Après un mois de préparation, la représentante de la province de la Nyanga a été sacrée reine de la beauté, le week-end écoulé.

Reine Ngotala recevant sa couronne des mains de Maggaly Nguema (Miss Gabon 2014). © Gabonreview

Reine Ngotala recevant sa couronne des mains de Maggaly Nguema (Miss Gabon 2014). © Gabonreview

 

Instantanés de la cérémonie du 26 avril 2015. © Gabonreview

Instantanés de la cérémonie du 26 avril 2015. © Gabonreview

Après les présélections des 27, 28 et 29 mars dernier, au total 27 lauréates avaient été retenues par le jury, qui devait alors choisir parmi les neuf miss et neuf dauphines des différentes provinces du pays. Au terme d’une compétition plutôt âpre, à laquelle a pris part le public, Reine Ngotala (M3) a été sacrée miss Gabon 2015 dans la nuit du 26 au 27 avril dernier à Okala, dans le 1er arrondissement de Libreville. Si «le choix n’a pas été facile en raison des qualités des différentes candidates, en plus de leur beauté», les membres du jury, à l’instar de Serge Abessolo, secrétaire général de l’association «Défis de femmes», organisatrice du concours de beauté, miss Nyanga 2015 a convaincu lors des passages en tenue traditionnelle, en maillot de bain, en tenue de ville et surtout durant la phase des questions.

La lauréate âgée de 18 ans, qui entend œuvrer en faveur des personnes atteintes de troubles psychiatriques tout au long de son mandat, est étudiante en première année en économie pétrolière. Son rêve est d’égaler ou de faire mieux que Maggaly Nguema, la miss sortante, récemment élue miss Cemac 2015, qui a remporté deux autres couronnes au cours de son règne, et dont le parcours a été présenté aux invités de la cérémonie, parmi lesquels Rufin Moussavou, ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique, Hélène Ona Ondo, épouse du Premier ministre, ainsi que les miss du Cameroun, Guinée équatoriale, Bénin, Togo et Congo.

LES LAUREATES

Reine Ngotala : Miss Gabon 2015

Christine Pitty : Première dauphine 2015

Desy Oyane : Deuxième dauphine 2015

Ornéla Obone : Troisième dauphine 2015

Sindiély Obone : Quatrième dauphine 2015

Adama Oumarou : Cinquème dauphine 2015

 

 
 

7 Commentaires

  1. Ozavinoga77 dit :

    Vous êtes de belles femmes avec de faux cheveux sur la tête et beaucoup de poudre au visage! Vous allez évoluer dans un milieu où le vice, l’argent facile et la luxure sont légion. Des Ministres, des Directeurs Généraux, des Députés, des Sénateurs et autres vicieux vous solliciterons pour faire de vous d’éventuelles “maîtresses” moyennant un certain confort matériel et financier. Vous n’avez jamais travaillé, mais on vous verra au volant de gros 4×4 ou berlines. Chères demoiselles, vous êtes libres de tomber amoureuses de qui vous voulez, toutefois préservez-vous car beaucoup de ces prétendants cités plus haut sont malades du sida et en plein dans les loges obscures. Attention à ne pas devenir des femmes fades et sans éclats dans quelques mois ou années.
    Ne soyez pas la femme briseuse de mariage, car les épouses (un peu malheureuses) de ces messieurs seront prêtes à vous enlaidir du jour au lendemain. Vous êtes étudiantes, restez fidèles à votre petit ami étudiant, soutenez-vous et foncez dans les études.
    Depuis que je connais l’affaire des Miss Gabon, je ne vois vraiment pas l’utilité d’une telle distraction chaque année et votre contribution au P.I.B du Gabon.
    Bonne chance!

    PS: Attention aussi aux prédatrices lesbiennes.

  2. Antonio bouma rodrigue dit :

    Je pense que miss gabon cet une bonne chose.surtout dans le plan. visuel et colours de notre pays le gabon .terre benit

  3. Blaise nicolas dit :

    Bravo à la miss

  4. amaya.mokihini dit :

    Ce qui aurait été intéressant, c’est de donner leurs mensurations. Bien sur, je ne m’attends pas à un miracle de ce côté. Dans une société qui prône de plus en plus l’homosexualité (suivez mon regard),il va de soi que les critères de la beauté féminine tendent à l’androgynie: poitrines plates,fesses plates, perruques des faux cheveux indiens, etc… Peut être faudrait une autre édition consacrée à la vraie beauté africaine avec des formes généreuses, des tresses sur la tête, etc…

  5. toungiste dit :

    desolant aucune me ferais bander

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW