La Société nationale immobilière a lancé le 1er octobre 2018, la commercialisation des logements de son programme intitulé «Likouala Cross Roads Apartments», un volet du programme «3808 logements».

L’un des immeubles du «Likouala Cross Roads Apartments», inachevé. © Gabonreview

 

La Société nationale immobilière (SNI) a lancé le 1er octobre, l’opération «Likouala Cross Roads Apartments». Celle-ci est destinée à la commercialisation des appartements du lotissement de Likouala à Libreville. L’acquisition de ces appartements se fait sur fonds propres ou via un emprunt bancaire (par le biais d’un crédit-bail mis en place par la Société Crédit Solidaire du Gabon), au terme d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) d’une durée d’un an.

La maquette du «Likouala Cross Roads Apartments». © D.R.

La SNI propose à la vente de deux types de logements. Les appartements F3 d’une superficie de 112 m² comprennent deux chambres de surface habitable, 1 cuisine, 1 buanderie, 1 séjour / salle à manger, 1 toilette, 1 salle d’eau, 2 places de parking pour chaque appartement.

Les appartements F4 d’une surface de 147 m² sont composés de trois chambres, dont 1 avec dressing de surface habitable, 1 cuisine, 1 buanderie, 1 séjour/salle à manger, 1 toilette visiteur, 1 salle d’eau parents, 1 salle d’eau commune, 2 places de parking pour chaque appartement.

«Les prix de vente varient entre 29 millions et 43 millions de francs CFA», assure le directeur général de la SNI, Hermann Kamonomono indiquant qu’avec cette opération, «la SNI montre son engagement à relancer progressivement l’ensemble des programmes à l’arrêt et à permettre aux compatriotes d’accéder à la propriété de leur logement».

Likouala Cross Roads Apartments est situé dans le troisième arrondissement de la commune de Libreville. Le lotissement comprend quatre immeubles totalisant cinquante-six (56) appartements dont les travaux de reprise et d’achèvement sont financés par la société Crédit solidaire du Gabon (CSG).

 
 

5 Commentaires

  1. Ntoutoum Nfoulou dit :

    Vraiment sont ils serieux? 29M et 43M avez vous foi au Gabon? Ce sont les memes qui vont encore se partager le gateau!
    Quel est le pouvoir d’achat d’un Gabonais moyen en ce moment?
    La majorité des gabonais ont perdu leur travail ou sont entrain de le perdre due aux greves non resolues.
    La SNI vise quel gabonais? Mon Dieu donnez nous un coup de main!!!aider nous!!

  2. question dit :

    si pour des appartements vous demandez o minimum 29millions , pour les maison plein pied et seules , vous demanderez combien ????
    29millions , pour rembourser combien à la banque ? cest fort hein . mieux meme consruire soit meme . cest trop cher

  3. NC4 dit :

    «Les prix de vente varient entre 29 millions et 43 millions de francs CFA». A ces couts là êtes vous vraiment sur que votre objectif est de venir en aide aux compatriote?

    Parce que personnellement si je dispose de moyens me permettant de déboursé autant d’argent, ce ne serait certainement pas pour vivre dans un minable 112 ou 147 m2 dans une tour de béton mais dans une jolie villa pied à terre ou un duplex.

    Monsieur le DG de la SNI donnez juste au gabonais des terrains viabilisés et vous verrez le types de maisons qu’ils sortiront de terre, prenez pour exemple les bas quartiers avec accès difficile, il n’est pas rare de voir de jolies maison dans ces milieux complétement enclavés cela prouve à suffisance que l’Homme gabonais a le soucis du logement descend.

    Donc garder vos logements pour vos amis et familles car de toutes les façons c’est la-bas qu’ils finiront.

  4. H.M dit :

    Ne soyons pas si dur! Le gabonais aujourd’hui n’est pas solvable on le sait bien. Mais s’ils veulent aider, ils octroieraient des crédits sur 30 ans minimum, pour un calcul qui reviens à environ 80 mille de loyer par mois (sans les intérets de la banque) ce qui pourrait rammener le loyer à 100 mille par mois (avec intéret) pour un pret de 29 millions à rembourser sur 30 ans. Si la personne n’est plus capable de payer son loyer, la banque peut disposer de l’appartement, donc de le revendre à autre une personne. Tout le monde y gagne.
    Dans le loyer de 100 mille, les frais d’entretien de l’immeuble seront compris, car on sait bien à quoi ces immeubles ressembleront s’il n’y a pas un entretient mensuel ou bi-mensuel surtout pour un investissement long terme. Maintenant ceux qui veulent juste louer à court terme peuvent aussi avoir leur chance sauf que ce sera de l’argent qui ne vous reviendra pas. Essayons juste d’être objectif un moment, il n’y a pas d’argent, donc on aura plus rien gratuitement comme à l’époque d’Omar.
    Qu’on le comprenne bien. Même dans les pays étranger, on ne donne pas un logement gratuit.
    Une belle maison ne coute pas moins de 50 à 100 millions lorsqu’on la construit soit même. Déjà qu’à Lbv, le terrain lui même te revient à 20 millions.

  5. Ntoutoum Nfoulou dit :

    Nous sommes dans un pays FRANCOPHONE et membre de cette confédération pourquoi cette appellation”Likouala Cross Roads Apartments” Je ne fais que passer!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW