Le ministère marocain des Affaires étrangères a démenti la rumeur de la présence de militaires marocains au Gabon, pour les vacances de Mohammed VI à la Pointe-Denis, au large de Libreville. La sécurité du monarque a été plutôt assurée par la Marine Royale.

Mohammed VI, en visite officielle au Gabon, en juin 2015. © Gabonreview

 

Vue de la frégate ayant participé au dispositif sécuritaire autour de la famille royale marocaine à la Pointe Denis. © h24info.ma

La rumeur a enflé dans certains médias marocains, faisant état de la présence de militaires marocains à Libreville, lors de la villégiature au Gabon du roi Mohammed VI. Une rumeur démentie par le ministre des Affaires étrangères le 8 janvier, après avoir exprimé son «étonnement». Il n’y a «aucune présence militaire marocaine» au Gabon, a assuré Nasser Bourita relayé par h24info.ma.

La famille royale marocaine a passé un peu plus de deux semaines de vacances à la Pointe Denis, cap situé à l’Est de l’estuaire du Komo, à une dizaine de kilomètres en face de Libreville. Un dispositif sécuritaire a été effectivement déployé à cette occasion… par la marine du royaume chérifien et non par l’armée.

«La Marine royale a participé activement à la mission de protection de la famille royale actuellement en vacances au Gabon à travers l’envoi d’une frégate qui a assuré l’escorte du Yacht Royal Al Boughaz I et la sécurisation de l’espace aérien autour de la résidence royale au quartier Pointe Denis dans la banlieue de Libreville», peut-on lire sur le compte Facebook des Forces armées royales (Far-Maroc), force militaire du Royaume du Maroc chargée de la défense du pays et de la protection de ses intérêts nationaux.

La frégate embarquait un hélicoptère et un groupe de Forces spéciales d’intervention de la Marine royale. Par ailleurs, ce dispositif de sécurité s’imposait, Libreville ayant été perturbée par une tentative de coup d’Etat dans la journée du 7 janvier. Mohammed VI a quitté le Gabon dans la soirée, puisqu’il a été aperçu le 8 janvier aperçu circulant dans les grandes artères de Rabat, au Maroc.

 
 

5 Commentaires

  1. Mimbo dit :

    Ils prennent tout le monde pour des phoques.

  2. Mimbo dit :

    Ils nous prennent tous pour des phoques

  3. Nathan Dzime dit :

    Quoi, donc le roi du Maroc était parmi nous durant le “Coup d'”Éclat””? Avec ses Corps de Marines? Quelle chance il a eu de rechapper à cet “Exercice de Coup”!
    Je suis un peu bête, mais coïncidence quand même! On en viendrait presqu’à se demander s’il n’a pas jouer un rôle (même un petit) dans cet exercice.
    Mais alors si c’est le cas pas hazard, un Chef d’État étranger jouerait un rôle plus ou moins actif dans la simulation d’un “Coup d’État” dans le pays de son ami et frère convalescent chez lui, comment cela s’appelle-t-il? Mais deux gabonais sont morts quand même durant cet exercice! Sauf si ce pays ne veut rien dire pour certains, on est quand même en drout de se poser des questions.

  4. diogene dit :

    A quand remonte la dernière visite de M6 dans sa propriété de la pointe ?
    Il abandonne son frérot qui n’a plus la moindre conversation il est vrai et pas non plus sa tête sur les épaules, pour venir en vacances (de pouvoir) dans son pays devenu vassal (communication, banques,barbouzes et plus puisqu’affinités…)
    Bongoland, annexe marocaine.

    I shot the chérif…

  5. Iguélengué dit :

    Parce que des frégates de la marine nationale ce sont des bateaux civils ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW