Le compteur électrique du quartier général (QG) de l’ancien Premier ministre a été arraché du mur où il était fixé dans la nuit du 8 au 9 décembre dernier, alors qu’une conférence de presse y était annoncée. Acte de vandalisme, non-paiement de facture ? Les commentaires vont bon train.

Jean Eyéghé Ndong, tout dernièrement à Paris lors du «Congrès pour l’alternance au Gabon». © facebook/infoskinguele
Jean Eyéghé Ndong, tout dernièrement à Paris lors du «Congrès pour l’alternance au Gabon». © facebook/infoskinguele

 

«Qui peut retirer un compteur de la SEEG (Société d’eau et d’énergie du Gabon – ndlr) sur une maison si ce n’est un agent de la SEEG ?» Telle est la question qui agite les réseaux sociaux suite à un acte qui, pour l’entourage de Jean Eyéghé Ndong, relève du vandalisme, voire de l’intimidation. Mais, de quoi s’agit-il ?

L’emplacement du compteur d’électricité disparu. © D.R.
L’emplacement du compteur d’électricité disparu. © D.R.

Rentré de France où il a pris part, du 5 au 7 décembre dernier, à un congrès de l’opposition en vue de la mise en place d’une stratégie pour l’alternance, l’ancien Premier ministre a constaté que le compteur électrique permettant l’alimentation en énergie de sa permanence politique à Nkembo, dans le 2ème arrondissement de Libreville, a été arraché. Depuis lors, les interrogations fusent. Surtout que la configuration actuelle de la ligne ne permet pas se lancer sur la piste de la SEEG. Car, s’il s’agissait d’un compteur ancien modèle, le tableau permettant sa fixation au mur serait toujours en place. Et s’il s’agissait d’un compteur de type Edan, il aurait été plus facile de le bloquer de manière électronique. Dès lors, certains écartent la piste d’un acte commandité par la SEEG, préférant parler de vandalisme. En tout cas, cet acte fait d’autant plus jaser que cet espace devait servir de cadre à la conférence de presse du Front de l’opposition pour l’alternance le 9 décembre courant.

Pour les partisans de l’opposition, il ne fait cependant l’ombre d’aucun doute que cet acte est l’œuvre de la majorité, accusée d’avoir commandité ce «coup foireux». «Ils ont atteint la Champion’s League de la honte. Le sommet de la honte», lance un internaute ne contenant plus sa colère.

Vice-président de l’Union Nationale, parti d’opposition passé à la semi-clandestinité depuis sa dissolution, Jean Eyéghé Ndong est un ténor de la scène politique nationale. Aux côtés d’autres leaders de sa famille politique, il vient d’assigner le président de la République en justice pour «inscription de faux en écritures publiques».

 

 
 

19 Commentaires

  1. Makaya dit :

    ca c’est l’emergence tout simplement.. comme par hazard la veille d’une conference.. ahhh la dictature panique et s’en prend maintenant au compteur electrique..krkrkrkr

  2. pahe dit :

    des que vous subissez quelque chose tout de suite c’est l’emergence quand vous n’aurrez pas payer votre courant sa sera a cause de l’emergence quand votre femme va vous quittez sa sera a cause de l’emergence quand quelqu un va vous dire qu’il n’est pas d’accord avec vous sa sera l’emergence les routes dont monsieur Myboto etait pendant 30 ans Ministre dES TP si le Gabon n’en a pas fait c’est l’emergence c’est vraie le ridicule ne tue pas

    • Tu fais pitié Pahé en même temps venant de toi ça ne me surprend guère quand on a décidé comme toi de rentrer dans la cour des grands par effraction comme son champion ça donne ça des artistes qui mettent leur art au service des politiques ne prospèrent pas je sais de quoi je parle au contraire un artiste qui se respecte est souvent du côté des opprimés car l’art est est moyen d’expression et de lutte…quand celui pour lequel on a donné toute son énergie ne sera plus aux affaires comment feras- tu pour vivre tu seras ridicule et comme tu le dis toi-même le ridicule ne tue pas …Pour terminer quand on n’a pas le bagage intellectuel qu’il faut pour parler de certaines choses on la ferme c’est mieux(ton post est bourré de fautes qui en disent long sur la taille de ton crayon qui est tout saut long)…pitié pitié mon Dieu pitié …ici c’est du sérieux il n’y a que des gens comme toi qui craignent l’alternance car ayant plus à perdre qu’à gagner …quand on a un CV solide on ne craint pas l’alternance car le CV qu’on a aura toujours la même valeur quelque soit le régime bepc=B2 Bac=B1 Licence=A2…et ne compte pas sur l’amnésie collective car tout le monde ne pourra oublier ton zèle.Quand viendra le temps de la fuite j’espère tu auras une place et un rôle dans la nouvelle vie d’Ali que te faut-il en tant que nordiste pour comprendre que ce régime se sert de vous comme alibi pour essayer d’asseoir une légitimité qu’il n’aura jamais(même le sud que le PDG a longtemps fait croire qu’il était son bastion a compris car on vit tous les mêmes problèmes en tant que peuple)car il n’a jamais été élu et ça n’a rien à voir avec la légalité forcée et imposée la légitimité est le fait pour les Gabonais de se reconnaitre à travers ce régime.Ce qui n’est pas le cas et ton” président”le sait et s’en plaint à loisir et ouvertement (relire son discours devant le Parlement réuni en congrès en 2012).Personne ne le déteste pour ce qu’il est(fils adoptif de notre ancien président)mais à cause de tout ce qu’il a fait depuis qu’il se mêle des affaires politiques de notre pays élections truquées (législatives et présidentielle anticipée de 2009 et crimes économiques politiques et rituels)c’est juste un conseil et c’est gratuit petit frère un homme averti en vaut deux ou même plusieurs.

  3. makatamangoye dit :

    Grand emergent demande à tes sbirs d’arrêté ça. Libère nous tranquillement le pays, tu peux faire valoir talents de faussaires à Lagos tu as déjà pris nos richesses. N’oubli surtout pas que tu peux facilement rejoindre un autre président au cpi, alors doucement.
    Même avant la fin de l’année rendre chez toi, ta vrais famille t’attends.

  4. nnomdzi dit :

    ils ne savent faire que cela,intimider,torturer,empoisonner…quand ils ne s’illustrent pas dans la fraude et le mensonge…tout simplement pitoyable…

  5. NFEYA T.N.M dit :

    c’est ça la démocratie

  6. J'ai mon acte de naissance. dit :

    LE Gabon est un pays de droit. Une République. Tout va bien au Gabon. Une enquête sera ouverte pour rechercher les coupables…(on connait la musique)
    Au fait, J.J ou en est on avec l’enquête sur l’agression du Prof ONDO OSSA?

  7. NEYF dit :

    “ça n’arrive qu’aux autres” c’est le slogan qui traverse les têtes des émergents oubliant que ces autres comme eux se sont aussi fiés au pouvoir qui les a bel et bien lâché et de quelle manière? Franchement, de tels actes prouvent à suffisance la fragilité de la majorité “FAUSSAIRE” qui multiplie ses incrédulités,ses inepties,ses condamnations aux yeux du monde. J’ai honte à votre place en tant que gabonaise DE SOUCHE suivez mon regard!!!

  8. Ecriture dit :

    A-ton une piste tangible, une preuve ou juste des allegations!?

  9. Bill dit :

    tchooooooooo Pahé la honte du Grang Nord parle encore.

  10. tara dit :

    N’importe quoi en quoi l’émergence est relié à cela? comme toujours vous vous précipitez à accuser cela mérite déjà une enquête car je vois pas l’intérêt de la majorité d’enlever un compteur lorsqu’on sait tous ce qui est faisable pour nuire à un individu arrêter avec vos histoires à la con.

  11. tara dit :

    C’est sure qu’un opposant n’a plus le droit de se faire voler , ou de faire un accident se serait un complot comme quoi ALI est partout vraiment et on se dit intellectuel.

  12. serge dit :

    Sans parti pris :

    Le quartier général de l’ancien Ministre et Responsable Politique de Haut Niveau ne dispose pas de caméra de surveillance ? Et comme les gabonais aiment la spéculation et les faits divers : ils sont simplement bien servis.

    Nous nous contentons d’aussi peu hein !!! Avouons le !!!

  13. Mireille Mihindou dit :

    message aux jeunes gabonais, faites un tour dans les autres pays africains notamment en RDC qui est le pays qui a un sous sol tres riche du monde et vous comprendrez votre pays le gabon est beni de Dieu. je vis au gabon il ya de cela une decenie mais je tres suppris deseagreablment du comportement.pas d efforts, paresse par outrance.DIEU LUI MEME A DIT TU MANGERAS A LA SUEUR DE TON FRONT.on pourra tout vous donner mais ca ne vous servira a rien pas d efforts

  14. Talya dit :

    C’est triste comme la manipulation est effective. Il se fait vandaliser lui même et veut mettre ça sur le dos du pouvoir. Tout c’est le pouvoir. Tu as mange l’argent du pays on ne te vandalisait pas et maintenant que tu te lèves comme défenseur du Gabon
    , le ciel te tombe sur la tête ? Ne me fais pas rire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW