Satisfaits des premières réformes engagées ces derniers mois par le gouvernement, le Fonds monétaire international (FMI) a validé hier le décaissement de la deuxième tranche de l’appui budgétaire accordé au Gabon, d’un montant de 100 millions de dollars.

© D.R.

 

100,2 millions de dollars. C’est l’enveloppe dont doit bénéficier le Gabon de la part du FMI dans les prochains jours. L’institution monétaire a validé le mercredi 1er août le décaissement de cette somme censée permettre au pays de relancer son économie, alors qu’il subit depuis 2014 les contrecoups de la crise de l’industrie pétrolière mondiale.

La validation de ce décaissement intervient dans le cadre du prêt accordé au Gabon en juin 2017 au titre du mécanisme élargi de crédits (MEDC) du FMI, d’un montant global de 642 millions de dollars (plus de 361 milliards de francs CFA) sur trois ans. Avec la tranche accordée mercredi, rappelle l’AFP, ce sont jusqu’ici 300,7 millions de dollars (près de 169 milliards de francs CFA) qui ont été versés au Gabon.

Si le FMI a décidé de valider le décaissement de la deuxième tranche du prêt accordé au Gabon, c’est parce que «les conditions macro-économiques s’améliorent lentement» dans le pays. David Lipton, le numéro 2 du FMI, estime toutefois que «la reprise demeure fragile». Au même titre que le Fonds juge que la performance du programme des réformes décidées avec son soutien «a été mitigée», il invite Libreville à «améliorer la transparence et l’utilisation des fonds publics», rapporte le site de La Voix de l’Amérique.

 
 

10 Commentaires

  1. Foya dit :

    Oh les charognard du FMI. Laissez nous à terre et nous relever seuls. C’est Ibubu que vous aidez en nous endettant et non le Gabon. On n’a même plus de représentants du peuple. Vous n’avez pas consulté les gabonais.

  2. Paul Bismuth dit :

    “Ameliorer la transparence et l’utilisation des fonds publics”. Voilà un voeu bien pieux. Ce n’est franchement pas la récente polémique concernant les véhicules achetés par le vpr qui me contredira.

  3. Serge Makaya dit :

    Le FMI soutien donc les dictateurs ?

  4. SERGE MAKAYA dit :

    420 milliards de francs de plus pour le Gabon, pour sauver qui : le peuple Gabonais ou BOA ? Pitié de Christine Lagarde, fançaise hypocrite qui soutien les dictateurs -usurpateurs – assassins -tyrans… FRANCE = Pilleuse des richesses du Gabon, avec son valet : le roitelet BOA qu’il faut à tout prix “sauver”. Bientôt un film sortira avec pour titre : IL FAUT SAUVER ‘LE SERGENT’ BOA… Lol !!! BANDE D’HYPOCRITES, TOUS CES POLITIQUES FRANCAIS…

  5. Afrika Obota dit :

    Je suis triste, j’ai perdu mon pari. Je ne pensais pas que le FMI allait encore perfusé Ali Bongo compte tenu de son bilan. Ces gens là nous détestent, ils considèrent que nous ne valons rien, nous devons croupir dans la misère ou bien prendre le risque de mourir noyé dans la mer. Allons accepter de subir? Nous sommes une génération sacrifiée bien que titulaires de diplômes de haut niveau,immigrés à vie en Europe, qu’adviendra-t-il à nos cadets sans formation?

  6. SERGE MAKAYA dit :

    Dites-moi, Mme Christine Lagarde, Présidente du FMI, pourquoi le déblocage d’une telle somme d’argent au moment où BOA l’usurpateur – assassin – voleur – tyran – etc… est en danger (sur la case départ) ? Donc vous soutenez et voulez MAINTENIR au pourvoir ces gens qui font du mal en Afrique ? Vous êtes NORMAL ?

  7. SERGE MAKAYA dit :

    “100 millions de dollars de plus pour le Gabon”… Je rappelle que c’est quasiment le même montant utilisé par le voyou BOA pour s’acheter l’hôtel en France qui a fait tant de bruits. Pauvre type !

  8. Francis dit :

    les émergements et AJEV se frottent les mains….

    tous les marchés qui vont être lancés seront assurés par leurs entreprises… Nos amis du trésor et budget aussi se frottent les mains, chaque décaissement ils vont exiger leur contentement…

    hééé Gabon héééé… un éléphant décapité sauvagement! chacun coupe son morceau!

  9. Sarah Ndukwu dit :

    Je crois que le FMI a bien fait d’aider le Gabon , l’argent là ce n’est pas pour le président de la République Gabonaise mais c’est pour le Gabon , c’est le Gabon qui remboursera cet argent . Il faut que les autorités qui gèrent cet argent l’utilise à bon escient pour que cet argent contribue au développement du pays .

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW