La Coalition pour la nouvelle République (CNR) soutenant Jean Ping s’est réjouie jeudi du taux d’abstention aux 1er tour des législatives et des élections locales du 6 octobre dernier, estimé à 90% sur toute l’étendue du territoire nationale. Elle la présente comme le refus des Gabonais de légitimer le pouvoir d’Ali Bongo.

Des membres de la CNR, en août 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Estimé, selon elle, à 90% sur toute l’étendue du territoire nationale, le taux d’abstention enregistrée lors du 1er tour des législatives et des élections locales du 6 octobre dernier ne peut que réjouir la CNR. «Ce niveau élevé d’abstention traduit l’échec du projet du pouvoir illégitime et ses alliés, visant à faire oublier d’une part, l’élection présidentielle qui a vu le triomphe du président Jean Ping avec un taux de plus de 65% sur une participation supérieur à 70% sur l’ensemble du territoire ; d’autre part, les massacres de plusieurs dizaines de Gabonais dont le seul tort était de revendiquer la vérité des urnes», tente d’expliquer, ce jeudi 11 octobre, la Coalition, selon laquelle «ce fort taux d’abstention rappelle par ailleurs l’absence de crédibilité des instances en charge de l‘organisation des élections».

A en croire les soutiens du principal opposant à Ali Bongo, en décidant par centaines de milliers de ne pas se rendre aux urnes, «les Gabonais ont compris que ces prétendues élections, déjà décriées avant leur tenue, n’avaient pour seul et unique objectif que de tenter de donner une légitimité au pouvoir usurpateur, aux yeux de la communauté nationale et internationale». Leur abstention, croient-ils savoir, montre que le peuple gabonais ne reconnait pas la légitimité du président de la République en place, et qu’il «ne la lui reconnaîtra jamais».

 
 

9 Commentaires

  1. Nkembo dit :

    Je ne suis pas allé voter, c’est pas par obéissance aux consignes d’un bongoiste qui, au même titre que les autres a contribué à mettre le pays au sol.

    • Mboung dit :

      “par obéissance aux consignes d’un bongoiste”

      On croit (encore??)relire les chroniques de la dernière élection, pour laquelle, selon les esprits les mieux informés ,le PR élu n’avait aucune chance. La suite Ns la connaissons tous….

  2. SERGE MAKAYA dit :

    BOA est prêt à tuer les 90% des Gabonais qui n’ont pas votés, et se contenter uniquement des 10%. Il n’en a que foutre de ce peuple Gabonais. C’est un homme qui n’a aucune compassion, si ce n’est que pour sa famille et son clan de CACAS. Pitié ! Pauvre Gabon !

  3. Eternité dit :

    Aux ames bien pensantes de la CNR…il va falloir vous détendre avec cette mauvaise habitude de penser que vous avez raison …le Gabon a perdu dans cette mascarade electorale et autant je dis félicitations au PDG car lui il sait rester cohérent dans ses pratiques !!! autant la CNR et l’opposition, vous etes décevants !!!

    Monsieur Ping, je ne vous reconnais que deux choses, celle d’avoir du temps de Bongo père participé à mettre le Gabon a genoux et celle depuis Aout 2016, de n’avoir pas eut le courage de continuer et porter une insurrection comme celle du peuple Burkinabé qui à chassé Compaoré !!

    Vous etes trop à jouer votre agenda personnel et non celui du peuple…vous jouer tous le jeu du président actuel !!

    • Serge Makaya dit :

      Tu es un hypocrite Bongoiste tout simplement

      • Eternité dit :

        @monsieur Serge Makaya,
        je ne vois pas en quoi votre reponse à mon post fait avancer le sujet…je participe à ce forum depuis bientot 5 ans…désolé de vous décevoir mais je ne suis ni PDG, ni Bongoïste ni Pro CNR…. et sur ce site, j’ai été un fervent defenseur du Boycotte des éléctions car les dés étaient pipés d’avance par le PDG et que certaines figures de l’opposition étaient plus mues par l’argent que par la volonté du peuple à ne plus vouloir de ce regime.

        Je ne suis pas pro PING ou autres car ces messieurs ont tous hormis Eyeghe participé à installé le président actuel en 2009 et que pour ma personne, ils sont comptables des maux de ce pays !!!

        Ensuite, la posture de la CNR depuis le 31 aout n’a été que verbale…il faut cesser de prendre des posture, tous ceux qui ont libéré leurs pays du joux dictatoriale, ont manifesté dans la rue ( printemps arabe, afrique du sud, Cuba, Burkina et autres ) mais le Gabon est le seul pays ou les opposants veulent l’argent, et le statut quo pour justifier de leurs priviléges !!

        Je ne suis pas hypocrite, mais au moins j’ai la decence de reconnaitre que seul le peuple est le mal aimé de tous les acteurs politiques du Gabon..

        • FINE BOUCHE dit :

          Oui vous avez raison les PDG sont constants même dans ce désordre sans nom. Quand à l’opposition (en rang dispérsé) et à la diaspora (qui déroulait le tapis rouge à cette majorité présidentielle). Mais comme le vent tourne espérons qu’il tourne sans les uns sans les autres. Nous sommes tous comptables de ce qui se passe au gabon la violence et l’insécurité (les parents payent pour soustraire leurs enfants à la justice (oui de quelle justice parle-t-on) donc enfants de bandits enfants de grande famille tout le monde veut être dans l’impunité. Nous laissons donc le terrain aux loups aux fauves et nous n’osons plus rien. Notre plainte est notre pain quotidien.

  4. Ngouss Mabanga dit :

    ces députés n’auront aucune légitimité. des imposteurs comme leur chef!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW