Estimant que les documents diffusés par les médias publics sur Ali Bongo suscitent plus d’interrogations que des réponses sur sa capacité à diriger le pays, l’Union nationale (UN) a dénoncé, dans la déclaration ci-dessous, le 5 décembre 2018, la présence de Marie Madeleine Mbourantsuo à Rabat. Ce parti d’opposition met également en garde les puissances étrangères face à des risques d’ingérence dans les affaires intérieures du Gabon.

François Ondo Edou, porte-parole de l’Union nationale. © D.R.

 

Communiqué de l’Union Nationale

L’Union Nationale suit avec attention les activités et l’énergie particulière que déploient, ces derniers jours, le Premier ministre, son gouvernement et même le Royaume du Maroc, pour enfin présenter des documents visuels et vidéos sur le séjour du président de la République à Rabat. Aussi nombreux et divers soient-ils, ces documents suscitent plus d’interrogations que de réponses à la question essentielle que se posent les Gabonais : le président de la République est-il encore en possession des moyens physiques et intellectuels qui lui permettent d’assumer les lourdes charges liées à sa fonction ?

L’Union Nationale s’étonne, pour le dénoncer, de la présence de la présidente de la Cour Constitutionnelle dans la délégation du pouvoir exécutif qui s’est rendue au chevet du président de la République à Rabat. C’est, pour ainsi dire, la preuve évidente de l’existence de collusions institutionnelles et d’un manquement grave au principe de séparation des pouvoirs.

L’Union Nationale réaffirme que son combat est républicain, démocratique et rappelle que Libreville demeure la capitale politique et administrative du Gabon. Qu’à ce titre, les décisions engageant l’avenir du Gabon doivent se prendre à Libreville.

L’Union Nationale tient au respect de la souveraineté du Gabon et refuse toute ingérence étrangère inopportune.

L’Union Nationale tient à rappeler que le Gabon a une seule capitale politique et administrative : Libreville. C’est à Libreville, en effet, que le président de la République promulgue les lois, signe les décrets, nomme aux différentes fonctions de l’État, notamment le Premier ministre et les membres du gouvernement.

L’Union Nationale met en garde contre toute tentative visant à poser des actes politiques qui engagent le pays en dehors du territoire national. Ce serait une violation flagrante de la souveraineté nationale, une haute trahison.

Par conséquent, tous les actes signés du président de la République en dehors du Gabon pourraient être frappés de nullité s’ils ne respectent pas les dispositions constitutionnelles et légales.

Face aux risques d’ingérence de puissances étrangères dans les affaires intérieures du Gabon, l’Union Nationale invite l’ensemble de l’opposition et les populations au rassemblement et à la mobilisation. Elle appelle tout un chacun à la vigilance. Elle exhorte les institutions au sursaut républicain et leur demande de faire montre de patriotisme en ces moments déterminants pour la souveraineté de notre pays.

Concrètement, l’Union Nationale demande :

  • au Premier ministre de de demander aux autorités saoudiennes, dans le respect des convenances diplomatiques de faire toute la lumière sur la maladie du président de la République, qui séjournait à Ryad comme hôte officiel ;
  • à la Cour Constitutionnelle d’ordonner une expertise médicale sur les réelles capacités physiques et intellectuelles d’Ali Bongo, conformément à l’article 92 de sa loi organique ;
  • au Sénat d’exiger du gouvernement des explications sur les implications de cette situation, notamment s’agissant des relations avec les royaumes d’Arabie saoudite et du Maroc.

L’Union Nationale, sans remettre en cause les liens séculaires qui unissent le Gabon au reste du monde, ainsi que les engagements internationaux de notre pays, demande aux pays amis de faire montre de retenue et de plus d’égards pour le peuple gabonais.

Fait à Libreville, le 05 décembre 2018

Pour le Bureau National, le Vice-président – Porte-parole de l’Union Nationale, François Ondo Edou

 
 

8 Commentaire

  1. Lemacom dit :

    Voilà qui est clairement dit…

  2. Mimbo dit :

    Ils se sont donné autant de liberté parce qu’ils y sont depuis plus de 50 ans sans qu’on ne leur disent non ,parce que l’environnement immédiat est composé soit analphabètes soit de courtisans motivés dans leurs silence et acquiescement par l’appât du gain et c’est ce qui les perdra tous.

  3. espoir dit :

    zZakari Ping disait que nous vivons dans un Etat voyou par consequent personne ne tiendra compte de tes avertissements.les putschistes pensent que le gabon est a eux jusqu’a ce que le deluge de Dieu qui est devant leurs portes les emportera tous.

  4. Marie Madeleine Mbourantso est dos au mur; elle mets en place toutes les manigances pouvant, encore, sauver le clan des Bongo et le PDG. Il revient aux huit autres juges constitutionnels de se désolidariser des décisions prises unilatéralement par cette dame qui a perdu toute crédibilité tant au niveau national qu’international.
    Le sang des martyrs du 31 Août 2016 commence à sévir.

  5. Serge Makaya dit :

    Le fait de n’avoir pas vu la famille de BOA au Maroc signifie tout simplement qu’il n’est pas au Maroc. Et je confirme même qu’il est bien MORT. BOA est au Gabon (son corps). Tout ce qui se joue actuellement est Dr la diversion. C’est pour tromper le peuple. Vous verrez que le 31 décembre, BOA ne fera aucun discours. Il est MORT.

  6. Serge Makaya dit :

    ATTENTION – ATTENTION – ATTENTION
    PEUPLE GABONAIS, CE N’EST PAS DU MENSONGE, BONGO ALI ONDIMBA (BOA) EST BIEN MORT. IL EST BIEN MORT. LA PREUVE ? CE RÉGIME CORROMPU AVEC LE SOUTIEN DU ROITELET DU MAROC ET DE LA FRANCAFRIQUE N’ACCEPTERA JAMAIS QU’UNE DÉLÉGATION DE L’OPPOSITION OU DE LA RÉSISTANCE GABONAISE NE VIENNE AU CHEVET DE BOA, PARCE QU’IL N’EST NULLEMENT EN CONVALESCENCE. IL EST MORT.

    SUIVEZ LE LIVE DE PARFAIT DANS INFOS KINGULES IK LIBRE (FACEBOOK). CE JEUNE GABONAIS, INFORMATICIEN, VOUS PROUVE À 100% QUE LES 2 VIDÉOS POSTÉES RÉCEMMENT SUR BOA SONT DES MONTAGES À EC LA COMPLICITÉ DU MAROC ET DE LA FRANCAFRIQUE.

    C’EST TRISTE DE VOIR TOUT UN PEUPLE QUI NE RÉAGIT PAS ET QUI EST POURTANT TROMPÉ. VOUS ETES TROMPÉ PEUPLE GABONAIS. NOUS CHERCHONS À VOUS METTRE EN GARDE. RÉVEILLE TOI GABON.

    JE M’APPELLE SERGE MAKAYA, ET J’AI TRAVAILLÉ AU B2 (SERVICES SECRETS). ET JE SAIS COMMENT CELA SE PASSE DANS CES LIEUX TÉNÉBREUX DE LA CONTRE INGÉRENCE. BONGO ALI ONDIMBA ALIAS BOA EST BIEN MORT. ILS VEULENT GARDER SIMPLEMENT LES INTÉRÊTS FINANCIERS, LES RICHESSES DU PAYS. “ILS” SE SONT: LA FAMILLE BONGO ET SON CLAN, LA FAMILLE DU ROI DU MAROC ET LA FRANCAFRIQUE. ILS SE FOUTENT COMPLÈTEMENT DE VOUS, PEUPLE GABONAIS.

    QUAND JE VOUS FAIS SAVOIR QUE J’AI TRAVAILLÉ AU B2, CERTAINS PENSENT QUE JE DÉLIRE OU QUE JE MENS. C’EST POURTANT LA VÉRITÉ. ET JE CONNAIS COMMENT FONCTIONNE CE SYSTÈME MAFIEUX. ILS ONT TOUT FAIT POUR SUSPENDRE LA PAGE FACEBOOK DE PARFAIT, L’INFORMATICIEN GABONAIS QUI A PERCÉ LEUR MENSONGE A PROPOS DES DEUX VIDÉOS POSTÉES POUR VOULOIR À TOUT PRIX NO US FAIRE CROIRE QUE BOA EST VIVANT. BOA EST MORT ET BIEN MORT. ET JEAN PING LE SAIT, GUY NZOUMBA NDAMA ET GASTON MAYILA AUSSI. LA VIDÉO AVEC MARIE MADELEINE MBORANTSUO AVEC LE PREMIER MINISTRE ET LE VICE PRÉSIDENT, C’EST UN GROSSIER MONTAGE. ILS SONT TOUS COMPLICES. ET ÇA ÉTÉ TOURNÉ AU PALAIS PRÉSIDENTIEL DE LIBREVILLE. BONGO ALI ONDIMBA ALIAS BOA EST MOOOOORT. CROYEZ-MOI. FACEBOOK ET TWITTER ONT AUSSI FERMÉS MES COMPTES, PARCE QUE CELA LEUR A ÉTÉ DEMANDÉ PAR LE B2 DU GABON (PAR FRÉDÉRIC BONGO), LE CHEF DES SERVICES SECRETS AU GABON.

    POUR TERMINER, JE DIRAI CECI: POURQUOI, D’APRÈS VOUS, SYLVIA BONGO ET SES ENFANTS N’ONT PAS FAIT DE PHOTO AVEC BOA A L’HÔPITAL AU MAROC ? ET SA SOI DISANTE “MÈRE”, PATIENCE DABANY ? RÉPONSE : PARCE QU’IL N’EST PLUS DE CE MONDE. CQFD.

  7. SERGE MAKAYA dit :

    VOICI LA VIDÉO DE SERGE PARFAIT EYI. ELLE VOUS FAIT SAVOIR TOUTE LA MAGOUILLE QUI SE TRAME. BOA EST MORT. ARNAUD SANCHEZ NE MENT PAS. JEAN PING LE SAIT AUSSI (FIN DIPLOMATE, IL NE DIT RIEN)…

    POURQUOI SYLVIA NE FAIT PAS DE SELFIE AVEC SON CHÉRI BOA ? PARCE QU’IL EST BIEN MORT. IL EST MORT… IL EST MORT… PEUPLE GABONAIS, ON CHERCHE A TE TROMPER… RÉVEILLE TOI…

    NB: ancien du B2, je sais ce que j’écris. Les services secrets du Gabon (Frédéric Bongo, responsable)ont tout fait pour fermer mes comptes FACEBOOK et TWITTER…

    https://www.facebook.com/starlyrols/videos/2238028992876675/

    • Owiyoulou Le Mystérieux dit :

      JEAN PING LE SAIT AUSSI (FIN DIPLOMATE, IL NE DIT RIEN)…
      SERGE MAKAYA JE DIS HEIN! PING TE PAYE COMBIEN POUR QUE TU VIENNES NOUS DÉPOSER CE RAMASSIS DE CONNERIES ICI? OU BIEN IL T’A PROMIS UN POSTE?
      NOUS ON PARLE DU GABON ET DES ALTERNATIVES QUI S’OFFRENT A NOUS ET TOI TU NE PASSES PAS UN JOUR SANS PARLER DE PING OU DE FAIRE SA PRODADA.
      LE RAS LE BOL ARRIVE BÊTEMENT COMME CA.
      JE DIS CA JE DIS RIEN

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW