Apres une blessure lors d’un match avec l’équipe nationale, pour laquelle il dit avoir été abandonné par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Abdoulaye Tandjigora a décidé de couper les ponts avec les Panthères du Gabon.

L’international gabonais, Abdoulaye Tandjigora. © Football356

 

Abdoulaye Tandjigora ne devrait plus porter les couleurs de la sélection nationale de football. En cause, sa dernière expérience avec les Panthères du Gabon lors d’un match face au Maroc, en octobre 2017 à Casablanca. Blessé lors de cette rencontre comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018, le milieu de terrain a déclaré avoir été «abandonné» par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot).

«Apres ma blessure, je suis rentré au Portugal pour passer les examens. Le diagnostic vital est implacable : rupture des ligaments croisés internes. J’étais effondré ! C’est comme si le ciel m’était tombé dessus», a expliqué l’international gabonais dans une interview parue le 5 novembre sur Isport.

Selon Abdoulaye Tandjigora, les frais médicaux liés à son opération ont été pris en charge par son club. Or précise-t-il, «la Fegafoot s’était engagée par écrit auprès de mon équipe pour prendre tout en charge». Ce dernier d’ajouter : «Après l’opération, j’ai attendu la cicatrisation avant d’entamer la longue et douloureuse étape de rééducation. Je me suis donc rendu à Clairefontaine (France). Les soins s’élevaient à près de 4 millions de francs CFA par mois».

Le joueur reconnait cependant que la Fegafoot n’a payé que le premier mois de ses frais de rééducation, avant de ne plus faire signe de vie. «J’ai attendu deux autres mois, rien ne venait», a-t-il déploré.

Face à cette situation, l’international gabonais a pris en charge lui-même le reste des charges médicales avant de rentrer au Portugal pour se faire traiter dans un établissement moins nanti. Si la Fegafoot n’a pris en charge qu’un mois de rééducation sur les neuf. La facture s’élève à 16 millions de francs pour les huit mois de rééducation payé de sa poche, à raison de deux millions par mois.

Exacerbé par le silence de ses appels à l’aide lancés à la Fegafoot, Abdoulaye Tandjigora a décidé de tourner le dos à la sélection nationale. «J’ai tout simplement été abandonné ! La Fegafoot m’a manqué de respect. Le pays, via la Fegafoot me doit plus de 16 millions. Si je n’avais pas une petite épargne, comment allais-je faire ? Est-ce une manière de se comporter avec des gens qui servent le pays ?», a-t-il interrogé.

Qu’importe, le milieu de terrain polyvalent a décidé de ne plus revenir en sélection. «J’ai repris avec mon club, pas question de la sélection. Ce qu’ils m’ont fait, ils le feront aux autres. Ce n’est pas sérieux», a conclu l’international gabonais. Agé de 28 ans, Abdoulaye Tandjigora totalise 21 sélections avec l’équipe du Gabon. Depuis 2017, il est sociétaire du club portugais CF Os Belenenses (D1 portugaise).

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 
 

1 Commentaire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW