est prohete chez soi…..

    • Le gamalais dit :

      Boujour frêre, vous ave parfaitement raison ce monsieur est un “fouteur de trouble”. Mais il n’est nulle part dit que l’influence ne doit pas etre “négative”. Hitler a été élu homme de l’année en 1938 pat le Times magazine alors qu’il s’apprétait à déclencher la deuxième guerre mondiale. Mais ca vous le savez.

    • Fenêtre du Gabon dit :

      Nabady, lors ce que tu dis ” le chien aboi la caravane passe”. Qui est chien ? QUI est caravane ? Vous n’en avez pas fini de réduire les Gabonais à Zéro ? revenons à MOE. T’es tu assez bien renseigné sur les actions qu’il mène pour l’intérêt général ? Ou c’est juste de la haine ?

  5. Encore eux dit :

    The Africa Report appartient au Group Jeune Afrique Magazine, Journal de Presse Panafricain et de la diaspora basé à Paris, en France.
    De ce fait, la question que je me pose sont: quels sont les critères de ce classement?

  6. Pendjet Lucas dit :

    Bonjour à tous,
    J’ai pas l’habitude de m’exprimer sur ce forum; Pas que je n’ai pas d’habitude, j’en ai mais je refuse de parler sans preuve. Pour ce qui est du sujet dont traite l’article j’aimerai apporter ma modeste contribution. Je ne sais pas si politiquement ce monsieur represente quelquechose. Mais ce que j’affirme c’est que dans le domaine ou j’exerce ( je travaille pour la filliale gabonaise d’un cabinet internationale. On fait des études environnementales pour des acteurs économique) la voix de ce monseiur compte, il a un réseau d’ONG partenaires dans le monde et peut facilement ameuter les presse nationale et internationale et faire de la mauvaise publicité à certains groupes qui tiennent à leur image vue qu’ils ne sont pas uniquement installés au Gabon.

  7. etoile9 dit :

    Félicitations Marcus pour ton action et ton courage. Tu fais briller le Gabon à l’extérieur contrairement à ces obscurantistes réunis au sein du PDG, spécialistes de la défense de leurs intérêts. Tu gagneras encore d’autres prix car rien ne peut éteindre une étoile.

  8. Yves dit :

    Dans un pays ou la médiocrité est célébrée, pour ne pas dire encouragée, il est souvent bon de rappeler aux uns et aux autres ce qu’est l’excellence; cette excellence qui permet d’obtenir la reconnaissance universelle de ses pairs. Marc Ona est aujourd’hui non pas un grand, mais un géant; même si au Gabon, les esprits médiocres et tétanisés par les Bongo, osent demander “il est influent en quoi?”

  9. ni lire ni écrire dit :

    Influencer c’est bien… Mais tout dépend dans quel sens on influence. Je n’ai pas entendu Marc Ona condamner les propos racistes et xénophobes, ni les menaces directes contre les immigrés béninois publiés par “Ca suffit comme ça”.
    Depuis mon estime, au départ réelle, pour lui s’est nuancée…

    • le we la dit :

      continuez à tout confondre comme d’habitude !!vous pensez que fustiger les postes de marques que le chef de l’état donne à un individu d’origine étrangère c’est fustiger tous les étrangers qui vivent au Gabon….?eh bien je pense qu’à un raisonnement absurde , il faut répondre par le silence…..

    • Martin Modou dit :

      ni lire ni écrire
      Merci mon frère, bonne remarque.

    • Le gamalais dit :

      Oui hélas, le sentiment anti-béninois se dévéloppe pour tous ceux qui observe la politique gabonaise. Oui les secretaire permanent du CNTIPPE en a assez d’etre grondé à chaque réunion par un béninois chez lui. Oui Le DG de l’environnement en a assez de signer des papiers et des autorisations sous l’injonction menassante d’un béninois. Y’a deux semaine le colonnel chargé du contreespionnage au B2 a été démissionné à cause d’un clash avec Le Acrobéssi car se dernier voulait continuer à lire les notes du B2 avant ali.

    • Atondasimba dit :

      De tout le parcours de M.O.E, c’est ce que vous avez retenu et de quelle manière. Voila quelqu’un qui avec d’autres à empêcher les chinois de nous spolier avec bélinga, a empêcher un crime écologique dans notre pays et que sais-je encore, et vous êtes prêt à l’anvoyer à la potence sous le pretexte fallacieux qu’il n’aurait rien dit sur des propros racistes et xénophobes…..pouratnt il se dit qu’il est marié à une étrangère…mais ce doit encore être cette schyzophrénie qui traverse le corps social gabonais tout entier…à l’exemple des éléctions et le PDG

  10. manondzo dit :

    @Boukoubi maixent, Yves et les autres: comme a dit quelqu’un précedemment, l’influence peut être négative à l’instar de celle qu’a eu Adolf HITLER. Vous dites que si on arrive pas à reconnaître les mérites de MOE c’est que la haine a atteint son comble (sic). Je dois dire que le même sentiment vous anime au sujet du Président de la République ABO, car même quand il fait bien, vous refusez de le reconnaitre, alors ne voyez pas la haine seulement chez les autres.

    • @Manondzo. Vous parlez de “Président de la République ABO” ? Mais, le monde entier sait qu’il a usurpé cette place et que c’est, entre autres, pour cela que la copine de son papa ne doit pas quitter la Cour constitutionnelle en violation de tous les codes d’éthique juridiques. Dès lors que cette fonction est usuorée, comment peut-on raisonnablement demander à quelqu’un de trouver du mérite à un usurpateur ? Les usurpateurs, les imposteurs, les tricheurs ont leur place dans la société mais cette place se trouve…. devant le juge ou en taule et pas à la tête d’un Etat…

    • Le citoyen Libre dit :

      @ manondzo
      Qu’est-ce qu’ALI a fait de bien depuis qu’il a pri de force le pouvoir ?
      La seule chose ceux sont les discours , les forums, les spectables pour les jeunes du PDG. Viens a Port-gentil tu verras comment une ville economique n’est pas developpee.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW