A Genève en Suisse, la mission permanente du Gabon auprès des Nations Unies ne paie plus ses employés depuis 6 mois, accumule les dettes depuis 4 ans à l’endroit des PME locales et s’expose à des poursuites judiciaires.

La mission du Gabon à Genève est située à l’avenue de France, au 3e étage de cet immeuble au quartier de Sécheron. © tdg.ch

 

Comme sur le plan national, sur le plan international, le Gabon semble tenir fermement à sa réputation de mauvais payeur. Si l’année 2018 qui tire à sa fin a été émaillée de plusieurs affaires liées aux différentes dettes impayées de l’Etat, 2019 pourrait bien commencer avec un procès.

A Genève en Suisse, la mission permanente du Gabon auprès des Nation Unies est en proie à d’importantes difficultés financières, révèle La Tribune de Genève selon laquelle sept des employés du Gabon au 23 Avenue de France n’ont pas perçu leurs salaires depuis le mois de juin. Il s’agit essentiellement du personnel local, précise le site 20 Minutes, alors que «les six diplomates et l’ambassadrice continuent, eux, à être rémunérés». Une injustice qui fait déjà grincer des dents.

Toutefois, les problèmes financiers du Gabon à Genève n’ont pas commencé il y a six mois avec ces arriérés de salaires. Dans cette ville de 202 527 habitants, la mission du Gabon est bien connue des PME locales, et particulièrement des structures de déménagement dont une lui réclame 60 000 francs suisses, soit plus de 34, 8 millions de francs CFA. Cette dette date de 2014. Et si le créancier a déjà évoqué d’attaquer en justice, il craint d’être confronté à l’immunité dont jouissent les diplomates gabonais. Reste donc aux diplomates gabonais de sauver leur honneur après ces divulgations par la presse suisse et française.

 
 

1 Commentaire

  1. Ikobey dit :

    Les caisses sont vides depuis longtemps, il y a une ambassade qui pourrait suffire auprès de l’ONU. Le pays n’a plus les moyens d’entretenir cet armée de diplomates et de leur cour dont l’utilité est infime. Qui se souvient de l’intervention d’un diplomate gabonais à l’ONU ? Un bon coup de balaie serait bénéfique pour nos finances.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW