Plus de deux cents pensionnés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) sur les quelque 30 000 retraités, seraient enregistrés dans les fichiers de l’institution sans dossiers physiques, selon la directrice générale de la structure, Nicole Assélé.

Plus de 200 pensionnés sans dossier à la CNSS. © D.R.

 

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), vient de déceler dans ses registres des «pensionnés fantômes» évalués à plus de 200 personnes.

Selon la directrice générale de la CNSS, Nicole Assélé, ce nouveau cas de fraude se caractérise par le payement d’allocation à des personnes n’ayant aucune trace physique dans les archives de la CNSS. Comment sont-ils devenus pensionnés ? Là est toute la question.

«Ce sont des personnes qui touchent la pension, mais ne sont pas enregistrées chez nous par un dossier physique, mais pourtant, ils existent bel et bien dans notre base de données numériques sans dossiers à la CNSS», a indiqué Nicole Assélé.

Les auteurs de ce détournement qui passent par la fraude documentaire et déclarative, reçoivent des retro-commission conséquentes. La CNSS a procédé à la suspension de paiements de ces «retraités fantômes» et se réserve le droit de poursuivre les indélicats qui se seraient rendus coupables de fraude.

«C’est l’une des raisons pour lesquelles, nous avons initié l’examen et le toilettage administratif du fichier des pensions, la mise à jour des données du personnel et l’opération de recensement physique des pensionnaires. Cette opération, nous espérons, contribuera à asseoir l’efficacité de la dépense et l’efficience des charges de la CNSS», a déclaré Nicole Assélé.

Chaque année, la Caisse nationale de sécurité sociale paie près de sept milliards de francs CFA au titre de pensions et allocations à quelque 30 000 retraités.

 
 

7 Commentaires

  1. ossami dit :

    Le ver est dans le fruit. Sans données physiques donc sans dossiers prouvant qu’on a travaillé quelque part signifie tout simplement que c’est à partir de la CNSS que les vrais ou faux non retraités ont bénéficié de la complicité de la CNSS. C’est de l’intérieur qu’il faille chercher les coupables qui ont pu agir aussi avec les complicités extérieures.
    Bien évidemment qu’un fois dénichés, ils seront non seulement radiés des effectifs de la CNSS mais feront la prison tout en remboursant ce qu’ils ont pris aux vrais retraités.

  2. Heinz-Levi dit :

    Malheureusement ces <> sont bien vivants dans d’autres secteurs ma grande.
    Que dire de la fonction publique !!!
    Un vrai toilettage du fichier dans ce vivier permettra également d’en découvrir.
    La question est , comment est-on arrivé là ??

  3. Okoss dit :

    Nicole
    Est ce un phénomène nouveau au Gabon.
    Ton Pere Assele général de police avait bien 200 lieutenants fictifs dans ses effectifs. Il touchait leur salaire.
    La fonction public est truffée de fonctionnaires fantômes!!!
    Pourquoi les résultats de l audit tardent a être publier.
    Y aura bien kelkun au Gabon qui viendra nettoyer tout ce désordre
    Trop c est trop

  4. koumbanou dit :

    “les Maîtres ont parfois des âmes de valets”.

    Pourquoi imaginer a priori que ce sont les plus pauvres les voleurs ?
    Ah la belle affaire ! la trouvaille du siècle ! ils sont forts nos dirigeants!
    Maintenant on s’attaque aux plus faibles , aux plus vieux , aux plus malades !
    Il y a quelques semaine on nous annonçait 1.6 milliard de fraude
    aujourd’hui 200 fraudeurs.
    Cherchez d’abord les incapables, les incompétents de la CNSS.
    Sous-traitez une fois pour toute, en Inde vous y trouverez toutes les compétences.

  5. Karma dit :

    Non. L’archivage c pas notre fort. Ca ne veut rien dire. Il faut publier cette liste et demander que les gens se présentent pour mise à jour.
    200 sur 30.000 ca fait 0,66% y a rien là. Assele et des révélations inutiles commence à nous gaser.
    S’il y a malversations ou fraude, il faut des poursuites. Elles sont où ?
    On est dans de la poudre aux yeux pour mieux maquiller ses propres pratiques déjà répréhensibles en quelques mois seulement. Tout se saura.

  6. NGAKA dit :

    7 0000 0000 000 divise par 12 mois par 30.000 personne cela fait moins de 20.000 par mois.
    le montant me semble faible !!!
    revoyez vos chiffres ou alors beaucoup de retraités vivants ne touchent pas leur pension

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW