La demande reconventionnelle introduite par Ali Bongo comportant également un recours a occasionné l’annulation des résultats de 21 bureaux de vote dans le 2e arrondissement de Libreville. Surchargés et illisibles, selon les conseils d’Ali Bongo, les résultats de ces procès-verbaux ont été supprimés par la Cour constitutionnelle enfonçant davantage le requérant. Sauf que bien d’interrogations demeurent.

La Cour constitutionnelle s’est appuyée sur les procès-verbaux fournis par la Cenap pour valider le recours d’Ali Bongo © RFI/Richard Riffonneau

La Cour constitutionnelle s’est appuyée sur les procès-verbaux fournis par la Cenap pour valider le recours d’Ali Bongo © RFI/Richard Riffonneau

 

Dans le cadre du contentieux post-électoral au Gabon, la Cour constitutionnelle a procédé à l’annulation des résultats de 21 bureaux de vote, à la suite de la demande reconventionnelle qui y dénonçait par ailleurs des irrégularités dans la confection des procès-verbaux (Pv). Dans sa comparaison du modèle authentique, la Cour constitutionnelle s’est référée à la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) qui apparaît à ses yeux comme indépendante.

D’entrée, on se demande pourquoi, lors de la consolidation des résultats, la Cenap a-t-elle donc pu valider les résultats issus de procès-verbaux truffés de surcharges compromettantes, alors que selon la loi électorale de simples ratures suffisent pour les annuler ? Aussi énigmatique que cela puisse paraitre, les procès-verbaux de ces bureaux de vote où Jean Ping avait largement battu son principal challenger, en sont venus à comporter des irrégularités seulement et seulement après le recours introduit auprès de la Cour constitutionnelle.

Autre question, pourquoi ces procès-verbaux contresignés majorité-opposition-représentants des candidats, n’ont-ils pas fait l’objet de procédure contradictoire, en comparant notamment l’authenticité des signatures ?  On le sait, si les bureaux de vote sont configurés Majorité-opposition-représentants des candidats, c’est pour apporter une caution supplémentaire aux résultats sortis des urnes. Pourquoi alors ne s’en être pas référé ?

Où Jean Ping a donc pu se procurer les procès-verbaux, en sa possession, ne contenant pas de surcharges ? Il s’agit là ni plus ni moins que de faux et usage de faux si ce fait était avéré. Du coup, une plainte contre lui serait plutôt logique pour élucider ce fait.

Et si Jean Ping détenait les Pv authentiques ? là aussi, une plainte contre Ali Bongo et contre la Cenap permettrait de voir clair sur une éventuelle supercherie. Une expertise internationale pour définir l’authenticité du vrai-faux ou du faux-vrai ne serait pas de trop, tant la frustration est grande chez les partisans de l’opposant. Un acte qui pourrait une heureuse incidence sur la décrispation définitive du climat de tension actuelle perceptible à Libreville et partout dans la diaspora gabonaise.

Auteur : Alain Mouanda

 

 
 

35 Commentaires

  1. Mafoi dit :

    Que voulez-vous,il faut bien que ces Courtisans Constitutionnels montrent à leur ami voyou,le plus grand braqueur du siècle,celui qui a réussi la minable prouesse de se faire battre en 2009 et en 2016,qu’il est aimé par la majorité des Gabonais d’où cette gymnastique ubuesque pour arriver à lui coller 50.66% de voix alors qu’il arrive à peine 30%.En tout cas si les Gabonais ferment les yeux sur ce hold up du siècle,c’en est définitivement fini pour vous.
    Seule la lutte paie
    La patrie ou la mort,nous vaincrons!

    • Ivoirien dit :

      Les gars tournons la page bongo ping nous les africains nous sommes nuls en tous 1er en jalousie 1er critique 1er famine 1er pauvreté 1er détournement de fonds publics dernier en démocratie chercher à régler nos problèmes de boko haram de la guerre au Mali en Somalie etc’la vérité c’est que on est fatigué laissé le Gabon tranquille Jean ping ne changera de rien dans la vie des africains et des gabonnais merdique

  2. Vraiment comment vous pouvez tjrs tombés ds les filets dAli. Mon Dieu qu”est ce tu ne comprends pas Alain. Les resultats ont bien ete validés par la Cenap, il n y avait de PB. Ali a ete inspiré lorsque Ping a fait le recour. Son inspiration est quil fallait atteindre la legitimite. Pour lavoir ils font fait semblant denlever les voies ds le HO et annuler certains bureaux de vote de Lbv. Sil y avait vraiment fraude pourquoi avoir attendu ke Ping ait fait recours pour venir faire un contre recour comme ils lont eux mm appelé. Monsieur comprennez que ctait pour gagner en trichant. Votre article doit aller dans le sens ou vous devrez sortir laspect du contre recour fait par Ali.

  3. cour anticonstitutionnelle dit :

    Si la décision d’annuler les PV de ces arrondissements a été prise à cause des soi-disant surcharges , alors que la CENAP les avait validé, et qu’aux dire de la Reine mère de la cour anticonstitutionnelle ce sont les seuls PV de la CENAP qui sont à considérer pour la validation du scrutin dans le haut ogooué, alors pourquoi ne pas avoir aussi invalidé les PV de cette province qui posaient problème ? Si on invalide certains il faut aussi invalider les autres, il s’agit de la même CENAP. Deux poids deux mesures, mais c’est connu, on ne pouvait s’attendre à mieux. Vos comptes vous seront réglés par le Tout puissant. Fanfaronnez bien même.

  4. Jean -jacques dit :

    Pour ceux qui parlent de la fausse victoire de ce vieillard qui pense qu’il a 30ans la cour devrait valider les faux resultats dans les bureau ou le camp ping a fraudé?

    • mone fame dit :

      @Jean-jacques,

      Tu sais, du haut de sa gloire, le “beau blaise” alors pièce maîtresse du dispositif logistique et militaire déployé par les américains et français sur le sous-continent contre la poussée djiadhiste et bokoaram s’est fut exfiltrer contre toute attente à son corps défendant pour se retrouver réfugié en Côte d’Ivoire.

      Malgré le soutien actuel d’Akueté, représentant l’administreeation américiane, “Rira bien qui rira le dernier”

      Patriotiquement

  5. Renaissance dit :

    C’est bien beau tous ca mais, les plaintes seront déposées ou chez qu’elles institutions ?
    Quand on sait que au pays nos “institutions” se disent toutes incompétente peu importe la plainte !

  6. mwangou dit :

    Pourquoi en Afrique centrale, les spécialistes dans un domaine donné, ici le droit, sont-ils incapables de la logique simple? En effet, pourquoi la Cenap a-t-elle validé des résultats curieusement surchargés, contre les prescriptions des lois les régissant? C’est l’Afrique centrale…
    les congolais regardent le Gabon.

  7. mwangou dit :

    Nos malheurs sont dans le droit français qui nous a été imposé et que nous n’avons jamais pu contrarier. Professeurs de droit, pourquoi ne donnez-vous pas la capacité de votre intelligence en donnant corps à un droit qui est sociologiquement une réalité de nos peuples?

  8. democrate toujours en vie dit :

    Bonjour à tous.je tiens à pointé du doigt aux mediats camerounais qui ose insulté mr le président Jean ping si ces mediats sont des corrompu et admettent la fraude dans leur pays et soutiennent des voyous ce n’est pas ici au Gabon qu ils doivent imposé les voyous pour nous diriger…

    La seul chose à faire mr le président jean ping vous êtes bien le vrai président de la république gabonaise nous vous demandons de prêté serment .créé aussi votre propre gouvernement reconnu à l internationale.tout d abord celui là ,à t-il reçu des félicitations? Même en Afrique aucun président ne lui es félicité voici un président élu démocratiquement qui ne reçoit pas des félicitations?non il mérite la porte du départ aucune confession religieuse à féliciter sa soit -disant réélection .quelle honte pour notre nation tout pour lui c’est dans la facilitation des faux documents .

  9. bonga pierre dit :

    Bourgi et Ping ont perdu, Ali a gagné.

  10. Franck Verlaine dit :

    En tout cas on aurait pu s’attendre à un délibéré contraire de cette cours constitutionnelle présidée par Mborantsouo, le scénario était prévisible. Pour ma part, le peuple doit se mobiliser pour soutenir Jean Ping pour récupérer notre victoire. On devra casser les œufs pour faire notre omelette. Suivez mon regard.2016 ne sera pas 2009,je vous le jure Ali Bongo ne parviendra pas à faire le 1/8 de son septennat. Il y a deux options qui s’offrent à lui: soit il démissionne de lui-même et c’est la voie qui lui sera salutaire, soit on le poussera à sortir de force. Connaissant l’arrogance de l’homme, la deuxième option est inévitable.

  11. Franck Verlaine dit :

    En tout cas on aurait pas pu s’attendre à un délibéré contraire de cette cours constitutionnelle présidée par Mborantsouo, le scénario était prévisible. Pour ma part, le peuple doit se mobiliser pour soutenir Jean Ping pour récupérer notre victoire. On devra casser les œufs pour faire notre omelette. Suivez mon regard.2016 ne sera pas 2009,je vous le jure Ali Bongo ne parviendra pas à faire le 1/8 de son septennat. Il y a deux options qui s’offrent à lui: soit il démissionne de lui-même et c’est la voie qui lui sera salutaire, soit on le poussera à sortir de force. Connaissant l’arrogance de l’homme, la deuxième option est inévitable.

  12. lavatar dit :

    Bien fait pour toi Jean PING

  13. Sayi dit :

    En Afrique ya jamais de morts naturelle même chose en politique ,pour l’opposition les partis au pouvoir n’ont jamais gagner loyalement une élection.une opposition toujours à la recherche d’une raison pour masquer leurs défaite.Le recomptage à été fait demander par l’opposition,le résultat est là on assume quoi encore Aka

  14. Rhody Junior dit :

    OK, on a usé des pv de la cenap, mais si justement c’est ces pv qui sont directement falsifiés, comment la vérité aurait t elle pu éclater?

    Les résultats officiels lus par le ministre en tenaient déjà compte. Il aura donc simplement suffit d’annuler les pv surchargés? Et refaire les additions? Et c’est cela vider un contentieux? Si c’est cela chacun d’entre nous ici peut être juge à la Cour Constitutionelle.

    Je retiens juste qu’aucun mécanisme n’est mis en place pour investiguer sur la sincérité des pv de la cenap, donc de la confrontation avec les pv des candidats ou le recomptage directement des urnes.

    Ainsi si on était dans une République bannière, où le président aurait le pouvoir de faire tricher une “Commission Autonome et Permanente”, il n’y aurait jamais aucun recours, aucune enquête sur une quelconque fraude qui se serait passée au niveau même de cette commission.

    Mais comme on est dans un pays pur où le président n’a pas tant de pouvoir. Où on ne tire pas sur un peuple désarmé et où à la victoire d’un candidat, le pays n’est pas étrangement calme… On aurait dit que c’est le perdant qui a gagné.

    “Mr paix” qui tue une population sans arme, “mr dialogue” ne fera que “distribuer” les portes à tous les “zéro virgule” de cette élection Pourtant il disait que c’était ça qui avait mis le Gabon à terre… Mais garder la famille royale à la tête du Gabon vaut bien tous les mensonges meurtres et compromissions possibles n’est ce pas?

    Moi simple quidam, JE N’AI PAS DE PRÉSIDENT! Surtout pas toi!

  15. Incubateur dit :

    Les deux dernières phrases de cet article me rendent perplexes:
    >>Et si Jean Ping détenait les Pv authentiques ? là aussi, une plainte contre Ali Bongo et contre la Cenap permettrait de voir clair sur une éventuelle supercherie.>>
    L’auteur de cet article, ou toute autre personne, peut-il éclairer ma lanterne de savoir auprès de quelle juridiction cette plainte pourrait-elle être déposée, étant entendu que les décisions de la Cour Constitutionnelle sont sans recours? Merci.

  16. RAPONTCHOMBO dit :

    Pourquoi faire tant de bruit ? Il n’y a qu’un rigolo pour dire qu’Ali n’est pas vainqueur, étant donné que les gabonais ont massivement voté en sa faveur. Écoutez, l’heure est maintenant au dialogue. Cher PING , évite de faire honte à toute la communauté. Un homme sage c’est celui qui sait reconnaitre sa défaite. La défaite n’est pas une fatalité.

  17. gabonito dit :

    Moi je veux juste savoir lors de proclamation des résultats par le ministre de l’intérieur, la cenap créditait ABO d’une victoire écrasante dans le H.O avoisinant le 100 pour 100 avec seulement 47 abstentions. D’où sortent les chiffres attribués aux opposants? pourquoi cette cenap a laissé passer des pv frauduleux soit disant? A partir de là, cenap n’est plus crédible aux yeux de la cour. Pourquoi la cour a-t-elle validé les résultats d’un organe qui n’est pas crédible? par analogie nous pouvons dire que la cour aussi n’est pas crédible.

  18. le gaboma dit :

    Jean Ping avait très bien agit en allant déposer ses recours a la cc meme si il savait qu’il ny avait guerre d’espoir de faire confience a cette cours le peuple gabonais également savait que cette cours ne vaut rien bref les démarches jurdiques sont terminé nos institutions ont montré leurs limites il faut passé au plan c c’est a dire grève sur grève pas de travail c’est vrais ils vont coupé les salaires mais jusqu’à quand il finirons par capitulés aller les gars lévons nous

  19. Axelle MBALLA dit :

    @Jean -jacques
    Que vous reste-t-il quand on sait que tu jouis de ta position “très forte probablement” d’obscur agent d’un régime dégueulasse dont aucun pays, aucune institution ne veut aujourd’hui?
    Je te lis depuis longtemps. Jusqu’où va ta prostitution face aux réalités du Gabon? Il ne suffit pas d’utiliser les pseudos. Il faut savoir regarder la réalité en face.
    Ah…je comprends, tu fais partie de la “fabrique des gabonais incapables de montrer les lieux de leur enfance”. Mais il y a bien des gabonais (version2) qui comprennent et qui s’engagent le combat du devenir de notre pays. Chez toi, ce devenir est inscrit dans les meurtres, le pillage à ciel ouvert de nos richesses avec les intelligences étrangères, la soumission des gabonais à la dépravation des mœurs, aux crimes rituels, aux meurtres de masse. Je suis sûr que tu fais partie de ceux qui disent qu’il n’y a pas eu de morts, ou qu’il n’y en aurait eu de deux ou trois…
    Bravo… les criminels ne meurent jamais. Il suffit de poser la question à Mengelé…en espérant que tu saches de qui il s’agit.

  20. nzam ata dit :

    Ali Bongo y a rupture entre le pays réel et toi.Quand on a perdu on demeure un éternel perdant.

  21. step dit :

    Vous ne comprenez rien. La paix n’a pas de prix, vous voulez vous battre comme le Congo ? Vous voulez vous battre comme la Lybie ? soyez intelligent. Vous voulez être un territoire Antée par les armes. Les conséquences sont bien visibles autour de vous. Ne vous laissez pas distraire par les impérialistes. Ne vous laissez pas distraire par ceux qui veulent protéger les intérêts du colon. Respectons nos institutions. Personne ne pourrait la respecter si nous même nous ne la respectons pas. Préservons la paix en Afrique centrale. La plus haute institution de L’état a donné son verdict et arrêtons de spéculer. Que ça soit A ou B tous les politiciens sont pareil, juste des belles paroles contraires aux actes.
    Vive l’Afrique Centrale, vive le Gabon, que Dieu bénisse l’Afrique

  22. OKALGA dit :

    RAPONTCHOMBO, t’es ridicule avec tes dires là. Je ne savais qu’il y’a tant de Gabonais, d’Africains qui toute honte bue peuvent soutenir autant le mensonge que même un enfant du cours préparatoire reconnaitrait.

    Nous pouvons certes opter pour un apaisement, pour éviter au Gabon le chaos etc, mais dire que les gabonais ont voté pour Bongo, prétendre que Bongo a gagné ce scrutin reléve du ridicule.

  23. obameanita dit :

    Rapontchombo un émergent du ventre tu es abject, et tu dois souffrir du daltonisme je compati.

  24. Le citoyen libre dit :

    Tant que cette cour sera composée des mêmes juges , aucune victoire pour l’opposition ne sera possible.
    la solution est de dissoudre cette cour corrompu ou un coup d’Etat pour remettre à plat nos institutions.
    ALI a forcé à être au pouvoir pour 7 ans de plus pour faire souffrir les gabonais, mais il n’emportera la pas le Gabon avec lui. Chose à une fin.

  25. Le citoyen libre dit :

    Il reste à ALI un autre adversaire pour lequel sa cour constitutionnelle ne pourra pas l’aider qui est le développement du pays.

  26. Le citoyen libre dit :

    La prochaine élection, il suffit de raturer les procès verbaux pour qu’ils soient annules par la CC et le tour est le tour est joué pour gagner l’élection.Comment comprendre que la CENAP qui avait les originaux des procès verbaux ne puisse pas les présenter à la CC pour vérifier les résultats ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW