Si l’élection présidentielle est bel et bien terminée au Gabon, dans l’ombre, les deux principaux adversaires n’ont pas cessé de mener leur campagne auprès des élus américains, pour tenter de les convaincre de leur victoire respective.   

Ali Bongo et Jean Ping au «troisième tour américain» ? © François Lafite/D.R.

Ali Bongo et Jean Ping au «troisième tour américain» ? © François Lafite/D.R.

 

Plusieurs semaines après l’annonce des premiers résultats et la confirmation de la Cour constitutionnelle de la victoire d’Ali Bongo à la présidentielle d’août dernier, Jean Ping n’a pas fini de décrier le «vol» dont il assure avoir été victime de la part des autorités gabonaises, notamment celles en charge de l’organisation de cette élection. Après avoir invité la communauté internationale, la France en particulier, à «prendre ses responsabilités» et à le  reconnaître comme «le véritable président élu du Gabon», l’ancien président de la Commission de l’Union africaine tenterait depuis plusieurs semaines de rallier les élus américains à sa cause.

Il s’appuierait sur l’avocat Craig H. Metz, du cabinet Nelson Mullins Riley & Scarborough avec lequel il travaille depuis plusieurs années. Rémunéré à hauteur de 50 000$ (environ 29,4 millions de francs CFA) par mois, l’ancien directeur de cabinet du représentant républicain de la Caroline du sud, Floyd Spence, a la mission de convaincre les parlementaires américains à reconnaître la victoire de Jean Ping, croit savoir La lettre du continent. L’opposant est également représenté à Washington par un cabinet de lobbying, CD Global Strategies, dont le fondateur, Calvin Dark, fut longtemps le lobbyiste du Maroc aux Etats-Unis.

Pourtant, à l’image de la France ayant récemment réaffirmé son soutien aux autorités de Libreville, rien ne permet de présager que cette tentative de Jean Ping puisse aboutir au résultat escompté. D’autant qu’en face, le vainqueur officiel du scrutin n’a pas cessé d’activer ses lobbies.

Selon nos confères, c’est notamment le cabinet Ogilvy, filiale du géant britannique WPP, qui s’occupe de «convaincre les parlementaires américains de la réalité de la victoire (d’Ali Bongo), validée par la Cour constitutionnelle gabonaise». Ce cabinet qui «mobilise pas moins de six lobbyistes», s’appuie sur «un contrat de 243 000$» (environ 142,9 millions de francs CFA) signé avec la présidence gabonaise. Mieux, le même cabinet, par l’entremise de James Stewart, un ancien porte-parole du Parti travailliste, est également chargé de vendre les qualités de son client auprès des institutions et des parlementaires britanniques. Alors qu’une partie de l’Europe avait clairement exprimé ses doutes dès l’annonce des résultats de la présidentielle au Gabon, récemment, l’Union européenne et la France ont réaffirmé leur soutien aux autorités gabonaises. L’on pourrait être amené à penser que les lobbies d’Ali Bongo ont été les plus percutants sur ce coup.

 

 
 

38 Commentaires

  1. Ogoula Nze dit :

    La communaute Internationale n a pas le temps des intigues. PING perd son temps literralement.

    Il y a des problmes plus serieux que cela dans le monde:

    La syrie, La Palestine, la Lybie, les attaques terroristes, L Ouragan MATTHIEW, les echnages internationaux.

    Pragmatisme: Le monde continue de tourner.

    PING ET SON CAMP PERDENT LEUR TEMPS

    • Iboundji dit :

      Votre harcèlement textuel est inepte .C’est encore et toujours votre dictionnaire de la bêtise séide que tout le monde a vu et qui n’interesse personne A : Assassinat ,B : Barbarie (s),C : Crime (s) économique(s) rituel(s); D : Détournements,Déshumanisation, Déforestation etc jusqu’à Z : Zèle (surtout maboule et mensonger) en passant par T : Tripatouillage et Tueries (en tous genres)
      Tout ceci n’intéresse que vous memes les séides et votre maitre qui en etes réduits à serrer les fesses que l’ensemble de vos exploits ne soient pas connus et punis à leur juste hauteur …. Vous faites encore + pitié chaque jour…
      “Mudjabi nstila,na mukapi muréri,madjabi nstila re invunda “[entre le guide et le porteur, l’important c’est le guide]sagesse Punu
      « il n ya pas de paix sans justice » Desmond Mpilo TUTU
      “Ebore soni y’inongo,édékan’asai m’inongo “[qui cherche l’honneur de son pays, souffre de son déshonneur] sagesse Myènè

    • tara dit :

      Totalement d’accord avec toi il y’a des sujets plus chauds qui nécessitent l’intérêt de la communauté internationale.Aujourd’hui, la communauté internationale ne pourrait même pas justifier le fait de s’intéresser au Gabon alors qu’il y’a des sujets plus brûlants. autant dire que PING et les autres perdent leurs temps et gagneraient à avancer.

    • Iboundji dit :

      Mais dans ce K laissez les…Si vous êtes si surs de vous (c’est le temps après tout ou bien ?Vos mantras ineptes ne sont qu’insultes supplémentaires à la mémoire des (trop ?) nombreuses victimes de votre système en putréfaction (très ?)avancée.Affichez beaucoup moins d’arrogance et plus d’humilité devant les victimes de vos actes de gorets…. La vérité est binaire et la sanction aussi d’ailleurs on dirait que ca a déja commencé même…
      “Tari gignuda mpugu m’okyègè ni “[le soleil ne refusera pas d’éclairer 1 village au motif qu’il est trop petit] sagesse Obamba
      “Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.” Martin Luther King
      “Mukòga re a bòli : dyambu a sa bòli “[l tronc d’arbre pourrit,1 palabre ne pourrit pas] sagesse Guisir

  2. LIBOTA WONGO dit :

    Le monde fonctionne en termes de réseaux, ça veut dire que nous n’avez rien compris. Et, il me semble que vous parlez des choses dont vous n’avez aucune maîtrise. M. Ogoula, le silence est une vertu.

    • Ogoula Nze dit :

      Monsieur ou Mademoiselle LIBOTA WONGO.

      Desole de n avoir pas repondu a votre post aussitot. J avais du boulot et des dossiers a cloturer.

      Peut etre n avez vous pas bien lu le commentaire que j ai fait.

      Relisez le, vous ne verrz nul part le fait que je parle de reseau.

      Mais, puisque vous en parlez…

      Apparement ou bien vos reseaux sont DEADS, ou bien ils ne sont pas efficaces ou bien ils vous ont lâchés…

      Bref…sachez que le contribuable americain qui paye la chambre des representants du peuple, prefererait certainement que leurs impots servent a autre chose qu a regler les FAUX PBS du camp PING.

      Si maintenant PING veut claquer son argent en tentant l impossible par le Lobby; tant MIEUX pour eux et tant pis pour LUI.

      J aurai bcp de choses a vous apprendre, mais ce n est pas ici que je peux faire votre education politique.

      Aussi, je vous dirai mon cher ou ma chere…

      En effet et je ne vous le fais pas dire; Mieux vaut se taire desfois pour ne pas paraitre ridicule plutot que de se manifester et de ne laisser planer aucun doute sur son incompetence.

      Le silence est une vertu…disiez vous…

      A bon entendeur…salut…

    • Ogoula Nze dit :

      Si vos reseaux ce sont BOURGI et sa Clique…BEN…VOILA…

    • Yves Ndemezoo dit :

      Le reseau de PING c est qui?

      BOURGI et compagnie.. Ok…on les a vus a l oeuvre.

      Ah… GABONREVIEW…

    • Ogoula Nze dit :

      LIBOTA WONGO

      Relisez bien mon commentaire.

      La es representant du Peuple aux Etats Unis sont payes par le contribuable Americain.

      Donc leur preoccupation premiere c est la vie des AMERICAINS et les Etats UNIS.

      Si le CAMP de Monsieur PING est pret a payer les honoraires des lobbyistes, et bien qu il le fasse.

      Ce sera tant mieux pour EUX et tant pis pour monsieur PING.

      Les JEUX SONT FAITS.

      GAME OVER.

      Pour une lecon en science politique je mettrai dans la lsite vous et Monsieur ou madame LB.

      Vous le diez si bien…vaut mieux se taire et ne pas passer pour quelqu un de rididcule plutot que de s exprimer et de ne laisser planer aucun doute a ce sujet…

      Le silence est une vertue, N est ce pas?

  3. billy dit :

    Pour exister Jean Ping doit accepter la main tendue du président Ali Bongo Ondimba. Sinon il mourra politiquemen.Rene Ndemezo’Obiang l’a compris. Un homme politique d’envergure doit être le chef d’un parti politique. En décembre 2016, Il y a des élections législatives, qu’elles sont les hommes de Ping, qui pourront amener une reconfiguration du paysage politique notamment à l’Assemblee nationale. Ne l’oublions pas pour atteindre les fameux 47% des suffrages exprimés Jean Ping à eu derrière lui une coalition qui se former derrière lui. Notamment Casimir Oye MBA, Léon Nzouba Ndama, Léon Paul Ngoulakia, et Aba. La question à laquelle l’on doit répondre est la suivante que représente réellement Jean Ping,sans les membres de la coalition ? Apparemment, C’est un tigre en papier.

    • LB dit :

      Et que représentent les autres avec leurs parties ? De façon l individuelle aucun n obtiendra la majorité au parlement. Et vous savee pourquoi ? Parce que ce qui a prévalu pour la presidentielle sera idem pour les législatives. Avec des institutions extra bancales je ne vois pas comment les gabonais pourront avoir confiance en elles…

    • opposition dit :

      Cette “main tendue” va durer encore combien de temps ? Ça dure depuis 1993… Non, on en veut plus. Il faut chasser le dictateur du pouvoir. Sinon, après lui, ce sera aussi le tour de son fils… ainsi de suite… Vive la monarchie gabonaise… Lol !!!

  4. Doane essatouck dit :

    Tigre en papier?!? Conclusion hative je trouve.Et si on se demandait pourquoi les deux autres candidats, pas des moindres, ont finalement décidé de se ranger derrière lui . Vous comprendrez qu’il n’est pas en réalité ce que vous pensez.En plus je ne crois pas qu’à la commission de l.UA c’est des “tigres en papier” qui sont désignés pour diriger cette institution. .

  5. jean max dit :

    Nous sommes dans quel pays de merde? Comment un voleur peut-il crier “Oh voleur” ? Ali Bongo n’a pas gagné dans les urnes; combien de fois faut-il vous le chanter? au soir du 27 août,Ali Bongo avait accepté sa défaite et négociait les conditions de son départ avec les ambassades US,France. Il s’était alors donné un temps de réflexion pour ce dernier qui a répondu malheureusement répondu par un coup de force en complicité avec la cenap et ensuite la cour constitutionnelle. Les observateurs en charge de superviser cette élection sont restés sans voix, puisqu’ils sont en possession de tous les résultats: Déclarer Ali Bongo vainqueur alors que dans les PV c’est Jean Ping l’élu des gabonais, était flagrant et impensables. ALI BONGO N’EST PLUS LE PRESIDENT DU GABON

  6. dikoka dit :

    ali est le President du Gabon aller vous pendre si vous ne le reconnaissez pas et seul les militant de rêne qui on compris qu’ils faut existe après les présidentielle me le chinois la pense qu’on a vote pour lui non on a voter contre ali parque ali avais voulu défié les gabonais en mettant accrombessi il avais frustre beaucoup des gabonais donc que ping oublie ces élection on comprends q’il est vieux il ne sait qu”il n’a plus longue vie pour se seux il voulais êtres tout pris président dommage vieux ping manger sur la table avec des président ou baise la fille d’un président ne veux pas dire qu’un jour tu serra président .

  7. Nzamata mine dit :

    Ali n’aime pas le Gabon, si Ali aimait ce pays, il aurait reconnu sa défaite pour éviter de faire couler le sang des fils de ce beau pays. Tous les actes nous posons sur terre nous rattrapent. Attention à ce sang des gabonais versé arbitrairement…

  8. Ali Bongo est bel et bien le président élu. Dire le contraire serait nier l’évidence. Oyé Mba et Nzouba Ndama se sont rangés derrière PING pour préserver leurs intérêts respectifs. Autrement dit, ils ne tarderont pas à se défaire de PING, croyez-moi.

    • LB dit :

      La n est pas la problématique. Même quand les autres s en iront il n en demeurera pas moins que Ali Bongo n est pas le président de tout les gabonais parce que bien qu étant déclaré élu par la Cc, il reste illégitime parce que tout le monde sait qu il volait la victoire. C etait gros comme un elephant. Donc qu ils restent ensemble ooh que chacun fasse cavalier seul et bien Ping reste le Président élu.

  9. Rtg1 dit :

    URGENT URGENT URGENT LE CHEF DE L’ÉTAT DE LA RÉPUBLIQUE GABONAISE SON EXCELLENCE JEAN PING OKOKA VOUS PARLE… 😉

    Dans une déclaration datée d’hier et parvenue à notre rédaction ce samedi, Jean Ping qui conteste toujours la victoire d’Ali Bongo à la présidentielle du 27 août, annonce la création d’un Conseil gabonais de la résistance. Ce conseil aura la lourde tache d’unifier les actions contre le régime d’Ali Bongo.
    Jean Ping continue de protester contre le “coup d’État militaro-électoral” fomenté par le régime d’Ali Bongo. Après avoir réussi jeudi, un premier tour de force contre les nouvelles autorités gabonaises en appelant à une journée de recueillement pour les civils gabonais assassinés lors des violences post-électorales, l’opposant passe désormais à l’offensive avec l’annonce de 8 mesures concrètes pour isoler et résister au pouvoir d’Ali Bongo.
    Le président “élu” annonce une série de 8 mesures pour combattre pacifiquement le pouvoir “illégitime” d’Ali Bongo. Parmi celles-ci figurent en bonne place le Conseil gabonais de la résistance, chargé de coordonner et d’unifier les actions “des patriotes et des amis du Gabon opposés au régime illégitime d’Ali Bongo, et favorable à l’alternance démocratique au Gabon”.
    En outre plusieurs personnalités dont Ali Bongo, tenues pour responsables de ce coup de force électoral, figurent en bonne place dans le tableau de chasse de l’opposant et de la résistance qu’il appelle de ses vœux. Personnalités contre lesquelles, Jean Ping appelle la communauté internationale à des sanctions ciblées.
    Voici l’intégralité de la déclaration du 7 octobre de Jean Ping :
    Dans une adresse récente à la nation, j’ai porté à la connaissance de la communauté nationale et internationale que je ne reconnaîtrai pas le pouvoir et l’autorité de monsieur Ali BONGO ONDIMBA, désigné Président de la république par la Cour constitutionnelle suite à un coup d’État militaro-électoral.
    Par conséquent, j’invite l’ensemble des partis, personnalités politiques et amis du Gabon à poursuivre les efforts engagés en vue du respect de la souveraineté du peuple gabonais et partant, le rétablissement de la légalité républicaine.
    Face à ce coup d’État militaro-électoral intervenu suite à l’élection présidentielle du 27 août 2016, il apparaît donc nécessaire d’organiser la résistance au régime d’Ali BONGO ONDIMBA, à travers toute l’étendue du territoire et partout dans le monde.
    Celle-ci s’amorcera, à mon initiative, par l’organisation d’un dialogue national ouvert à tous : partis politiques, société civile et diaspora. Les mouvements associatifs, les organisations patronales et internationales amies du Gabon et préoccupés par la grave crise politique que notre pays traverse seront invités à apporter leurs précieuses contributions en faveur de la construction d’un cadre institutionnel fort et crédible, garant d’une véritable démocratie.
    Nonobstant les initiatives et les actions qui seront entreprises sur le territoire national, et hors du Gabon, je recommande vivement de discipliner et coordonner l’action de tous les patriotes démocrates et partisans du changement. Ainsi, sur le territoire de l’union européenne et des États unis d’Amérique notamment, les actions suivantes seront entreprises :
    1°-Unifier, structurer, conférer un statut légal et officialiser la création d’un Conseil Gabonais de la Résistance rassemblant, dans le cadre d’une structure unique, l’ensemble des patriotes et des amis du Gabon opposés au régime illégitime d’Ali BONGO ONDIMBA, et favorable à l’alternance démocratique au Gabon ;
    2°-Appeler la communauté internationale à ne pas reconnaître le pouvoir et le régime illégitimes d’Ali BONGO ONDIMBA issu d’un coup d’État militaro-électoral ;
    3°- Mutualiser les contacts, sensibiliser et mobiliser les soutiens de notre cause :
    ▪ dans les instances parlementaires (Assemblée nationale, Sénat) ;
    ▪ dans les exécutifs locaux (Conseils municipaux, Conseils généraux) ;
    ▪ dans la communauté des affaires : MEDEF, CIAN (Conseil français des Investisseurs en Afrique Noir), patronat allemand, américain, etc.
    4°- Mutualiser les contacts, sensibiliser et mobiliser les soutiens de notre cause :
    ▪ au sein de la Commission de l’Union européenne
    ▪ au sein du parlement européen
    ▪ au sein de l’exécutif et du Congrès américain
    ▪ au sein du parlement allemand et les autres
    5°- Mutualiser les contacts, sensibiliser et mobiliser les soutiens de notre cause :
    ▪ au sein de la commission des droits de l’homme de l’O.N.U
    ▪ au sein de la Cour Pénale Internationale (C.P.I)
    6°- Saisir Amnesty international et tous les mouvements des droits de l’homme sur les évènements post-électoraux ; intimidations, arrestations arbitraires, exactions, assassinats, entraves aux libertés individuelles et collectives et plus généralement en ce qui concerne les droits humains au Gabon ;
    7°- Contacter et mobiliser les associations des droits de l’homme dans les pays scandinaves, en raison du rôle certain que ces pays jouent, en la matière, dans les instances diplomatiques et les organisations internationales ;
    8°-Entretenir inlassablement, à l’exemple de la Syrie, une exposition médiatique de notre pays par le biais de nombreux relais déjà identifiés (journalistes africains, européens et américains notamment).
    Enfin, tout en envisageant les mesures d’isolement de ce régime dictatorial, illégitime et totalement discrédité au sein de la communauté internationale, j’estime urgent et prioritaire de promouvoir toute action visant à faire prendre des sanctions ciblées à l’encontre des auteurs et complices de ce coup d’État militaro-électoral. Sans être exhaustifs, sont visées par les mesures précitées, les personnalités dont les noms suivent :
    ▪ Ali BONGO ONDIMBA
    ▪ Marie Madeleine MBORANTSOUO
    ▪ René ELLA ABOGHE
    ▪ Alain Claude BILIE BI NZE
    ▪ Pacôme MOUBELET MOUBEYA
    ▪ Lambert Noel MATHA
    ▪ Mathias OTOUNGA OSSIBADJO
    ▪ Frédérique BONGO ONDIMBA
    ▪ Hervé Patrick OPIANGA
    ▪ Général d’armée Jean EKOUA
    Libreville, le 07 octobre 2016
    Le Président de la république élu
    Jean PING

    info241.com

  10. Rtg1 dit :

    PRÉSI IL NOUS FAUT DU MATÉRIEL DE COMMUNICATION ET QUELQUES AK’s.

    Certains des OFFICIERS les compétents sont prêt à nous encadré pour la lutte final.

    Quand ils vont tombés comme des mouches ils sauront qu’à l’avenir il vaudra mieux de défendre la PATRIE !!! LOOOOOL !!!

    Les soldat de la liberté que nous sommes sont PRÊT MON GÉNÉRAL !

    https://www.youtube.com/watch?v=xCgmfbAbP-Q

  11. Rtg1 dit :

    “Un esclave est celui qui attend que quelqu’un vienne et le libère.”

    ON EST PRÊT À PASSER À LA “VITESSE SUPÉRIEUR”… 😉

    C’est la fin de l’empire des Bongos. Où bien ? KIAKIAKIAKIAKIAKIA !!

    https://www.youtube.com/watch?v=_SpbmkShqVM

  12. KIEM dit :

    Quelle sera la position d’Ali quand les CLINTON reviendront à la Maison Blanche ? Son père a-t-il réussi une seule fois à être reçu par Bill pendant ses 2 mandats ? ON NE LACHE RIEN;

  13. Mafoi dit :

    Qu’est ce que vous voulez que la communauté internationale fasse à la place d’un peuple mouton?Thomas Sankara disait:”L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort”.Restez sous le joug de ce biafais,le grand braqueur du siècle.Amen

  14. Dieu ne dort dit :

    Le Peuple est silencieux mais Dieu lui ne dort pas! Il combattra pour nous! Il percevra la bulle avec une petite aiguille et libérera son peuple.Trop c’est trop!Leur règne est terminé.Ouvrez Gasepga et le charniers et libère nos corps qui n’ont même pas de certification de décès.La CPI sera la petite solde mais peut-être avant elle DIEU le grand e dernier juge dira son dernier mot pour la délivrance de son peuple.Le jugement de Dieu pour son peuple est en cours et sera terrible.Dieu n’a pas toujours besoin des hommes, de l’UE, de l’ ONU,etc.Il est omnipotent et omniprésent dans le secret de leur intimité,ils ne dorment plus mais le pire va leur arrivée,la sentence de Dieu sera terrible et elle a commencé.L’armée et les chars ne verront rien car Dieu est invisible.

  15. Objctif man dit :

    Comme le disait un contemporain, le plus grand tricheur a gagné cette élection. Tout comme Ali,Ping a utilisé tous les moyens qui étaient en sa possession pour gagner cette élection. Mais Ali a juste été plus réactif et son carnet d’adresse est plus volumineux…L’histoire s’arrête là. Retenez aussi la phrase qu’à sortit Ping, il avait demandé aux gabonais d'”aller faire leur devoir de voter”et il se chargera du reste,le reste là, il s’agit du carnet d’adresse,mais hélas, celui d’Ali a été plus fourni que le sien.

  16. OSSAMI dit :

    Si être élu c’est être proclamé par Mbouarantsouo et non être choisi par les urnes,Ali est donc élu tout en sachant que le peuple Gabonais et non le peuple du Gabon ne l’a pas élu.
    Quant aux lobbies payés à coup de millions,les Américains et autres Européens doivent bien se foutre de nous car en pays pauvres en tout même en intelligence quand nous avions des femmes comme Mbouarantsouo qui ne respire que par coup de …. je n’ai rien dit et qui se croit être éternelle sur terre. Triste

  17. Nkembo dit :

    De grâce Ping n’a pas gagné les
    Presidentielles. Deux tricheurs
    Se sont affrontés .Ping a bien
    triché. Tchouoooo un voleur
    revendiqué le produit de son vol.

  18. un jour dit :

    ce que Dieu ne dort a dit est reel, tous ce qui se disent victorieux apres voler, piller, tricher, tuer, seront eux aussi a la mercie d’une force invisible, qui les detruira dans le silence, car il a ete dit dans la Bible la Parole de Dieu: L’ETERNEL ne fait acception de personne, IL est le Dieu des armees, meme l’armees gabonaise est entre les mains de Dieu, quand IL voudra s’en servir d’eux, IL prendra un et lui poussera a detruire l’assassin du peuple gabonais, souvenez-vous de l’histoire d’Israel face au philistins, le Prophete de Dieu a demande de creuser des fosses, dont l’eau qui sortait de ses fosses etait de couleur de sang, les philistins se sont tues entre eux. mediter cette parole, merci.

  19. Obus dit :

    La communauté internationale a ses règles de fonctionnement. Pas de jugements hâtifs. Dialogue, vrai dialogue pour des vraies sujets, sinon….

  20. kaef obala dit :

    je veux savoir vraiment qui est le president de la republique

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW