Les parlementaires, membres de la section ACP-UE du Gabon, ne voient pas d’un bon œil la résolution adoptée récemment par le Parlement européen sur la crise politique au Gabon. Ils accusent les eurodéputés de tenter de déstabiliser le pays.

Lucie Milebou-Mboussou, présidente du Sénat, membre de l’assemblée mixte paritaire ACP-UE, vice-présidente chargée des Droits de l’homme. © D.R.

 

Adoptée le 2 février, la résolution du Parlement européen sur la crise politique au Gabon et en République démocratique du Congo est loin de faire l’unanimité dans les deux pays concernés. Au Gabon, celle-ci, qui émet des doute sur les résultats de la présidentielle d’août 2016 et mettant ainsi à mal la légitimité du vainqueur, Ali Bongo, a été accueillie comme un affront. «Le but inavoué [de cette résolution] était la déstabilisation de notre pays» et la fragilisation des institutions gabonaises, ont estimé les membres de la section parlementaire ACP-UE du Gabon, samedi 4 février, à la faveur d’une mise au point. Pour les parlementaires gabonais au nom desquels parlait la présidente du Sénat, Lucie Milebou-Mboussou, la résolution du Parlement européen serait, en réalité, «une réponse à l’échec de la résolution de Nairobi au Kenya» en décembre dernier, lors de la 32e session de l’assemblée paritaire ACP-UE.

Les parlementaires gabonais ont notamment condamné «avec la plus grande fermeté» une résolution mettant en cause «la légitimité d’un chef d’Etat élu par son peuple, qui a prêté serment conformément à la Constitution en vigueur et qui a été reconnu par la communauté internationale». Pour eux, cette résolution «met en évidence le coté partisan» des parlementaires européens, tout comme elle met à mal les résultats du futur dialogue national appelé par le président gabonais. Une telle résolution, jugent les parlementaires gabonais, attise les tensions sociales internes.

Dénonçant une nouvelle fois «le caractère impartial avéré de certains membres de la Mission d’observation des élections de l’Union européenne» qui, selon eux, ont outrepassé les termes de l’accord signé avec le gouvernement, les parlementaires ont appelé les Gabonais «à redoubler de vigilance et à privilégier la voix du dialogue» face aux «manœuvres intempestives et soutenues de déstabilisation d’un pays souverain». Comme le gouvernement un jour plus tôt, les membres de la section ACP-UE du Gabon ont rejeté la résolution des eurodéputés, avant de renouveler leur soutien à l’appel d’Ali Bongo aux assises devant permettre de trouver des solutions à la crise sociopolitique issue de la présidentielle du 27 août 2016.

 
 

30 Commentaires

  1. Fabien Engouang Ovono dit :

    N’importe quoi.

  2. SEMA dit :

    J’espère pour cette dame qu’elle n’a pas d’enfants à qui elle se devait de montrer le bon exemple, tellement elle n’a pas honte de mentir. Elle dirait donc à ses enfants qu’Ali à prêté serment tel que prévu par la Constitution,en écourtant le premier mandat, fait pourtant explicitement interdit par la Constitution?Je ne cite que ce mensonge mais la liste est longue.

  3. alerte rouge aux parlementaires dit :

    Les causes réelles et sérieuses de la victoire de Jean PING le 31 Aout 2016
    1/ le Retard de transmission des résultats du vote dans le Haut Ogooué, à 4 jours de la fin du scrutin dans tout le Gabon et à l’internationale, est un cause réelle et sérieuse de son annulation quel que soit le motif évoqué par les gouverneurs de cette contrée….! magando !
    2/Le taux de participation à 99,85 % annoncé tardivement par la CENAP et contradictoire par rapport à ceux observés dans les autres provinces du Gabon et à l’internationale, est une cause réelle et sérieuse de l’annulation des résultats de vote dans le Haut Ogooué…..! mbombé le grand roi !

    3/Le refus par la CENAP, de transmettre ou de publier à tous les candidats à l’élection présidentielle, (notamment à la partie adverse lors du contentieux au tribunal de LBV), les pièces déposées au dossier de la candidature à l’élection présidentielle par tout candidat, tel que c’est stipulé dans la loi Electorale en république gabonaise, est une cause réelle et sérieuse de la disqualification de la candidature de ALI BONGO qui gouverne le Gabon par défaut et par rapport de force. Cet énergumène pour participer désormais à une future élection présidentielle doit subir un test d’ADN par sa mère adoptive Kama Josephine DABANY interdite de séjour sur le sol européen.

    4/ Le rejet des résultats de vote dans 21 bureaux de LBV ou Jean Ping était vainqueur à 100%, au motif que les PV (procès-verbaux) ont été entachés d’irrégularités, en particulier des ratures, sans procéder au recomptage, ni à l’accès aux PV contradictoires remis aux représentants des partis politiques, est une cause réelle et sérieuse que les membres de la cour constitutionnelle, doivent être tous frappés des sanctions de la communauté internationale, notamment l’interdiction de sortie du territoire et le gel de leurs avoirs en occidents.
    Par conséquent, en annulant ainsi les PV de ces 21 bureaux de vote sans annuler les résultats de tous les candidats dans les dits bureaux, conformément à la loi électorale gabonaise, ils ont de ce fait, fait preuve de complicité avec le candidat illégal ALI BONGO ONDJUKUO.

    5/Si ALI BONGO est né des parents Albert Bernard BONGO (1959-1935 à lewaï) et Josephine KAMA DABANY (fillette de 14 ans en 1959), il doit publier son acte de naissance au journal officiel de la république bananière du BONGOLAND du Gabon des Bongos ONDIMBA ONTINTE.

    Je vous salue marie à tous et je vous remercie pour le combat sans gloire.

  4. mooble01 dit :

    Milebou et son mari profite du système normal qu’ elle le défende.

  5. CHARY dit :

    Condamnée au mensonge et au reniement de soi, quelle vie de m…voila ou mène la vanité.

  6. gaboma dit :

    Pfff.Dès que la communauté internationale condamne les mauvais agissements d’un gouvernement criminel, on imagine d’avance les réactions et les arguments remplis d’incohérences, d’orgueil et d’accusations fallacieuses des sbires d’El Dictator. Le Le disque des dictateurs qui reposent leur pouvoir sur le traumatisme du peuple n’a jamais changé contre ceux qui dénoncent leurs crimes et délits: ils parlent toujours de “tentative de déstabilisation”, revendiquent une “souveraineté” et des droits qu’ils confisquent au peuple. Vous n’avez pas honte d’avoir la même ligne de défense que Kim Jung-Un, que Khadafi alors qu’Ali Bongo n’a jamais cessé d’avoir contribué au bombardement d’un pays dont où dirigeant tirait sur son peuple. Ali Bongo a jugé de la gouvernance de Khadafi en Libye, les autres pays ont droit de juger de la gouvernance au Gabon parce que le Gabon n’est pas sur mars.

  7. Samuel dit :

    Tout de suite de gros mots….DÉSTABILISATION, INGÉRENCE, pour éviter d’analyser le fonds des choses et les causes réelles qui conduisent à cette situation. Quand il s’agit de tricher et de tuer des gabonais, aucun de ces “grands types ” de ce pays ne dit rien pour ne pas attiser la colère DE BOA, leur “DIEU”. PATHÉTIQUE

  8. djouori dit :

    Oh Milebou,
    As-tu songé au sort de Yaya Jameh?
    As-tu vu la fin d’un dictateur?
    Tout ceux qui defendait ce despote sont abandonnés à eux-même!
    Motif? Ils ont nié le changement.
    Pourquoi un dialogue national si votre candidat a été élu regulièrement?
    Pourquoi une reconciliation s’il n’y a pas eu problème?
    Chaque année Dieu débarassa l’Afrique d’au moins un despote.
    Et le coq chantera,la lumière eclairera, et un nouveau Gabon naitra!

  9. Lucas dit :

    On devrait redoubler de vigilance plutôt contre vous car vous démontrer vraiment que vous n’avez rien à foutre du peuple et que vous êtes plus préoccupés par vos postes que par le bien être du peuple.

  10. okoss dit :

    Tous des vampires, au proper comme au figure.
    Nous vivons tous au Gabon et avons ete dans les bureaux de votes, meme dans le haut O.Nous savons tous qui a gagne et vous venez nous raconteur des histoires.
    Nkembo, Jean Jacques vos commentaires s’ il vous plait .Je vous adore car vous me faites marrer

  11. ombalo dit :

    si les SENATEURS accomplissaient leurs devoirs l’UE n’allait pas intervenir. vous signez des accords sans les lire, vous prenez leur argents non pas pour investir pour la nation mais pour vous enrichir et quand ils veulent servir vous sortez les grands mots. sa fille a tué le jeune étudiant handicapé de l’u.o.b qu’a fait la justice gabonaise.

  12. MEYE dit :

    Je crois que cette dame ne connait pas la politique internationale ou relations internationales. Comme elle n’a jamais participé à une véritable élection démocratique. Elle parle ainsi. Qu’est ce que les députés européens ont à gagner en déstabilisant le Gabon ? La démocratie, la liberté de choisir qui on veut, les droits de l’homme,n’ont pas de frontière madame. Quand vous partez en occident, on vous demande quoi ? le passeport, le visa et de quoi se nourrir pendant votre séjour. Tout ceci c’est pour votre libre circulation. Pourquoi vous ne voulez pas accepter la vérité qui est en face de vous ? Quel peuple gabonais a voté ali le 27 août dernier ? Peut-être celui de votre imagination, même chez vous à Fougamou, es ce que ali a gagné ? Non. et vous avez fait quoi pour qu’il gagne à Fougamou ? Rien du tout. Alors, n’embêtez pas les gens avec vos histoires à dormir debout. Vous le savez bien que les gabonais n’aiment pas ali, il faut le lui dire. Nous ne voulons plus des bongo et surtout lui. Le Gabon lui tout donné, il n’a qu’à retourner chez lui au biafra avec tout l’argent qu’il a volé au Gabon. Le Gabon vivra toujours après son départ. Vous parlez de pays souverain. Mon oeil, qui lui a donné cette souveraineté ? pas nous les gabonais en tout cas. Vous avez appelé la mission européenne de venir surveiller ou superviser les élections, vous croyiez qu’elle va faire comme vous faites toujours aux autres missions d’observation des élections ? Non, ils ont bien fait leur boulot et vous voilà quangé comme disent les enfants. Honte à vous. en tout, le Gabon ne mourra pas après votre règne. Nous sommes debout pour le combat, même pendant un siècle, nous allons vous combattre et nous gagnerons cette bataille.

  13. le boa a été élu chez elle à fougamou? vraiment pathétique même ta conscience ne te rien?

  14. le sage dit :

    Milebou,tu dois te taire.arrêtez de prendre tout un pays en otage.le peuple Gabonais ne veut plus de vous.

  15. paris grèves ! dit :

    Les marches contre ALI BONGO continuent à Paris :

    http://gabonenervant.blogspot.fr/?view=snapshot

  16. jean - jacques dit :

    Toujours les faux gens pour faire les sales critiques quand on leur dit la verité, la dame dit la verité les faux criminels deputés de ue vont remplacer le peuple gabonais qui a voté? Et le seul objectif des tous ses criminels c’est ESTABILISAR LE GABON COMME ILS ONT FAIT EN LIBYE.Pour pretendre mettre leur marionette ce vieillard qui pense qu’il a 50 ans.
    Mais tous sont dans le rêve Ali est le president elu du Gabon et legitime personne ne va lui retirer cette legitimité que le peuple l’a renouvelé sa CONFIANCE, Ali n’est pas un mauvais president , tres tres loin d’être un dictateur,et il ne le sera jamais, Ali c’est un bon president qui une vision de changer le pays et c’est ce qu’il est entrain de faire et il ira jusqu’au bout il a le soutien de vrais gabonais conscients, pas ceux qui sont dans l’opposition de ventre ceux la ce sont des gaboanios inconscients quiont HONTE DE RECONNAITRE LE TRAVAIL DU président Ali.

    Mandela disait:« Les hommes qui prennent de grands risques doivent s’attendre à en supporter souvent les lourdes conséquences. »

    • lelion dit :

      Jean Jacques toi qui connait l’entourage de Ali BONGO, peux tu nous donner des nouvelles de ACCROMBESSI Maixant?
      son poste est resté vacant, même à BONGOVILLE on commence par se poser des questions.

  17. AndrémbaConbilaMambondubongo....... dit :

    Toi mme,tu n’es pas seule, donc à toi et aux autres parlementaires gabonais ….Vous payerez tous,pour votre malhonnêteté et votre lâcheté…Vos enfants et vos petits enfants seront frappés par la colère divine,vous allez mourir pauvre,car vous l’êtes dans le fond,Dieu fera de vous, des êtres plus bas que terre…LA PROPHÉTIE A PARLE…

  18. jean - jacques dit :

    il faut des actions fermes contre les criminels de UE,deux correspondances, doivent adressées au parlement européen pour leur dire qu’ils n’ont aucun droit de decider des problemes du Gabon.Et le Gabon va revoir la cooperation avec UE. mettre fin à tous les contrats, conventions, accords avec UE.
    Une autres correspondance des jeunes doit être aussi adressée au parlement européen.Pour que ses criminels deputés ARRETENT LEUR INGERENCE DANS LES AFFAIRES INTERNES DU GABON.

  19. Ngouss mabanga dit :

    Quand les sanctions tomberont, tu ne sera pas épargné !

  20. MEYE dit :

    Ils ne savent plus quoi dire pour se faire des yeux de boa, alors que lui même est très mal dans sa peau. Pire même du discours de la fameuse porte-parole du pdg au journal de 13h où je l’ai suivit. Qu’elle pitié pour vous. Ils font ce qu’on appelle chez nous en fang: Elang nkot kuigne ébere akang, éyeme na aye ke à ndoua été.

  21. PITIE POUR VOUS dit :

    C’est la reaction du bon negre devant les injonctions du colon.

    Elle montre l’etat de l’imaturite politique de certains gabonais.

    La mauvaise election 2016, c’etait seulement au Gabon pour l’UE.

    Bon vent,la maturite congolaise RDC dont l’accord eclabousse l’UE.

  22. dyd dit :

    Pourquoi aller corompre les députés européens c’est vraiment triste. http://www.africtelegraph.com/gabon-eurodeputes-soupconnes-de-corruption/
    https://www.youtube.com/watch?v=KfAPiMLNLzY

    et c’est comme cela que vous voulez foutre le pays en feu. soyez sérieux. la politique n’est pas le seul moyen pour devenir riche en détournant les fonds publiques. A prenez à travailler de vous même. Y a des champs qui pourrissent dans les villages qui peuvent vous apporter. Regardez les camerounais, pourquoi ne pas faire comme eux. Votre travaille c’est être assit devant vos bouteilles de Régab en parlant politique. Comme on dit, qui parle politique perd son temps.

    • okoss dit :

      Cher ami Dyd,
      Il n ya aucune prevue de corruption ds le lien fourni
      Les Euro deputes relatent ce qu ils ont vecu sur place au Gabon…c’ est pas de sleche bottes..ils ne dissent que la verite et c est ca qui vous fait mal..reveillez vous

  23. vassily dit :

    pourquoi vous vous étonnez d’une telle réactions de nos criminels de parlementaires!ils ont tous vendu leur âme au diable,ils savent très bien que leur gloire est vaine et s’arrêtera ici bas!ces gens n’ont plus honte du tout,mais la fin de leur système est proche !

  24. Ari dit :

    Ces eurodeputes vont destabiliser le Gabon pour gagner quoi??? Eux aumoins cherchent a nous aider, ce n’est pas le cas pour vous qui saccagez et ruinez le pays sans foi ni loi. Les parlementaires Gabonais s’insurgent?!! Pitie de vous, quel pouvoir avez-vous face a BOA Lol???

    Mme Milebou, nous les gabonais avons les yeux ouverts et sommes bien conscients qu’Ali que vous defendez a ete battu par Jean Ping le 31 Aout 2016. BOA est un president illegitime, pause. Arretez simplement de nous boucher les oreilles avec vos discours qui sonnent faux. Avec le temps votre regne prendra fin, mais une chose est sure, vous allez tous payer tout le mal fait a ce pays. Vous allez tous bien souffrir. On attend avec impatience la mise en application de cette resolution qui va geler vos avoirs et vous interdire de circuler dans l’UE. C’est la raison pour laquelle vous commencez a trembler.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW