Quatre mois après le lancement officiel, en avril dernier par le chef de l’Etat, du Fonds d’initiatives départementales (FID), le Conseil des ministres a promu plusieurs personnalités au poste de gouverneur. Toutes sont présentées comme des proches et des personnes de confiance d’Ali Bongo. Gabonreview vous en fait une brève présentation.

Ali Bongo a placé ses hommes et femmes de confiance à la tête des gouvernorats du pays. © D.R.

 

Lancé le 21 avril dernier à Franceville, le FID a pour vocation de répondre à la problématique de la «fracture territoriale». Doté d’une enveloppe d’un milliard de francs CFA pour chacun des 48 départements du pays, ce Fonds est placé sous la gestion des gouverneurs de province. Comme pour se prémunir d’éventuels détournements, Ali Bongo a placé ses personnes de confiance. C’est ainsi que le Conseil des ministres du samedi 11 août a donné lieu à la nomination de nouveaux gouverneurs ainsi qu’à la confirmation à leur poste d’autres commis de l’Etat, à savoir :

Rigobert Ikambouayat Ndeka : Gouverneur de la province de l’Estuaire

Nommé Gouverneur de la province de l’Estuaire, Rigobert Ikambouayat Ndeka a passé plusieurs années à la tête de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag). L’ancien DG avait été limogé en mai dernier.

 

Eloi Nzondo : Gouverneur de la province du Haut-Ogooué

Nommé Gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Eloi Nzondo connaît une ascension fulgurante ces dernières années. Ancien cadre du Centre des libéraux réformateurs (CLR) de Jean Boniface Assélé, il a rejoint en novembre 2017 le Parti démocratique gabonais (PDG). Ancien ministre du Travail, il était jusqu’à sa nomination l’un des conseillers politiques du président de la République.

 

Paulette Mengue M’Owono : Gouverneur de la province du Moyen-Ogooué

Ancienne ministre (Transports et Culture), Paulette Mengue M’Owono avait retrouvé sa toge en tant que membre du Conseil d’Etat. Cette nomination au poste de Gouverneur de la province du Moyen-Ogooué est sans nul doute une nouvelle promotion pour la native d’Oyem.

 

Benjamin Banguebe Moyoubi : Gouverneur de la province de la Ngounié

Benjamin Banguebe Moyoubi est un des moins connus au bataillon. Pourtant, la nomination de l’ex-directeur général du Fonds forestier national (FFN) au poste de Gouverneur de la province de la Ngounié dit long sur la confiance placée sur lui par le chef de l’Etat.

 

Christiane Leckat : Gouverneur de la province de la Nyanga

Christiane Leckat, native de Mbigou, est l’une des trois femmes nommées à ce poste. Le nouveau Gouverneur de la province de la Nyanga a fait un passage au gouvernement en tant que ministre déléguée à la Promotion des Investissement, des Infrastructures, chargée de l’Habitat.

 

Jules Djeki : Gouverneur de la province de l’Ogooué-Ivindo

Nommé en 2016, Jules Djeki a été maintenu à son poste de Gouverneur de la province de l’Ogooué-Ivindo. Ce qui apparaît comme une marque de confiance renouvelée de la part des autorités.

 

Marie-Françoise Dikoumba : Gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo

Marie-Françoise Dikoumba est la troisième et dernière femme nommée à ce poste. Le nouveau Gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo, l’ancienne ministre déléguée à la Santé, compte parmi les plus proches du président de la République, dont elle a intégré le cabinet il y a plusieurs années.

 

Patrice Ontina : Gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime 

Comme Jules Djeki de l’Ogooué-Ivindo, Patrice Ontina a lui aussi été maintenu à son poste de Gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime. Il avait été nommé en novembre 2016.

 

Joël Ogouma : Gouverneur de la province du Woleu-Ntem

Joel Ogouma présente "Afritac Centre" - © François Ndjimbi/Gabonreview.com

Nommé Gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Joël Ogouma, natif de Lambaréné, comptait jusqu’à sa nomination parmi les conseillers spéciaux, chargés de missions du président de la République. Puissant DG des Impôt il y a quelques temps, ce nouveau poste de Gouverneur n’est pas plus prestigieux.

 
 

12 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Comment ces hommes Et femmes peuvent ils accepter d’être nommés par un usurpateur assassin voleur ?

    • joly dit :

      Arrêtez vos conneries de temps en temps.
      pourquoi vous ne les nommez pas vous même ces gouverneurs?

      • Serge Makaya dit :

        On voit bien dans quel camp tu es, espèce de corrompu.Mais sachez que votre jeu, avec l’appui du colonisateur, ne va plus durer longtemps. Attendons encore un peu de temps et vous verrez la fin de cette pièce théâtrale qui dure depuis plus de 50 ans, et avec comme acteurs principaux: les voyous de la Métropole (ou francafrique) et les valets représentés par la famille Bongo et Sassou.

  2. Fayo dit :

    4 gouverneurs sur 9 sont du Ogooué. A l’image du déséquilibre sociale créer par l’interminable règne d’une famille qui gère depuis 52 ans de façon tribale.

  3. Fayo dit :

    4 altogoveens sur 9. Ce n’est pas aujourd’hui que la compétence remplacera le tribalisme des Bongo.

    • margouillat dit :

      Le seul altogoveen c’est le gouverneur de l’ogouee Maritime.
      OGOUMA (G3), IKAMBOUAYA (G6), MENGUE (G9),NZONDO (G1), DIKOUMBA (G5), LECKA (G4),BANGUEBA (G7) où as tu vu qu’ils sont du HO ?

  4. jo fi dit :

    Un vrai fayo! C’est 9 des 9 provinces!

  5. Guy Maroga dit :

    Des hommes de confiance dans le processus électoral qui malgré la faible mobilisation de l’opposotion (soudée autour de Jen Ping) donne quand meme des sueurs froides et fait faire des cauchemars au distingué camarade!!!!

  6. Ikobey dit :

    Ali fait encore confiance ! combien de ces gouverneurs vont trahir d’ici 3 ans , d’ici 5 ans ?
    Ali ouvre les yeux ! souviens-toi de ceux qui t’ont trahi !
    Change ton braquet et reconnais tes vrais camarades !

  7. CHASSECAFARD dit :

    4/9 natifs du HO. comme c’est sexy et dans quelles provinces et pour quels résultats législatifs?

    Pour tous les foirreux qui pensent que la transition passera par les urnes au GABON, vous allez pleurer toute votre vie de pitié.

    VIVIE LE PDG

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW