La demi-finale du concours national de beauté organisé par l’association «Défis de femmes», s’est déroulée du 27 au 29 mars dernier à Libreville.

Les miss des 9 provinces. © Gabonreview

Les miss des 9 provinces. © Gabonreview

 

Les Dauphines (en h.), une scène des épreuves, un spectacle d’entracte et une vue des jurés. © Gabonreview

Les Dauphines (en h.), une scène des épreuves, un spectacle d’entracte et une vue des jurés. © Gabonreview

Lancée le 17 février et censée prendre fin le 8 mars dernier au Roller Space, la campagne d’inscription des candidates à l’élection Miss Gabon 2015 a mobilisé plusieurs dizaines de jeunes filles originaires des neuf provinces du pays.

Cette année, le concours de beauté organisé par l’association «Défis de femmes» a, semble-t-il, intéressé davantage que lors des éditions précédentes. Un constat que le comité d’organisation met sur le compte de l’exemple porté par Maggaly Nguema, miss Gabon 2014, en passe de devenir une icône pour de nombreuses candidates. Les 27, 28 et 29 mars courant, les demi-finales ont été organisées à Libreville sur le site de Gabon Expo, qui a enregistré une forte participation du public.

Si le secrétaire général de l’association «Défis de femmes», au terme de cette première phase, s’est dit «tout à fait satisfait» du déroulement des évènements depuis les présélections, cette année, le comité national Miss Gabon a intégré les «métisses». «Cette année on a levé un voile, en laissant participer les métisses, parce qu’on nous a toujours fait croire que c’était interdit. Or, cela n’est inscrit nulle part dans les textes qui régissent le concours de beauté. On a donc voulu innover dans ce sens», a expliqué Serge Abessolo, selon qui les membres du jury ont eu beaucoup de mal à départager les candidates, toutes âgée de 18 à 25 ans, avec des niveaux d’étude divers, dont le minimum a, une nouvelle fois, été fixé à la classe de Terminale.

Au terme des demi-finales qui débouchent sur la phase finale annoncée pour le 25 avril prochain, les résultats suivants ont été annoncés :

Estuaire : Sara Ngoua (miss) ; Rosemonde Okome (1ère dauphine) ; Nancy Nzouga

Haut-Ogooué : Christine Pitty (miss) ;  Tiana Mfoutou (1ère dauphine) ; Barbara Mbala

Moyen-Ogooué : Merila Zi-Okome (miss) ; Yasmine Manime (1ère gauphine) ; Janis Biyogue

Ngounié : Noëlle Doufilou (miss) ; Fenelle Mombo Mombo (1ère dauphine) ; Grâce Nguema

Nyanga : Reine Ngotala (miss) ; Claude Mamboundou (1ère dauphine) ; Sara Bouka

Ogooué-Ivindo : Sindiély Obone (miss) ; Rolande Mbang Diba (1ère dauphine) ; Stella Koumba

Ogooué-Lolo : Christelle Boukila (miss) ; Desy Oyane (1ère dauphine) ; Prisque Tsinamiti

Ogooué-Maritime: Odette Minko (miss) ; Esther Madama (1ère dauphine) ; Cornelia Igalla

Woleu-Ntem : Ornella Obone (miss) ; Adama Oumarou (1ère dauphine) ; Dorcas Andeme

 

 
 

2 Commentaires

  1. le gabon recule sous ali bongo dit :

    voilà une élection qui aurait du se passer en décembre 2014, pour résoudre les problèmes sectoriels on crée une élection de miss gabon en Mars 2015 en croyant qu’on va divertir les esprits nobles. vous partirez en 2016,pour mauvaise gestion des deniers de la république du gabon, magondo!

  2. ghano dalma dit :

    Je suis bien contente pour ces dernières… mais ne confondons pas pour moi une Miss est une femme avec des formes alors qu’on voit de plus en plus des mannequins ditent miss. Pourquoi ce limite t-on à ces critères : pas d’enfant, pas de petits copain etc… pourquoi vous n’ innovez pas puisqu’on calque tout de l’occident. Et si pour une fois vous pensez à celle la qui ont des enfants des copain ou même des fiancés. Il Ya de tres Belle femme hormis celle que vous choisissez selon vos critères. Si le but réel est de valoriser la beauté Gabonaise et Africaine je ne vois pourquoi ces femmes la sont mises de côté. Dans ce cas créez leur un concours proprement dit à leur critères de mère et de femme

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW