Au cours d’une conférence de presse, le 9 septembre courant, Ali Akbar Onanga y’Obégué, président du comité juridique de campagne d’Ali Bongo, a promis de dévoiler la fraude électorale organisée par Jean Ping, avant d’affirmer que les résultats du Haut-Ogooué ne souffrent d’aucune contestation.

PDG

Ali Akbar Onanga au cours de sa conférence, en compagnie de l’avocat d’Ali Bongo Me Nkea © Gabonreview

 

Un peu plus d’une semaine après les émeutes ayant suivi la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 27 août dernier, les représentants de chaque candidat continuent les déclarations, pour, d’un coté, se réjouir de la victoire d’Ali Bongo et, de l’autre, revendiquer  le recomptage des voix dans le Haut-Ogooué. C’est l’exercice auquel s’est prêté Ali Akbar Onanga  le 9 septembre dernier au siège du Parti démocratique gabonais (PDG). Le président du comité juridique de campagne d’Ali Bongo affirme détenir les preuves de la fraude organisée par Jean Ping. Il a promis, par la même occasion, les porter à la face du monde le moment opportun. «Au stade actuel, sur la base des procès-verbaux que nous ont rapportés les représentants de notre candidat, nous pouvons affirmer que le candidat Jean Ping a fraudé énormément contre Ali Bongo», a affirmé Ali Akbar Onanga. «Cette fraude s’est traduite de trois manières : d’abord par ses représentants dans les bureaux de  vote qui étaient soudoyés par ses représentants pour un mauvais report de voix d’Ali bongo, ensuite par la corruption des membres du PDG et enfin par la traitrise des propres partisans du candidat Ali Bongo», a-t-il poursuivi. Des allégations ayant amené Ali Akbar Onanga à indiquer que le PDG devrait porter tous ses faits à la connaissance de la Cour constitutionnelle. S’il est maintenant connu qu’Ali Bongo n’a pas déposé de recours auprès de la haute juridiction, les «preuves» du président du comité juridique de campagne de celui-ci serviront-elles à leurs avocats dans le règlement du contentieux électoral qui s’ouvre ? Wait and see.

En venant aux résultats de la province du Haut-Ogooué Ali Akbar Onanga a affirmé que ceux-ci ne souffrent d’aucune contestation. D’autant plus que, a-t-il poursuivi, «le candidat Ali Bongo a, contrairement en 2009, réalisé une progression de 25% sur l’ensemble du territoire». Une progression qui s’explique, selon lui, par la mobilisation des militants et militantes du PDG.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 

 
 

30 Commentaires

  1. Fili Mot dit :

    Si je comprends bien ils entendent reprocher à PING la “traîtrise des partisans d’ABO ? C’est un argument juridique plutôt baroque. Pour le reste on attend toujours que quelqu’un nous explique en des termes simples le taux de participation de 99,93%, (soit 51 personnes sur plus de 71000) dont tout le monde s’accorde à dire qu’il est impossible. Les observateurs UE ayant par ailleurs constaté dans un seul bureau du HO une abstention supérieure à celle annoncée pour la Province.

  2. Ari dit :

    Veritable theatre que celui que nous offrent ces Pdgistes qui gesticulent dans tous les sens.
    Pourquoi votre chef Ali a-t-il finalement desiste a poser son recours devant la cour constitutionnelle? Eh bien parce que maladroit qu’il est, il s’est rendu compte qu’il allait une enieme fois presenter de faux documents et par ricochet se faire pieger lui-meme.
    Deuxiemement, pourquoi peinez-vous tant a produire publiquement les proces verbaux du vote dans le Haut-Ogooue pour comforter votre argument de victoire a 95%?

  3. Fabé dit :

    Totalement ridicule d prendre les gabonais pour des tocards illettrés…

    99,9% d taux d participation pour toute une province entière qui n’a quasi enregistrée dans son corps électoral aucune variation du genre : décès, hospitalisation -maladie ou accouchement-, aucun déplacement dans d’autres provinces ou à l’étranger pour vacances, travail ou autres. Certainement que des étudiants d l’USTM n font pas partie d ce corps électoral ou probablement que si, mais ont été tous consignés à rester pour l scrutin. Personne n’est allé pécher, chasser ou cueillir, etc….

    Il n’y a qu’au Gabon où des ”intellos” envisagent d l’expliquer au yeux du monde entier… Vraiment plus béta qu’un Gabonais tu meurs.

  4. LeCaiman dit :

    Au stade ou le peuple se trouve, triche ou pas de PING, on ne veut plus des illuminés.

  5. Ensemble chassons le SPF dit :

    Honte à vous!

  6. SEMA dit :

    Il dit qu’il est juriste?Les soudoyés dans le G2 ont reconnus les faits devant huissier et les observateurs internationaux,les leurs sont des montages fait dans l’ombre.Il dit PING a fraudé contre Ali,en tant que juriste il devrait savoir qu’on ne fraude pas “contre quelqu’un” mais “à quelque chose”.Eux ils ont dans Ali,nous ne sommes pas dans Ping,mais plutôt dans le peuple et la vérité.
    Les résultats du G2,monsieur le juriste,n’obéissent à aucune science;ni à l’arithmétique,ni aux sciences sociales.Et vous le savez,toute la sphère des nations le sait.
    Le soleil brille au zénith,se cacher en rampant ne sert à rien….

  7. Bala dit :

    Ali tu partiras, quelque soit le mensonge que tu peux organiser.
    Un père de famille qui se valorise dans le mensonge. Pitié pour mon Gabon

  8. makaya dit :

    Heureusement que le ridicule ne tue pas…Mdr…

    • Mfoumbang dit :

      C’est clair! Un argumentaire contradictoire. Parce qu’entre l’accusation de fraude contre PING et la reconnaissance des votes de la région du haut Ogooué…on ne sait plus vraiment ce qu’ils veulent dire pour leur défense ces pédégistes!!!!
      Je confirme, ça ne tue pas…mais c’est vraiment ridicule!

  9. Jean -jacques dit :

    Ce cafard ping avec sa bande ont triché sur le plan national et international(dans certaines ambassades).cher pdt Ali il faut prendre l’exemple de la Tuquie qui a mis tous les opposants en prison.au Gabon ces bandits opposants meritent un traitement dur.et les mettre hors la société.

  10. mambina dit :

    cet énergumène d’onanga yobengue souffle sur les braises , comme c’est prévu dans leur vision de détruire le Gabon,ce vaut rien aura plus a débattre à la cpi que maintenant pitié pour lui faux juriste .jean jacques qui n’est qu’un pédé à la solde du biafrais

  11. mambina dit :

    soyez démocratique, sinon ça ne sert à rien de faire le commentaire de votre rubrique

  12. AB de Nour dit :

    Jean Jacques tu te fourvoyes. C’est dommage !

  13. jean max dit :

    Vous êtes hors jeu. PING est Président. Vos petites phrases ne peuvent rien changer.
    Je vous attends à la prison centrale de libreville dans 3 semaines

  14. Admg dit :

    En dehors de tout recours devant la cour constitutionnelle, de quelle fraude peut-on parler, chers juristes?

  15. Admg dit :

    Je précise que les membres des commissions départementales et communales ont, comme la commission provinciale et la commission nationale électorale, les résultats sortis des urnes!

  16. Gaboma dit :

    “d’abord par ses représentants dans les bureaux de vote qui étaient soudoyés par ses représentants pour un mauvais report de voix d’Ali bongo, ensuite par la corruption des membres du PDG et enfin par la traitrise des propres partisans du candidat Ali Bongo”

    Les pédégistes sont en plein délire et deviennent fou. Comment allez-vous gérer le pays si personne ne vous fait plus confiance et que vous ne pouvez plus faire confiance en personne. C’est simplement la preuve qu’il faut partir. Pourquoi vouloir forcer les choses en mettant le pays en danger lorsque même dans votre propre camp vous n’arrivez plus à convaincre? C’est la première fois au Gabon qu’un parti politique vient reprocher à un autre camp, le manque d’intégrité de ses propres militants.

  17. gee dit :

    vraiment a cause du pouvoir y’en a qui ridiculisent le pays,mais qui va vous croire a part vous meme????j espères que la communauté internationale qui a travers son rapport final qui ne sera pas revu vous croira.l ‘école c’est bien.une vrai honte nationale et internationale.

  18. gee dit :

    ils sont des hors la loi eux même c’est la loi gabonaise quel pays !!!! mais vous êtes tous a la présidence,y a la can allez chercher l’argent pour faire avancer les choses,qui va même vous donner sa????aucune félicitation vraiment ce silence d’église est quand même historiquement grave,tu as gagné mais qui t’appelles????? A l’avenir il faut s’entourer de tetes pensantes pas de tete pesantes.

  19. Ernest ELOUNDOU MBEZE dit :

    S’il y a eu fraude pour donner les chiffres et résultats contradictoires on comprend que les tricheurs n’ont pas su résoudre une simple équation de premier degré!!!! L’essentiel n’était-il pas de faire disparaitre les vrais originaux des PV? N’ont-ils pas aussi oublié que la liste électorale originale de chaque bureau de vote lors du re-comptage pourrait être en
    contradiction avec le PV du bureau de vote? ça va se savoir an tout cas si la cour veut bien

  20. Walter 3 dit :

    Celui qui fait plus pitié, c’est plutôt cet Avocat natif de Minvoul Me Nkéa où Mr PING a été fortement plébiscité dans son propre village partant de tout le département du Haut Ntem Minvoul et de toute la province du Grand Nord. Vous défendrez qui et quoi?

  21. Revignet Rose dit :

    oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh!!!!
    Pardon ces gens ne sont pas gaboanais! Ils sont Bongolais!
    La honte que vous voulez mettre sur mon Pays Le GABON!Cette honte se deversera sur vous tel un feu ardent!!!
    Des RIENEUX COMME CA!!!

  22. Loeil dit :

    Vous n’avez toujours rien compris, et je crains que vous ne compreniez rien à la fin. Le Peuple gabonais a été clair. Et fort heureusement, vous lui avez donner les outils pour le faire savoir au monde entier de façon éclatante. Première erreur: vous avez vous-même fait venir des “observateurs internationaux”. ceux-là ne sont pas corruptibles. Deuxième erreur: vous avez laisser le vote se dérouler sous les yeux du monde entier en maintenant internet et les réseaux sociaux libre d’accès pour tout le monde. Et pouf! la vérité éclata au grand jour. Tout ce que vous allez faire après, c’est trop tard! tout le monde sait que vous avez perdu.

  23. dave dit :

    Tout le monde sait y compris même les pedegistes eux-mêmes savent qu’ils ont perdus

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW