Peu après la diffusion, sur TV+ et Africa N°1 des propos de l’ancien candidat indépendant à la présidentielle d’août 2016, la Coalition pour la nouvelle République (CNR) tissé autour de Jean Ping a dénoncé «la confusion de la situation» créée par celui qui reste connu comme un de ses membres.

Vue des membres de la Coalition pour la nouvelle République. © Gabonreview

 

Membre de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) à la suite de son ralliement à la candidature de Jean Ping lors de la présidentielle d’août 2016, Roland Désiré Aba’a Minko aurait agi de son plein gré et sans le consentement de ses compagnons de lutte. C’est en tout cas ce qui ressort du communiqué de ladite Coalition, diffusé, le vendredi 16 juin. Autour de l’ancien président de la commission de l’Union africaine, on «dénonce la confusion de la situation (…) qui pourrait justifier l’escalade de la dérive autoritaire et antidémocratique y compris l’instauration d’un régime d’exception».

Pour la Coalition, l’«opération pour la libération du Gabon» lancée par Roland Désiré Aba’a Minko pourrait avoir un lien avec la tentative de déstabilisation dont elle dit être la cible depuis quelques jours. Si elle a tenu à exprimer «sa vive préoccupation», la CNR, soupçonne, en effet, que des projets soient ourdis pour «attenter directement à la vie des différents leaders et particulièrement du président Jean Ping». «Elle s’étonne, par ailleurs, de la coïncidence entre ces évènements et l’arrivée prochaine de la mission de la CPI au Gabon», lit-on dans le communiqué signé d’Anaclet Bissielo, membre de la cellule communication de la Coalition.

 
 

7 Commentaires

  1. Rtg1 dit :

    Qui vous a menti ? ON A JAMAIS EU UN E COALISION AUSSI PUISSANTE, on a des soutiens même dans l’armée… Mbouroumbourou est un cadavre ambulant loooool !!!!!

    La bonne odeur du pouvoir approche, rétablissement IMMEDIAT et sans CONDITIONS de la Constitution de mars 1991.

    On va passer à la vitesse supérieure !!! Soyez prêt !!! 😉

  2. Airborne dit :

    Le pouvoir crée la diversion pour mettre le flou sur l’arrivée tres prochaine des membres de la CPI, il faut tenir bon, la verité finira par triompher et les coupables sont entrain de grincer les dents. Si les faits sont averés, ils repondront de leurs actes. d’autre part BOA joue les prolongations pour ne pas mettre en place le gouvernment d’ouverture chargé de la mise en application les resolutions du dialogue politique d’Angondjé, alors il brouille le reseau politique.”laissé nous avancé”

  3. rogers dit :

    les PDGistes n’ont plus des stratégies ou quoi? comme ils voient que l’heure de la libération arrive,ils cherchent des moyens pour justifier leur imposture. Mais quelques soit tes plans mon cher bouroubourou,quand leur de la vérité a sonné, on ne peut plus le détourner. Faites déjà vos bagages.

  4. PeterBrady241 dit :

    Ali Bongo, negocie ta sortie, ne t’obstine même plus car la liberation du Gabon de ta demence autocratique estcertaine et tres proche. Nous allons te renverser avec nos mains nues

  5. Bienvenu EYI MBA dit :

    Bonjour à tous,

    Jean PING et la Coalition font une démonstration aux dictateurs et aux aux anti-démocrates qui fera école au Gabon et sur le Continent:

    “Comment reprendre le pouvoir des mains ensanglantées d’un tyran,sans violence et sans armes”

    Les signes de la chute imminente de bouroubourou sont de plus en plus manifestes!

  6. Moulu dit :

    ALI, moi a ta place, a 23h03 je fait décoller mon JET pour une destination sauf qui peut. Prend ton courage a deux mains égongole.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW