Le géant espagnol Repsol a fait une découverte pétrolière avec l’exploration du permis Ivela-1 au large de la côte gabonaise.

Le West Capella drillship, bateau de Seadrill ayant permis la découverte. © Offshore Energy Today

 

Woodside Petroleum, partenaire de Repsol, a révélé, le mercredi 18 avril, dans son rapport sur le premier trimestre de l’année, que le  forage d’exploration effectué sur le puits d’exploration Ivela-1, zone vierge où la production n’a jamais commencé, s’est terminé durant le premier trimestre 2018. «Une colonne pétrolière brute de 78 mètres» y a été trouvée, indique le pétro-gazier australien, avant d’ajouter que l’évaluation de la découverte est en cours.

Ce puits d’exploration, l’Ivela-1, a été foré dans le bloc Luna Muetse (E13) par une profondeur d’eau d’environ 2700 mètres, grâce à l’utilisation  du bateau de la société Seadrill, le West Capella, un navire de forage connu pour ses performances en sous-sel.

Repsol opère sur ce bloc avec une participation de 60 % tandis que Woodside détient le reste des capitaux propres restant, soit 40 %.

 
 

5 Commentaires

  1. jean- jacques dit :

    C’est bien de nous publier tjrs ses infos, malgré toutes ses richesses du pays, mais les revenus restent dans les mains d’un petit groupe des personnes , le reste de la population, est tjrs dans la misere, les salaires miserables.Ça ne sert à rien de publier tout c’est mieux de garder l’anonymat .

    • AVATAR dit :

      Donc ce sac à poubelle de Jean Jacques reconnaît aussi que 99,62% des gabonais vivent dans la misère.

      Dis-le à ton biafrais de président par défaut par canons à chairs humaines.

    • Gabomama dit :

      Jean Jacques défend son bout de pain. Il se fait de l’argent dans des affaires où il n’a pas vraiment sa place qui est garantie par la corruption des Bongo. Des business parfois louches. Il est aussi corrompu que les Bongo, comme un bon pedegistes. Son vrai visage c’est quand il montre son cynisme. La c’est à la comédie et à l’hypocrisie qu’il joue.

  2. Koumbanou dit :

    Bon !c’est bien! des devises en perspective.
    Mais, le pétrole est une malédiction, il faut vraiment envisager à vivre autrement. Jean Bodin disait “il n’est de richesse que d’hommes”,
    c’est par son travail et son intelligence que l’homme crée de la richesse. Si le pays ne s’y attelle pas l’avenir sera terrible.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW