Le Gabon est devenu le premier contributeur de l’Initiative africaine sur l’adaptation, le 12 décembre à Paris. Le pays va contribuer à hauteur de 500 000 dollars (près de 280 millions de francs CFA) à cette initiative destinée à accélérer la mise en œuvre de mesures concrètes d’adaptation au réchauffement climatique.

Le chef de l’Etat au One Planet Summit, le 12 décembre 2017 à Paris. © DCP-Gabon

 

Prenant part au One Planet Summit, le 12 décembre à Paris, Ali Bongo a annoncé que le Gabon contribuera à hauteur de 500 000 dollars (près de 280 millions de dollars) au budget de l’Initiative africaine sur l’adaptation, dont les activités seront lancées d’ici 2020.

«Le Gabon annonce une contribution de 500.000 dollars à l’Initiative africaine sur l’adaptation (…) Je demeure convaincu que financer la lutte contre le réchauffement climatique représente un coût bien plus supportable que celui d’en observer les conséquences sur notre planète», a déclaré le président gabonais.

L’Initiative africaine sur l’adaptation a été créée en juin 2015 lors du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine. Lancée à l’occasion de la 21e Conférence des Parties (COP21), elle a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre de mesures concrètes d’adaptation au réchauffement climatique.

En sa qualité de coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC), Ali Bongo s’exprimait dans un panel portant sur les solutions financières innovantes au service de l’adaptation. A cette occasion, il a également annoncé le lancement d’une campagne de mobilisation de fonds pour l’Initiative africaine sur l’adaptation auprès des Etats de l’Union africaine pour «montrer à la communauté internationale notre engagement et l’encourager à nous accompagner».

A cet effet, le coordinateur du CAHOSCC a invité le système financier et bancaire mondial à inventer des mécanismes originaux d’appui à l’adaptation et à l’atténuation. Le tout en faisant en sorte, par exemple, que «les prêts servant à la construction d’infrastructures relevant de l’atténuation (comme les barrages hydroélectriques) ou relevant de l’adaptation (comme les digues et canaux) soient affectés d’un label climat offrant des taux et conditionnalités préférentiels», a expliqué Ali Bongo.

 
 

14 Commentaires

  1. Azingo dit :

    Impressionnant ! Est-ce que cet homme est normale ? Certains gabonais sont au chômage technique,les retraités ont du mal à percevoir le fruit de leur dur labeur, le pays ressemble à un village et cet homme va se pavaner en France tel un paon pour impressionner Macaroni des dictateurs Africains. Ça donne la chaire de poule de voir à quel point cet homme hait le Gabon et les Gabonais.

  2. Akébé Vite !!! dit :

    @280 millions de CFA

  3. eternite dit :

    Je suis triste de lire qu’une fois de plus; nous africains ne sommes rien et ne seront jamais rien et comme l’a dit monsieur Sarkozy, nous ne rentrerons jamais dans l’histoire de l’humanité et il a raison et je m’en explique :

    Les USA qui sont le premier Pollueur se retire de la COP21, pour toute reponse, juste des “messages d’intentions”!

    Pourquoi est ce aux africains et aux gabonais de payer ou financer la préservation de la nature ?
    Ceux qui polluent sont riches, leurs economies florissante et mon pays lui, se met à genoux pour “offrir ou donner 280 millions de FCFA” à l’idée saugrenue de Macron de faire payer et prendre en charge par les africains les affres des pays industrialisés !

    OUI…nous ne rentrerons jamais dans l’histoire de l’humanité…

  4. ADN dit :

    triste situation. Les Gabonais souffrent de faim et il part donner 280 millions de FCFA aux autres. Nos routes sont des pistes d’éléphants et BOA va donner l’argent aux autres. Laissant les Gabonais dans la boue. Pitiééééééééé.

  5. Antoine dit :

    Le ridicule devrait tuer

  6. AIRBORNE dit :

    C’est vraiment lamentable pour notre pays d’avoir un president qui va jouer a l’interessant aupres des ibambes comme quelqu’un qui fait des grimaces. Voila un president endette qui fait des prets d’argents aupres des institutions finances avec des taux de remboursements, il est le premier devant tant des pays africains riches et des grandes puissances du monde a verser des sous neceslosaires pour redresser l’economie du pays, alors certains gabonais sont sans salaires.

  7. Mboung dit :

    Alors le larbin (en chef ?) de l’élysée se lève (armé de son sourire banania Gabon toujours Ya bon !) le larbin de tous france,chine,maroc etc, celui des lobbies et de la (fausse?)haute finance surtout de singapour.Pour dissiper (encore?) notre argent à ses maitres,il faut reconnaitre l’audace du faquin oser CA apres 1 série de CAN, de NYFA de monologues,et mm de congres truqués (mm ordinaire et avancé?) dans 1 pays surendetté et minés par 1 pauvreté endémique,1 forme de famine, l’enrichissement illicite, l’absence d’infrastructures de base fonctionnelles (hospitalières,scolaires,routières etc..) où la démocratie que dis-je la simple vérité est 1 farce condamnant les jeunes à 1 non avenir quand ils ne sont pas tt simplement emprisonnés Pfff !!! Stupid is Stupid does !!! Cet homme doit tomber, sa gloriole ne peut pas surplomber,l’honneur du Gabon et l’honneur du Gabon l’exige !
    – On ne paye pas des musiciens à l’étranger (mm du London philharmonic Orchestra ?) avec les deniers publics d’1 pays qui manque de tables bancs.
    – On n’engage pas l’épargne des retraités ni des actifs dans des escroqueries financières.
    – On ne paye pas les cachets de Maitre GIM’S (que j’aime aussi) avec les deniers publics pendant que des Gabonais n’ont pas perçu des dizaines de mois d’arriérés de salaires..

  8. Nzamata mine dit :

    Seigneur, le Gabon mon pays, j’ai vraiment la chair de poule!
    Dieu, à certains moments, quand ça ne va pas, comme c’est le cas au Gabon, il faut réagir, ne ce serait-ce que par un petit signe pour qu’on aie peur…
    c’est inadmissible, pendant que jusqu’aujourd’hui, y’en a qui n’ont pas été payés parce que y’a pas d’argent au trésor, notre argent va régler les problèmes bidons… Dieu, juste un petit geste pour notre cher pays, Pardon…

  9. Félix AYENET dit :

    La politique Spectacle !!!

  10. RG dit :

    Quand est ce que vous allez bouger ??

  11. JUST dit :

    Mon Dieu, j’ai des larmes aux yeux quand je vois mon Gabon croupir dans la misère et pendant ce temps il va jouer aux intéressants en octroyant une bagatelle somme de 280 000 000 FCFA !

    La santé, les routes, l’éducation, l’administration sont paralysées faute de moyens et nous prenons l’argent pour financer quelque chose qui est polluée par les pays industrialisés. Le mal vient d’eux mais c’est nous qui payons!
    Comme pour nos frères africains, maltraités en Lybie, Macron demande aux pays africains, à l’UA de s’en occupe,r alors que c’est Sarkozy qui a crée cette situation. comme quoi ce sont les pays africains qui doivent payer la note des pays développés.

    L’esclavage n’est pas encore finie, elle se manifeste simplement d’une autre manière !

    Que les fonctionnaires des régies financières durcissent leur mouvement ! finalement il ya l’argent dans ce pays

  12. OKALIMAMBO dit :

    Mbôlwani chers compatriotes. Sur la photo ABO a le trac lol… Il y a entre cinquante et cent mille gabonais de l’étranger, si nous décidons tous comme un seul de rentrer au Gabon la donne va changer. Nous devons tous méditer cela, rien ne se fera en claquant des doigts, chacun préoccupé uniquement par son ventre, son bien être personnel. Il faut organiser le retour vers la terre de nos ancêtres. Les discours non merci.

  13. AGORA dit :

    Le beau geste d’Alice oui,pour ce faire remarquer

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW