Au terme de son assemblée générale du 28 novembre à Libreville, Dynamique unitaire a décidé d’organiser trois jours de grève générale les 10, 11 et 12 décembre. Un mouvement d’humeur visant à protester contre les mesures d’austérités adoptées par le gouvernement.

Vue de leaders de Dynamique unitaire. © gaboninfoslive.files.wordpress.com

 

Réunie en assemblée générale le 28 novembre à Libreville, Dynamique unitaire a annoncé trois jours de grève sur l’étendue du territoire national. A travers ce mouvement d’humeur prévu du 10 au 12 décembre, la confédération syndicale entend contester les mesures d’austérité inscrites par le gouvernement dans le projet de loi de finances 2019.

Proposé lors de l’assemblée générale, la grève de trois jours a été votée à l’«unanimité» par l’ensemble des membres présents. Annoncées lors du conseil des ministres du 28 juin dernier, les mesures d’austérité, selon le gouvernement, visent l’assainissement des finances publiques, la réduction du train de vie de l’Etat et l’amélioration de l’efficacité de l’administration.

Si elle approuve les objectifs finaux de ces mesures, Dynamique unitaire s’oppose cependant à ce que les salaires et carrières des fonctionnaires soient affectés. D’où sa série de protestations depuis cinq mois. La confédération syndicale prévoit par ailleurs une «grande marche noire pacifique» le 18 décembre.

Cependant, celle-ci n’entre pas dans le cadre de la protestation contre les meures d’austérité, mais vise à demander la démission de l’ensemble des juges constitutionnels. Celle-ci est également approuvée à l’unanimité par l’assemblée générale. Pas sûr cependant que la «grande marche noire pacifique» du 18 décembre ait lieu. Il y a fort à parier qu’elle soit empêchée par la police, comme la dernière marche de Dynamique unitaire prévue le 28 août dernier.

 

 
 

3 Commentaires

  1. Didier dit :

    Et si tous les gabonais se dirige au charbonnage ches Jean Ping (au 100000) en scandant “Jean Ping président”. Il n’y a rien de grave, j’espère. Au moins nous aurons la certitude que le peuple gabonais réclame l’homme élu à la dernière présidentielle…

  2. Niggera dit :

    Messieurs,conscient du fait que le gabon notre bon pays est malade de plusieurs maux,je vous exorte à revoir à la hausse,la durée du mouvement de grève.tout est deja clair!!ces pédémergents satanistes,assassins,voleurs,hommosexuels,criminels rituels porteurs de couches…continuent à penser qu’ils peuvent encore et toujours tromper les gabonais qui desormais sont eveillés et avertis.il faut un bon mois pour paralyser complètement ce pays.il faut détruire les fameux interêts de ces homosexuels français qui pensent que ce pays et tout ce qu’il abrite comme matières premières sont les leurs!!

  3. AIRBORNE dit :

    Soutien à Dynamique Unitaire papa Noel Matha n’a plus les coudés franches, si les policiers vous la merde, alors vous montez sur eux pour foudre le bordel, à l’exemple du Burkina et Cote d’Ivoire, pire en France avec les gilets jaunes qui ont fait reculer et ramener Macron à la table de negociation. Il faut tenir ferme Mr Remy Yama et ton monde, car pour mettre de l’ordre dans une maison, on dérange tout , on met le désordre puis on remet les choses à leur place ou d’autre change d’emplacement pour une meilleur harmonie dans la maison, c’est de cela qu’à besoin le Gabon notre pays, on fout le désordre pour mettre de l’ordre, ce qui est inutile on l’écarte, ce qui est utile on garde. Car le pays est remplit d’ignares qu’ils faut passer au triage des compétences et expériences.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW