Guy Nzouba, ancien président de l’Assemblée nationale coalisé aujourd’hui autour de Jean Ping, a déploré, le 19 septembre sur Rfi, le fait que le gouvernement lésine sur la mission d’observation de l’Union africaine, chargée de conseiller la Cour constitutionnelle gabonaise pour trancher le contentieux électoral.

Guy Nzouba Ndama. © D.R.

Guy Nzouba Ndama. © D.R.

 

L’opposition gabonaise a émis des doutes sur la déclaration du gouvernement à propos de la mission d’observation que l’Union africaine(UA) promet d’envoyer au Gabon. Constituée de juristes de haut niveau, cette mission aura pour but de conseiller la Cour constitutionnelle qui a jusqu’au 23 septembre pour trancher le contentieux électoral. Si cette mission est bien perçue par les autorités gabonaises, notamment le ministère des affaires étrangères, Emmanuel Issoze Ngondet, ce dernier a tout de même précisé que les contours de leur mission étaient encore en discussion. Sans préciser s’ils pourront assister aux délibérations finales.

Cette déclaration n’est pas restée sans susciter des réactions dans le camp de Jean Ping. Guy Nzouba-Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale rallié à la candidature de Jean Ping, pense que tout cela est trop flou et arrive bien trop tard. Il craint qu’il ne s’agisse que d’atermoiement : «Ça aurait été une excellente idée si celle-ci était apparue un peu plus tôt. Ce que je crains, c’est une manœuvre dilatoire pour montrer que finalement c’est trop tard, nous sommes le 19 aujourd’hui, il reste quatre jours. La date butoir c’est le 23», a-t-il lancé sur Rfi.

Dans le même esprit, Guy Nzouba- Ndama a estimé que le ministre des Affaires étrangères n’a offert aucune garantie : «Il n’offre aucune garantie puisqu’il dit que maintenant les discussions sont engagées entre la Cour constitutionnelle et l’Union africaine. Je pense que dès lors que nous sommes membres de l’Union africaine, on a ratifié un certain nombre de conventions. Lorsqu’on est dans une situation de crise, on doit saisir toutes les opportunités pour pouvoir trouver une issue. Et là, je pense, l’Union africaine a trouvé la solution idoine. C’est dommage que l’on nous retarde encore avec des notions de souveraineté nationale qui ne sont que des manœuvres dilatoires», a-t-il poursuivi.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 

 
 

23 Commentaires

  1. jean jacques dit :

    mouff regarder moi ce vieillard mauribond tu as fait quoi a koula moutou ; depuis 1990 la cour a tjours fait son travail. aujourd’hui comme la soif du pouvoir vous rend fou vous parler des juristes de ua. ses juristes etaient ou dans la crise ivoirienne ou en lybie . on a pas besoin des juristes de ua.

  2. Charles Auleley dit :

    Bien évidemment, le Royaume Émergent joue la montre. Car il ne veut pas d’autres yeux et voix potentiellement discordantes dans l’élaboration de sa dernière fraude constitutionnelle visant à vider ce contentieux électoral de tous les dangers. C’est suicidaire, cruel et insultant.

  3. CNN dit :

    Mouff à toi Jean de merde au moins lui a eu le courage de dire non à une bande d’assassin et toi? PAUVRE LACHE. VA Porter la couche imbecile. dailleurs vous n’aller pas nous arrêter et même chez toi on viendra.
    tiens toi prêt!!!

  4. tara dit :

    Venant de l’opposition rien ne peut nous surprendre, les Etats unis et l’union européenne ou même la France peuvent venir mais si ils ne sont pas déclarés vainqueurs,ils crieront toujours à la fraude quelque soit l’espère qui viendra, ils sont butés dans leurs têtes on y peut rien, le pouvoir a tout prix parce que l’age va nous rattraper le peuple on s’en fou.

  5. jean bille dit :

    ce raisonnement pdgiste qui consiste à faire croire qu’un homme politique se substitue à l’action de létat dans une contrée est la preuve de la bêtise politique de ce camp politique, qui de surcroit ne respecte plus ni l’âge ni la vieillesse ni l’expérience. on ne devient “vieillard” que lorsque l’on dénonce ce club de fraudeurs et de menteurs patentés qu’est le pdg!

  6. le gaboma dit :

    Voilà je le savai quelque chose se de flou se tram entre l’UA et les emergents vraiment l’afrique domage il faut que le peuple se lève et que l’UE et l’ONU fassent pression c’est de là que la solution viendra c’est tout L’UA est comme notre cours constitutionnelle au gabon c’est la peine ne leurs faisont pas confiences nous allons délivré ce pays nous meme

  7. bonga pierre dit :

    Un criminel qui donne des leçons de démocratie à la cour et au peuple. Pourquoi avoir liquidé Mamboundou pour revendiquer son combat aujourd’hui!

  8. Adis faye dit :

    Vous parlez trop fort. après le 23 et la victoire confirmer du pdg, vous ferez quoi ?

    • Hatshepsout dit :

      La victoire du PDG? Une fraude qui sera denoncé par le peuple. Ali use de la force pour baîllonner les gabonais et cela vous réjouit? Je vous plains sincèrement

      • tara dit :

        Si le peuple était baîlloné tu ne serais pas entrain de parler à croire que vs ne savez rien des pays où l’on bâillonne réellement les peuples.

        • Hatshepsout dit :

          Au Gabon,internet n’a pas été coupé pas l’idiot du nord de mer? Ce même idiot ne demande-t-il pas à ses milices de terroriser ceux qui manufestent pour la vérité des urnes? Je vous plains aussi sincèrement. Vendre ses compatriotes pour des miettes. Ali vous méprise lui-même, obligé de payer des étrangers pour manifester pour lui tellement il sait les émergents qui le soutiennent encore montrent par ce seul fait leur bêtise congénitale.

    • Legende97 dit :

      L’ami, sachez que ce pouvoir que vous défendez aujourd’hui se retournera un jour contre vous et qu’allez vous faire ? Il est vraiment dommage de constater que vous soyez incapable de tirer les leçons de la conséquence des départs des personnalités telles que Guy N’zouba Ndama et autres Moundounga.

      • tara dit :

        Monsieur Legende97,
        On ne peut rien retenir des tels départs car on sait tous que personne ne quitte le bateau PDG pour le peuple gabonais, ou pour la gestion du pays, tous ceux qui le font le font pour des histoires personnelles, des problèmes personnels avec le président parce que si c’était le cas Ping serait candidat en 2009 ou même avant et j’en passe beaucoup n’auraient pas attendus 2010 ou 2016 donc vs tromperez personne avec, NZOUBA par ex une des raisons pour lesquelles il est parti c’est qu’il savait qu’il ne serait plus PAN il a anticipé les choses et vous voulez tirer quelles leçons de tels départs sérieusement?

  9. Jean -jacques dit :

    Ce que je fais pour ma famille votre nzouba n’a même pas fait la moitié. Votre ping qui parlait d’exterminer.pour quoi il se cache lui c’est un homme aujourd’hui c’est lui le vrai rat mouillé qui se cache dans le trou.son verbe exterminer il risque d’être lui même exterminé politiquement d’ici quelque jours la décision de la cour.

    • koulou dit :

      On sait déjà que la Cour va proclamer que ton champion a gagné mais il ne va pas gouverner parce que tous les membres de la famille appelée communauté internationale (tonton FMI, tantine Banque mondiale, tantine Union Européenne, tante ONU, maman la France, les cousins de l’UA, etc…), tous vont frapper le Gabon d’embargo. Les investisseurs ne viendront plus au Gabon, les recettes fiscales et douanières seront au Râmadan forcé, vous allez payer les fonctionnaire avec quoi ? Les milliards que ton champion a caché dans les paradis fiscaux et les quelques miettes qu’il a donné à Mado la Cour seront gèlés.
      Votre passage en force servira à isoler le Gabon du monde entier. C’est la CPI qui vous attend.
      Toi qui défend BOA, lui, il a déjà préparé son exil soit au Quatar ou chez son frère M6 au Maroc ; et Pacôme Moubelet est allé négocier son exil chez Alassane Ouattara, mais toi, as tu préparé ton exil ?

  10. DIP dit :

    Une image digne d’un vrai danseur de bwiti… Mukoooooooombo!
    Non mais oh! Respect Mukombo. Aujourdh’hui tu es de l’autre côté, c’est bien. Tu cries à la fraude… Mais hier, tu étais où? Quand tu avais mis “le petit-là”, en 2009 tu pensais qu’il servirait quoi au peuple gabonais que vous avez de tout temps bâillonné. Quand tu avais constaté les dérives de ton “petit” du haut de ton perchoir, pourquoi tu n’avais pas initié des motions de censure contre les gouvernements dans lesquels tu avais tes lieutenants? et aujourd’hui tu pleures? Pour qui et pourquoi? Même si les autres oublient comme d’habitude, moi non. Demandez tous PARDON au peuple gabonais qui n’a tant souffert des turpitudes de ses “grands”. Demandez PARDON et Dieu jettera son œil de compassion sur ce petit pays mais immense par ses richesses culturelle, sociale, économique et autres. Adié Mukooooooo…mbo!!!! Mangooooooongo!!!!

  11. Rtg1 dit :

    Le commandant Moukombo (alias le cheval blanc) le prochain vice prési !!! looool !! 😉

  12. MARIA dit :

    Au Gabon, il n’y a que la mort pour changer de Président de la République, même le vote démocratique ne peut rien!
    Ni Dieu, ni le Pape, ni la déclaration universelle des droits de l’homme n’y peuvent rien.
    Gabonais, sortez de la naïveté et dépassez les vendeurs d’illusions de liberté. Si Léon MBA n’était pas mort, Bongo n’aurait pas pu et si Bongo N’était pas mort, Ali ne serait pas…alors il faut compter sur la mort seulement.

    Ce que les vendeurs d’illusions de liberté n’ont pas vu et compris c’est qu’après Bongo, il fallait rendre à Port-Gentil ce que Port-Gentil a donné au Gabon. Voilà la vraie alternance. Arrêtez donc de demander à MMM de scier la branche sur laquelle, elle même est assise, donc ce que vous ne ferez pas vous-même!

    Quand à GNN, le couteau que tu as éguisé pour tuer les gabonais, t’a blessé toi-même.

  13. Jean -jacques dit :

    Oh maria je dirais aussi au Gabon tous ses vieillards qui ne veulent pas laisser la politique malgré leurs âges la rupture que le pdt ali a instauré ne fait rien rien que la rupture de Dieu au moins ils ne vont pas refuser.

  14. bassomba dit :

    Que peux je attendre de Ndzouba après qu’il ait fait des pieds et des mains pour absolument mettre un Puvi à la fonction que j’occupais? Ils sont tous pareils!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW