Les propos de l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016, au sujet d’une prétendue tentative de rapprochement entre André Mba Obame et Ali Bongo ne passent pas au sein de l’opposition.

D’après Jean Ping, André Mba Obame avait tenté de se rabibocher avec Ali Bongo. © D.R.

 

Dans une récente interview à l’hebdomadaire Jeune Afrique (n°2950), interrogé sur sa peur de se voir progressivement écarté à l’exemple d’André Mba Obame, ayant lui aussi réclamé sa victoire à la présidentielle face à Ali Bongo (en 2009), Jean Ping a fait une réponse pour le moins étonnante : «Mba Obame a essayé de se rabibocher avec Ali (Bongo), mais ce dernier a refusé. On aurait pu assister à ce qu’on a vu avec Paul Mba Abessole du temps d’Omar Bongo Ondimba.» C’est peu dire si la «révélation» et surtout la comparaison avec le leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG) ont choqué au sein de l’opposition, y compris parmi les alliés de l’Union nationale (UN), le parti cofondé par l’ancien ministre de l’Intérieur décédé en avril 2015.

Sur les réseaux sociaux, le débat s’est vite enflammé. Des mises en garde adressées à l’ancien candidat de l’opposition à la présidentielle d’août 2016 n’ont pas manqué de pleuvoir. «Tu n’as pas le droit de vilipender ou d’insulter la mémoire d’AMO, l’homme qui a donné sa vie pour ce pays», s’est emporté Ballack Obame, un des jeunes leaders de l’UN, estimant que Jean Ping «le président élu a manqué l’occasion de se taire». Pourtant, si la famille biologique, encore moins les cadres de l’UN, n’ont encore réagi aux propos de l’ancien président de la commission de l’Union africaine, une autre partie de l’opposition, notamment au sein de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), subodore une tentative de déstabilisation des irréductibles de l’opposition.

Dubitatif, Marc Ona Essangui n’a pas voulu croire que ces propos aient été réellement prononcés par Jean Ping. «J’ai lu et j’ai appris par mes sources que Jean Ping avait accordé à son arrivée en France une conférence de presse à Paris. Les journalistes de la presse africaine et française étaient présents à ce rendez-vous. Parmi ces journalistes on peut compter ceux de Libération dont l’article a été largement diffusé. Je crois aussi avoir parcouru le rendu du journal Le Monde. En aucun moment les propos sur AMO tels que (rendus par) Jeune Afrique […] n’avaient été rapportés. […] Pourquoi seul le journaliste de Jeune Afrique a pu saisir de tels propos et pas les autres», lit-on, mercredi 26 juillet, dans un post du secrétaire général de l’ONG Brainforest.

Comme d’autres autour de Jean Ping, le Prix Goldman 2009 assimile l’hebdomadaire panafricain à un moyen utilisé par la présidence de la République pour «casser la résistance» au régime d’Ali Bongo. Il s’est d’ailleurs rappelé que le même magazine, il y a quelques semaines, avait déjà suscité le courroux de Zacharie Myboto, notamment avec sa Une «Gabon : Myboto-Bongo ennemis intimes». Le président de l’UN va-t-il à nouveau réagir pour critiquer le magazine ? On devrait vite le savoir. En attendant, au sein de la Coalition, on l’assure sans plus de preuves : «Jean Ping n’a jamais dit ça à propos d’AMO, dont il respecte la mémoire !» Ça reste à voir.

 
 

28 Commentaires

  1. OKALIMAMBO dit :

    Un conseil: méfiez-vous de ce torchon de Jeune Afrique, ne prenez pas pour argent comptant ce qu’il raconte. Gardez votre libre arbitre.

  2. espoir dit :

    n’importe quoi,jeune afrique cherche a creer une fausse polemique pour inciter le peuple contre Ping.on sait que jeune afrique gerer par les camerounais et ouest africains travaille a la solde des chefs d’Etat Africains.mais leur plan est pietre et trop insuffisant pour nous faire croire que Ping a dit sa.qu’il aille au diable!!!!

  3. tara dit :

    Bah si il dément c’est déjà bien si Marc ONA dit qu’il ne l’a pas dit on le croit sur parole au Gabon on croit tout et n’importe quoi ,le mensonge prend toujours l’ascenseur et la vérité les escaliers

  4. Mboula Agnamatsiè dit :

    Ping l’a dit…..

  5. Tchenko dit :

    L’interview de Jean ping, sur tv5, a été suivi par une grande majorité des gabonais, la position de Jean ping est resté ferme.

  6. Philibert dit :

    Ali bongo finance Jeune Afrique a hauteur de 200.000 euros. J’espere que je ne l’apprends pas aux journalistes Gabonais.

  7. bassomba dit :

    Que Ping lui même démente et porte plainte à JA!

  8. MEYE dit :

    Bassomba, nous sommes des démocrates véritables. Tout le monde a lu l’interview du Président PING à Paris. Comme le disait Marc ONA ESSANGUI, pourquoi c’est le journaliste de jeune afrique qui a retenu ces propos qu’il attribue au Président ? Alors que il y avait plusieurs autres organes de presse. Donc, le Président, prendre son précieux temps d’écrire une plainte à ce torchon comme le disent d’autres compatriotes est une perte de temps inutile. Le Président a d’autres sujets plus importants à traiter pour le Gabon. On répond les imbéciles par le silence nous disait mon maître au CP1 Feu OVONO ENGONGA Daniel, Dit Aladin et la Lampe Merveilleuse. Merci.

  9. TROP DE FANATISME ÉHONTÉ SANS LAISSER LA PLEINE MESURE D’UNE RÉFLEXION OBJECTIVE. TOUT CELA AU NOM D’UNE POSTURE PARTISANE, DONT L’AVEUGLEMENT OVERDOSANT, EST SANS AMBIGUÏTÉ FONCTION DE L’ETAT D’ESPRIT DE VOS INTIMES CONVICTIONS PARSEMÉES. COMMENT AVEZ VOUS FAIT POUR EN FAIRE DE PING UN EXEMPLE DE MORALE PUBLIQUE? PAR QUEL CHEMINEMENT DE LA PENSÉE ETES-VOUS PARVENUS A MECONNAITRE QUE CE MONSIEUR EST TOUT SAUF SOUCIEUX DES DIFFICULTÉS DU GABONAIS QUEL QU’IL EN SOIT? SANS VERSER DANS UN QUELCONQUE PENCHANT, EN QUELS TERMES SUIS-JE MOI CAPABLE DE PARLER OU DE ME SOUVENIR DE CE JEAN PING? CEUX QUI SE DISENT OPPOSANTS AUJOURD’HUI, LE SONT-ILS DEPUIS COMBIEN D’ANNÉES? LEUR EXPÉRIENCE MINIMISANTE EN QUALITÉ D’OPPOSANTS, LES DONNE T-ELLE LE DROIT D’ÊTRE RECONNUS COMME DES HOMMES POLITIQUES DE CONVICTION? LA REPONSE EST COLLECTIVEMENT INDISCUTABLE. ILS SONT TOUS DES PDGISTES CES GENS AIGRIS,MÉCHANTS, VÉREUX, AYANT PERDU TOUT AVANTAGES ET PRIVILÈGES QUE CE POUVOIR QU’ILS DÉCRIENT A TORT OU A RAISON LES A SI BONNEMENT GRATIFIES DEPUIS LA NUIT DES TEMPS. VOUS PARLEZ DE FRAUDES ICI ET LA. CONNAISSEZ VOUS UN TANT SOIT PEU LA DIMENSION DE LA TRICHERIE, ORCHESTRÉE PAR LE CAMP PING DONT LES AGISSEMENTS EN AOÛT DERNIER ONT ÉTÉ ASSIMILES A CEUX DU POUVOIR DONT ILS ONT ÉTÉ DES BONS ÉLÈVES PENDANT DES DÉCENNIES? VOUS VOUS TAPEZ LA POITRINE EN LONGUEUR DES MAILS DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX EN VANTANT LES MERITES INEXISTANTS DE PING. DONNEZ MOI UN SEUL ÉDIFICE PUBLIC AU GABON CONSTRUIT PAR PING AU TEMPS DE SON FOUTTU MAGISTÈRE AU GOUVERNEMENT PLUS PRÉCISÉMENT EN SA QUALITÉ DE MINISTRE DE LA PLANIFICATION? LA CRITIQUE EST AISÉE, MAIS L’ART EST DIFFICILE. VOUS ETES TENUS DE CRITIQUER, MÊME EN VOUS PORTANT EN FAUX AVEC LA LOGIQUE DU BON SENS. MAIS EFFORCEZ VOUS QUELQUE FOIS A FAIRE PREUVE DE BON SENS. CELA VOUS AIDERA DANS VOTRE VIE DE TOUS LES JOURS. J’ÉTAIS DE PASSAGE

  10. doukdouk dit :

    c’est une interview accordée à jeune Afrique et non une conférence de Presse. Jeune Afrique doit démentir. l’interview c’est pas tous les journalistes mais un seul en aparté, et je croie qu’il y a les audio.

  11. on se calme! dit :

    Ne faites pas de PING un Saint…!!!! votre réveil risque d’être brutal

    PING c’est un ancien Ministre de x, y et z durant une éternité au Gabon! Personne ici n’est même capable de se souvenir de ce qu’il a fait en particulier durant cette époque. C’est aussi l’ancien directeur de Cabinet du père et beau fils…

    Messieurs je vous en prie, ayez de la repartie…. c’est un homme qui a un passif positif comme négatif, un ancien baron du PDG, qui se doit de tenir une conduite à juste titre aujourd’hui en rapport avec rôle qu’il joue. Mais, n’en faites pas un Saint, il reste PING, et ce monsieur pourrait aussi bien avoir dit cela. c’est une possibilité…

    JA est un journal qui a publié, si c’est faux, que Ping démente et dans ce cas JA apporterait ou pas les preuves. Ensuite on jugera… Directement c’est la guerre contre JA, c’est pas résorbable ça devient du fanatisme. on se calme et on saura!

  12. Belle analyse Mr Séraphin Jackson Obiang. Si le camp d’Ali a triché, celui de PING ne l’a pas fait ? Si oui, quel était l’objectif des Hackers Ivoiriens ?

  13. Ditengou dit :

    Je rends hommage à l’action de Mba Obame en tant qu’opposant devenu. Mais je crois que certains de ses partisants aujourd’hui ont tendance à oublier ou vouloir faire oublier ce qu’a été Mba Obame collaborateur et Ministre d’Omar Bongo. Mba Obame compte sans doute et loin devant PING parmi les plus grands fossoyeurs de la démocratie gabonaise. Ce que nous vivons aujourd’hui est aussi le fruit de son travail machiavélique.

    Toutefois, je crois en la repentance et Mba Obame y a également droit mais ne nous faites pas passer Mba Obame pour un saint qui doit absolument être canonisé, qui n’a fait aucune faute, qui n’a eu aucun geste blessant, aucun acte qui a coûté la vie à des Gabonais. Si PING à véritablement dit cela, peut être a-t-il des raisons, peut être les donnera-t-il un jour, peut être se trompe-t-il également.

    Mais de là à vouloir mettre de côté l’objectif final de l’alerernance, le combat de la libération du pays pour exiger de lui des excuses je trouve que les gens se trompent non seulement de combat mais font preuve d’une exquise hypocrisie quant on sait ce qu’a été Mba Obame avant l’été 2009.

    Les Gabonais ne soutiennent plus des personnes, mais une cause. La cause d’aujourd’hui n’est pas PING mais l’alternance. De même qu’ils ont soutenu Mba Obame non sans oublier ce qu’il avait pu faire : ils défendaient à travers Mba Obame une cause. Marc Ona sait, et tant d’autres aussi, ce qu’a été Mba Obame pour les opposants au système PDG.

    D’ailleurs Mba Obame nous a hélas quitté dans dire toute la vérité sur son ami dont il savait bien des secrets. Il y avait donc encore une forme d’attachement. Vous voyez des hommes politiques ce qu’ils veulent bien vous montrer. Seul Mba Obame et Ali savent si ce qu’aurait dit PING est vrai. Personne d’autre même Jean Gaspard qui est un brave type, un frère que j’apprécie beaucoup, ne peut revendiquer l’héritage de feu Mba Obame pour ne le présenter que comme un saint.

    Demain PING ne devra également pas être présenté comme un saint mais uniquement comme un homme capable d’erreurs, un homme utilisé par la providence pour servir la cause d’un peuple.

    Cessons ce débat. À qui sert-il ?

  14. Obus dit :

    Le droit de ronde existe. Pour tout le monde.

  15. Obus dit :

    Droit de reponse. Pas de marche ou insultes. Jeune a fric et France 2. Droit de reponse.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW