Entendu depuis hier par les policiers de l’office anti-corruption de Nanterre dans une affaire de corruption supposée d’agent étranger, notamment au Togo et en Guinée Conakry, la garde à vue de l’homme d’affaires breton et trois de ses collaborateurs a été prolongée ce mercredi 25 avril.

Vincent Bolloré. © AFP

 

Les choses semblent se corser pour Vincent Bolloré. Entendu depuis hier, la garde à vue de l’homme d’affaires breton a été prolongée, a appris mercredi 25 avril Franceinfo de source judiciaire. Les policiers de l’office anti-corruption de Nanterre ont également souhaité entendre davantage Gilles Alix (directeur général du groupe Bolloré), Jean-Philippe Dorent (responsable du pôle international d’Havas) et Francis Perez (président du groupe Pefaco, société spécialisée dans l’hôtellerie et les jeux très implantée en Afrique).

Les quatre hommes sont soupçonnés de corruption dans le cadre de l’obtention par le groupe industriel de deux marchés portuaires à Conakry (Guinée) et à Lomé (Togo), en 2009 et 2010. Ils auraient utilisé sa filiale de communication Havas, pour obtenir la gestion des deux ports africains. En échange, Havas est soupçonné d’avoir assuré des missions de conseil et de communication pour aider des dirigeants africains à accéder au pouvoir.

Dans un communiqué, le groupe industriel a démenti, hier, que sa filiale de l’époque SDV Afrique ait commis des irrégularités. Pour lui, il n’y a pas lieu de faire un lien entre l’obtention de ces concessions et les opérations de communication d’Havas, qui «apporte son expertise dans le monde entier dans des conditions de transparence irréprochable».

 
 

2 Commentaires

  1. Rév. Pasteur Israël Nahum dit :

    On a toujours voulu faire croire aux africains que la France est un pays de la liberté et ensuite un pays d’indépendance démocratique ou des droits humains c’est faux ça ! Je vous le dis, la France est un pays corrompu jusqu’à l’os et aussi corrompu que l’impérialisme européen en Afrique noire. Comment comprendre que cet homme de Bolloré, un délinquant de grand chemin et un voleur d’État français a pu s’infiltré dans l’arène du pouvoir africain et corrompre plusieurs États africains ? Oui, aujourd’hui on parle des deux pays africains mais il y en a certainement plusieurs autres enracinés, et il se peut même que le Gabon est là-dedans. Avec ses gens Bolloré ont assuré des missions de conseil et de communication pour aider des dirigeants africains à accéder au pouvoir c’est pas le cas d’Ali Bongo en 2009 et dans l’état actuel en 2016 ? Si l’Afrique noire est pourrie jusqu’à l’os en termes de démocratisation ou des libertés démocratiques, il y a une racine carrée c’est bien la France. C’est un mauvais élève en termes de valeurs ‘’morales d’État’’ comment comprendre qu’un Nicolas Sarkozy ami d’Ali Bongo et celui qui l’a mis en poste au Gabon en 2009, attaque la Lybie en 2011, plus tard ; nous apprenons que l’un des pères de la Libye, Mouammar Kadhafi lui avait donné des enveloppes en cachette pour sa campagne en 2007 : ‘’il est Soupçonné de financement libyen’’ et un autre, cette voici au parti socialiste, François Hollande; des soupçons qui pèsent en son endroit qu’il n’avait pas jamais gagné les primaires socialistes et que c’était quelqu’un d’autre, il se peut même que c’était une femme qui les avaient gagnées. Et en poste après son élection en 2012 à la présidence française, nous avons vu son comportement impudique d’aller avec plusieurs femmes et sortir de l’Elysée à paris en bicyclette pour aller chez une femme en catimini et finalement l’héritage qu’il a laissé aux français c’est l’homosexualité. Les français en règle générale n’ont rien à nous apprendre de comment gouverner l’Afrique, notre terre et notre mère patrie.
    Vive Dieu et Vive le Gabon
    Rév. Pasteur Israël Nahum

  2. Diana calendre dit :

    Les canailles comme bolloré, méritent de dormir avec les rats comme le font des millions d’Africains, qui croupissent dans la misère. Une misère, engendrée par le coût de la vie chère que nous imposent, ce maquiavelique et sa bandes de torchons= les présidents élus avec comme mention ; faux et usage de faux. Des victoires tripatouillées de toutes pièces.
    La potence est ta seule récompense. Le poisson rouge, Faiseur de rois au pays des africains en mal de reconnaissance par leurs peuples. Pathétique

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW