Après le grand show de Patience Dabany affectueusement appelé «La Mama» donné le 2 novembre 2012 au Zénith de Paris avec les membres de sa locomotive, qui ont effectués le déplacement de la ville parisienne pour accompagner la diva de la chanson gabonaise, l’heure est actuellement à l’inquiétude au sein du staff organisationnel de cette grande soirée organisée du côté de l’hexagone.

Patience Dabany au Z&nith à Paris, le 2 novembre 2012 - © gabonews.com

Patience Dabany au Zénith à Paris, le 2 novembre 2012 – © gabonews.com

Selon le dessinateur gabonais Patrick Essono, alias Pahé, la chanteuse Patience Dabany, aurait déclaré sur le plateau de l’émission ça se passe ici, diffusée le 9 novembre dernier sur la chaîne de télévision, Téléafrica, que cinq des jeunes qu’elle a amené pour son concert live du Zénith auraient fugué à quelques heures du retour sur Libreville avec les autres membres de sa locomotive qui l’accompagnaient.

«En allant au Zénith faire son show, elle s’est tuée bec et ongles pour avoir des visas, une tonne de visas au consulat de France pour tous ses enfants. Et dire qu’elle avait juré aux diplomates français que toutes les brebis seraient de retour au pays. Et boum patatras, 5 brebis se sont égarées, volontairement à Paname, refusant de monter dans sa locomotive», a déclaré le dessinateur sur sa page officiel facebook.com, avant d’ajouter que «les djazé boys sont malins, ils ont attendu que leurs passeports confisqués leurs soient rendus à l’aéroport, lors de l’enregistrement, avant l’embarquement pour aller voir ailleurs si leur Maman y est».

Il faut dire que la locomotive de la Mama est rentrée sans cinq de ses wagons qui ont saisi ce qui, pour eux, s’apparentait à une opportunité de s’essayer en Europe, avec toutes les difficultés que l’on essuie au consulat de France au Gabon quand il s’agit de solliciter un visa pour ce pays. Une histoire qui laisse penser que, pendant que les autres se donnaient à fond sur le podium du zénith pour livrer le meilleur d’eux à travers des play-back, les cinq «Djazzeurs» ficelaient leur fuite pour éviter d’essuyer un échec.

Selon Pahé, il leur est demandé de rentrer au Gabon, “car en France il y a beaucoup d’escrocs et ils peuvent prendre des coups de couteaux”, il y a la galère en France, dixit Joséphine. Leurs billets retour sont disponibles à l’ambassade. Pour conclure, elle ajoute tout de même «une maman doit savoir pardonner, je pardonne !»

Au nombre de 82 personnes au départ de Libreville le 30 octobre dernier, le reste de la locomotive a quant à lui regagner le bercail. Parmi ces invités on compte les artistes Amandine, Arielle T, Franck Ba’ponga, Bénédicte Andeme, Diane Amédée, le groupe DBS, Kifra-L, Latcho, Lauriane Ekondo, Mathis Mabaka, le groupe Mouyanga, Omar Defunzu mais aussi Régis Massimba, Ericson.

 
 

12 Commentaires

  1. Ndambo dit :

    Qui parle de pardon ? celle qui avait jurée avoir la peau d’Edith Bongo ou celle qui en veut à Nicole Amogho ? ou alors c’est celle qui lance des pamphlets dans ses chansons ou insulte les gens depuis l’époque de Kounabéli ? N’importe quoi !

  2. nesto dit :

    Franchement, il fallait s’y attendre.
    Faut-il gaspiller autant d’argent pour un concert, svp retransmis en direct sur la chaine nationale (boulversant tout le programme de la soirée). Qui paie la facture, le contribuable comme toujours. Dans quel interet a-t-on organisé ce concert ? A combien s’élève la facture ?
    Il ya suffisament de problème dns ce pays pour qu’on aille organiser un concert à paris. J’aurai aimer voir tous las waggons de notre ”locomotive” fuire. Cela présage la fin d’un règne artistique.
    La ”fameuse mama” n’a rien à prouver au travers de ce concert. Elle devrait plutot méditer sur l’avenir au lieu de faire des shows au quatre coin du monde.

    Quant aux ”djazzeurs” qui ont fugués et bien quel décalage ? J’espère simplement que le ciel européens vous ouvrent les portes et que vos carrières de ”djozzeurs évadés” prennent de l’envole.

    • Infos juste dit :

      Raisonnement ridicule! Il y a des problèmes dans tout les pays du monde. Est-ce pour cette raison, que les pays en difficulté n’organise pas de manifestations? La CI qui a connu la guerre et essuie quelques soubresauts, sans compter les difficultés quotidienne a organisé récemment un concert de Koffi Olomidé, dans ce cas que direz-vous?
      Quant aux djazzeurs qui viennent des quartiers populaire et à qui la “mama” a montré plusieurs pays, ils ont fait preuve d’irresponsabilité! Avec la crise qu’il y a en Europe, ils veulent voguer dans l’inconnu parce qu’ils se disent que là bas, c’est mieux, mais je les vois déjà déchanter et passer à la télé du Gabon pour s’excuser et demander pardon parce qu’ils pensaient que là bas, tout était “rose”! D’autant que les gabonais n’ont pas cette habitue de se comporter en clandestin, encore moins en France ou ailleurs!!
      Aussi, l’évènement c’était pour vendre la culture gabonaise et donner des opportunités à nos artistes locaux pour s’internationaliser. Vous ne savez pas combien de français, algériens, roumains, américains, italiens, espagnols…voudront visiter le Gabon grâce à ce concert!. Mais comme certains voient le mal partout et ont décidé de souffrir d’une cécité aigu, c’est leur problème…laisser nous avancer…!!!

  3. kabangona dit :

    Peut-être que certains des djazzeurs ont choisi de fuir la dictature émergente. Sait-on jamais…

    • Infos juste dit :

      Vous voulez dire la dictature émergente des salafistes violents de l’ex UN? je vois, vous avez certainement raison…!!MDRR

      • kabangona dit :

        C’est toujours pareil avec vous. Je vois que le mot “dictature” suscite en vous beaucoup d’émoi…
        Calmez-vous un peu.

      • Gabonais dit :

        Le sanguinaire Khadafi et maintenant Bachar appellait ses victimes qui se rebellaient de la confiscation du pays, des inégalités et des injustice de son système mafieux des terroristes. Après c’était devenu des rats à torturer et à tuer. Comme quoi les régimes dictatoriales, corrompus et criminels utilise le même champs lexical pour désigner des populations qui légitimement revendiquent une gestion équitable et juste du pays : ce sont des terroristes et des rats pour ces criminels arrogants.

  4. MR LANDA dit :

    C VRAIMENT BIEN TOUT CA.J VOIS KIL YA TOUJOURS DES GENS POUR ÉTOUFFER LES OPINIONS DES AUTRES.INFOS JUSTE[C’EST toi qui le dit]

  5. Ya Mouts dit :

    On a jamais appris qu’un Européen ou un Américain a décidé de s’enfouir après un concert en Afrique. Voici des jeunes qui n’ont encore rien compris de la vie, en croyant bien faire, je me demande combien de temps ils vont faire pour vivre loin des gens: des fugitifs. Donc, ils comptent avoir des cartes de séjours en étant en vadrouille.

  6. Eunys BILL dit :

    Franchement j’ai trouvé ce concert nul et archinul! Il paraît que “La mama” est une diva de la musique gabonaise mais elle n’est même pas capable d’organiser un spectacle digne de ce nom.Avec tout le bruit qu’elle a fait en parlant de son “fameux” concert au zenith, je m’attendais quand même à une belle scène,à de belles chorégraphies,un bel éclairage et tout et tout mais bof…c’était trop nul.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW