Le ministère du Budget et des Comptes publics va engager une opération d’audit dans les administrations en charges des régies financières et assimilées. L’objectif est de mettre un chiffre sur les effectifs et déterminer les bénéficiaires des primes.

L’audit dans les administrations en charges des régies financières et autres, assimilées, devrait mettre un chiffre sur les effectifs de ces départements et déterminer les bénéficiaires des primes. © Gabonreview

 

Pour mieux évaluer le montant des primes versées aux agents des régies financières, source de grèves à répétition qui coûtent un milliard de franc à l’Etat par jour, le ministère va procéder au dénombrement du personnel.

L’audit des effectifs actuels du système de paiement de primes sera effectué par une Commission bipartite mise sur pied en décembre 2017. Cette opération permettra de s’assurer de l’existence effective des agents bénéficiaires des primes et de leur présence dans les différents postes d’affectations, de l’existence du cadre de travail, de l’adéquation entre les structures et la fonction déclarée. L’audit vise également à traquer les possibles écarts entre deux agents occupant le même poste, ou les possibles doublons.

Actuellement, dans les ministères de l’Economie, du Budget et du Pétrole, l’heure est au montage des dossiers pour répondre à cette exigence.

 
 

3 Commentaire

  1. Axelle MBALLA dit :

    Audit ici, audit là, encore et toujours! Comme si on en ignorait les maux. Mais avec leurs mots qu’ils posent comme des cataplasmes, ils pensent guérir le mal qu’ils ont installé. Mais les rires de ceux qui les connaissent comptent leurs erreurs, pendant qu’errent des chefs de familles , l’heure de la rupture se terre sous les leurres administratifs et financiers. Quite à se reprendre infiniment, ils crient à vif, l’essence de leur patience qui caresse le sens de leur détermination,et qui s’invite à la table de la conjoncture pour une rupture sans le sang….peut-être pour une fois, comme un miracle.

  2. BEYEME dit :

    Même après tant d’années passées, je te reconnaîtrai toujours mamounette de Tunis en blanc sachet bleu en main sur la photo. Lol !
    comprenez une bonne fois pour toutes que le bled n’a plus de sous, alors arrêter de trop réclamer et mettez-vous au job, peut-être que demain sera un jour meilleurs. C’est pas vous-mêmes qui avez soutenu l’insoutenable?

  3. jean- jacques dit :

    Au Gabon , il ya deux chemins pour devenir riche en cfa, faire de la politique, ou travailler dans ses organes que regies financieres, tandis que d’autres gabonais gagnent des salaires miserables les politiciens et ceux des regies financieres font la fête des millions par mois.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW