L’ancien ministre de la Justice s’est dit favorable, le 24 septembre dernier sur France 24, au recours à la démocratie directe au Gabon à travers, notamment, la reprise du scrutin présidentiel sous contrôle international.

Séraphin Moundounga, le 24 septembre 2016 sur France 24. © Gabonreview/Capture d’écran

Séraphin Moundounga, le 24 septembre 2016 sur France 24. © Gabonreview/Capture d’écran

 

Invité sur France 24, le 24 septembre dernier, l’ancien ministre de la Justice, exilé en France, est longuement revenu sur la situation au Gabon, après la confirmation de la réélection d’Ali Bongo par la Cour constitutionnelle. S’inscrivant parmi les contestataires de cette décision, Séraphin Moundounga a préconisé la reprise du scrutin présidentiel sous contrôle international, appelant la communauté à prendre un certain nombre de mesures.

France 24, le 24 septembre 2016. © Gabonreview/Capture d’écran

France 24, le 24 septembre 2016. © Gabonreview/Capture d’écran

«La communauté internationale doit prendre des sanctions ciblées sur des personnes et nous devons ensuite mener un ensemble d’actions judiciaires contre les personnes visées, jusqu’à ce que nous allions vers la Cour pénale internationale (CPI)», a déclaré l’ancien ministre Garde des Sceaux, «Nous pensons que le peuple gabonais ne se reconnaissant plus à travers ses représentants, nous devons exercer la démocratie directe. Il faut que le peuple exprime sa souveraineté directement, car la souveraineté nationale appartient au peuple. Nous avons essayé toutes les institutions, mais il s’avère que toutes les institutions représentatives ne sont pas dignes», a ajouté Séraphin Moundounga, prenant en grippe la Cour constitutionnelle, assimilée à la tour de Pise.

Il a notamment déploré que cette juridiction ait annulé 21 bureaux de vote dans le deuxième arrondissement de Libreville. «Mais elle n’a pas fait que cela : elle a refusé la demande exprimée par Jean Ping, le peuple gabonais et l’ensemble de la communauté internationale, de procéder au recomptage des voix bureau de vote par bureau dans la province du Haut-Ogooué, en particulier ; et dans toutes les provinces en général», a-t-il ajouté, soulignant que le calme observé dans le pays est apparent. «Les populations sont dans l’attente du mot d’ordre de Jean Ping par rapport à la décision de la Cour, qui est particulièrement inique», a-t-il affirmé.

Ancien ministre sous le premier mandat d’Ali Bongo, Séraphin Moundounga est également revenu sur les raisons de sa démission du gouvernement. «J’ai démissionné pour demander à Ali Bongo d’accepter le recomptage des voix avant que les résultats provisoires ne soient rendus publics. Ce qu’il a refusé», a-t-il expliqué à nouveau. «J’ai également expliqué qu’il ne pouvait y avoir l’intervention d’un hacker dans un processus électoral où les résultats sont transmis de manière traditionnelle via des procès-verbaux manuscrits», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, Séraphin Moundounga a une nouvelle fois insisté sur le rôle de la communauté internationale face au contexte actuel dans le pays. «Il est du devoir de la communauté internationale de voler au secours du peuple gabonais, dont les droits fondamentaux ne sont plus garantis, au regard du nombre de morts et d’enlèvements», a déclaré l’ancien ministre, faisant notamment allusion aux enlèvements et déportations d’Alfred Nguiabanda et Léon Paul Ngoulakia ; et les assassinats d’un haut gradé de la Marine nationale et d’un homme d’affaires.

 «Il y a donc une situation de terreur qui est organisée et cette dernière ne facilitera pas, bien entendu, le développement de l’activité économique dans le pays, mettant ainsi en danger les intérêts de la communauté internationale ayant investi au Gabon», a conclu Séraphin Moundounga.

 

 
 

40 Commentaires

  1. Mr Moundouga, nous ne sommes pas dupes, croyez moi. Comment pouvez-vous raconter des bêtises comme ça parce que vous regrettez aujourd’hui d’avoir déserté le bateau avant qu’il ne coule ? Si vous avez une conscience, admettez que vous avez, en tant que ministre de la justice, participé à ce qui se passe actuellement au Gabon. La vérité est que vous avez démissionné parce que vous avez cru que le vent tourne en faveur de Mr Jean Ping espérant ainsi être réhabilité par ce dernier. J’ai, en ma possession, des cassettes de vos interventions lors de la campagne électorale. Dites moi si vous n’aviez pas encensé Ali Bongo lors de la campagne électorale ? Aujourd’hui, Ali Bongo, après l’avoir encensé est devenu pour vous la cause de tous les malheurs du Gabon. Pour qui voulez-vous prendre le peuple gabonais ? Croyez moi, vous n’êtes pas le seul docteur en droit par correspondance car il y en a beaucoup et peut-être mieux que vous.Je pense que c’est mieux de vous taire.

    • OKAZAKI dit :

      Il a encensé Ali Bongo en lui demandant de frauder les élections? oui il croit en la démocratie,le droit du peuple de choisir par lui même ses dirigeants, raison pour laquelle il était en campagne! s’il suffisait simplement pour se maintenir au pouvoir, quel était donc l’intérêt d’aller en campagne? réhabilité ou pas l’imposture ne durera pas 7 ans

      • OKALGA dit :

        Cher Benoit Makouassa, mais francho que c’est dur avec certains africains. En campagne il était pour le candidat Bongo clair. Mais il montre ici qu’il est encore plus un adepte de la souveraineté du peuple. Chacun a fait campagne, maintenant il est normal qu’il reclame le verdict des urnes qu’on se devrait en toute transparence accepter. Je ne vois pas ce que vous ne comprenez pas ici. Moi-même j’avais un faible pour Bongo dans le choix entre les deux, mais à la fin, pendant un match de football, ce n’est pas parce que je supporte une équipe que quand elle a perdu, je supporte que son President passe par l’arbitre et même la fédération nationale dans sa poche pour donner automatiquement la victoire à notre camp; NON, ce n’est pas intègre.

        • Yalam, un faux nom, mes écrits me regardent et ne te regardent pas. Connais-tu ce que signifie le mot démocratie ? d’une façon éphémère je te dis que c’est la liberté d’expression dans une démocratie. Moi, j’ai perdu un cousin dans les émeutes qui ont suivi la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la CENAP et je ne me départis pas de ma ligne de conduite malgré ce deuil. Si tu veux vendre le Gabon à la chine, c’est ton problème et ça ne me concerne pas. Si tu es illettré pour ne pas comprendre les ragots qu’on vous raconte pour vous endormir, ce n’est pas mon problème.L’alternance politique, tout le monde en veut, mais avec vos assoiffés de pouvoir qui n’ont pas pensé à vous au moment où ils étaient au pouvoir ? Attention : ne me pousse pas d’aller plus loin d’autant que mes écrits ne s’adressent pas à toi car cela pourrait te porter préjudice.A bon entendeur………..

    • yalam dit :

      M.BENOIT MAKOUASSA,vs etes un etre drole,vs n’etes pas sur terre.

      • Yalam, un faux nom, mes écrits me regardent et ne te regardent pas. Connais-tu ce que signifie le mot démocratie ? d’une façon éphémère je te dis que c’est la liberté d’expression dans une démocratie. Moi, j’ai perdu un cousin dans les émeutes qui ont suivi la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la CENAP et je ne me départis pas de ma ligne de conduite malgré ce deuil. Si tu veux vendre le Gabon à la chine, c’est ton problème et ça ne me concerne pas. Si tu es illettré pour ne pas comprendre les ragots qu’on vous raconte pour vous endormir, ce n’est pas mon problème.L’alternance politique, tout le monde en veut, mais avec vos assoiffés de pouvoir qui n’ont pas pensé à vous au moment où ils étaient au pouvoir ? Attention : ne me pousse pas d’aller plus loin d’autant que mes écrits ne s’adressent pas à toi car cela pourrait te porter préjudice.A bon entendeur………..

    • iruanintchango dit :

      Si Ali Bongo a gagner les élections pourquoi a t’il coupé les internet et les réseaux sociaux pourquoi a t’il refuser le recontage, dans le haut ogoue ya pas de démocratie sans transparence Ali est faux jusqu’à la moelle

      • OKALGA dit :

        Bongo vient nous dire dans son discours, qu’il a voulu des élections transparentes etc.. On pourrait même le féliciter pour ca. Mais alors, pourquoi brusquement arrivé au Haut-Ogoué il tarde les résultats ? Pourquoi finalement il coupe l’internet etc. etc. Pourquoi pas de recomptage du Haut-Ogoué; il devait même être celui-la qui comme Président encore en ce moment, impose qu’il y’ait de l’ordre et fasse même tout recompter dans tout le pays si nécessaire et on prend des censures contre tous ceux-là qui n’ont pas fait leur travail comme il se devait; à l’instar du ministre de l’intérieur. .. Que de venir nous donner des explications imbéciles.

  2. Dans tous les cas si Ali ne quitte pas le pouvoir, Dieu à qui appartient le Gabon soccupera de lui. Il na aucune benediction pour gouverner le Gabon. Ni de Dieu, ni du peuple. Dieu nest pas dans la fraude, donc son acte vient de Satan. Svp demain, vs chretiens ne dites pas que toute autorité dAli vient de Dieu. Comme si Dieu pour donner le pouvoir à quelqu”un passe par la tricherie.

  3. amal dit :

    Moundounga Seraphin a cause de tort au pouvoir d’Ali BONGO ONDIMBA et a plusieurs familles nynoises.Il a des casseroles et devra s’expliquer de retour de son exile dore.

  4. democrate toujours en vie dit :

    Ah bon! Donc ya un général de la marinequi à été assassiné?et cet homme d affaire assassiné apparemment ce n’est pas celui du maringa?et Alfred nguia banda est donc aussi en détention? Alors que faire dans ce cas? C’est de passer au plan (c) …

  5. Toi qui vois,

    Tu veux dire que Satan est plus fort que Dieu ? les mots me manquent pour te dire que tu es trop…….B. Laisse moi te dire que la réélection d’ALI est une excellente chose pour le Gabon. Car non seulement il va encore plus et mieux travailler pour le pays et que les voleurs d’hier et adversaires d’aujourd’hui ainsi que certains acolytes étrangers vont comprendre que le Gabon ne doit plus être leur cendrillon !
    Moundounga, reste ou tu es, avec ton départ, le Gabon n’a rien perdu, car durant 7 ans tu ne lui a rien apporté.

    • gabonito dit :

      “Je VOIS” n’a pas dis que satan est plus fort que Dieu il veut simplement dire que tout ce que nous faisons sur terre Dieu nous voit. un jour il nous demandera les comptes. Si le pouvoir d’ALI vient de Dieu c.a.d élu par le peuple, il peut être en paix dans son fauteuil mais s’il vient de la manipulation satanique et rétrograde de certaines personnes alors là c’est grave pour lui car il rendra compte des faits directs et indirects qu’il aura occasionné pour se maintenir au pouvoir. Ayez en mémoire les larmes tardives de MOUBOUTOU devant Kabila père. Aujourd’hui ce MOUBOUTOU est dans les geôles de satan après l’avoir servi fidèlement sur terre. Cher président c’est quoi l’argent par rapport à ton ÂME? C’est quoi le pouvoir par rapport à l’Eternité? SOYEZ VRAIS ET REPENTEZ VOUS

  6. Ozoua dit :

    Ce traître est un déchet de l’histoire du Gabon. Désormais, suite à un faux calcul politicien, on en est débarrassé.
    Bientôt l’hiver. Il va s’en mordre les doigts.

  7. mag dit :

    Respectons la decision de la cour constitutionnelle du gabon ki donne favori a ali bongo.il ya toujours des contentieux electeraux partout dans le monde.donc ne vient pas mettre du sable dans notre moteur.pour nous dire de reorganiser une nouvelle election.jean ping na ka accepter la main tendue de ali pour linteret superieur de la nation et ke la commission dobservateurs essaie de jouer un franc jeu pour pacifier et reunir les acteurs ki nont pas ete elus pour travailler ensemble avec le gouvernement. que le tout puissant aide le Gabon…!

  8. RAPONTCHOMBO dit :

    Le Gabon est un ÉTAT souverain , ok ? Arrêtez moi vos stupidités histoire de communauté internationale. La majorité du peuple gabonais a voté Ali , point barre !!!!!!!!!

  9. mag dit :

    Avec son doctorant ou doctorat en droit par correspondence,il na ka demander une carte de sejour et une demande demploi a luniversiter de la Sorbonne.de grace colle nous la paix et ne parle pas au nom du gabon en tant ke ex ministre de la justice.

  10. okoss dit :

    Minables vous tous.
    Quand on gagne, on gouverne tout seul comme des grands
    pourquoi tendre la main, une main souillee…
    pour se partager le gateau???et le peuple dans tout ca
    bandes d’ egoists assassins

  11. bonga pierre dit :

    Tel qui croyait prendre est pris!!!

  12. Mamalepot dit :

    Les PDGistes vraiment pathétiques, je souhaite pour vous que vous ne mourrez jamais, comt peut-on marcher ainsi sur les corps de nos frères, tjs pas enterrés à ce jour? Comt pouvez vous cautionner celà? Que la volonté de Dieu soit faite ds vos vies…

  13. Adis faye dit :

    Vous avez gagné messieurs les démocrates. retablissez nous les réseaux sociaux que le monde entier vous félicite.

  14. tara dit :

    Mr Seraphin votre plan à brillamment échoué, c’est triste quand même c’est ce genre de personnage qui boycotte l’action du président il faut qu’il reste en exil en France c’est mieux pour le pays, un instituteur que le PDG a élevé et devient docteur qui veut venir faire des leçons de moral quel pays???

    Mon cher sache que les gabonais ont voté ALI ton plan avec NZOUBA CHAMBRIER , PING BOURGI de prendre le pouvoir par tous les moyens à échoué lamentablement il faut revenir à la réalité le Gabon a choisi ALI c’est le choix de la raison même ceux qui n’ont pas voté pour lui on choisit Gabon d’abord

  15. Shaka Loubedi dit :

    A vous les defenseurs d’Ali, c’est vous les veritables malades. Si vraiment Ali avait gagner ces elections pourquoi avoir refuser toute observation neutre et confrontation des PVs? Vous etes nes et avez grandit dans la fraude, mais sachez une chose l’alternance est quelque chose de naturelle. Meme avec toutes les armes du monde vous finirez par ceder a la force de la nature (la mort). Dieu seul connait quand chacun quittera cette terre, allez y mediter…

  16. lionel damy dit :

    Je suis vraiment triste de lire certains de mes frères ici, qui se moques visiblement de toutes ces personnes qui sont mortes, enlevées, et détenus arbitrairement. Dans certaines situations je pense qu’il est mieux de se taire que de débiter des inepties pareilles. Nous verrons bien comment ali travaillera avec une population qui l’a totalement vomit, et maintenant que la court a rendu son verdict rendez nous le net intégralement et l’accès aux réseaux sociaux. Bande de lâche.

  17. RAPONTCHOMBO dit :

    Ce niakouet doit savoir que tous les crimes au Gabon ne sont pas d’origines politiques , pourquoi vouloir tout mettre sur le dos d’ALI ? Avez vous des preuves QUE c’est Ali ? Écoutez fermez vos gueules, au lieu de raconter des bêtises .

    • GabonEnBas dit :

      Mais LOOOOOOOOOOOOOL. Le jour que vous serez sous écoute comme la majorité des gabonais! Vous fermerez vos B****** de PDgiste Démocrate du Jeudi soir! LA CPI vous reservera à tous une belle chambre…. Les élections ont été vue et partager en direct! Seul les PDgistes ont raté le tournant des nouvelles technologies pour légitimer cette élection! « Votre camarade » est Champion pour aller chercher des Hackers et acheter du matos de délinquant et transforme le Gabon en Corée du Nord! Mais vous êtes incapables de Gagner les élections NORMALEMENT COMME TOUT PAYS DEMOCRATE! PATHETIQUE, 2009->2016 l’EMERGENCE est où? VOUS AVEZ VOLER 7 ans encore ! En 2023 JE VOUS DIRER ENCORE LE CHANGEMENT DES PDgistes EST OU! VOUS VOULEZ POUR VOULEZ CAR VOUS SAVEZ RIEN FAIRE D’AUTRE !

  18. OKALGA dit :

    A lire certains gabonais, je sens que la route est encore longue pour que l’Afrique s’en sorte. Tous les jours vous vous plaignez que le peuple n’a aucun pouvoir. Bongo organise des élections assez transparentes pour redonner ce pouvoir au Bongo, croyant qu’il va gagner; il perd. Et il fait un Hold-Up et vous dites bravo. Mais francho, croyez-vous vraiment qu’avec ca, le peuple que vous êtes un jour aura la liberté et le pouvoir de choisir? Croyez-vous alors que vous pourrez développer votre pays si les dirigeants peuvent á tout moment, même avec ou sans votre accord décider de faire le Hold-Up électoral? Imaginez un instant que demain vous soyiez contre-lui et qu’il refasse la même chose et vous rappelle alors qu’il a juste continué comme la dernière fois. Hors si vous lui obligiez d’accepter sa défaite, même Ping qui viendrait ne pourrait plus travailler contre vous; car avec ca maintenant, le pouvoir vous reviendrait de mettre et d’enlever qui vous voulez. Allumez un peu vos cerveaux et laissez le suivisme imbécile. Je ne suis ni pour l’un ni pour l’autre, mais plus plur la souveraineté du peuple que vous êtes. En agissant comme vous faites la et laissent Bongo ainsi faire ce Hold-Up électoral, eh bien, vous ratez une chance inouie de prendre la souveraineté une fois pour toute.

    • tara dit :

      la liberté nous l’avons déjà c’est pourquoi nous avons choisit librement ALI BONGO ONDIMBA pour assurer l’avenir de notre pays, ce vote c’est le peuple qui a manifesté son attachement à un homme, digérez votre échec, c’est aussi ça la vie savoir perdre des fois, tu devrais te reveiller parce qu apparament c’est ton cerveau qui est arreté, PING ne représente pas le futur qu’on veut pour nos enfants c’est pourquoi il a été vomit. Aucun peuple n’écoutera PING la preuve tout le monde reprend son cour de vie là où il s’est arreté seules quelques brébis égarés en perte de repères le suivront

  19. bonga pierre dit :

    Mon père avait raison de dire que Moundounga n’est pas un vrai punu mais un tsogho de Moabi. Ton manque de loyauté te poursuivra toute ta vie et ce n’est ta petite personne qui intéresse la France mais leurs intérêts au Gabon. Tant qu’Ali les garantira, ton discours restera infructueux.

  20. MVE Bertrand LaoTsé dit :

    Mr Séraphin Moundounga
    Un guerrier ne rend pas les armes il meurt avec; en une phrase la gazelle ne peut mettre bas une panthère. Meurt doucement de ton chagrin que tu as créé, et arrêtes de jacasser comme un enfant. Saches aussi qu’il existe toujours une montagne plus élevée sur celle a laquelle tu te tiens. Nous sommes en Paix avec 5O,66% du score de Ali BONGO ONDIMBA ! FIN

  21. Cher OKALAGA, il faut te rendre à l’évidence : tous ceux qui ont déserté le PDG alors qu’ils s’y trouvaient depuis un demi siècle, sont ceux qui ont pris la mesure de leur perte des privilèges indus. Ali Bongo veut se défaire de la politique de son père qui consistait d’acheter les opposants pour les calmer. Si tu remarques bien, beaucoup ont déserté le PDG parce parce qu’on parlait plus de JEAN PING comme futur président et ils voulaient se refaire une santé auprès de ce dernier. est ce difficile de le comprendre ? Quand je ne suis pas d’accord avec la ligne d’un parti politique, je le dis tout de suite et je m’en vais. Pourquoi attendre que le soleil se lève derrière mon dos pour m’en aller ? MOUNDOUGA, avait compris malheureusement que Ali Bongo avait perdu et pour avoir avoir un peu de chance sur le gouvernement concocté par Jean PING, il était obligé de quitter le navire pour espérer avoir un poste.Grâce à l’école,aujourd’hui les gabonais ne sont plus dupes.

  22. Dan Makosso dit :

    je suis tout a fait d’accord avec toi sieur OKALGA ya certains qui devraient vraiment allumer leurs cerveaux au lieu de debiter des inepties a longueurs de journee qui comprenne comprend

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW