À l’initiative du couple présidentiel, selon les organisateurs, les enfants de 4 à 12 ans issus de milieux sociaux défavorisés de la capitale économique ont eu droit à des cadeaux et un arbre de Noël.

Bernard Aperano, édile de Port-Gentil, lors de l’évènement. © Gabonreview

 

Moments de l’évènement. © Gabonreview

Le préau du lycée et collège Raponda Walker a prêté son cadre, le lundi 24 décembre dernier, à l’organisation d’un arbre de Noël à l’initiative de la première dame Sylvia Bongo Ondimba et son époux le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en faveur des enfants âgés de 4 à 12 ans issus de milieux sociaux défavorisés de la capitale économique gabonaise. La cérémonie de distribution de cadeaux s’est faite en présence de Bernard Aperano, édile de la commune, de quelques responsables de l’administration déconcentrée et des confessions religieuses.

Venus des quatre arrondissements de la ville de sable aux côtés de leurs parents, les bénéficiaires ont exprimé leur joie de différentes manières par des récitations, des comptines et même des pas de danse, le tout rythmé au son de la fanfare de l’église locale Kingbanguiste. Certainement une façon pour les récipiendaires d’exprimer leur gratitude et de magnifier cette action hautement solidaire de celle qu’ils ont déjà affectueusement appelée, «maman Sylvia».

Il s’agit pour le président de la République et son épouse, à en croire Patrice Ontina, le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, s’adressant aux récipiendaires, «de vous apporter l’affection, la joie de vivre, l’espoir et le sourire en cette période spéciale pour vous où tout enfant sans distinction mérite un peu d’attention».

Si le couple présidentiel n’en est pas à sa première action du genre dans la localité,  à l’instar du Noël 2017 dédié aux pensionnaires des orphelinats de la place, ce énième élan de cœur,a sûrement fait des heureux d’autres âges. Notamment, les parents, qui, en cette période de vaches maigres, ne savaient pas encore pour la majorité sur quel pied ils allaient danser pour offrir les cadeaux à leurs enfants.

Auteur : Christelle Ntsame

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW