La présence massive des fonctionnaires sur les lieux de retrait des bons de caisse, en dépit de leurs plaintes habituelles, montre que la confédération syndicale a déjà échoué à son projet de mobiliser les agents de l’Etat contre les mesures d’austérité annoncées en juin.

Les leaders de Dynamique unitaire ont échoué à empêcher l’opération de retrait des bons de caisse. © Facebook/Marcel Libama

 

Le soutien de Jean Ping aura finalement été vain. Dynamique unitaire a échoué à mobiliser les fonctionnaires gabonais autour d’une cause qu’elle croyait commune : le refus des mesures gouvernementales visant à réduire le train de vie de l’Etat et à relancer l’économie nationale. Jean Rémy Yama et ses compagnons avaient appelé les Gabonais «à la réaction et à la riposte» en vue de contraindre le gouvernement à reculer. Ils n’ont pas été entendus.

Même l’ambition des autorités de réduire la masse salariale, agitée comme un spectre par la confédération syndicale, n’a pas convaincu les agents de l’Etat de ne pas se rendre sur les lieux de retrait des bons de caisse, par exemple. Depuis le début de l’opération, le 17 juillet, ce sont en effet des milliers de fonctionnaires qui ont pris d’assaut les tentes, parkings, stade et autres espaces mis à leur disposition. Leur accueil dans ces lieux flirte avec l’humiliation. Certains, syndicalistes compris, n’hésitent plus à se comparer à «du bétail», parqué dans des espaces exiguës.

Pourtant, ni la colère des uns, ni les nombreuses plaintes exprimées par d’autres ne parviennent à rappeler les propos acerbes tenus par les leaders de Dynamique unitaire contre cette opération, à l’occasion de la «grande assemblée générale» organisée au stade de la cité d’Awendjé (Libreville), le 11 juillet dernier. Désormais, seule le retrait de leurs bons de caisse intéresse les fonctionnaires. Les mauvaises conditions d’accueil importent peu.

Comme quoi, «l’ère du sursaut national et définitif» à laquelle appelait la confédération syndicale le 29 juin dernier n’a pas encore sonnée. Si bien que le «match» opposant Dynamique unitaire au Bloc de la 1ère seconde, la confédération syndicale ayant approuvé les mesures gouvernementales, semble tourner à l’avantage de la seconde organisation. Toutes les mesures d’austérité annoncées en juin devraient entrer en application sans grande difficulté, surtout sans l’opposition des Gabonais, qui semblent s’être résignés.

 
 

8 Commentaires

  1. Afrika Obota dit :

    Je suis désolé, pour moi ce n’est pas encore un échec. Il faut tenir compte de la psychologie du gabonais lambda: il lui faut son salaire à la fin du mois, il sait que l’heure est grave, peut-être qu’il aura de l’argent fin Juillet, moi je vous dis que fin Août il n’aura rien, et là ça va péter. La situation du Gabon c’est comme un fruit mûr, il ne sert à rien de s’agiter, de tenter de secouer l’arbre, le fruit est trop mûr, il va tomber tout seul.

  2. Mimbo dit :

    Ils auront échoué si l’administration publique demeure intacte dans son fonctionnement.Par ailleurs comment réagiront les fonctionnaires après ces coupes sombres dans ces administrations dépourvu de budgets de fonctionnement depuis près de quatre ans.

  3. Shaka Loubedi dit :

    En quoi Dynamique Unitaire a echouer? A ce que je sache, Dynamique Unitaire a mis en garde contre les reductions des salaires et d’autres mesures mais pas le retrait des bon de caisse. De plus Dynamique Unitaire sensibilise et oriente les fonctionnaires, libres a ces derniers de s’impliquer pour la defense de leurs interest.

  4. BEYEME dit :

    @ GRIFFIN ONDO NZUEY,

    Vu de cet angle là, je vous donnerais raison. Mais attention de ne pas vite tirer les conclusions d’un échec de DN. Nous sommes là face là à de multiples problèmes. La précarité qui frappe certaines familles fait en sorte qu’on aille se prostituer afin d’obtenir ce qui est de droit, d’une part. D’autre part, la tartuferie de certains fonctionnaires (sous l’aile PDG/AJEC/émergent) plus nombreux fait en sorte que ce genre d’appel nous donne l’impression qu’il n’est pas écouté. Les semaines, mois à venir nous édifieraient sur le message que veut faire passer DN.

    Bonne journée frangin (e) !

  5. mouthou dit :

    Au lieu que de critiquer inutilement, il serait souhaitable que GR plaigne ses fonctionnaires affamés qui par ventre vide ne suivent pas les directives du syndicat DU.
    Ce genre de comportement donne raison à ALI de nous marcher dessus allègrement car il sait que les Gabonais ne savent pas revendiquer leur droit et se complaisent aux situations qu’il les impose.

  6. union nationale dit :

    Où est l’échec ????

  7. mouthou dit :

    GR, fais-nous un reportage sur la situation des fonctionnaire Gabonais qui attendent leurs bons de caisse dans les différents sites indiqués. Dites-nous comment ça se passe réellement.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW